Michelle d’Astier de La Vigerie

ou l’étoile du vicaire

 

par Sébastien Authier

mise en page par Jean leDuc

 

 

PROLOGUE

Avertissement au lecteur qui ne s’en tient qu’à la forme sans regarder le fond

 

C’est volontairement que je n’ai pas mis ici la photo de Michelle d’Astier pour ne pas prendre le risque de l'embellir. Cette étoile babylonienne est une femme, qui malgré son vieil âge, garde une apparence complaisante, qui reste intacte, il faut le dire, pour autant qu’elle se tienne silencieuse. Une oie blanche est effectivement toujours plus appréciable dans l’art pictural car son criaillement est assourdissant dans la réalité: un cri aigu, répété et désagréable, manifestant de perpétuelles récriminations amères. Ou bien vous vous arrêtez à ce point du présent article exposant Michelle d’Astier comme une fausse prophétesse et une fausse chrétienne, sans en lire davantage pour porter ainsi un jugement sans justice, selon ce que l’on vous a donné (est-ce vrai ou est-ce faux ?) [Or, sans en lire une ligne, difficile de se considérer d’un juste jugement ou même ne pas se sentir hypocrite lorsque vous déclareriez avoir discerné le mensonge là où vous n’avez rien sondé pour le savoir]. Ou bien, vous lisez en prenant le risque de constater par vous-même chaque point doctrinaux par lesquels  Michelle d’Astier de la Vigerie s’éloigne de l’Évangile de Jésus le Christ, Notre Seigneur et Sauveur, le Dieu Tout-Puissant, et même l’insulte et le renie.

 

Télécharger le Pdf de ce document

 

PREMIÈRE PARTIE

PRÉSENTATION DE L’AUTO PROCLAMÉE

 

Chapitre 1

UNE STAR ÉVANGÉLIQUE

Chapitre 2

 UNE SORCIÈRE DÉGUISÉE

Chapitre 3

UNE HYPOCRITE

Chapitre 4

PROBLÈME D'IDENTIFICATION DES FRUITS

 

DEUXIEME PARTIE
LES RENIEMENTS DE LA DASTIER
Ses 11 points doctrinaux antichrist

 

I. LA PAROLE N’EST PAS DIEU

II. LE REJET DE SOI

III. LA LOI DE LA GRACE Ou la Justice par les œuvres

IV. IMMACULÉE CONCEPTION ou la doctrine du ‘’mauvais démarrage’’
V. LA RÉGÉNÉRATION DE L ESPRIT D ADAM
VI. LE REJET DE L’OMNISCIENCE et de la SOUVERAINETÉ DIVINE
VII. DÉFORMATION SUR LA PROPHÉTIE DES ROIS DE TYR
VIII. ISRAËL, Michelle d’Astier a la marque de la bête
IX. MILLENIUM
X. ELIE
XI. POSSESSION DÉMONIAQUE
RÉSUMÉ
LE TRANSFERT SUR LES AUTRES

 

AVERTISSEMENT
Michelle d’Astier de la Vigerie

UN DANGER POUR NOS ENFANTS

 

I. SYNTHÈSE

II. LE TÉMOIGNAGE HONTEUX D’UNE PSYCHOPATHE
III. LA VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE
IV. LES SECTES RELIGIEUSES

 

 

PREMIÈRE PARTIE

PRÉSENTATION DE L’AUTO PROCLAMEE

 

 

Chapitre 1

UNE STAR ÉVANGÉLIQUE

 

Cette première partie, qui dépeint le portrait de Michelle d'Astier de la Vigerie, concerne des faits divers secondaires face aux éléments alarmants que représentent ses doctrines anti-christ qu'il faut dénoncer. Ces points de doctrines constituent d'ailleurs le réel souci de la deuxième partie les exposant. Malgré tout, ces ''clarifications'' anecdotiques concernant ses diffamations, qui ne sont rien sinon la partie immergée de l'iceberg diasteriste, n'en éclairent pas moins sur le caractère démoniaque et les intentions malveillantes de Michelle d’Astier de la Vigerie, dit ‘’la Dastier’’.

 

[Note: les citations en rouge foncé sont principalement celles de la sorcière de la Vigerie provenant en grande majorité du site de Michelle d’Astier.]

 

Je citerai Nicolas Ciarapica pour introduire ce chapitre sur le nom même de Michelle d'Astier de la Vigerie que j’utiliserai régulièrement.

 

« Michelle d'Astier de la Vigerie... Quel nom à rallonge ! Si j'en crois une cassette que j'avais entendue, intitulée "De la vie de château à l'Évangile", tu as avant ta conversion, connu les mondes de la politique et de l'aristocratie, n'est-ce pas? » http://www.natmark.qc.ca/gold/livres/astier/index.shtml

 

Ce à quoi elle répond:

 

« J'ai nagé là-dedans. En fait, j'ai toujours considéré que c'était mon monde, et que le reste du monde n'avait pas beaucoup d'importance. Arrogance et élitisme. Mais comme on ne connaît rien d'autre, on croit cela naturel »

 

Parmi les différentes étymologies que nous trouvons, il en est une qui décrit parfaitement ce qu’elle manifeste sans cesse, car son nom même signifie Michelle (la présence divine) d'Astier (de l'étoile) de la Vigerie (du vicaire). Autrement dit: ‘’La présence déifiée de l'Astarté du Vicaire’’

 

Le terme ‘’ASTIER’’ vient du latin "aster" qui signifie’’ étoile’’ et il n’est pas étonnant que Michelle d’Astier de la Vigerie qui se voue un culte à elle-même porte l'étoile de David autour de son cou, la Marque de la Bête, l'Hexagramme babylonien nommé aussi l'étoile Remphan, symbole du Dieu Saturne (Satan) devenu le sceau d'Israël, mentionnée dans Actes 7.43 «Vous avez porté le tabernacle de Moloch, et l'étoile de votre dieu Remphan, des figures que vous avez faites pour les adorer; c'est pourquoi je vous transporterai au-delà de Babylone...» La désignation de «Remphan» signifie «Saturne», c'est à dire «Satan».

 

Le terme ‘’VIGERIE’’ trouve quant à lui a plusieurs origines: il est la transformation graphique du vieux français viguier signifiant vicaire, magistrat ou bien le dérivé du vieux français ‘’vigier’’ signifiant «être en vigie, en observation» et désigne quelqu'un qui vigie, c'est à dire, qui surveille. Toutefois l’une des deux sources pour ce terme est davantage le réfléchissement de la nature profonde de Michelle d’Astier:

 

« La vigerie désignait la seconde justice capitulaire (qui se rapportait à un chapitre de chanoines, de religieux) Un magistrat nommé vigier (en latin vicarius, puis, plus tard vigerius) l'exerçait au nom du chapitre. C'était une juridiction d'importance médiocre, dont la compétence paraît avoir été, à beaucoup d'égards, analogue à celle des juges de paix actuels. Le chapitre (du latin: capitulum) accomplissait aussi les fonctions liturgiques les plus solennelles dans son église »

 

Comme l’indique l’un des commentaires sur son blog:

 

« L'Antéchrist" s'autoproclame le remplaçant du Fils de Dieu sur terre, ou encore se fait appeler le vicaire (qui signifie le remplaçant) du Fils de Dieu. »

 

Cette description correspond parfaitement à l’esprit qui anime Michelle d’Astier de la Vigerie. Contrairement à ce qu’elle affirme, La Dastier sert la cause du Catholicisme:

 

« justement, je ne suis pas catholique et je dénonce le catholicisme, souvent aussi aveugle que vous et ne connaissant pas le vrai Dieu. Âne bâté - Vous permettez que je vous appelle ainsi ? - les incroyants altruites sont les gens souvent les plus égocentriques qui existent: ils veulent une bonne conscience... Dieu peut les utiliser à leur insu, car il a pitié de ceux qui souffrent... Mais l'amour, le vrai, vient de Dieu et il n'est qu'en Dieu... Tant qu'on n'a pas plié le genou devant le Roi des rois, on ne connaît pas cet amour... donc vous êtes un aveugle ignorant, tâtonnant, et se croyant intelligent. »

 

Commentaire de La Dastier, sur son blog, Vendredi 16 mai 2008

 

***

 

Chapitre 2

UNE SORCIÈRE DÉGUISÉE

Qui s’ignore ?

 

« le mot sorcier vient de sourcier!!!C'est de la divination. Bien sûr, les sourciers peuvent trouver de l'eau grâce à leur sensibilité " spirituelle ", parce qu'ils ont des esprits de divination en eux (les démons, étant des esprits, voient où est l'eau). Mais ils donnent le droit legal à Satan de mettre la malédiciton là où l'eau est trouvée de cette façon. Nous, nous pouvons demander la même chose au Saint-Esprit, et ce sera gratuit! »

Michelle d’Astier de la Vigerie

18 juillet 2006

 

Or le mot français « sorcier » et son féminin « sorcière », dérivent du latin vulgaire sortarius proprement « diseur de sorts », du latin classique sors, sortis, désignant d’abord un procédé de divination, puis destinée, sort. Le sorcier est donc proprement ‘’le diseur de sorts, de bonne aventure”. Ainsi, d’un point de vue étymologique, le sorcier est un diseur de bonne aventure, un beau parleur.

 

« En regardant les répliques de Michelle d'Astier sur son Blog, il n'y a aucun doute qu'elle est animée par un esprit de rébellion contre la vérité. Or la rébellion est la même chose que la sorcellerie, comme l'affirme la Parole de Dieu: «Car la rébellion est autant que le péché de sorcellerie, et la résistance autant que l'iniquité et l'idolâtrie.» (1 Sam. 15:23; King James Française); «Il ne se trouvera parmi vous personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ou qui use de divination, ni astrologue, ni enchanteur, ni sorcier, Ni envoûteur, ni personne qui consulte les esprits, ni magicien, ni nécromancien; Car tous ceux qui font ces choses sont une abomination au SEIGNEUR.» (Deut. 18:10-12); «Tu ne laisseras pas vivre la sorcière.» (Ex. 22:18). La rébellion est la sœur jumelle de la sorcellerie, l’obstination est la sœur jumelle de l’idolâtrie. Voici la façon dont une personne obstinée est une personne idolâtre: elle fait de ses opinions personnelles des idoles, ce qui est une forme d’idolâtrie, et de telles aberrations sont en profusion sur le Blog de Michelle d'Astier » http://christobible.org/sorciere_michelle_astier.html

 

Contrairement à ce que croit Michelle d’Astier de la Vigerie, le but d’un tel jugement sur sa fonction de sorcière qu’elle considère être ‘’un ministère’’ n’est absolument pas de porter des menaces, ce qu’en revanche elle s’est permise de faire à travers des mails dans le but d’intimider. Michelle d’Astier, ne supportant pas d’être remise à sa place, savoir dans le camp de Satan, a en effet menacé par courriel, sans réaliser qu’elle exposait ainsi personnellement son orgueil aux frères dans la Foi en leur écrivant:

 

« Leduc va récolter ce qu'il a semé, sans même que je lève le petit doigt Alors, tu iras ramasser les morceaux, et tu te poseras peut-être les bonnes questions. C'est le mieux que je pusse te souhaiter. »

 

Non, le but d’exposer Michelle d’Astier de la Vigerie comme une sorcière, dans ce présent document, n’est pas non plus d’en attendre à sa destruction, comme si nous suivions son exemple: qu’elle vive d’une longue vie sur cette terre est au contraire la seule chose que nous pourrions espérer. Bien plus, nous ne souhaiterions rien de ce qui n'est pas déjà prédéterminé par le Seigneur, avant la fondation du monde, et il n'y aucun doute qu'il vaut mieux pour elle qu’elle profite de sa capacité d'expression pendant toute une longue vie sur terre car ce sera le seul endroit où elle aura pu s'exprimer. Le fait de lui rappeler personnellement, suite à ses intimidations, qu'elle ira à la ''réprobation'' ne constitue nullement une menace puisque celle-ci est effective. Et lorsque cette ''réprobation'' qui est effective lui est indiquée, elle ne concerne nullement sa vie sur terre mais son existence éternelle.

 

Or, c'est elle qui menace que nous soyons bons à ramasser à la petite cuillère ''sans avoir besoin de lever le petit doigt'', dans le but de nous faire réfléchir car Michelle d’Astier aime la destruction. D’ailleurs, tous ceux qui subissent les ravages naturels engendrés sur la terre selon la Volonté de Dieu, que laisse-t-elle entendre sur son blog ignoble ?

 

Que l'ouragan katrina fut ''envoyé par Dieu pour punir tous les habitants qui s'apprêtaient à accueillir des homosexuels'':

 

‘’Avant l’ouragan Katrina, la Nouvelle Orléans, paraît-il, s’apprêtait à recevoir dans sa ville, sous l’œil complaisant des autorités, 100.000 homosexuels venus déferler dans les rues. Des gens disposés, pour proclamer leurs droits à être considérés comme des citoyens respectables, à exposer au regard de tous ce que la Bible nomme « passions infâmes », avec démonstrations publiques de leurs pratiques. Seuls des chiens peuvent se montrer aussi impudiques … Mais Dieu a balayé de son souffle cette ixième restauration de Sodome, pour rappeler aux hommes qu’on ne se moque pas de ses lois’’

http://209.85.229.132/search?q=cache:CKhXL30PJR8J:www.voxdei.org/afficher_texte.php%3Fid%3D903.2+michele+d%27astier&hl=fr&ct=clnk&cd=7&gl=fr

 

C'est-à-dire que même les indonésiens qui ont subi le tsunami étaient forcément plus indignes que le reste de la planète pour subir un châtiment immédiat.

 

Sur cette image, le blog de Michelle d’Astier montre un raz de marée sur lequel est écrit ‘’iniquité’’ déferler sur des gens:

http://www.michelledastier.org/index.php/2008/12/13/1298-pourquoi-ne-se-secouent-ils-pas-par-leonard-ravenhill

 

Ce genre d’image est toujours exploité par les psychopathes religieux et les manipulateurs qui cherchent à amener des gens sous leur coupe, et Michelle d’Astier manifeste là pleinement des troubles psychiatriques inquiétants qui véhiculent ce genre de messages manichéens ignobles et révoltant !

 

Étant donné qu’elle est l’étoile du Vicaire, et que le catholicisme est l’ancien culte mithriaque des religions babyloniennes, il n'est pas étonnant que la Dastier définisse les circonstances que le monde connaît d'une manière stéréotypée puisqu'elle est atteinte de troubles hallucinatoires que sa religion amplifie jour après jour. Le manichéisme est directement issu du gnosticisme qui est lui-même directement en relation avec les religions païennes ou cultes à mystères babyloniens. Simplifions de ce pas en indiquant que cette description faite par Michelle d'Astier met donc en scène le combat de Dieu, le bien, envers les hommes qui ne le suivent pas (le mal) et qu'Il détruit sur cette terre afin que leur perversion ne contamine pas l'ensemble de la population mondiale qui n'est pas encore pourrie.

