La voix qui crie dans le désert

Texte Massorétique Hébreu - Texte Reçu Grec - Manuscrits du N.T.

 

 1-2-3-4-5

 

1 Jean 1: 1-10

1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, et que nos mains ont touché, concernant la Parole de vie; Lu. 24. 39; Jn. 1. 1; Jn. 1. 14; Jn. 20. 27; 2 Pi. 1. 16;

2 Car la vie a été manifestée, et nous l'avons vu, et nous en exprimons la souffrance, et nous vous affirmons que la vie éternelle, qui était l'expression de l'Ascendant Suprême même, a été manifestée à nous.

3 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'attestons, afin que vous soyez dans une même alliance avec nous. Or, notre alliance est avec le Père, à savoir JÉSUS, son engendrement de lui-même* comme Fils. *Le Fils est l’enveloppe visible du Père ou Ascendant Suprême invisible qui demeure en Lui comme nature divine.

4 Et nous vous écrivons ces choses, afin que votre joie soit complète.

5 Alors, ceci est le message que nous avons entendu de Lui, et que nous vous certifions, c'est que L’ESPRIT DES VIVANTS est lumière*, et qu'en lui il n'y a point de ténèbres. Jn. 1. 9; Jn. 8. 12; Jn. 9. 5; Jn. 12. 35-36; *la Réflexion Vivifiante qui éclaire la conscience des élus.

6 Si nous affirmons que nous sommes dans une alliance avec Lui, et que nous marchions dans les ténèbres de l'ignorance, nous mentons, et nous n'agissons pas selon la vérité.

7 Mais si nous progressons dans la lumière de la vérité, comme il est Lui-même la lumière de la vérité, nous sommes réciproquement dans une alliance, et le sang de Jésus-Christ, son engendrement comme étant Lui-même le Fils, nous purifie de tout péché, passé, présent, et futur. Hé. 9. 14; 1 Pi. 1. 19; Ap. 1. 5;

8 Si nous déclarons que nous n'avons point de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et l'unique vérité n'est point en nous. 1 R. 8. 46; 2 Ch. 6. 36; Job 9. 2; Ps. 143. 2; Pr. 20. 9; Ec. 7. 20;

9 Si nous lui admettons nos déviations*, il est fidèle et juste pour nous en délivrer, et pour nous purifier de toute injustice. Ps. 32. 5; Pr. 28. 13; *le mot péché signifie dévier de la cible, manquer le but.

10 Si nous disons que nous n'avons point péché, nous faisons de lui un menteur, et sa Réflexion Vivifiante n'est point en nous.

 

1 Jean 2: 1-29

1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un intercesseur qui est l'Expression du Père même, Jésus-Christ, le seul irréprochable. 1 Ti. 2. 5; Hé. 7. 25;

2 C'est lui qui est la satisfaction de la réparation pour nos péchés, dont la mortalité se rapporte non seulement à nous, mais aussi à cette disposition charnelle entière. Jn. 4. 42; Ro. 3. 25; 2 Co. 5. 18; Col. 1. 20; 1 Jn. 4. 10; 1 Jn. 4. 14;

3 Et par ceci nous savons que nous le connaissons, savoir, quiconque observe ses instructions.

4 Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui n'observe point ses instructions, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. 1 Jn. 4. 20;

5 Mais pour celui qui se soumet à sa Réflexion Vivifiante, la résignation de L’ESPRIT DES VIVANTS est véritablement complète en lui, et à cela nous connaissons que nous sommes en lui. Jn. 13. 35; 1 Co. 13. 10-12;

6 Celui qui existe en lui, doit aussi progresser comme il a procédé lui-même. Jn. 13. 15; 1 Pi. 2. 21;

7 Frères, je vous écris, non un principe nouveau, mais un précepte, que vous avez obtenu dès le commencement; ce facteur ancien, c'est la Réflexion Vivifiante que vous avez appréhendé dès le déclenchement* de l'éclosion en expansion. 2 Jn. 1. 5; *la Création de l'univers.