 

Si toutes les circonstances de la vie sont effectivement produites par l’Eternel (Esaïe 45.5-7, 22), tant la postérité que le mal ou l’adversité, la vie aussi bien que la mort ou la blessure, (De 32.39), malgré tout, les "maux" que nous subissons dans la vie ne sont pas directement proportionnels à notre obéissance ou désobéissance à Dieu. L’exemple le plus flagrant est celui du livre de Job qui raconte comment lui, un homme juste, perdait tout ce qu’il avait. Dieu est la source du "mal" dans le sens que c’est Lui qui permet les problèmes dans notre vie, c'est lui qui forme et détermine les occasions du mal car il est le Maître absolu sur tous les évènements et toutes les circonstances

 

Job 5.17  Voici, heureux l'homme que Dieu châtie! Ne méprise donc pas la correction  du Tout-Puissant. 18  Car c'est lui qui fait la plaie et la bande; il blesse et ses mains  guérissent. 19  Dans six détresses, il te délivrera; et dans sept, le mal ne te touchera  point

 

Lamentations 3.31 Car le Seigneur ne rejette pas à toujours. 32 Mais s'il afflige, il a aussi compassion, selon la grandeur de sa  miséricorde.

 

Lamentations 3.37 Qui est-ce qui dit qu'une chose est arrivée, sans que le Seigneur l'ait  commandé? 38  Les maux et les biens ne procèdent-ils pas de la volonté du Très-Haut?

 

Hébreux 12.6-11 Car celui que le Seigneur aime, il châtie... Si vous endurez le châtiment... plus tard il produit le fruit paisible de la justice en ceux qui sont ainsi mis à l’épreuve.

 

Job reconnaissait que « Le Seigneur a donné, et le Seigneur a enlevé » (Job 1:21). Il observait à sa femme: « Devrions-nous recevoir du bien de la main de Dieu, et ne devrions-nous pas recevoir du mal (aussi)? » (Job 2:10) À la fin du livre, les amis de Job le consolaient pour « tout le mal que le Seigneur lui avait occasionné » (Job 42:11; 19:21; 8:4)

 

Et la Bible regorge d’exemples où Dieu amène "le mal" dans la vie des gens et dans le monde. Amos 3:6 nous dit que s’il y a du mal dans une cité, c’est Dieu qui l’a fait. Si, par exemple, un tremblement de terre se produit dans une cité, on a souvent l’idée que le "diable" avait des desseins sur cette cité et il a donc occasionné le désastre. Michée 1.12 dit que «le mal descend de la part de YEHOVAH jusqu'à la porte de Jérusalem».

 

Or, comme cela a été dit précédemment, tous les "maux" que nous subissons dans la vie ne sont pas directement proportionnels à notre obéissance ou désobéissance à Dieu, contrairement aux idées perverses de Michelle d’Astier à travers lesquelles elle définit les catastrophes naturelles comme un moyen utilisé par Dieu parce qu’Il voulait réduire à néant les pécheurs. Puisque Dieu est Souverain sur toutes choses, sur le bien comme sur le mal, il est évident qu'il a voulu que les choses soient ainsi pour l'accomplissement de ses desseins éternels qu'il avait prédéterminé, et pour la gloire de son nom, quelque soit la position de l’homme qui vit ces circonstances, comme Job qui était intègre.

 

Le fait que Dieu a créé le mal ou l’adversité, qu'il a prédéterminé la Chute et le péché dans son décret éternel, ne fait pas de lui un pécheur, pas plus que l'artiste qui créé un tableau serait lui-même le tableau. Dieu a créé le singe, et pourtant Dieu n'est pas un singe, il a aussi créé les réprouvés et Dieu n'est pas un réprouvé. Il n'y a «point de ténèbres» en Dieu, mais Dieu a créé toutes choses. Il est Maître sur tout, ou il n'est pas Maître du tout. Il est Dieu sur le bien et il est Dieu sur le mal, il est Dieu sur la lumière et il est Dieu sur les ténèbres, il est Dieu sur le ciel et il est Dieu sur l'enfer. Rien n'échappe à sa volonté souveraine et absolue, il est Dieu et il n'a pas besoin de la permission de personne pour agir, il fait ce qu'il veut dans le ciel comme sur la terre et ne cherche aucunement à plaire à l'homme. Le fait que l’Eternel permette les problèmes dans notre vie, forme et détermine les occasions du mal car il est le Maître absolu sur tous les évènements et toutes les circonstances, comme ce fut le cas pour Job, témoigne aussi que les épreuves de Dieu nous conduisent éventuellement à notre croissance spirituelle, tel qu’il est écrit:

 

«Car celui que le Seigneur aime, il châtie... Si vous endurez le châtiment... plus tard il produit le fruit paisible de la justice en ceux qui sont ainsi mis à l’épreuve.» (Hébreux 12:6-11)

 

La Sorcellerie de Michelle d’Astier est évidente. Vous la trouverez exposée tout au long de ce document et plus particulièrement dans la deuxième partie à travers onze faux enseignements par lesquels l’étoile du vicaire s’oppose clairement à la Parole de Dieu et manifeste sa rébellion. Malgré tout, elle se permet de donner des leçons à une personne qui se présente par exemple comme étant de religion shamanique en lui disant :

 

« Le chamanisme est la plus ancienne des sorcelleries: Seigneur, quel aveuglement ! Il est écrit: "Tu ne laisseras pas vivre la sorciere" ! ajoute le Deutéronome 18:10... et quelques centaines d'autres versets. Sais tu que tu risques la mort et que tu blasphèmes le nom de Christ ? » 

8 Avril 2008

 

Et lorsque celui-ci réplique courageusement, bien qu’il soit, certes, lui-même dans l’égarement:

 

« Les vrais druides luttent contre les illuminatis, et j'en sais quelque chose. »

 

La Dastier continue:

 

« NON tu ne sais rien ! tous les sorciers se combattent entre eux, car tous veulent la suprématie du POUVOIR ! La suite, je laisse car c'est vrai en partie. Mais si tu vois l'horreur des autres, tu ne vois pas l'horreur chez toi: es-tu imprégnée d'Harry Potter ? Les "bons" sorciers contre les méchants satanistes ? Magie blanche contre magie noire ?... La Bible dit: "Dehors les magiciens...'': blancs ou noirs, tous servent Satan, sauf que les blancs sont dans l'illusion d'être "bons". »

 

N’est-il pas intéressant de voir que les troubles qui animent cette étoile mystique la laissent dans l’incapacité de voir que chacune de ses propres paroles la décrit elle-même : orgueilleuse, confuse, illusionnée, menteuse et purulente ?

« Ceux qui vont rester sur terre pour régner, SELON LA BIBLE, ne seront justement pas restés, mais auront été enlevés au-devant de Christ et reviendront avec Lui: tes croyances sont d'origine démoniaques: elles te donnent l'illusion de faire partie d'une élite.... et cela ne vaut strictement pas mieux que les croyances des Illuminatis ! Cela vient de l'orgueil de l'homme... uniquement de son orgueil... Mais Dieu résiste aux orgueilleux ! Quand les apôtres ont demandé à Jésus: "Quand cela arrivera-t-il ?" Jésus a répondu: CE N'EST PAS À VOUS DE' CONNAÎTRE LES TEMPS ET LES MOMENTS QUE LE PÈRE A FIXÉS DE SA PROPRE AUTORITÉ" (Actes 1:7). Mais toi, tu sais déjà... Seigneur ! Quelle vanité ! Quelle confusion, quel orgueil, quel mélange...! ma pauvre (si tu es une femme), TU PATAUGES ! En fait de lampe, tu es dans les ténèbres: Comme tu ne sais de quoi ton lendemain sera fait, cours à Golgotha, demande pardon à Dieu de t'être fourvoyée, et demande que son Saint Esprit vienne t'éclairer, afin que tu puisses voir toute la vanité, les illusions et les mensonges dans lesquels Satan t'a plongée ! il y en a un qui ricane de te voir écrire cela. Dans ta logique, tu dois regretter que tes parents ne t'aient pas tué à la naissance ! Mais ta logique qui n'est pas la loi de Dieu (et c'est Dieu qui règne, pas toi, ni le diable !) risque de te conduire droit dans les flammes, pour l'éternité. Franchement à plaindre, insensé que tu es ! Même sur terre, la sorcellerie te jettera toi et tes enfants dans d'infâmes tourments...à l'heure où le diable n'aura plus besoin de toi ! Et cela vient vite ! Ils tombent comme des mouches (purulentes, souvent) les sorciers... » 

vendredi 16 mai 2008

 

***

 

Chapitre 3

UNE HYPOCRITE

 

Face à une personne qui clame haut et fort des convictions qu’elle affirme être fondées, qui dit ne pas supporter les faux-semblants, reprend tous ceux qui s’opposent à son faux évangile par ce qui s’avère être finalement de la diffamation légaliste gratuite, sans fondement, on pourrait s’attendre qu’elle témoigne au moins d’une certaine stabilité et d’une transparence. Il n’en est rien car Michelle d’Astier est une femme hypocrite, de haut niveau ! Les faits divers mentionnés ici ne représentent qu’un exemple parmi de nombreux autres, plusieurs internautes ont déjà eu l’occasion de s’en rendre compte.

 

S’offusquant qu’un frère en la foi ait écrit un article dénonçant ses hérésies, Michelle d’Astier ment publiquement en déclarant que ce frère à utiliser sa photo de mariage, qu’il l’a découpée honteusement pour que son mari n’y apparaisse pas tandis que cette photo, déjà découpée, se trouve déjà sur son blog telle quelle ! http://www.michelledastier.org/index.php/2006/03/10/23-livres-de-michelle-d-astier

 

Sa malhonnêteté est flagrante en ce qu’elle change ses propres commentaires pour arranger ses affaires et dissimuler sa duperie en indiquant:

 

« tu as raison: je vais ôter ce commentaire. Je ne mets pas en ligne ceux que je viens de recevoir: c'est tout du même acabit, et cela vient de la même personne... Que de haine alors que je ne lui ai rien fait !!!! Ce doit être parce que ce blog en dérange beaucoup ! »

 

Car l’étoile du vicaire en plus d’être égocentrique et totalement paranoïaque, manifeste sans cesse des contradictions qui jettent sérieusement le doute sur son état mental, car il serait étonnant que venant de la ''même personne'' il y ait des commentaires qui ne soient pas du même acabit, puisqu'ils étaient la réponse à ses commentaires qui étaient tous du même gabarit que les précédents: les réactions antérieures étaient inévitablement les mêmes. Michelle d’Astier est une hypocrite car elle écrit un commentaire, après avoir effacé ses commentaires précédents, et jette l'ambiguïté qu’elle aurait reçu sans raison, plusieurs fois qui plus est, des mails ou commentaires tandis qu’elle n'en avait fait aucun ?!? Quelle hypocrite !!

 

Le « alors que je ne lui ai rien fait » est un ‘’léger’’ raccourci par lequel elle oublie de mentionner que notre correspondance avec elle a commencé lorsqu’elle mit en ligne un article d'un frère et sans sa permission, déclarer la Doctrine qu'il professe comme une doctrine perverse, puis écrit personnellement des mails dans le but d’intimider leur destinataires, en menaçant même ce frère physiquement ?!? Il est tout à fait légitime qu'il y ait eu des réactions, nettement plus pacifiques, si l'on peut dire, que les siennes.

 

Bien que la Doctrine que nous professons s'oppose catégoriquement à celle des franc-maçon, malgré tout, les critiques que la Dastier a faite contre leur secte étaient totalement stupides et manifestaient pleinement qu’elle n'y connaît rien, et qu’elle n’a pas la capacité d'apporter par la Parole de Dieu la preuve que leur doctrine est, comme la sienne, anti-christ. Elle les accuse de tout, ou presque, et les voit là où ils ne sont pas. Il est tout à fait logique, devant les attaques d'une pauvre femme qui perd la raison, que cette secte établisse plusieurs points montrant son hypocrisie et son ignorance à leur sujet. Et c'est exactement la même chose qu’elle réitère avec tous ceux qui s'opposent à elle, en les accusant de tout et n'importe quoi sans aucun discernement sinon par les délires sensibles que produisent les troubles psychiques de son esprit charnel : tout cela résultant de son égarement dans l'occultisme depuis des années et dont elle n’est jamais sortie. Comme l'écrivent ces franc maçons: même les chrétiens qui ne sont pas d'accord avec elle, l’étoile du vicaire les accuse de possession démoniaque !?!

 

La vexation vis à vis d'une image est celle des sots et il est bien évident que ce sont les affirmations anti-christ de la Dastier qui constituent le point d’abâtardissement et d’infection qu’elle tente par tous les moyens de masquer, en cherchant toujours à captiver l’attention des uns et des autres sur des apparences sans jamais parler du fond. C’est le contenu qui importe, la forme n'a aucune intérêt si ce n'est pour les idiots et les orgueilleux qui ne peuvent voir que cela. Or c’est Michelle d’Astier de la Vigerie qui me fait l’honneur de m'écrire, personnellement pour m'intimider et non l'inverse ! C'est elle qui  en appelle à la justice des hommes car elle n'a pas confiance en la justice de Dieu pour régler ceux qui le blasphèmeraient et en est réduite à invoquer le droit des hommes pour régler les oppositions de doctrines ?!? D'autant qu'aucun de ceux qui professent la même doctrine que leur frère Jean Leduc, savoir l'Évangile de Jésus, La Doctrine, aucun de ceux là, moi y compris, ne l'ont menacée, ni même la menacerons, tandis que ELLE, elle le fait !!

 

Mais Michelle d’Astier se place en pauvre victime, comme elle l’a toujours fait. Elle écrit:

 

« je ne suis pas allée sur le site de Leduc pour l'insulter »

 

Or, en mettant en ligne un de ses articles qu'elle lui a dérobé et en indiquant parmi ses commentaires qu'il s'agit d'une doctrine démoniaque, ce n'est même pas lui directement qu’elle insultait et il convenait que les choses soient dites. Pas pour tous, bien entendu, uniquement pour ceux à qui les oreilles seront données pour entendre.

 

Concernant Michelle d’Astier de la Vigerie, il ne s'agit nullement d'une insulte puisqu’elle est réellement une sorcière, c'est à dire une femme dont l'esprit charnel est en rébellion constante contre l'Eternel. Tous ceux d’ailleurs qui reconnaissent dans ses fausses doctrines le réfléchissement de ce qui anime son cœur n'ont surement pas été surpris de lire qu’elle était définie comme tel. Michelle d’Astier ne se prive pas pour dénoncer sans preuve et qualifier les uns ou les autres de sorciers, je le fais ici dans un développement consciencieux. Qu’elle soit donc rassurée, elle n’est pas ici ridiculisée puisque ces propres paroles y travaillent sans relâche:

 

« J'en ai reçu plusieurs du même type cette semaine, quasiment avec le même vocabulaire »

 

La encore le deux poids deux mesures de Michelle d’Astier de la Vigerie, star de l’hypocrisie. Car j'ai employé un niveau de langage moins familier que le niveau de langage que l’on retrouve un peu partout dans ses propres commentaires contre ceux (de tous bords) qui ne disent pas comme la Dastier. Je ne lui ai pas écrit qu’elle était ''folle'', elle m’a écrit que j’étais ‘’un malade’’ ni même qu’elle était ''barrée'' etc. ce que j'aurai pu faire, non, je n'ai pas fait cela. J'ai juste précisé l'état psychologique inquiétant dans lequel elle se trouve, en lui conseillant sérieusement qu’elle se décide à suivre un traitement pour, si cela était possible, y remédier ou que les effets de ses troubles soient amoindris. La Dastier considère qu'on l'insulte tandis qu'il n'en est rien : une insulte est un jugement porté sur l'état de la personne qui touche à son intégrité ou une partie, mais lorsque l'intégrité en question est totalement corrompue, il n'y aucune insulte.