8 Toutefois, je vous écris une vérité nouvelle, ce qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres passent, et la vraie lumière brille* déjà. Jn. 13. 34; Jn. 15. 12; *le rayonnement de la grâce véritable et souveraine.

9 Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère*, est dans les ténèbres même jusqu'à maintenant. *Il faut reconnaître que tous ne sont pas frères et qu’il y a plusieurs imposteurs, des faux frères, qu’il faut dénoncer et exposer publiquement, afin qu’il soient condamnés comme des ennemis de la croix de Christ.

10 Celui qui se résigne pour son frère, demeure dans la lumière, et rien en lui ne le fait broncher. Jn. 12. 35; 1 Jn. 3. 14;

11 Mais celui qui hait son frère, est dans les ténèbres, et marche dans l'obscurité, et il ne sait où il va, parce que la noirceur de ses raisonnements sinueux ont aveuglé ses yeux.

12 Petits enfants, je vous écris, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom majestueux. Lu. 24. 47; Ac. 4. 12; Ac. 13. 38;

13 Pères, je vous écris, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Jeunes gens, je vous écris, parce que vous avez vaincu la méchanceté.

14 Petits enfants, je vous écris, parce que vous avez connu l'Ascendant Suprême. Pères, je vous ai écrit, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Jeunes gens, je vous ai écrit, parce que vous êtes pleins de vigeur, et que la Réflexion Vivifiante de L’ESPRIT DES VIVANTS demeure en vous, et par laquelle vous avez vaincu la malice.

15 Ne vous résignez point à cette disposition de méchanceté, ni aux choses qui sont dans cet agencement matériel. Si quelqu'un se résigne à cette disposition charnelle, le renoncement du Père n'est point en lui; Ro. 12. 2; Ga. 1. 10; Ja. 4. 4;

16 Car tout ce qui est dans cette disposition mondaine, les abus de la chair, l'immodération des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais de cet agencement des choses.

17 Or cette disposition mondaine disparaît, et pareillement sa convoitise; mais celui qui soumet sa volonté à L’ESPRIT DES VIVANTS, demeure éternellement. Ps. 90. 10; És. 40. 6; 1 Co. 7. 31; Ja. 1. 10; Ja. 4. 14; 1 Pi. 1. 24;

18 Petits enfants, c'est ici la dernière heure; et comme vous avez entendu dire que l'Antichrist* vient, même qu'il existe déjà plusieurs antichrists qui déforment la foi; par où nous connaissons que c'est la dernière heure. Mt. 24. 5; 2 Th. 2. 3; *Anti-Messie, doctrine du libre-choix ou choix de croire: la justification par le choix qui déforme la justification par la foi seule.

19 Ils sont sortis d'entre nous, mais ils n'étaient pas des nôtres; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous; mais c'est afin qu'il fût manifesté que tous ne sont pas des nôtres. Ps. 41. 9; Ac. 20. 30; 1 Co. 11. 19;

20 Mais vous avez une onction de la part du Saint, et vous décelez toutes choses. Ps. 45. 7; Ps. 133. 2; 2 Co. 1. 21; Hé. 1. 9;

21 Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce que nul mensonge ne vient de la vérité.

22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Messie? Celui-là est l'antichrist, qui nie que le Père est Lui-même le Fils.

23 Car celui qui nie le Fils, n'a pas non plus le Père; mais celui qui professe le Fils, a aussi le Père. Lu. 12. 9; 2 Ti. 2. 12;

24 Que ce que vous avez entendu dès le commencement, demeure donc en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement, demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils même en le Père qui est en Lui.

25 Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle.

26 Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous séduisent.

27 Mais la confirmation* que vous avez reçue de lui, demeure en vous; et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme cette même certification de sa Sainte Présence vous instruit en toutes choses, et qu'elle est véritable, et qu'elle n'est point un mensonge, persistez en lui, selon qu'elle vous a enseignés. Jé. 31. 34; Jn. 14. 26; Hé. 8. 11; *certification, approbation, consécration, onction.