 

Dire à une femme qui travaille sur le trottoir et reçoit de l'argent pour des ''services'' prohibés par la loi, qu'elle est une prostituée, n'est pas une insulte. Le terme ne dégrade aucunement la personne mais indique vraiment ce qu'elle est, qu'elle soit sous la domination d'un proxénète  ou non. Il serait surprenant qu'une prostituée, s'offusque d'être définit comme telle et déclare qu'on l'insulte lamentablement. Michelle d’Astier de la Vigerie utilise elle-même ces termes pour désigner l’église catholique, mais trouve lamentable qu’ils lui soient appliqués.

 

Rappelons que l’injure est:

 

« Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait " selon l’article 29 de la loi de 1881 La différence avec la diffamation, étant que l’injure doit porter atteinte à l’honneur ou à la considération. Ainsi, traiter une personne de " sale enculé ", " sale homosexuel " ou " sale con " constituera une injure. »

 

C'est-à-dire que lorsque Michelle d’Astier écrit dans ses commentaires pour répondre à un internaute:

 

« justement, je ne suis pas catholique et je dénonce le catholicisme, souvent aussi aveugle que vous et ne connaissant pas le vrai Dieu. Âne bâté - Vous permettez que je vous appelle ainsi ? »

 

Ou bien encore:

 

« Après avoir lu quelques dizaines de milliers de livres, fait de hautes études, travaillé dans de très hauts postes dans des ministères ou des Hautes Administrations, parcouru quasiment le monde entier avec de grandes responsabilités, j'étais certainement aussi arrogante et prétentieuse que vous ! Voire plus... J'avais toutefois quelque chose que vous n'avez pas: l'éducation. Vous ne me connaissez pas, et vous vous permettez d'insulter une femme âgée, que vous venez agresser sur son blog sans qu'elle vous demande rien: cela vous classe tout de suite, ne vous en déplaise, dans la catégorie des malotrus » 

Lundi 12 mai 2008

 

Il s’agit là d’insultes. Nous ne comptons plus les fois où Michelle d’Astier traite d’idiot, d’ignorant, etc. ceci gratuitement sans jamais prouver quoique ce soit. De même que son blog fourmille de considérations sur la justice humaine qu’elle déclare être la proie d’une mafia satanique qui la dirigent, mais qu’elle menace de saisir ?!?

 

Pour la ‘’Calomnie’’ puisque la Dastier en parle:

 

« Celle-ci est la dénonciation d’un fait qui est de nature à entraîner des sanctions (judiciaires, administratives ou disciplinaires), que l’on sait totalement ou partiellement inexact. La fausseté du fait dénoncé ne peut résulter que de la décision définitive (d’acquittement, relaxe ou non-lieu) qui démontre que la réalité du fait allégué n’est pas établie ou que le fait en question n’est pas imputable à la personne dénoncée. »

 

Une insulte c'est descendre en deçà de ce qu'elle est, la personne que l'on définit, dont on juge sa nature. Michelle d'Astier, n'est en soit, absolument pas diminuée en, aucune façon, lorsqu'il lui est dit qu'elle est hypocrite, cela est pleinement prouvé, de même qu'elle souffre de troubles psychiques profond et inquiétant, qui provoquent toutes sortes d'hallucinations, cela est constaté par beaucoup d'internautes. De même qu'elle est orgueilleuse et condescendante, cela est prouvé.

 

Il est également évident que Michelle d’Astier n’a pas la capacité de discerner par la Parole de Dieu lequel professe La Doctrine ou ne la professe pas et qu’elle en a toujours été réduite à dépendre des autres:

 

« Des lecteurs du blog m'avaient déjà mise en garde en disant qu'il confessait de fausses doctrines et qu'il était un "méchant" »

 

Tout comme elle dit avoir:

 

« passer l'article que vous avez mis en ligne sur moi à un certain nombre d'amis, responsables et pasteurs chrétiens. Il en ressort une seule chose: on ne peut vous considérer comme chrétien donc je suis en droit de vous poursuivre devant les tribunaux pour calomnie, diffamation, injures, etc. »

 

Toujours deux poids deux mesures pour ces apostats car son propre Blog est rempli de «calomnies, de diffamations et d'injures » certains étant même dépeints comme «enfant du diable, possédé, dérangé, fou, malfaisant». A remarquer que Michelle d'Astier refuse de mentionner les déviations doctrinales qui s'opposent à ses fausses doctrines, ni affirme-t-elle que c'est uniquement la Bible qui a toujours raison et non les spéculations sur ce qu'elle dit. Elle préfère insulter la personne qui lui demande raison de sa foi et l'attaque malicieusement en l'accusant d'idolâtrie:

 

« Méfiez-vous de ceux qui disent vous bénir après avoir sorti des tas de saletés sur vous ! Ce sont des hypocrites et leur cœur (et leur langue !) souhaite le pire pour vous ! »

 

Or je lui avais indiqué que je ne souhaitais pas le pire pour elle puisque tout est déjà arrêté selon le plan de Dieu, il n'y a que les fous, les insensés, pour maudire en espérant que leurs paroles changeront la destinée éternelle d'une personne ?!?

 

La Dastier me définit comme étant un homme des ténèbres. Et bien qu’elle déclare par ci par là que les ténèbres tremblent devant elle QUOIQUE CE SOIT ELLE QUI A MENACÉE DE CONSÉQUENCES PHYSIQUES CE QUE JE N AI NULLEMENT FAIT, malgré tout, elle est incapable par La Parole de Dieu de batailler, il lui faut en appeler à ceux qui lui sont soumis. L'affaire était uniquement entre sa doctrine et La Doctrine qu'il m'a été donné de connaître. Et bien entendu, alors que la Dastier efface les commentaires de divers internautes qui n’arrangent pas son business, elle a le culot d’écrire:

 

« prenez la responsabilité de vos paroles »

 

Il est clair, surtout avec ce genre de manipulatrice, que celui qui ne prend pas la responsabilité de ses paroles en les mettant dans des commentaires sur un blog anti-christ est un abruti. Dans ses délires, Michelle d’Astier se persuade et cherche à persuader les autres que certains l’intimident ?!? Or, en ce qui me concerne, nul besoin d’'indimider Michelle d’Astier tel que ses hallucinations psychotiques la portent à le croire, cela n'est pas nécessaire, cela ne concerne pas celui que Dieu dirige, il se fiche de l’intimidation, quel intérêt ?!? Car les ‘’menaces’’ réelles concernent uniquement son existence éternelle qui est définitivement celle d'une réprobation éternelle. La menacer ou non n'y changera rien ! L’étoile du Vicaire se considère tellement au centre qu’elle en oublie qu’elle ne l'est pas, et que les réactions qu’elle connait sont uniquement celles de ceux qui ont reçu l'amour de la Parole qui sont écœurés du mépris qu’elle témoigne envers Elle.

 

Qu’elle décrive cependant qui elle veut comme elle est contrainte à les décrire à cause de l'enferment dans ses troubles, la Parole déclare que:

 

« Si l’on vous dit des injures pour le nom de Christ, vous êtes bienheureux;  car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Il est  blasphémé par eux, mais il est glorifié par vous. » 1 Pierre 4.14

 

Michelle d’Astier s’égare dans sa paranoïa en écrivant:

 

« 'Il faut vraiment que ce soit l'Ennemi qui se déchaine contre moi, car je finis par me dire »

 

Mais qui donc est l'Ennemi lorsqu’elle est ennemie de Dieu ? Elle expose encore l’orgueil que ses psychoses charnelles lui font voir chez tous ceux qui s'opposent à elle en indiquant:

 

« à quoi bon passer 10 heures par jour sur ce blog, donner tout ce travail, si ce n'est que pour recevoir des crachats ! De quoi décourager n'importe qui ! »

 

Étonnant que Michelle d’Astier écrive quelque jour plus tard nous concernant:

 

« Ils sont pris de paranoïa aigüe en pensant que tout le monde leur en veut, et qu'ils sont de pauvres petites victimes de leur engagement pour Christ »

 

Car tous ceux qui sont véritablement à Christ quand bien même ''les crachats'' ne se découragent pas puisqu'ils ne font rien pour leur propre gloire, contrairement à Michelle d’Astier de la Vigerie. Ceux qui sont véritablement à Christ n'attendent aucunement que ce qu'ils font pour le Seigneur leur donnent une bonne place dans ce monde, leur acquiert une belle intégrité, contrairement à la Dastier. Et là est son esprit religieux et pharisaïque, c'est à dire, qu’elle se justifie par ses œuvres.

 

« beaucoup me disent avoir été délivrés grâce aux enseignements prodigués sur ce blog. D'autres ont retroussé leur manche, et se mettent à délivrer leur frères »

 

Mais puisque l'expérience de la délivrance qu’elle professe en est absolument et définitivement une qui s'oppose à l'enseignement de Jésus, ce qu'ils expérimentent tous, les milliers qui lui écrivent, s'abusent donc dans les mêmes délires que les siens. Ceci est dramatique et pourtant l'Écriture l'indique bien que dans les temps de la fin, la puissance d'égarement sera à son comble. Mais dans le groupement de Michelle d’Astier on se compte par millier ! C’est d’ailleurs un compliment qu’elle écrive :

 

« Il faut dénoncer …  sa petite secte »

 

N’est-ce pas là le plus beau compliment : ’être considéré comme une ‘’petite secte’’ dont la Grâce qu’elle professe est ‘’bon marché’’, comme la définit Michelle d’Astier ?

 

Actes 24:14 « Toutefois, je te confesse ceci, que, suivant la voie qu’ils appellent  secte, je sers le Dieu de mes pères, croyant tout ce qui est écrit dans  la loi et dans les prophètes; 15  Et ayant en Dieu cette espérance, que la résurrection des morts, tant  des justes que des injustes, qu’ils attendent aussi eux-mêmes, arrivera. 16  C’est pourquoi je travaille à avoir toujours une conscience sans reproche,  devant Dieu et devant les hommes. »

 

Actes 28:22 « ... car  pour cette secte nous savons qu’on s’y oppose partout. »

 

L’argument d’être pharisien, revient à toutes les sauces dans la bouche de la sorcière Dastier:

 

« Mais ceux qui ont crucifié Jésus, n'étaient-ce pas les Pharisiens, ces "lettrés dans la parole" censés soutenir les faibles »

 

Son argument ‘’bateau ‘’: déclarer ''pharisien'' ceux qui lui rappellent ce que dit l'Écriture tandis qu’ils ne lui indiquent même pas ce qu’elle doit faire contrairement à toutes les propres ordonnances de la Dastier ?!? Si tous ceux qui proclament réellement l'enseignement de Jésus sont des pharisiens parce qu'ils s'opposent au mensonge de l'ennemi, non de leur propre chef, mais par la Parole de Dieu, alors tous sont des pharisiens. Mais comme je l'ai écris à cette star évangélique:

 

« tu ne comprends pas la signification du terme ''pharisien'' et tu l'emploie maladroitement. »

 

Être « pharisien » est l’argument bateau qu’elle avance sans cesse à tous ceux qui s'opposent à elle par l'Écriture, en sorte que, pour elle, l'épée qu'est la Parole est considérée par elle, d'une manière insensée, comme une puissance pharisaïque dès lors que l'on s'en sert comme mesure pour discerner le vrai du faux ?!? Ainsi personne ne peut contredire la Dastier. C'est dire l'état de délabrement psychique dans lequel elle se trouve.

 

Elle écrit « Je DOIS croire » or la Foi véritable est un don de Dieu et l’homme n'a aucun effort à fournir pour ce faire, car c'est Dieu qui produit la foi ?!? La définition de Michelle d’Astier sur ce qu’est la foi est une hérésie car c'est la présence même de Christ en ses enfants qui les maintient dans la foi, même dans l'épreuve.

 

En me comparant à un pharisien, elle écrit:

 

« si ces lâches se sont servis des autorités civiles pour procéder à l'exécution … »

 

Pour insinuer là que je n’hésiterai pas à faire de même tandis que, le même jour, c'est elle qui menace d’en appeler aux autorités civiles en voulant porter plainte ?!? Quelle hypocrite !

 

« EUX AUSSI SE CROYAIENT JUSTES DEVANT DIEU »

 

Malheureusement puisque la Dastier ne comprend pas non plus le sens de ''la grâce'' et même qu’elle insulte publiquement la grâce de Jésus comme étant une grâce bon marché, une grâce de faiblesse ! Elle s’expose elle-même clairement en ennemie de Christ. Il est écrit que ‘’le juste vivra par la Foi’’ ; Celui qui est juste devant Dieu l'est uniquement par grâce, par la présence de Christ en lui qui est mort à la croix et ressuscité pour lui.

 

Voici encore une autre hypocrisie de la Dastier:

 

« Et face à ces agressions répétées, j'ai parfois envie de répondre méchamment »

 

Michelle d’Astier aime le principe de la relativité et après l’avoir étendu sur la souveraineté de Dieu, la Grâce inconditionnelle, la Foi, la Vérité et l’humanité, la voilà qui l’applique au temps ! Avec l’étoile du vicaire tout est relatif, mais seulement les autres. Pour avoir passé du temps moi aussi sur son blog anti-christ, au vu des commentaires dans lesquels elle utilise exagérément les ''!!!!!!'' et les majuscules, les anathèmes, les insultes, c'est bien plus que "parfois''.

 

Contrairement à ce qu’elle affirme c'est elle qui n'a de cesse d'insulter ! Et lorsqu’elle se sent insultée, ce n'est nullement une insulte mais un jugement juste sur les paroles anti-christ qu’elle professe, ou sur son attitude orgueilleuse liée aux troubles psychiques qui l'animent. Car La Dastier ne supporte absolument pas d'être contrariée, et la moindre contrariété lui semble être un outrage tandis qu'il n'en est rien.

 

Pourrait-elle un jour comprendre qu’il faudrait sérieusement qu’elle se prenne en main.

 

Je rappelle encore une fois que c'est elle qui a menacé physiquement avec des termes précis, par mail, en privé, et non publiquement !!! , c'est elle qui en appelle aux autorités civiles, tout du moins essaie d'intimider en les mentionnant.

 

Michelle d’Astier de la Vigerie est une hypocrite.

 

D’ailleurs, son hypocrisie possède un large panel d’expressions dont celui de la fainéantise, celle de l’arbre creux qui s’attache à la forme sans jamais regarder au fond. Le fond qu’elle serait INCAPABLE de décortiquer si elle devait, ou plutôt, si elle voulait, prouver en quoi telle ou telle doctrine est mensongère. La Dastier le reconnaît elle-même : jamais elle ne va voir d’elle-même ce qu’il en est des personnes qu’elle juge. Elle se fie uniquement aux hommes étant donné qu’elle n’a aucune assurance de la vérité. Ainsi elle envoie des mails pour intimider en menaçant physiquement, mais elle ne daigne pas répondre tandis que son destinataires s’en donne la peine, sinon par:

 

« On m'avait dit que tu étais un malade: inutile de te fatiguer, je ne lis même plus les premières lignes »

 

Mais les a-t-elle un jour lu ?