28 Maintenant donc, petits enfants, persévérez en lui, afin que, quand il paraîtra, nous ayons la certitude et que nous ne soyons pas honteux devant lui à son apparition. Mc. 8. 38; 1 Jn. 3. 2;

29 Si vous savez qu'il est juste, sachez que quiconque exerce la rectitude, est né de lui.

 

1 Jean 3: 1-24

1 Considérez le genre de résignation par laquelle le Père a souffert pour nous, afin que nous soyons appelés fils de L’ESPRIT DES VIVANTS! Ainsi la disposition naturelle de l'homme ne nous comprend point, parce qu'elle ne l'a point connu. Jn. 1. 12;

2 Très-dévoués, nous sommes à présent fils de L’ESPRIT DES VIVANTS, et ce que nous serons n'a pas encore été pleinement réalisé; mais nous savons que quand il sera manifesté, nous serons identiques à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. És. 56. 5; Mt. 5. 12; Jn. 1. 12; Ro. 8. 15; Ro. 8. 18; 2 Co. 4. 17; Ga. 3. 26; Ga. 4. 6; Ph. 3. 21; Col. 3. 4;

3 Et quiconque a cette anticipaton en lui, se rectifie, comme Lui-même est parfait.

4 Celui qui dévie de la voie, commet un viol contre la loi, car l'égarement est la transgression de la loi. 1 Jn. 5. 17;

5 Or, vous savez que Jésus-Christ a paru pour anéantir nos égarements, car il n'y a point d'égarement en lui. És. 53. 9; És. 53. 12; 2 Co. 5. 21; 1 Ti. 1. 15; 1 Pi. 2. 22;

6 Celui qui existe en lui, ne s'égare point; celui qui s'égare, ne l'a point vu et ne l'a point connu.

7 Petits enfants, que personne ne vous séduise: celui qui pratique la justice, est juste comme Lui-même est juste. 1 Jn. 2. 29;

8 Celui qui cause l'égarement, est le raisonnement de la contrariété charnelle; car la contrariété charnelle s'égare dès le commencement. Or, le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même, a paru pour détruire les œuvres de la contrariété charnelle.

9 Celui qui est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS, ne peut pas se résigner à la puissance de l'égarement, parce que le Germe de L’ESPRIT DES VIVANTS réside en lui; et il ne peut s'égarer, parce qu'il est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS. 1 Pi. 1. 23; 1 Jn. 5. 18;

10 C'est en cela que se révèlent les enfants de L’ESPRIT DES VIVANTS, et les enfants de la contrariété charnelle. Celui qui ne garde pas la justice et ne se résigne pas pour son frère, n'est point de L’ESPRIT DES VIVANTS.

11 Car le message que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous nous sacrifions les uns pour les autres; Jn. 13. 34; Jn. 15. 12; 1 Jn. 3. 23;

12 Non pas comme Caïn, qui était d'une nature malicieuse, et qui tua son frère. Et pourquoi ainsi le tua-t-il? Parce que ses œuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes. Ge. 4. 8; Hé. 11. 4;

13 Frères, ne vous étonnez point si cette disposition des hommes vous hait. Jn. 15. 18;

14 À cause que nous sommes résignés à nos frères, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie. Celui qui n'est pas résigné à son frère demeure dans la mort. 1 Jn. 2. 10;

15 Quiconque hait son frère est un meurtrier; et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui. Mt. 5. 21; Ga. 5. 21;

16 À ceci nous avons connu la résignation de L’ESPRIT DES VIVANTS, en ce qu'Il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons sacrifier notre existencc pour nos frères. Jn. 15. 13; Ép. 5. 2;

17 Or, celui qui aurait des ressources de cet agencement mondain, et qui, voyant que son frère est dans le besoin, lui refuserait sa compassion, comment la résignation de L’ESPRIT DES VIVANTS demeurerait-il en lui? De. 15. 7; Lu. 3. 11; Ja. 2. 15;