 

« J'avoue mon ignorance sur tout ce que tu as nommé, et je n'ai certes pas le temps, ni l'envie, d'aller lire des écrits pervers. Quant à Leduc, certains ont soulevé ici que bien des écrits de lui étaient douteux et dangereux. »

Commentaire de La Dastier, sur son blog Lundi 24 Novembre 2008

 

Pourtant la morale Dastieriste stipule:

 

« Je ne peux cautionner des accusations graves, car la Parole nous exhorte à ne croire des assertions sur des serviteurs de Dieu que lorsqu'il y a plusieurs témoins directs (pas les on-dit): je laisse simplement ouvert ce commentaire aux témoignages de ceux qui ont VU de leurs yeux, ou ENTENDU de leurs oreilles ce qui confirme ou infirme ce que tu dis ! »

jeudi 4 janvier 2007

 

Or, la Dastier ne va jamais voir par elle-même ou bien ne s’attache qu’à la forme. C’est souvent ainsi qu’un enfant choisit entre deux livres (même lorsque ceux-ci peuvent d’ailleurs raconter la même histoire) celui dont l’illustration lui plaît le mieux. On imagine que la couverture de la bible de la Dastier n’est certainement pas noire, ou bien que tous ses torchons qu’elle définit comme des ‘’livres’’ ont une couverture attirante et séduisante.

 

« Tu as raison, d'autant qu'entretemps j'ai reçu des illustrations de certains sites de Leduc: à faire frémir ! »

Commentaire de La Dastier, sur son blog Mardi 25 Novembre 2008

 

Mais le caractère ignoble de la Dastier pousse le vice encore plus loin, en ce qu’elle s'appuie et n'a d'égard qu'aux apparences sans jamais regarder au fond mais qu'en plus, elle-seule détermine quelle apparence est trompeuse ! En sorte que si l'on emploie un langage soutenu Michelle D'Astier indique qu'il s'agit là d'une preuve de la séduction qui nous anime (le diable se déguisant en ange de lumière, on cherche à séduire par l'enjolivement de belles paroles, etc.) dans le cas contraire que nous sommes ''grossier'' et donc aussi du diable. Ainsi quoique nous puissions dire, dans une forme ''conventionnelle'' ou non, Michelle d'Astier juge uniquement la forme de manière totalement contradictoire pour déduire que le fond est hérétique, la preuve que nous sommes du diable, tandis que JAMAIS elle ne développe CAR elle n'en a pas la capacité.

 

A l’instar de La Dastier, plusieurs des commentateurs sur son blog n’ont aucune capacité pour lire ce que professe notre frère Jean Leduc, et écrivent ainsi:

 

« Jean Leduc enseigne une fausse doctrine de Sabellius proche du modalisme des pentecôtistes unitariens : Jésus est le seul vrai Dieu selon ses dires… le Père, le Fils et le Saint Esprit sont des manifestations. »

Jeudi 18 décembre 2008

 

Tandis que jamais une telle chose n’a été professée et celui-ci ne parvient qu’à en produire un résumer totalement mensonger sur ce que nous témoignons. Le Père étant le St Esprit, il n’est pas une ‘’manifestation’’ de Dieu mais l’essence même de Dieu, c’est le Fils qui est la manifestation de Dieu. Cela est clairement témoigné dans l’Écriture.

 

Parler des troubles psychique profond dont est atteinte Michelle d’Astier de la Vigerie n’était donc pas gratuit, ni sans raison, car sans cesse elle manifeste des contradictions: elle indique une chose et insulte celui qui s’y oppose, puis déclare l’inverse et se vante d’être ‘’amoureuse de la vérité’’ ?!? Les lecteurs plus ou moins avertis ont bien saisis l’éloignement de Jean Leduc vis-à-vis des évangéliques:

 

« Jean leDuc attaque la base de la foi chrétienne dans la doctrine de la Trinité avec son texte "Subversion de la Trinité Ontologique". Ceci a pour effet de le placer en marge des églises évangéliques »

 

Mais la Dastier, qui n’a aucune capacité pour cela écrit, comme s’il s’agissait d’une dépêche venant de tomber et qui viendrait mettre à mal ceux qui professent la même Doctrine, savoir l’Évangile de La Souveraineté de Dieu, me fait remarquer dans son mail :

 

« De toute façon, Leduc était déjà "grillé" dans les milieux évangéliques. Quand j'ai mis un article de lui sur mon blog, de solides chrétiens sont venus m'avertir de ne rien mettre, car il confessait des fausses doctrines et avait un comportement dangereux. Je n'en ai pas tenu compte, c'est mon erreur. »

 

Or, comme l’avait bien remarqué un de ses fervents lecteurs, comment Leduc ne serait pas ''grillé'' dans les milieux évangéliques puisque justement la Foi qu'il professe s'oppose fermement aux évangéliques ?!? Il ne peut en être autrement. Ceci manifeste que Michelle d’Astier de la Vigerie ne prend pas le temps de voir le moindre article des sites qu’elle critique et qui s'opposent à l'arminianisme revendiqué par les évangéliques qui ne croient pas à la Souveraineté de Dieu. Et se croit ‘’intelligente’’ en déclarant que Jean Leduc est ‘’grillé’’. Est-ce de l’humour involontaire, la marque de sa stupidité ou bien les deux …

 

« Qu'est ce que je viens de découvrir ? Attachée Ministérielle d'Edith Cresson ??? Comment cela est il possible avec de tels propos outrageants ??? Vous n'accordez de l'importance qu'aux attaques faîtes envers votre Dieu !!! Vous êtes Homophobe. Vous êtes fermée d'esprit. Vous êtes contre le divorce. Vous êtes Xénophobes. (www.voxdei.org/afficher_t...9ème question). Tu es une personne qui doit être surveillée. La seule chose positive que j'ai put lire à ton propos et celui de Dieu, c'est qu'il t'as guidé à arrêter la politique. Au moins il a fait ça de bien. »

Le dimanche 28 décembre 2008 à 00:32, par diodou

 

***

 

Chapitre 4

PROBLEME D IDENTIFICATION DES FRUITS

 

Jésus avait dit à ses apôtres :

 

« Gardez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous en habits de brebis, mais qui au-dedans sont des loups ravissants. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Ainsi tout bon arbre porte de bons fruits; mais le mauvais arbre porte  de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter  de bons fruits. Tout arbre qui ne porte point de bon fruit est coupé et jeté au feu. Vous les connaîtrez donc à leurs fruits. » (Mt 7.16-20)

 

Étant donné que les ''fruits'' sont un moyen de reconnaître les faux prophètes, chacun d'entre eux font des pieds et des mains pour que les regards n'aient pas l'occasion de s'attarder sur les leurs. Puisque connaître le fruit détermine la nature de l'arbre, tout faux prophète s'emploie à définir ce que sont les fruits pour dissimuler l'espèce à laquelle il appartient. Ses efforts consistent donc également à éloigner de tout ce qui permet de les mesurer, de les juger pour connaître la source de l'inclination qui les produit.

 

Michelle d'Astier de la Vigerie en est un exemple, sinon la Reine: car si pour évoquer les fruits bons et mauvais elle excelle dans le jugement infondé, perdue dans une incontinence intuitive charnelle, elle ne saurait pour autant reconnaître un pommier d'un fraisier, ni même indiquer que les figues qui lui gâtent ses dents déchaussées n'ont certainement pas été cueillies dans un abricotier. Le titre de ''maraîchère anophtalme'' aurait pu aussi lui être décernée, hébétée qu'elle est devant tous ses différents paniers de fruits dont elle n'a aucune idée de leur provenance, sinon qu'à la vue de la mangue elle réfléchit, la scrute, la fait rouler sur son cœur pour qu'il lui dise que son poids est bien plus léger qu'il aurait pu l'être et sa masse moins volumineuse, mais jamais la Dastier ne dira ce que sont les fruits.

 

Ainsi Michelle d’Astier affirme un jour:

 

« Quant aux signes et aux prodiges qui peuvent se produire dans ce type de manifestations, je veux rappeler ce que Jésus a dit POUR NOTRE TEMPS: ''Car il s'élèvera de faux chrsit (= de faux oints) et de faux prophètes, ils opéreront de grands signes et des prodiges au point de séduire même les élus.'' (Mt 24 24), et il ajoute, comme pour faire une mise en garde très forte: ''JE VOUS L'AI PRÉDIT'' (V 25), DÉCLARANT ENSUITE QU'IL NE FAUT PAS COURIR DE DROITE ET DE GAUCHE SOUS PRÉTEXTE QUE L'ON NOUS DIT: ''IL EST ICI'' ! Jésus est partout où Il trouve de vrais adorateurs qui l'adorent en esprit et en vérité, mais pas dans la demi vérité, ce qui veut dire mensonge ! »

Le vendredi 29 décembre 2006

 

Pour déclarer l’inverse autre part:

 

« Kevinus, tu as juste à comprendre que Dieu se révèle tout autant dans l'AT que dans le NT, et que le NT sans l'AT n'a aucun sens: les deux se complètent, s'imbriquent et ne font qu'un. C'est une révélation progressive qui s'est faite sur deux mille ans. La raison pour laquelle bein des gens n'ont aujourd'hui aucune crainte de Dieu, c'est qu'ils n'ont pas compris que DIEU N'A PAS CHANGÉ. Seuls sont sous la grâce ceux qui DÉMONTRENT PAR LEURS FRUITS qu'ils marchent par l'Esprit de Dieu et qu'ils ont eu une nouvelle naissance. Autant dire que dans nos églises, la majorité des gens sont encore sous la loi ! Des fleuves d'eau vives coulent-ils de ton sein ? Chasses-tu les démons et guéris-tu les malades ? Fais-tu les œuvres que Jésus a faites ? Si cela t'accompagne, c''est que tu es né de nouveau, car ce sont les "signes qui accompagnent ceux qui ont cru". Sinon, c'est que tu es toujours dans la marche par la chair, parce que ton niveau de foi est très faible. Je n'invente rien, c'est Jésus qui l'a dit ! Ce sont ses disciples que Jésus a traités de "race incrédule et perverse" parce qu'ils n'avaient pu chasser un démon ! Crois-tu qu'Il a changé ? »

Le vendredi 9 janvier 2009

 

Et même:

 

« Je pratique la "doctrine" de la délivrance sur ordre de Jésus et j'en vois les fruits: c'est aussi simple que cela... Si on ne met pas la Parole en pratique côté des doctrines bibliques, on peut d'égarer très facilement dans des discussions sans fin, acerbes et qui ne donnent pas gloire à Dieu. Mais j'ai reçu un évangile de puissance, pas un évangile de Parole, je vois cette puissance agissante, et je reconnais m'énerver un peu quand je suis bombardée de commentaires qui dénoncent mes "fausses doctrines" de la part de personnes qui n'ont, à l'évidence, jamais mis en pratique cet ordre du Seigneur: CHASSEZ LES DÉMONS... Que le Seigneur t'éclaire ! »

vendredi 7 novembre 2008 - http://www.michelledastier.org/index.php/2008/11/07/1282-faq-les-chretiens-peuvent-ils-avoir-besoin-de-delivrance.

 

Nous voyons donc que Michelle d’Astier rejette publiquement la puissance de Dieu, car il est écrit:

 

« la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent;  mais pour nous qui sommes sauvés, elle est la puissance de Dieu. » 1 Corinthiens 1.18

 

« le royaume de Dieu consiste en puissance et non en paroles » 1Co 4:20

 

Et puisqu’elle-même déclare n’avoir que la Puissance, et aucunement la Parole, il est donc clair qu’elle est une fausses ointes, une fausse prophétesse. Elle-même le dit:

 

« Tu ferais bien de réfléchir à ce que Jésus a dit en Mt 24:24: les faux oints et faux prophètes sont aussi accompagnés de signes et de prodiges... Relis aussi 2Th 2, où il est question de la PUISSANCE de Satan pour amener signes et prodiges, et à cette terrible phrase de l'apôtre Paul en 2thess 2:11; Si tu cours après le spectaculaire, et non pour rencontrer CELUI QUI EST LA VÉRITÉ, JÉSUS , c'est Dieu Lui-même qui peut envoyer "UNE PUISSANCE D'ÉGAREMENT" ! DANS NOS RÉUNIONS ÉVANGÉLIQUES, IL Y A DES TAS DE MANIFESTATIONS DÉMONIAQUES QUE LES CHRÉTIENS QUI CONNAISSENT MAL LA PAROLE PRENNENT POUR DES MANIFESTATIONS DU SAINT -ESPRIT, et parmi eux, souvent des leaders... ils connaissent la parole de Dieu, mais leur coeur étant plus tourné vers Mammon que vers Dieu, le diable s'amuse beaucoup, AVEC LA PERMISSION DE DIEU, à faire de leurs réunion un festival de manifestations venant "d'autres esprits" (2Co 11:3) !!!! Alors, qu'en est-il dans des réunions où l'on invoque la Reine du ciel qui est une des plus puissantes dominations démoniaques (invoquées aussi dans le vaudou, entre autres ...) »

Le dimanche 24 février 2008

 

« comme si nous ne savions pas que des Illuminatis, des satanistes, des francs-maçons et des sorciers ont infiltré nos églises !!!!! Mais s'ils peuvent nous leurrer car ce sont des hypocrites (Jésus nous en avait avertis, qu'ils viendraient en vêtements de brebis), ils ne peuvent leurrer Dieu. Ils sont au final pitoyable car, bien qu'ils entendent la Parole de Dieu, au lieu de se repentir et de se confesser pour être sauvés, ils choisissent de griller dans les flammes durant toutes l'éternité! Mais ils sont les dupes de Satan qui leur fait croire le contraire, et la Bible dit d'eux que ce sont des insensés... alors qu'ils se croient intelligents ! Quelle tristesse ! »

8 avril 2008

 

[...] Il y a ici plusieurs clés pour comprendre l’origine de ces phénomènes miraculeux qui accompagneront les faux « christs » et les faux prophètes.

 

Les fruits ne sont donc pas les signes et les miracles puisque les faux prophètes en accomplissent aussi.

 

Michelle d'Astier ne représente qu'une des ramifications du mouvement évangélique apostat actuel particulièrement actif dans le domaine de la délivrance démoniaque chez les chrétiens. Ces mouvements occultistes, avec des signes et des prodiges mensongers (2 Th 2.9-11; Ap 13.13) s'adressent principalement à ceux qui se disent chrétiens (et dont certains sont effectivement nés de nouveau) que l'on manipule et à qui l'ont fait croire, en les séduisant, en les endoctrinant et en les formatant, que les difficultés intérieures ou extérieures qu'ils rencontrent, et avec lesquelles ils luttent, sont liées à une possession ou domination démoniaque. Les problèmes d'argent, familiaux, mauvaises habitudes, etc. sont tout de suite définis par ses groupements comme un lien démoniaque voire une malédiction ancestrale inconnue de celui ou celle qui en subit les conséquences.