18 Mes petits enfants, ne nous résignons pas de paroles ni de la langue seulement, mais en action et en vérité.

19 Et ainsi nous savons que nous sommes de la vérité, et que nous assurerons nos cœurs devant lui;

20 Car si notre cœur nous condamne, L’ESPRIT DES VIVANTS est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.

21 Très-dévoués, si notre cœur ne nous condamne point, nous avons de l'assurance devant L’ESPRIT DES VIVANTS.

22 Et quoique nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses instructions, et que nous faisons ce qui est agréable devant lui. Jé. 29. 12; Mt. 7. 8; Mt. 21. 22; Mc. 11. 24; Lu. 11. 9; Jn. 14. 13; Jn. 16. 24; Ja. 1. 5; 1 Jn. 5. 14;

23 Et ceci est son enseignement: que nous ayons confiance au nom de son engendrement comme Fils*, Jésus-Christ, et que nous nous résignons les uns pour les autres, comme il nous en donna l'instruction. Lé. 19. 18; Mt. 22. 39; Jn. 6. 29; Jn. 13. 34; Jn. 15. 12; Jn. 17. 3; Ép. 5. 2; 1 Th. 4. 9; 1 Pi. 4. 8; 1 Jn. 4. 21; *le Fils est l'engendrement du Père dans la chair.

24 Et celui qui garde ses instructions, réside en L’ESPRIT DES VIVANTS, et L’ESPRIT DES VIVANTS en lui; et nous connaissons qu'il réside en nous par sa Sainte Présence qu'il nous a donné lors de son exaltation. Jn. 14. 23; Jn. 15. 10; 1 Jn. 4. 12;

 

1 Jean 4: 1-21

1 Très-dévoués, n'ayez aucune confiance en chaque réflexion, mais examinez les raisonnements, pour voir s'ils sont de L’ESPRIT DES VIVANTS; car plusieurs faux prophètes sont venus dans cette disposition prétentieuse. Jé. 29. 8; Mt. 7. 15-16; Mt. 24. 4; Mt. 24. 5; Mt. 24. 24; 1 Co. 14. 29; Ép. 5. 6; Col. 2. 18; 1 Th. 5. 21; 2 Pi. 2. 1; 2 Jn. 1. 7;

2 Ainsi avec cela, reconnaissez ceci par la Sainte Présence de L’ESPRIT DES VIVANTS: toute réflexion qui reconnaît Jésus manifesté dans la chair comme Messie, est de L’ESPRIT DES VIVANTS;

3 Et tout raisonnement qui ne reconnaît pas JÉSUS (le SOUVERAIN PRINCE et Sauveur), manifesté dans la chair comme Messie, n'est point de L’ESPRIT DES VIVANTS. Or, c'est là celui de l'Antichrist, dont vous avez entendu qu'il devait venir, et maintenant même ce raisonnement néfaste est déjà dans cette disposition de comprendre. 2 Th. 2. 7; 1 Jn. 2. 18; 1 Jn. 2. 22;

4 Vous, petits enfants, êtes de L’ESPRIT DES VIVANTS, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous, est plus grand que celui qui est dans cette disposition mondaine.

5 Ils sont de cette tendance, ainsi ils s'expriment suivant cette teneur, et ceux de cette disposition mondaine les écoutent.

6 Nous sommes de L’ESPRIT DES VIVANTS; celui qui connaît L’ESPRIT DES VIVANTS, nous écoute; celui qui n'est point de L’ESPRIT DES VIVANTS, ne nous écoute point: à cela nous reconnaissons la réflexion de la vérité et le raisonnement de l'erreur. Jn. 8. 47; Jn. 10. 27;

7 Très-dévoués, résignons-nous les uns pour les autres; car la résignation est de L’ESPRIT DES VIVANTS, et quiconque se résigne, est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS, et connaît L’ESPRIT DES VIVANTS.

8 Celui qui ne se résigne point, n'a point connu L’ESPRIT DES VIVANTS, car L’ESPRIT DES VIVANTS est résignation* même. *renoncement, abnégation, sacrifice.