 

Ces groupements œuvrent pour une déresponsabilisation de l'homme et l'accent est toujours mis sur l'abandon de la conviction de péché, d'une manière bien évidemment subtile: Celui qui, poussé par une hypothétique puissance démoniaque qui le domine, retombe dans de mauvaises habitudes (bien qu'appartenant à Christ) est encouragé à rejeter la culpabilité d'être ainsi victime, et de porter la responsabilité sur celui qui est considéré comme le véritable auteur du péché: le démon. Tandis qu’il est écrit:

 

« chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. » Jacques 1.14

 

Nous retrouvons ainsi toutes sortes d'arguments du même ''acabit'', pour reprendre ce terme cher à la Dastier:

 

« On reconnaît un arbre à son fruit disait Jésus et je m’inscris dans cette logique spirituelle. On est là très loin de principes théologiques ou d’appartenance à un mouvement ou à un autre; mais les fruits (conversions, miracles, accroissement de l’église, vies changées en bien) que nous portons parlent pour nous. Ensuite vous pourrez décider si nous venons de Belzébul ou de Jésus-Christ. » le pasteur de l'EPBH (Eglise protestante baptiste de Honfleur) Freddy De Coster http://www.topchretien.com/topinfo/?/11618/interview-verite-de-freddy-de-coster

 

Mais la parole ne dit pas ça, puisqu'elle indique que ce genre de fruits peut être contrefait par Satan.

 

2 Th 2.9-11 Et lui (l'esprit de rébellion, l'impie), dont la venue se fera par l’intervention de Satan, avec toute puissance, avec des signes et des prodiges mensongers, Et avec toute séduction d’iniquité en ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité, pour qu’ils puissent être sauvés. Et pour cela Dieu leur enverra une puissante séduction, pour qu’ils croient au mensonge (KJF)

 

2 Th 2.9-11 La manifestation de cette souveraineté de l’homme aura lieu par la conspiration du raisonnement adversaire par la justification par le choix, avec toute la puissance des prodiges et des faux miracles, 10 Et avec toutes les séductions de l'iniquité parmi ceux qui se perdent, parce qu'ils n'ont point reçu l'amour de la vérité, pour être sauvés. 11 C'est pourquoi Dieu leur enverra une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge (Bible de l’Epée)

 

Ap 13.13 Et elle faisait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre devant les hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre, à cause des prodiges qu'il lui était donné de faire […]

 

Les mouvements exorcistes, tels que les ‘’healing ministries’’, s’appuient toujours sur une expérience accomplie sur la base d’un enseignement qui n’a finalement pas été défini, et ne le sera jamais : les ‘’fruits’’ sont alors des conversions témoignant d’un embrassement à leur doctrine mensongère [comme le témoignage d'avoir «accepté » Jésus dans son cœur], la présence de ces personnes dans leur communauté ou tout autre groupe institutionnalisé identique, ou encore le témoignage des miracles vécus. Mais jamais à la Parole de Dieu. Michelle d'Astier se mettrait certainement à aboyer à nouveau:

 

« cela m'étonnerait beaucoup, quand je te lis, que toi tu donnes dix heures par jour sept jours sur sept pour le salut des âmes » mardi 10 juin 2008

 

Là où d'autres écrivent:

 

« combien as-tu sauvé d'âmes cette année, hein???? »

 

Pour autant, peut-on réellement savoir combien lorsqu’il est écrit:

 

« Le vent souffle où il veut; et tu en entends le bruit; mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va. Il en est de même de tout homme qui est né de l’Esprit. » Jean 3.8

 

L'expérience de Michelle d’Astier qu’elle dit de Dieu est en fait celle des fraudeurs:

 

Mt 7.15 ¶ Or gardez-vous des faux Prophètes, qui viennent à vous en habit de brebis, mais qui au-dedans sont des loups ravissants. 16 Vous les connaîtrez à leurs fruits. […]

 

[…] 21 Tous ceux qui me disent: Seigneur! Seigneur! n’entreront pas dans le Royaume des cieux; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux. 22 Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur! Seigneur! n’avons-nous pas prophétisé en ton Nom? et n’avons-nous pas chassé les démons en ton Nom? et n’avons-nous pas fait plusieurs miracles en ton Nom? 23 Mais je leur dirai alors tout ouvertement: je ne vous ai jamais reconnus; retirez-vous de moi, vous qui vous adonnez à l’iniquité.

 

La version de l'Épée: vous qui faites métier de fraudeur...

 

Ostervald : vous qui faites métier d’iniquité...

 

Le mot traduit par iniquité est anomia (litt. Sans norme). En sociologie, le terme d'anomia définit l'absence de la moralité:

 

« L'’’anomia’’ ou l'affaiblissement de la moralité commune, comme déviation sociale sous forme de comportement qui s'éloigne des normes généralement admises dans une société. Il est traduit dans l'omission, la modification ou remplace des normes en accord avec la convenance de certains. »

 

C'est donc le fait de changer les normes ou ce qui n'est pas selon la norme, et encore l'absence de norme:

 

anomia : de a-nomos a privatif

 

The new testament greek lexicon définit le mot ‘’nomos’’ par ‘’ce qui est établi’’:

 

L'anomia a le sens d' In-équité, injustice, arbitraire.

 

Le fait de traiter inégalement des cas semblables, dû à l'absence de normes et qui donne la propre justice, qui est la substitution de ce que Dieu veut par ce que l'homme pense. La souveraineté de l'homme plutôt que celle de Dieu: le libre-choix.

 

Tout ceci nous indiquant que les prophètes, les faiseurs de miracles, les exorcistes qui agissaient «au nom du Seigneur» (Mt 7.21-23) le faisaient en étant en dehors de ce qui était établi. Persuadés d'être de vrais prophètes, faiseurs de miracles et exorcistes, Dieu leur indiquera au dernier jour que leur « don » ne venait pas de lui et qu'ils étaient des falsificateurs, déguisés en messager de lumière, en enfant de Dieu (Eph 5.8; 1 Th 5.5).

 

Quels sont ceux qui font la volonté du Père qui est aux cieux?

 

Ceux qui sont « son ouvrage, créés en Christ Jésus pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance » afin qu'ils marchent en elles, qu'ils les exécutent (Eph 2.10). C'est le péager se tenant loin, qui n’osait pas même lever les yeux vers le ciel, mais frappait sa poitrine, en disant: ô Dieu! sois apaisé envers moi qui suis pécheur! (Luc 18.13). C'est le fils qui dit je n’y veux point aller; mais après s’étant repenti, il y va (Mt 21.29) car c'est Dieu qui pousse à la repentance (Rm 2.4) et produit le vouloir et le faire (Phil 2.13).

 

Ce sont ceux qui sont conduits par l'Esprit de Christ, de qui il est dit:

 

Ez 36.27 Je mettrai en vous mon Esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes ordonnances pour les pratiquer (Ostervald)

 

Ez 36.27 Et je mettrai en vous mon esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes jugements, et les ferez. (KJF)

 

Autrement dit: ceux qui font ce que Dieu les poussent à faire par sa présence en eux:

 

1 Thessaloniciens 4:3 C’est ici en effet, la volonté de Dieu, que vous soyez sanctifiés …

 

Comment reconnaître les fruits ? Regardons d’abord ce qu’en dit l’étoile du vicaire:

 

« Première clé : Il nous est dit que Satan a une puissance. Il s’agit bien entendu d’une puissance surnaturelle, une onction en quelque sorte, mais évidemment pas l’onction du Saint-Esprit. Satan est un esprit. Un très méchant esprit ! Etrangement, bien que 1Jn 5 :19 rappelle que le monde entier est sous la PUISSANCE de Satan, une grande majorité de chrétiens des derniers temps attribuent à Dieu toutes les puissances surnaturelles. Ils sont donc facilement bernés par les manifestations spectaculaires et n’ont strictement aucun discernement pour repérer ce qui vient de Dieu et ce qui vient du diable ![...] Aujourd’hui, dans nombre de nos réunions, en voyant cet enfant tomber à terre, beaucoup s’é- criraient : -« C’est une visitation du Saint-Esprit » ! Et en le voyant rouler à terre en écumant, beaucoup se réjouiraient en pensant que c’est une manifestation de réveil ! Qui prendrait l’autorité dans le nom de Jésus pour délivrer ce malheureux qui « souffrait cruellement » ? Cela ne me fait pas rire du tout : j’ai vu ce type de confusion dans bien des rassemblements chrétiens : des rires hystériques que l’on qualifiait de « rire du Saint-Esprit » ; des gens qui tombaient à terre avec des manifestations démoniaques évidentes, et des gens autour pour qualifier cela de «repos dans l’Esprit », alors qu’un peu de pratique de la délivrance fait immédiatement comprendre que ce sont des démons qui ont fait tomber la personne à terre pour, justement, la soustraire à l’onction du Saint-Esprit. J’ai même vu de solides oints, pourtant habitués à la délivrance se tromper, et j’en ai fait autant. [...] »

 

Remarquez que le discernement que donne la Parole de Dieu, que Michelle d’Astier n’a pas [puisqu’elle n’a pas ‘’reçu un évangile de puissance’’, est remplacé par de la sensibilité acquise de manière empirique ?!? Donnerait-elle au moins une indication sur ce que sont alors véritablement les fruits ?

 

« Deuxième clé : Paul parle de miracles et de prodiges MENSONGERS. Ils sont mensongers parce que trompeurs. Satan n’a jamais guéri personne ! Pourtant des guérisseurs sous sa coupe guérissent les gens. En fait, ils ne font que déplacer les démons qui provoquaient la maladie : les symptômes disparaissent… Mais d’autres maladies plus graves apparaîtront plus tard, parfois des années plus tard. Mais l'apparence a tout d'un vrai miracle et ceci est conforme à Mt 24:24 Satan sait prendre son temps quand il s’agit de piéger les gens et de les entraîner à la perdition ! Puisque Paul nous a avertis, nous devons envisager que certains miracles ou guérisons, apparemment obtenus par des « oints » de Dieu, mais qui sont de fait des faux oints et des faux prophètes, soient aussi des miracles mensongers. Y compris des résurrections ! [...]Les fruits, ce ne sont pas les miracles: la suite le montre clairement. Leurs vrais fruits, c'est qu'ils ne font pas la volonté de Dieu, mais qu'ils servent leurs propres intérêts, leur orgueil, leur cupidité, ou n'importe quelle autre passion de la chair... Ce sont des HYPOCRITES ! »

 

Là encore La Dastier tourne autour du pot et n’indique aucunement ce que sont les fruits. Son ambiguïté à cette particularité de définir ce que sont les fruits sans même pourtant jamais le dire. Michelle d’Astier de la Vigerie n’indique JAMAIS comment discerner qu’une personne ne fait pas la volonté de Dieu si ses actions ‘’miraculeuses’’ ne sont effectivement pas les fruits ! Ni comment discerner que celle-ci sert son propre intérêt, son orgueil, sa cupidité, etc. ?

 

Les ‘’mauvais ‘’fruits’’ ne se rapportent aucunement à la manière de parler ou s’exprimer (la forme) ni même celle de se vêtir et de manger, de boire du vin ou non, c'est-à-dire à la manière de vivre des ‘’faux chrétiens’’. Selon le contexte général des quatre Évangiles les faux prophètes mènent au contraire des vies exemplaires, sont admirés par ceux qui les entourent et l’exemple le plus frappant est celui des pharisiens, terme que Michelle d’Astier ne comprend pas. Le contexte de cet enseignement de Jésus sur les fruits montre justement la droiture ou la justice des pharisiens considérée comme un fruit mauvais:

 

Matthieu 5.20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et  des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

 

Il est hors de tout doute que les pharisiens menaient une vie exemplaire, mais cela n’était pas suffisant pour entrer dans le royaume de Dieu, car il faut la justice de Dieu en Christ et non la justice des œuvres pour y entrer. Les pharisiens étaient reconnus pour se justifier par les œuvres de la loi et enseignaient les hommes à suivre leur exemple. C’est précisément cet enseignement là qui les caractérise comme de faux prophètes.

 

Galates 2.16 Sachant que l'homme est justifié non par les œuvres de la loi, mais par  la foi en Jésus-Christ, nous avons nous-mêmes cru en Jésus-Christ, afin  d'être justifiés par la foi en Christ, et non par les œuvres de la loi,  parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi.

 

Autrement dit, un faux chrétien ou un faux prophète, est celui qui dit parler pour Dieu, proclamer la Parole de Dieu, tout en persistant à se justifier par les œuvres de son libre-choix, c'est-à-dire l’engagement de sa propre volonté pour obéir à la loi dans le but d’être justifié, et qui enseigne aux autres à faire de même. Michelle d’Astier de la Vigerie est ainsi pleinement exposée comme une fausse chrétienne, à travers l’ensemble de son discours, car sans cesse, elle renverse la justification par la Foi en y substituant la justification par le choix, c'est-à-dire l’œuvre de sa volonté.

 

Les prétendus ‘’dons miraculeux’’ ou ‘’puissance de délivrance’’ de Michelle d’Astier sont évidemment des signes extérieurs dont elle-même reconnaît:

 

« Tu ferais bien de réfléchir à ce que Jésus a dit en Mt 24:24: les faux oints et faux prophètes sont aussi accompagnés de signes et de prodige »

Dimanche 24 Février 2008

 

Mais nous ne sommes pas appelés à juger selon les apparences de ces choses mais par les doctrines qu’elle enseigne sur ces choses:

 

Jean 7:24 Ne jugez point selon l'apparence, mais jugez selon la justice.

 

Les mauvais fruits d’un faux prophète ou d’un faux chrétien est son enseignement doctrinal et rien d’autre. Un faux chrétien a généralement une vie exemplaire et impose sa conduite pour s’auto-justifier, et ceux qui n’ont pas de discernement et s’arrêtent uniquement à l’apparence, tombent dans son piège et sont séduits par ses fausses doctrines. Cela, la Dastier le reconnaît aussi, il faut le dire, même si elle le fait dans une incohérence extraordinaire qui fait douter qu’elle soit saine d’esprit:

 

« Et l'Éternel me dit : C'est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes ; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, Je ne leur ai point parlé ; Ce sont des visions mensongères, de vaines prédications, des tromperies de leur coeur, qu'ils vous prophétisent. C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel sur les prophètes qui prophétisent en mon nom, sans que je les aie envoyés, et qui disent : Il n'y aura dans ce pays ni épée ni famine : Ces prophètes périront par l'épée et par la famine »

 

« Il y en a infiltrés parmi les chrétiens, et ils ont l'air plus ‘’chrétien’’ que les chrétiens ! »

 

Tout en déclarant pourtant:

 

« Des fleuves d'eau vives coulent-ils de ton sein ? Chasses-tu les démons et guéris-tu les malades ? Fais-tu les œuvres que Jésus a faites ? Si cela t'accompagne, c''est que tu es né de nouveau »

9 Janvier 2009

 

Et en appelant à regarder à la vie privée qui doit sûrement être non conforme à la loi et qui témoigne de ce qu’ils sont ?!?

 

« Mais comme on ne doit recevoir que plusieurs témoignages convergents, que veux -tu que je fasse, sans qu'il y ait même un nom dit en privé ! L'amour ne soupçonne rien... Dieu met les masques par terre quand Il l'a décidé ! Pour le reste, pour moi, ce sont vraiment des insensés: ils voient les Ecritures mais ne les comprennent pas, tant ils sont aveuglés par Satan, à cause de leur orgueil colossal: car les illuminatis et le FM ont un caractéristique commune: orgueil colossal et goût du pouvoir: ils prennent (un peu seulement !) un peu de bon temps sur cette terre... au prix de leur descendance livrée aux démons et à la malédiction... et au prix de leur âme destinée aux tourments éternels... à moins qu'ils ne se repentent à temps ! Je ne peux que les plaindre: des fous et des insensés... Ils servent un maître qui les gruge, se moque d'eux, finira de toute façon par les torturer, et en sus ils servent volontairement le vaincu, alors qu'ils entendent parler de Jésus-Chrits, roi des rois... Contre un peu d'argent et d'honneurs éphémères, ils ont choisi l'horreur éternelle. Oui des fous ! Mais qui ne savent pas qu'ils sont fous ! »

28 avril 2008

 

Elle qui décrit sa vie donnée à Christ comme un chèque en blanc qu’elle lui fait !

 

« Je cite : Colossiens 2:23 Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu'ils indiquent un culte volontaire, de l'humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair. »

 

 

DEUXIEME PARTIE
LES RENIEMENTS DE LA DASTIER
Ses 11 points doctrinaux antichrist

 

 

Cette partie est l'exposition du réel danger que représente les doctrines démoniaques de Michelle d'Astier de la Vigerie dans sa rébellion qui n'est d'ailleurs pas systématiquement dissimilée: certains de ses enseignements mensongers n'avaient aucunement besoin de la moindre paraphrase, sinon pour mettre en évidence les sérieuses implications du rejet de tel ou tel point doctrinal de l'Évangile de la Souveraineté de Dieu.

 

Avant tout, il convient de faire un rappel:

 

« moi, je suis une fondamentaliste, enragée... de la vérité : mais la VÉRITÉ est Celui qui s'est fait homme Jésus ! C'est la Bible. Et notre folie "sectaire" c'est de vouloir, PAR AMOUR, conduire les gens dans toute la vérité, par la grâce du Saint-Esprit ! Les vrais chrétiens sont des enragés de la vérité comme moi » 

Michelle d’Astier de la Vigerie, Le samedi 2 février 2008

 

1ère faux enseignement de Michelle d’Astier

I. LA PAROLE N’EST PAS DIEU

 

Ou la folie d’une aveugle conduisant des aveugles. Le commentaire qui suit, totalement anti-christ, qui rejette que La Parole, savoir Jésus, soit Dieu, ne trouve aucun démenti par Michelle d’Astier qui indiquera:

 

« Je sais que ces liens sont ignobles. Mais la Parole nous dit de dénoncer les œuvres des ténèbres […] les apôtres ont nominativement désignés les loups et serpents qui faisaient beaucoup de mal au corps du Christ […] »

 

Or que dit l’aveugle à sa canne, parlant du site www.christobible.org ?

 

« Fille de roi, c'est effectivement insupportable ... à vomir ! Je ne peux pas même lire 10 lignes et les images sont dégoûtantes. J'ai vite fermé ces pages. Et je ne comprends pas tout à fait l'intérêt de ces liens... Je me demande pourquoi tu les a mentionnés. Autrefois, j'avais vu les sites de ce monsieur, en m'attardant un peu sur sa traduction de la Bible et pas sur ses articles. Vous connaissez Jean 1:1-2; traduit par Segond : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes les traductions de la Bible, y compris catholiques, rendent le même sens et disent la même chose avec des nuances ("Verbe" au lieu de "Parole", "tourné vers" ou "en" à la place de "avec"...) Dans sa Bible de l'Épée, traduction de ce monsieur, cela donne: 1 Au commencement était la Parole, la Parole était la présence unique de Dieu, puis Dieu était la Parole. 2 Elle était au commencement la présence unique de Dieu. Je vous épargne la suite, car tout Jean 1 est trafiqué. Ici par exemple, il trafique le texte et ajoute "présence unique" pour justifier le fait qu'il ne croit pas à la Trinité. Si vous lisez bien, il n'y a pas que ça. Il se vante de respecter le Texte Reçu grec (=compilation de manuscrits que les réformateurs avaient à disposition pour traduire la Bible)... c'est faux parce que "présence unique" n'y figure pas, pas plus que dans d'autres manuscrits. » 

Le dimanche 11 janvier 2009 à 21:44, par François Grenier

 

Déjà, l'ensemble de ce 1er chapitre de Jean est parfaitement équilibré avec la traduction basée sur le texte reçu grec de notre frère LeDuc puisque dans le texte grec Jean déclare bien:

 

''THEOS HN O LOGOS'' Dieu était la Parole...

 

Et non l'inverse comme nous le trouvons traduit dans la majorité des versions du Nouveau Testament. Mais peut être que Monsieur Grenier n’a pas été voir lui-même le texte grec pourtant accessible sur bien d’autres sites que celui qu’il considère comme apostat, et qu’il préfère s’en tenir à la version du plus grand nombre puisqu’il semble que pour lui la quantité soit toujours le gage de la qualité.

 

''Au commencement était la Parole, et la Parole était relative à THEOS (ELOHIM) Lui-même, et THEOS (ELOHIM) était la Parole'' Jean 1.1

 

''La Parole était [relative à ] Dieu''

                        [l'identité même de] Dieu

                        [se rapportait à ] Dieu

                        [la présence de] Dieu

 

la préposition ''proz'' traduit dans la majeure partie des bible marque en fait:

 

''ce qui à rapport à qq chose''

''ce qui se rapporte à ''

''ce qui est relatif à ''

 

comme la ''présence''...

 

D'ailleurs cette préposition est également utilisée lorsqu'il est question d'être:

 

''en présence de''

'’la Parole était relative à Dieu''

 

ou

 

''se rapportait à Dieu''

''la Parole était la Présence de Dieu''

 

Lorsque la préposition ''proz'' signifie ''avec'' tel qu'elle a été choisit d'être traduite par les traducteurs, celle-ci marque non pas une conjonction mais véritablement une différence entre 2 choses ou 2 personnes. Le ''avec'' marque une dissociation qui n'existe pas, dans le but de causer une distinction de personne en Dieu, et de séparer ''la Parole'' de ''Dieu''.

 

Cette traduction ''la Parole était AVEC Dieu'' si la préposition ''proz'' avait ce sens de ''avec'' indiquerait donc que la Parole a une existence indépendante de Dieu et n'est pas Dieu tandis que le texte déclare au contraire que:

 

''la Parole EST Dieu''

 

Et même plus précisément que:

 

''Dieu est la Parole''

 

Jean proclame pleinement YHWH d'une manière insistante, Celui qui EST, qui ÉTAIT et qui VIENT, c'est la déclaration que cette Parole est Le Véritable et pour les traducteurs trinitaires mettre une distinction ‘’avec’’ enlève cette reconnaissance.

 

« La Parole était l'essence même de Dieu, Dieu est la Parole »

 

Il est clair que tous les faux chrétiens comme Michelle d’Astier adorent un autre Jésus, qui pour eux n’est pas l'Esprit Saint Eternel, c'est à dire YHWH, qui s’est manifesté dans la chair, et selon Michelle d’Astier de la Vigerie Jésus n’est pas Dieu.  Certains ne prennent même plus le temps de lire, et ne s’attachent qu’à la forme d’un mot et non au sens de celui-ci en déclarant:

 

« Même les Témoins de Jéhovah n'ont pas osé aller si loin dans leur traduction mensongère. »

 

Tandis qu’ils font la même chose, et même pire car ils dissocient la ‘’Parole’’ de ‘’Dieu’’

 

« Ce Monsieur est un menteur, un faux docteur et un serviteur de l'ennemi de nos âmes.

Certains faux docteurs sont subtils pour nous détourner de la vérité. Lui il est grossier »

Le dimanche 11 janvier 2009  par François Grenier

 

Ceux-ci, séduits eux-mêmes ainsi que par leur Etoile du Vicaire, déclarent donc publiquement que La Parole n’est pas Dieu et que Dieu n’est pas la Parole, tout en se disant chrétiens ! Ainsi, en reprenant les termes de François Grenier, nous pouvons dire de lui que " pour justifier le fait qu'il  croit  à la Trinité’’ , Monsieur Grenier déclare d’une manière contradictoire, que Jésus n’est pas Dieu tout en affirmant qu’il est une de ses personnes ?!? C’est donc encore pire que les témoins de Jéhovah qui ne montrent pas autant d’hypocrisie.

 

« La Parole était la présence unique de Dieu et Dieu était la Parole »

 

Mais peut être devrions-nous indiquer encore les autres versets qu’ils ‘’découvriront’’ d’eux-mêmes et qui s’écartent radicalement des versions modernes.

 

La Bible de l’épée de Jean LeDuc, fidèle témoin de la Souveraineté de Dieu, savoir Jésus Christ, l’Eternel, traduit le verset 18 du premier chapitre de l’Évangile de Jean:

 

« Personne n’a jamais vu Dieu; le seul Fils engendré, qui est l’enveloppe visible du Père invisible, est celui qui l’a manifesté dans la chair. » Jean 1.18

 

Là où l’on trouve dans la bible Segond:

 

Jean 1.18 Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.(Bible Segond)

 

Un hurlement se fait déjà entendre de loin, venant des suppôts de la Dastier et leur étoile vicariale elle-même ‘’Mais comment se fait-il ? Quel orgueil !!!’’ Le terme traduit par ‘’sein’’ est KOLPOS (Strong 2859) et signifie effectivement ‘’sein’’ ou  ‘’enveloppe’’ ‘’revêtement’’. La préposition traduite communément par ‘’dans‘’ est le terme grec ‘’EIS’’ (strong 1519) qui ne signifie nullement ‘’à l’intérieur de’’ comme la plupart des traducteurs l’ont traduit. Il suffit pour le remarquer de voir que l’expression ‘’croire en’’ dans laquelle le terme se trouve également ne signifie pas ‘’à l’intérieur’’ mais que le verbe ‘’croire’’ est ‘’en rapport à’’ c'est-à-dire ‘’croire en rapport à’’. L’expression ‘’croire en’’ est d’ailleurs utilisée dans de nombreux passages:

 

Jean 10.42  Et plusieurs crurent en (EIS)lui en ce lieu-là...

 

Philippiens 1.29  Parce qu’il vous a fait la grâce, à cause de Christ, non seulement de  croire en (EIS) lui, mais encore de souffrir pour lui...

 

Dans ce passage, cette expression EIS ne signifie pas ‘’à l’intérieur’’ mais indique bien que le verbe est dirigé vers, en rapport à … Croire EIS Lui. Dans ce cas la préposition pour la traduction en français s’imbrique plus ou moins dans le verbe. Bien entendu, certains n’hésiterons peut être pas à déclarer que l’on peut dire aussi que l’on croit en (EIS) Dieu dans le sens qu’on est à l’intérieur de lui, et cela se tiendrait bibliquement. MAIS... Dans ce cas, cela signifierait que pour:

 

Jean 12.37 Et bien qu’il eût fait tant de miracles devant eux, ils ne crurent point en (EIS) lui.

 

Ceux-ci, étant à l’intérieur de Christ ne crurent point en Lui ?!? A nouveau, je remets la version dans la version de l’Épée:

 

Jean 1.18 Personne n’a jamais vu Dieu; le seul Fils engendré, qui est l’enveloppe visible du Père invisible, est celui qui l’a manifesté dans la chair.

 

Quel sens a donc cette préposition ‘’EIS’’ dont celui-ci a été tordu dans la majorité des traductions ?

 

‘’EIS’’ signifie ‘’en tant que’’ ou ‘’au titre de’’ ou encore ‘’en qualité de’’...

 

Jean déclare bien ici, conformément au texte grec:

 

Jean 1.18 Personne n’a jamais vu Dieu; le seul Fils engendré, en tant que enveloppe visible (sein) du Père invisible, est celui qui l’a manifesté dans la chair.

 

Et non pas que le Père est le sein du Fils comme l’indique la bible Segond, quoique le Fils est dans le Père et que le Père est dans le Fils.

 

Mais certainement les suppôts de la Dastier, et l’étoile elle-même s’insurgeront encore que j’écrive ce qu’ils considéreront être une ânerie tandis que nous retrouvons cette préposition EIS (en qualité de) traduit comme telle dans plusieurs passages.

 

Actes 7.21  Ensuite, ayant été exposé, la fille de Pharaon le recueillit, et le fit  élever comme (EIS) son fils.

 

Romains 9.8  C’est-à-dire, que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants  de Dieu; mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont réputés être (logizetai EIS) la postérité. (version KJV et Martin)

 

La version Segond indique ''qui sont regardés comme (EIS) la postérité'' Autrement dit ‘’qui sont estimés en tant que semence’’

 

Un autre passage parfaitement limpide également:

 

Matthieu 10.41 Celui qui reçoit un Prophète en qualité de (EIS) Prophète, recevra la récompense d’un Prophète; et celui qui reçoit un juste en qualité de (EIS) juste, recevra la récompense d’un juste. 42  Et quiconque aura donné à boire seulement un verre d’eau froide à un de ces petits en qualité de (EIS) Disciple, je vous dis en vérité, qu’il ne perdra point sa récompense.

 

Tout ceci témoignant que le texte grec, dans ce verset de Jean 1.18 ne signifie pas:

 

Le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.

 

Mais bien:

 

Le Fils unique qui est [en qualité de] sein du Père - EIS - Affirmant donc d’une manière radicale que Jésus est le Dieu Vivant qui a pris un corps de chair semblable au nôtre.

 

1 Tm 3.16  Et, de l’aveu de tous, le mystère de piété est grand: Dieu a été manifesté  en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché parmi les Gentils,  cru dans le monde, et élevé dans la gloire. (Bible Ostervald)

 

Précisons que la bible Segond, tant chérie par les suppôts de la Dastier, supprime carrément ‘’Dieu’’ (THEOS) dans sa traduction du grec:

 

1 Tm 3.16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. (Bible Segond)

 

1 Tm 3.16 Et, de l'aveu de tous, le mystère de piété est grand: Dieu a été manifesté  en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché parmi les Gentils,  cru dans le monde, et élevé dans la gloire.

 

και ομολογουμενως μεγα εστιν το της ευσεβειας μυστηριον θεος εφανερωθη εν σαρκι εδικαιωθη εν πνευματι ωφθη αγγελοις εκηρυχθη εν εθνεσιν επιστευθη εν κοσμω ανεληφθη εν δοξη.

 

Après cela, les amis de la Dastier ont le culot d’écrire:

 

« Ici par exemple, il trafique le texte et ajoute "présence unique" pour justifier le fait qu'il ne croit pas à la Trinité. »

François Grenier

 

« Dénoncer ces œuvres mauvaises, c'est d'ailleurs ce que je faisais en signalant la torsion des Écritures qu'il avait produite »

François Grenier, 12 janvier 2008

 

Voilà le genre de chrétien qui se dit chrétien !! Non seulement ils calomnient, c'est-à-dire qu’ils accusent faussement sans preuve et de manière sournoise, mais en plus, ils le font dans une hypocrisie écœurante puisque justement ce sont eux qui ‘’trafiquent’’ le texte pour justifier leur élucubration d’une trinité de personnes distinctes en Dieu ! Eux qui se vantent d’être monothéiste sont polythéistes et adorent une idole babylonienne infâme ! Car il faut le crier haut et fort:

 

LA TRINITE EST UNE ABOMINATION ET UNE INSULTE ENVERS LE SEUL SEIGNEUR JESUS CHRIST:

Les apostats comme Michelle d'Astier de la Vigerie seraient bien incapables de prouver que les versets traduit par notre frère Jean LeDuc indiquent autre chose, sinon par leurs entourloupes habituelles qui de toute façon les enfoncent encore davantage dans leur sorcellerie. Car pour calomnier un serviteur de Dieu en cherchant par tous les moyens à prouver qu'un verset est déformé ceux-ci ne réalisent même pas qu'ils se sabrent eux-mêmes en rejetant une telle traduction PUISQUE définitivement, la rejeter, leur fait rejeter le fait que Jésus soit l'enveloppe de Dieu, la manifestation de Dieu dans la chair ou bien comme monsieur Grenier, que la Parole soit Dieu.