9 En ceci la résignation de L’ESPRIT DES VIVANTS a été manifesté envers nous, en ce que L’ESPRIT DES VIVANTS s'est manifesté lui-même comme Fils, le seul engendré, dans cette disposition charnelle, afin que nous vivions par lui. Jn. 3. 16; Ro. 5. 8;

10 Ceci donc est la résignation, non pas que nous avons renoncé tout pour L’ESPRIT DES VIVANTS, mais que Lui s'est renoncé pour nous, en se manifestant lui-même comme Fils, en tant que satisfaction comme substitut pour nos péchés. Ro. 3. 24; Ro. 3. 25; 2 Co. 5. 19; Col. 1. 19; 1 Jn. 2. 2;

11 Très-dévoués, puisque L’ESPRIT DES VIVANTS s'est tant résigné pour nous, nous devons aussi nous résigner les uns envers les autres.

12 Personne n'a jamais vu L’ESPRIT DES VIVANTS: si nous nous résignons les uns envers les autres, L’ESPRIT DES VIVANTS réside en nous, et son renoncement est accomplie en nous. Ex. 33. 20; De. 4. 12; Jn. 1. 18; 1 Ti. 1. 17; 1 Ti. 6. 16; 1 Jn. 3. 24;

13 En ceci nous connaissons que nous résidons en lui et lui en nous, c'est qu'il nous a donné sa Réflexion Vivifiante.

14 Et nous avons connu, et nous souffrons avec le Père qui s'est manifesté comme Fils, pour être le Sauveur des élus dans cette disposition mondaine.

15 Quiconque confessera que Jésus est le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même, L’ESPRIT DES VIVANTS réside en lui, et lui en L’ESPRIT DES VIVANTS.

16 Et nous avons connu et sommes assuré en le renoncement que L’ESPRIT DES VIVANTS a fait en notre faveur: L’ESPRIT DES VIVANTS est renoncement, et celui qui réside dans le renoncement, réside en L’ESPRIT DES VIVANTS, et la Réflexion Vivifiante réside en lui.

17 Ceci est notre renoncement perfectionné, pour que nous ayons de la hardiesse au jour du jugement, c'est que nous sommes dans cette disposition charnelle tels qu'il est lui-même.

18 Il n'y a pas de crainte dans le renoncement, mais le renoncement parfait rejette au loin la crainte; car la crainte renferme désormais une pénalité, et celui qui craint n'est pas qualifié pour le renoncement.

19 Nous lui sommes résignés, à cause qu'il s'est résigné le premier.

20 Si quelqu'un dit: Je suis résigné à L’ESPRIT DES VIVANTS, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui ne se résigne point pour son frère qu'il voit, comment peut-il se résigner à L’ESPRIT DES VIVANTS qu'il ne voit pas? 1 Jn. 2. 4;

21 Et nous tenons cet enseignement de lui: Que celui qui se résigne à L’ESPRIT DES VIVANTS, se résigne aussi pour son frère. Lé. 19. 18; Mt. 22. 39; Jn. 13. 34; Jn. 15. 12; Ép. 5. 2; 1 Th. 4. 9; 1 Pi. 4. 8; 1 Jn. 3. 23;

 

1 Jean 5: 1-21

1 Quiconque a la certitude que JÉSUS est le Messie, est l'engendrement de L’ESPRIT DES VIVANTS; et chacun qui est résigné à celui qui l'a engendré, se résigne aussi pour celui qui est engendré de lui. Jn. 1. 12;

2 Par ceci nous connaissons que nous sommes résignés pour les enfants de L’ESPRIT DES VIVANTS, lorsque nous sommes résignés à L’ESPRIT DES VIVANTS, et que nous gardons ses instructions.

3 Car ceci est la résignation de L’ESPRIT DES VIVANTS, que nous gardions ses instructions; et ses enseignements ne sont point excessifs, Mt. 11. 29-30; Jn. 14. 15; Jn. 15. 10;

4 Parce que tout ce qui est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS, surmonte cette disposition malicieuse, et ceci est la victoire qui renverse cet agencement charnel, à savoir notre foi. Jn. 16. 33;

5 Qui est celui qui a vaincu cette disposition mondaine, sinon celui qui a la certitude que Jésus est le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même? 1 Co. 15. 57; 1 Jn. 4. 15;

6 Le même est celui qui est venu au travers l'eau et le sang; à savoir Jésus, le Messie, non par l'eau seulement, mais par l'eau et le sang; et c'est la Réflexion Vivifiante qui en manifeste la souffrance, parce que la Réflexion Vivifiante est la vérité.