 

Ils s'exposent ainsi pleinement et sans aucun doute comme des anti-christ:

 

Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent  point que Jésus-Christ est venu en chair. Un tel homme est le séducteur  et l’anti-christ. 2 Jean 1.7

 

Ça oui ! Monsieur Leduc et ses ‘’copains’’ rejettent la trinité comme étant une abomination !! Car il nous a été donné de croire que Jésus est YHWH, non pas l’une des trois personnes en Dieu, mais pleinement Dieu lui-même !! Rejeter cela, quelque soit l’explication que l’on veut en donner, revient à rejeter que Jésus est Dieu.

 

Jean 1.18 Personne n’a jamais vu Dieu; le seul Fils engendré, en tant que enveloppe visible (sein) du Père invisible, est celui qui l’a manifesté dans la chair.

 

C'est-à-dire que tout le premier chapitre de Jean rend ce merveilleux témoigne que Jésus est Dieu manifesté dans la chair, qu’il est l’enveloppe visible du Dieu invisible, ce que Michelle d’Astier rejette et ‘’vomi’’ au plus au point:

 

« Ces sites (Godieu.com et Christobible), faits par Leduc sont nauséabonds... Si vous avez vraiment envie de vomir, allez les voir. Mais si vous préférez voir la gloire de Dieu, passez au large: on ne sort jamais indemne d'une telle boue ni de tant de haine.

 

Je sais que ces liens sont ignobles. Mais la Parole nous dit de dénoncer les œuvres des ténèbres. En mettant des tas de traductions de Bible en ligne, ces gens attirent de jeunes chrétiens qui sont abreuvés à leurs doctrines de démons. Alors, il est biblique de les dénoncer, pour en protéger les chrétiens... et personne n'est obligé d'aller voir, sauf s'il veut en avoir le cœur net. »

 

Certes, le Père est dans le Fils et le Fils est dans le Père:

 

Jean 10.38  Mais si je les fais, et quand même vous ne me croiriez point, croyez à  mes œuvres, afin que vous connaissiez, et que vous croyiez que le Père  est en moi, et que je suis en lui.

 

Jean 14:10  Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les  paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même, mais le Père  qui demeure en moi, fait lui-même les œuvres que je fais. 11  Croyez-moi quand je dis que je suis dans le Père, et que mon Père est en  moi; sinon, croyez-moi à cause de ces œuvres mêmes.

 

Toutefois ce n’est nullement le sujet des propos de l’apôtre Jean ici mais, simplement, que Jésus est la manifestation charnelle de l’Eternel, que le Fils est:

 

« l’image du Dieu invisible, le premier-né de toutes les  créatures. » Colossiens 1.15

 

« Car en lui toute la plénitude de la divinité habite corporellement. » Colossiens 2:9

 

« [...]la splendeur de sa gloire et l’empreinte de sa personne[...]» He 1.3

 

C'est-à-dire l’enveloppe, le corps, dans lequel l’Esprit Eternel est et par lequel il s’est manifesté.

 

Là est toute la simplicité de la révélation de Dieu, dont le Nom est Jésus, le Messie, qui est inconnu des trinitairiens qui n’ont de cesse de faire de Dieu un monstre à trois têtes et qui rejettent la Divinité et la Souveraineté de Christ.

 

***

 

Deuxième faux enseignement de Michelle d’Astier

II. LE REJET DE SOI

 

Pour introduire cette autre hérésie de Michelle d’Astier, voici une citation de l’Etoile du Vicaire qui indique d’ailleurs clairement que l’esprit qui lui parla un jour alors qu’elle était dans un train n’était pas l’Esprit de Dieu, étant donné qu’Il ne renierait jamais l’Écriture qu’Il a inspirée. Or, dans son enseignement sur le ‘’rejet’’, que nous retrouvons sur le site apostat baptiste de Bernard Delépine, la Dastier témoigne d’une chose qui ne peut laisser de marbre: l’Esprit Saint se serait adressé à elle pour lui dire une parole nouvelle:

 

« Un jour, dans un train qui allait sur Cherbourg, le Saint-Esprit s'est manifesté et m'a dit «Tu vois, tu t'es repentie de tous les péchés de ta vie adultère, débauchée et de tout un tas de choses monstrueuses, de tes avortements et tu as été pardonnée mais il y a une chose dont tu ne t'es jamais repentie et qui est le péché le plus grave de ta vie, c'est le refus de toi-même »

le rejet - par Michelle d'Astier

 

Or Jamais l’Esprit de Dieu ne déclarerait une telle chose, au contraire, puisque Jésus lui-même déclare:

 

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et me suive. »(Mt 16.24 ; Luc 9.23)

 

« Ainsi quiconque parmi vous ne renonce pas à tout ce qu’il a, ne peut être  mon disciple. » (Luc 14.33)

 

« Si quelqu'un vient à moi, et n'exclut pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, plus encore sa propre vie, il ne peut être mon disciple. » (Luc 14.26)

 

Et même que:

 

« Celui qui aura conservé sa vie, la perdra ; mais celui qui aura perdu sa vie pour l’amour de moi, la retrouvera » (Mt 10.39)

 

Michelle d'Astier de la Vigerie se présente comme ayant été successivement journaliste, publicitaire, chef d'entreprise, attachée ministérielle au cabinet d'Edith Cresson (l’ancienne première ministre socialiste). Il est évident qu'elle aime se trouver dans une position d'autorité afin de dominer sur ses subordonnés, et cette même attitude néfaste se retrouve dans sa vie prétendument chrétienne qui transpire sur son Blog démoniaque abominable. Cette démarche nous indique qu'il n'y a aucune rupture avec un ancien style de vie, car rupture implique douleur par nécessité, ce qui est contraire à son témoignage:

 

«J'ai rompu naturellement et sans douleur avec mon ancien milieu...».

 

« Mais tout ce que j'ai fait avant ma conversion a fait l'objet de confessions publiques et Dieu m'a pardonnée ! Mes anciens péchés ont été effacés. Mais vous ne connaissez pas la Bible et vous n'êtes à l'évidence pas converti... alors, on vous pardonne ! »

 Le jeudi 4 septembre 2008

 

Aucun chrétien réel ne «rompt naturellement et sans douleur avec son ancien milieu», toutes conversions authentiques emportent des crises, des angoisses et des douleurs, et cela sans exception car la croix de Christ engendre des déchirures douloureuses inévitables dans notre vie. Elle pourrait tenter de monter un échappatoire à ses propres paroles, nous n'en serions pas surpris, mais ce qui a été dit et écrit demeure pour la condamner. Elle est maintenant évangéliste et écrivaine, mais spécifions qu'elle est une pseudo-évangéliste qui proclame un faux évangile et qu'elle se sert de ses écrits pour répandre le poison de ses fausses doctrines. Il est d’ailleurs surprenant que tout en déclarant avoir rompu avec son ‘’ancien’’ milieu Michelle d’Astier indique sur son blog, et le rappelle systématiquement dans divers endroits où elle se présente, qu’elle était:

 

« Successivement journaliste, publicitaire, chef d'entreprise et attachée ministérielle au cabinet d'Edith Cresson; Michèle d'Astier de la Vigerie est aujourd'hui évangéliste et écrivain. »

 

Michèle d’Astier de la Vigerie déclare ne pas se donner de titre mais se présente comme ayant un ministère autonome et autoproclamé tout en précisant ne pas avoir choisi le titre de son blog:

 

« Oh! Le titre du blog, ce n'est pas moi qui l'ai choisi: je ne me donne jamais de titre: c'est Dieu qui s'en charge ! Hi Hi Hi ! »

 

Remarquez que son blog est ‘’michelledastier  point org’’ (le iota ayant été définitivement abandonné après le g.) Et lorsqu’un internaute s’interroge, suite à cette réponse, qu’il y aurait donc un autre qu'elle pour l’avoir "choisi", précisant avec lucidité que si ce n'est pas elle qui l'a formulé, elle l’a pour le moins "accepté" pour son blog, avec sa photo et le texte de CV qui l'accompagne, Michelle d’Astier, qui se dit parfaitement saine d’esprit et trouve insultant que l’on ose émettre une réserve là-dessus, justifie:

 

« Non, ce n'est pas moi qui ai choisi le nom de mon blog et oui, quand il m'a été proposé j'ai dit oui. Je n'ai pas à avoir honte de qui je suis, et si tu regardes la Parole, tu verras que l'on doit faire confiance avant tout à des frères (ou sœurs) dont les fruits ont été reconnus »

Le jeudi 4 septembre 2008

 

Mais ce n’est pas elle qui l’aurait choisi … Si certaine de ses affirmations sont écœurantes de légalisme, d’autres sont au contraire à mourir de rire:

 

“I met the devil in disguise, Rainbow wings and a pack of lies

(Eagle-Eye Cherry, Rainbow wings song)

 

Prendre le train s’avère décidément périlleux. Il fut un temps où les gens pensaient qu’un véhicule aussi rapide que le TGV parsemait derrière lui des bouts d’âme, d’esprit et même dérobait de la matière grise. A notre époque, l’expérience du train n’a pas laissée indemne Michelle d’Astier dans lequel elle fut enseignée directement par Satan, l’appelant à cesser de se martyriser sans cesse et l’invitant à s’absorber d’elle-même, comme elle l’avait toujours fait. Et bien qu’elle dise avoir renoncé à elle-même sans douleur après qu’il lui fut dit de cesser de se rejeter, Michelle d’Astier donne des leçons sur le renoncement à soi-même:

 

« Je ne connais qu'un seul bon moyen de régler ce pb d'identité: il est très biblique: mourir à soi-même ! Pour le moment on a plutôt l'impression que tu as un très gros MOI, très mal dans sa peau, et qui vient agresser les ministères connus, gratuitement, juste pour avoir l'impression d'exister.... mais si tu veux exister vraiment, il te faut commencer par renoncer à cette vie pour laisser Christ vivre en toi... Cela, ça coûte très cher: la mort du MOI. Cela passe par l'obligation quasi inéluctable de se faire cracher dessus et de recevoir des flèches de la part de gens qui se disent chrétiens, très exactement comme ce à quoi tu te livres contre moi... Manque de pot: j'ai reçu tant de flèches que je suis déjà morte, alors, une flèche de plus ou de moins ! »

Le 2 Janvier 2009

 

Tandis que le pivot de son enseignement sur le sujet est totalement anti-scripturaire:

 

« Celui qui n'a pas été aimé, se croit indigne d'être aimé et ceci va induire tout un comportement. Le pire des comportements, c'est le rejet de soi. On se transforme alors en bourreau de soi même. La débauche, c'est un mépris complet de soi, de même que l'alcoolisme ou les tentatives de suicide. Que de gens font de l'auto destruction ! Personnellement j'ai été le bourreau de moi même et me suis fait beaucoup plus de mal toute seule que ne m'en a jamais fait ma mère. [...] Derrière tout rejet de soi il y a une insulte à Dieu »

http://www.lueur.org/textes/dossier/le-rejet.html

 

Et après cela je devrais considérer qu’indiquer à l’étoile du vicaire qu’elle a de sérieux troubles mentaux est une insulte !?! L’insulte envers Dieu est Michelle d’Astier elle-même qui définit comme des victimes tous les pécheurs que nous sommes, sans exception, expliquant ici que si une personne tombe dans le péché cela est la conséquence d’une blessure d’enfance.

 

S’il est indéniable que les traumatismes de l’enfance aient des conséquences au cours de l’existence de celui qui a subi des violences, la Parole de Dieu indique que la tentation, le péché, les mauvaises pensées viennent du cœur de l’homme, de la chair, de l’intérieur et non de l’extérieur, et les actions que le cœur de l’homme entraine n’ont absolument rien à voir avec un ‘’rejet de soi’’ au contraire puisque chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre  convoitise (Jc 1.14) c’est donc au contraire un embrassement de soi, et un abandon dans les désirs de soi-même, non un rejet. Cette doctrine de Michelle d’Astier est perverse et elle contribue à déclarer que l’homme terni ce qu’il est lorsqu’il pèche, tandis que déjà l’homme est entièrement terni: lorsqu’il pèche, ce qu’il est déjà n’est pas plus terni.

 

Puisque Michelle d’Astier est une égocentrique notoire totalement imbus d’elle-même et enfermée dans l’orgueil de son esprit charnel, il n’est pas étonnant qu’elle formule cette doctrine pernicieuse depuis son chaudron, par laquelle elle centre le tout sur l’homme et n’indique absolument pas que le Sujet principal est le Seigneur, envers lequel l’homme pèche. Ce n’est donc pas un mépris de soi mais de Dieu.

 

Michelle d’Astier tord la Parole de Dieu pour déclarer d’une manière subtile que « le péché résultant du rejet de soi est un mépris de Dieu »

 

Une phrase qui semble banale à première vue mais qui est un imbroglio vicieux lui permettant de déclarer que l’homme ne doit pas renoncer à lui-même. Car Il est bien évident que le péché est un mépris de Dieu. Mais il n’est pas à la fois le mépris de soi-même et celui de Dieu. Ce que déclare ici La Dastier.est de la manipulation de mots ! Mais les effets de son expérience ferroviaire l’entraînent même encore plus loin dans sa rébellion lorsqu’elle enseigne:

 

« Jésus va être rejeté par Dieu, et cela, aucun homme au monde ne l'a jamais vécu. Lui qui a créé l'univers, cet univers fait «par Lui et pour Lui». Jésus, au moment où Il subit ses souffrances dit : «Père pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font» (Luc 23/34) et surtout : «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ?»

 

Tandis qu’elle déclare honteux que les témoins de Jéhovah par exemple (nous aurions pu citer n’importe quel autre groupe sectaire) ne croient pas que Jésus soit Dieu, elle n’hésite pas à déclarer que Jésus fut rejeté de Dieu, et ce bien qu’il soit écrit que Dieu ne peut se renier Lui-même (2 Tm 2.13), et que le Père est la nature divine dans le Fils, Jésus étant Dieu manifesté dans la chair. Mais Michelle d’Astier de la Vigerie déclare que Jésus ne fut plus Dieu sur la croix. Ceci est terrible et le signe qu’elle n’est pas chrétienne et qu’elle ne croit pas à l’Agneau de Dieu. Car si Dieu avait rejeté Jésus, qui était la manifestation de Dieu, qu’aurait été Jésus sur la croix ?