7 Car il y en a trois qui en manifestent la souffrance avec sublimité*, la Source, son Expression, et sa Sainte Présence, et ces trois sont indivisible en Jésus. És. 9. 6; Jn. 10. 30; Ép. 4. 4-6; *céleste (ce qui est sublime)

8 Et il y en a trois qui manifestent la souffrance avec fermeté*; la Réflexion, l'eau, et le sang; et ces trois sont pour la condition unique de Christ. Ép. 4. 5; *terrestre (ce qui est ferme, assuré ou certifié).

9 Si nous recevons la souffrance de l'attitude des hommes, la souffrance* de L’ESPRIT DES VIVANTS est beaucoup plus considérable; car ceci est la douleur de L’ESPRIT DES VIVANTS, par laquelle il a souffert en son engendrement comme Fils. Jn. 5. 37; *la souffrance du sacrifice de renoncement sur la croix.

10 Celui qui a l'assurance dans le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même, a cette souffrance en lui-même; celui qui n'a point cette certitude en L’ESPRIT DES VIVANTS, fait de lui un menteur, puisqu'il n'a pas confiance en la souffrance que L’ESPRIT DES VIVANTS a attesté à propos de ce qu’il est Lui-même le Fils. Jn. 3. 36; Ro. 8. 16; Ga. 4. 6;

11 Et ceci est la souffrance véritable, à savoir que L’ESPRIT DES VIVANTS nous a donné la vie éternelle; et que cette vie est dans son engendrement comme Fils. Jn. 1. 4;

12 Qui a le Fils, a la vie; qui n'a point le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même, n'a point la vie.

13 J'ai écrit ces choses, à vous qui avez confiance en le nom du Fils, comme étant L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même, afin que vous compreniez que vous avez la vie éternelle, et afin que vous ayez cette pleine assurance en le nom du Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même. Jn. 20. 31;

14 Et ceci est la certitude inébranlable que nous avons en lui, si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous exauce. Jé. 29. 12; Mt. 7. 8; Mt. 21. 22; Mc. 11. 24; Lu. 11. 9; Jn. 14. 13; Jn. 15. 7; Jn. 16. 24; Ja. 1. 5; 1 Jn. 3. 22;

15 Et si nous savons qu'il nous exauce, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous avons les requêtes que nous désirons de lui.

16 Si quelqu'un voit son frère dévier dans un égarement qui ne mène point à la mort, il demandera, et L’ESPRIT DES VIVANTS lui accordera la vie de ceux qui ne commettent pas une déviation qui mène à la mort. Il existe un égarement* qui mène à la mort; je ne dis pas de prier pour lui. No. 15. 30; 1 S. 2. 25; Mt. 12. 31; Mc. 3. 29; Lu. 12. 10; Hé. 6. 4; Hé. 10. 26; 2 Pi. 2. 20; *péché de rébellion contre la Réflexion Vivifiante de la Sainte Présence de Christ en nous.

17 Toute iniquité est un égarement; mais il existe une déviation qui ne mène point à la mort. 1 Jn. 3. 4;

18 Nous savons que celui qui est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS, ne s'égare point; mais celui qui est engendré de L’ESPRIT DES VIVANTS, se surveille lui-même, et la malveillance ne s'attache point à lui. 1 Jn. 3. 9;

19 Nous savons que nous sommes de L’ESPRIT DES VIVANTS, et que toute la disposition de l'homme est plongée dans la méchanceté.

20 Et nous savons que le Fils, L’ESPRIT DES VIVANTS Lui-même est venu, et il nous a donné l'intelligence que nous puissions connaître le Véritable; et nous sommes en ce Véritable, en le Fils, Jésus-Christ. C'est lui JÉSUS qui est L’ESPRIT DES VIVANTS véritable, et la vie éternelle. És. 9. 6; És. 44. 6; És. 54. 5; Lu. 24. 45; Jn. 20. 28; Ro. 9. 5; 1 Ti. 3. 16;

21 Petits enfants, gardez-vous des fausses représentations* de Christ! Amen. *idoles.