 

Michelle d’Astier tord encore la Parole de Dieu en déclarant:

 

« Les douze apôtres qu'il a choisis, à qui Il a témoigné son amour vont tous le rejeter ; ils vont fuir, l'abandonner ; il y en a même un qui va le renier trois fois. C'est pratiquement aussi grave que ce qu'a fait Judas. La seule différence entre les deux, c'est que Judas ne s'est pas pardonné »

 

Or si ‘’ne pas se pardonner’’ conduit à la mort, cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’un rejet de soi ! Quel mélange ! Quelle duperie infâme ! Quelle hypocrisie diabolique ! ‘’Ne pas se pardonner’’ conduit à la mort, non pas parce que l’on se rejette, mais bien au contraire dès lors que l’homme considère qu’il doit être digne ou non d’avoir la vie, tandis qu’aucun n’est digne, aucun homme. C’est donc, au contraire, regarder à soi-même, se pencher sur soi-même et considérer que l’on s’est soi-même déchu d’une position qui auparavant nous ouvrait à ce droit d’avoir la vie, et cela s’oppose totalement à la Parole de Dieu qui déclare que tous ont péché, également que le Salut est par Grâce.

 

Peut être certains défendront leur Etoile du Vicaire en expliquant qu’elle voulait parler de la culpabilité qui ronge et qui pousse loin du Seigneur et qu’il s’agit du raisonnement ''non ce que j'ai fait de mal ne me le permet pas, je ne suis pas digne de ...'' Il est justement clair que deux choses se dessinent dans ce type de raisonnements dont l'une doit être abandonnée:

 

D'une part le fait de réaliser que nous ne sommes pas digne est totalement biblique, PAR CONTRE le fait qu'un enfant de Dieu ''ne puisse pas s'approcher du Père à cause de cette indignité'' est un mensonge qui signifierait que nous ne méritons plus de nous en approcher, et par conséquent que nous l'aurions été, ce qui est faux. Aucun homme ne mérite d'être sauvé, tous les hommes méritent uniquement l'enfer mais certains sont gratuitement justifiés selon le bon vouloir de Dieu, aucun homme ne mérite de s'approcher de Dieu.

 

Aussi nous pourrions dire que le fait que Judas ait eu conscience de son indignité était tout à fait juste, tandis que le fait qu’il se pende manifestait son rejet de la grâce et son embrassement pour sa propre justice. Se sentir ‘’indigne’’ est au contraire le signe de la repentance, les fruits de la repentance ! C'est-à-dire qu’en rejetant la Vérité sur son indignité, l’homme rejette la Grâce et en appelle à ses propres mérites qu’il n’a définitivement pas. Ce qui est grave dans cette affirmation de Michelle d’Astier, n'est pas tant le fait que cette attitude de reniement de soi soit définie par elle comme une attitude nocive et négative MAIS SURTOUT le fait qu'elle déclare une attitude nocive et négative ‘’le péché le plus grave’’ tandis que cette attitude est générée par le Seigneur Lui-même ! C'est l'Eternel qui pousse à la repentance, qui donne à l'homme cette conscience qu'il est coupable lorsqu'il pèche, (et même si ce sentiment persisterait celui-ci est une occasion donnée à l'homme de proclamer la justice de Dieu) qu'il n'est rien, qu'il n'a que ''peu de valeur'', et même aucune, qu'il est incapable ! (Phil 2.13 ; Rm 9) Michelle d’Astier s'attaque non seulement au véritable fruit porté par tout enfant de Dieu, mais aussi directement à Celui qui le produit ! Et déclare que Jésus Christ est un mauvais arbre, car on reconnaîtra l'arbre au fruit qu'il produit.

 

***

 

Troisième faux enseignement de Michelle d’Astier

III. LA LOI DE LA GRACE

Ou la Justice par les œuvres

 

La plus dangereuse des fausses doctrines de Michelle d’Astier est celle qu'elle nomme ‘’la loi de grâce’’ qui permettrait d'obéir aux commandements de Dieu:

 

«...On finit par douter que tu aies compris ce qu'est la loi de la grâce: ELLE TE PERMET D'OBÉIR AUX COMMANDEMENTS DE DIEU NON PAR LA CHAIR, MAIS PAR L'ESPRIT... Elle ne t'absout pas de tes péchés s'ils n'ont pas fait l'objet D'UNE PROFONDE REPENTANCE, ASSOCIÉE À LA VOLONTÉ DÉTERMINÉE D'EN SORTIR... Partout où tu parles, tu essaies de glisser de "l'indulgence pour le péché" sous ta fausse notion de la grâce: c'est ce que font tous ceux qui ONT RENONCÉ À SE BATTRE CONTRE LE PÉCHÉ, CEUX QUI NE VEULENT PAS ÊTRE DÉLIVRÉS, CEUX QUI NE VEULENT PAS CHANGER, MAIS QUI VEULENT D'UNE GRÂCE BON MARCHÉ »

 

Toute un paradoxe que cette philosophie des inconciliables de Michelle d'Astier de la Vigerie. L'Écriture ne parle nulle part d'une «loi de grâce», cela est une pure invention de Michelle d'Astier qui aime faire dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas. En fait, les mots «loi» et «grâce» sont deux termes opposés. La loi se rapporte à l'esclavage, à l'obéissance d'ordonnances et de principes ou d'efforts pour plaire à Dieu; la grâce se rapporte à la liberté, à la délivrance de la loi et du péché, en la confiance certaine de ce que Dieu dit il l'a accomplit en Christ pour nous:

 

«...la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m'a libéré de la loi du péché et de la mort.» (Rom. 8.2)

 

«Et quand vous étiez morts dans vos péchés et dans votre incirconcision charnelle, il vous a vivifiés avec lui, vous ayant pardonné toutes vos transgressions. Il a effacé ce qui était contre nous, l'obligation des ordonnances de la loi qui nous était contraire; et il l'a entièrement annulée, en l'attachant à la croix; Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu'il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d'elles sur cette croix.» (Col. 2.13-15)

 

«Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.» (He 10.17)

 

«Puis j'entendis dans le ciel une grande voix, qui disait: Maintenant sont venus le salut et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ; car l'accusateur de nos frères, qui les accusait jour et nuit devant la face de notre Dieu, a été précipité. Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, et par la Parole à laquelle ils ont rendu témoignage, et ils n'ont point préféré leur vie à la mort.» (Ap. 12.10,11)

 

La «loi de l'Esprit de vie» qui est en Christ, n'est pas une loi d'obéissance en faisant des efforts, mais une loi de liberté et de confiance:

 

«Ils lui dirent donc: Que ferons-nous pour travailler aux œuvres de Dieu? Jésus leur répondit: C'est ici l'œuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.» (Jn. 6:28,29)

 

Nous sommes appelé à l'obéissance de la foi et non à l'obéissance de la loi, et cela signifie être soumis à Christ dans une confiance certaine pour toutes choses:

 

«Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; mais celui qui n'est pas soumit au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» (Jn. 3.36)

 

«Par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, afin d'amener à l'obéissance de la foi en son nom toutes les nations.» (Rom. 1.5)

 

Or la foi n'est pas un effort car il nous est donné gratuitement de croire en lui:

 

«Parce qu'il vous a été gratuitement donné dans ce qui a rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui.» (Phil. 1.29)

 

«Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous ou de votre choix, c'est le don de Dieu; Ce n'est point par les œuvres méritoires, afin que personne ne se glorifie.» (Eph. 2.8,9).

 

Michelle d'Astier de la Vigerie n'a aucune confiance en Christ pour le pardon des péchés, car pour elle une personne est pardonnée d'après son obéissance et ses efforts, et non d'après ce que Christ a déjà accompli à la croix. Le pardon des péchés est un fait accompli en Christ, il n'implique aucun effort de notre part, autrement cela signifierait que le sacrifice de Christ n'est pas parfait et nécessiterait qu'on y ajoute nos efforts, ce qui serait un blasphème et une abomination, et de cela la sorcière de la Vigerie est coupable ainsi que tous les Évangéliques qui suivent dans cette voie tortueuse, ils sont des ennemis de la croix.

 

Perdue dans l’égarement des contradictions de son esprit dégénéré, la Dastier déclare un jour:

 

« on voit que tu n'as jamais lu la Bible ! Quelle phrase creuse ! Pour les enfants de Dieu, tout est grâce et immérité... alors ton langage nous fait rire ! »

mercredi 19 décembre 2007

 

Tandis qu’autre part elle soutient tout un enseignement sur le fait que la ‘’grâce immérité’’ est conditionnelle ?!?

 

« Il a tout accompli, mais nous avons notre part à faire pour que ce qu'il a accompli SE CONCRÉTISE pour nos frères ! Toute les conditions sont résumées avec force à quatre reprises dans le Deutéronome 28: "Si tu obéis à la voix de l'Eternel ton Dieu... tu seras béni" […] Pour illustrer cette complémentarité du conditionnel et de la gratuité, prenons un exemple: Une maman dit à son enfant: "si tu termines tes devoirs avant cinq heures, je te donnerai le livre que tu m'as demandé. " Le livre est un cadeau, mais il est soumis à condition. Vous pouvez aussi dire: "Je donne ma voiture mais celui qui l'aura doit avoir son permis, n'avoir jamais eu aucun accident, recevoir moins de 1000 € par mois pour vivre, être marié, avoir au moins deux enfants, et avoir déjà donné de son temps pour aider dans l'église!". Cela fait cinq conditions à remplir. Ma voiture n'en est pas moins donnée gratuitement ! »

SI, par Michelle d'Astier de la Vigerie. recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, jeudi 22 mars 2007

 

Or, cet exemple du ‘’cadeau soumis à condition’’, ne présente absolument rien de gratuit, puisque le livre ou la voiture est subordonné à une obéissance. Lorsqu’il y a véritablement un don, il n’y a pas d’échange ! Et c’est cela que Michelle d’Astier a en horreur et ne comprend pas. Car elle ne supporte pas la gratuité et transfert sans cesse son esprit cupide et avare sur les autres. Bien plus, elle juge comme des ‘’légalistes’’  et des ‘’pharisiens’’ ceux qui, à l’opposé de sa ‘’grâce conditionnelle’’, lui témoignent de la Vraie Grâce que la Dastier considère  ‘’bon marché’’. Il faut dire qu’une telle stupidité n’est pas spécifique à Michelle d’Astier et que d’autres jugent tout autant qu’elle de ‘’légaliste’’ celui qui leur témoigne que le chrétien réel n’a aucun effort à accomplir, aucun dogme à suivre et qu’il n’est donc plus sous la loi ?!?

 

Tout ce que l'homme entreprend de lui-même – c'est à dire sans que cela soit l'action de Dieu, sans que cela soit Dieu qui contraint l'homme à agir - dès lors que l'homme ''engage sa volonté propre'' pour obéir à Dieu, l’assujettissement à la loi, dans le but d'une justification, se profile, et l'homme qui cherche à être justifier par ses œuvres, c'est à dire par ce qu'il entreprend de sa propre volonté, par ses propres forces en obéissant à la loi, est tenu de suivre toute la loi.

 

D’autre part, étant donné qu’un choix est bien l’œuvre de la volonté de l’esprit de l’homme, qui lorsqu’il n’est pas à Christ, est un esprit qui définitivement s’oppose à Christ, et ne peut ni ne veut se soumettre à Christ. (Galates 5.17 ; Éphésiens 2.3) Comment donc cet esprit de l’homme aurait la volonté de choisir le bien puisqu’il n’en veut définitivement pas. Pour reprendre l’allégorie du livre offert et de l’enfant: définitivement, l’homme ne veut ni ne peut terminer ses devoirs avant cinq heures, il n’aura donc jamais le livre sur cette base. Mais Dieu, qui a fini lui-même les devoirs, offre à l’homme le livre, tandis que l’homme ne veut ni ne peut terminer ses devoirs avant cinq heure. Et parce qu’il reçoit le livre, le don de Dieu fait à l’homme lui donne l’assurance que ses devoirs ont été terminés avant cinq heures et qu’il n’a pas à les faire, Dieu les ayant terminés lui-même, dirige l’homme dans ses devoirs qui sont déjà accomplis, et l’homme s’en réjouit en toute liberté, avec l’assurance que si Dieu a fait ses devoirs, ceux-ci sont exempts d’erreurs.

 

Romains 10.9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

 

Ce verset de l’épitre aux Romains, repris par Michelle d’Astier, est sorti de son contexte par cette femme perverse et diabolique: car par qui est produite la confession de la bouche? Il est bien évidemment que tout doit être lu dans le contexte que la confession est l’action même de l’Esprit Saint, et non le bon vouloir de l’homme. Car c’est Dieu qui produit en nous la volonté d’accomplir et les actes (Phil 1.29). par la présence  réelle de Christ en chacun de ses enfants. Le règne de la Grâce par lequel justement Christ règne présentement dans les hommes et sur les hommes qui font réellement partie de son peuple, est ce que le livre de l’Apocalypse nomme ‘’le millenium’’ (voir la section sur le Millenium), que Michelle d’Astier déclare être un règne terrestre futur. Cette réprouvée écrit pourtant:

 

« il faut le confesser de notre bouche. Ce n'est pas la confession de la bouche de nos parents à un baptême de bébé qui va nous sauver ! Et qui confesse-t-on ? Un petit Jésus ? Un prophète ? Une légende ? Un mot magique ? Un mort sur une croix ? Ou bien confesse-t-on LE SEIGNEUR JÉSUS, le ROI DES ROIS, LE SEIGNEUR DES SEIGNEURS, LE VIVANT AU SIÈCLE DES SIÈCLES, CELUI A QUI TOUT POUVOIR A ÉTÉ REMIS DANS LE CIEL, SUR LA TERRE ET SOUS LA TERRE. » 

SI, par Michelle d'Astier de la Vigerie. recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, jeudi 22 mars 2007

 

Michelle d’Astier montre, sans l’ombre d’un doute qu’elle professe un faux évangile et un faux Christ car l’évangile annoncé par Michelle d’Astier est celui de la justice par les œuvres, par l’obéissance à la loi, qu’elle appelle ‘’grâce’’. Michelle d’Astier est pleinement une sataniste qui pervertit l’Evangile d’une manière odieuse et ses paroles sont une abomination ! Ainsi elle déclare que  « le conditionnel est toujours utilisé pour les exaucements » et que « C'est dans ce contexte précédent que s'intègre la promesse d'exaucement ». Reprenant même d’une manière infecte la Bible pour déformer les Paroles du Seigneur Jésus:

 

Jean 15:7 ''Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.''

 

Esaïe 48:17 Ainsi parle l'Éternel, ton rédempteur, le Saint d'Israël : Moi, l'Éternel, ton Dieu, je t'instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre.

 

48:18, 19 : Oh ! SI tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer ; Ta postérité serait comme le sable, et les fruits de tes entrailles comme les grains de sable ; Ton nom ne serait point effacé, anéanti devant moi.

 

En déclarant:

 

« Je n'en ai cité qu'une partie. TOUTES LES BÉNÉDICTIONS DIVINES, DANS LA BIBLE, SONT SUBORDONNÉE À L'OBÉISSANCE À LA PAROLE DE DIEU. »

 

Mais justement Jésus vient de dire que sans Lui nous ne pouvons rien faire, cette obéissance vient bien de quelque part, et il est clair, selon la Parole de Dieu, que celui qui obéit le fait parce que Dieu produit en Lui la volonté et la capacité pour le faire. Il faut donc bien comprendre que lorsque l’Etoile du Vicaire écrit:

 

« Nous avons un immense privilège sur le peuple de l'A.T., du moins la partie qui n'a pas reconnu Jésus comme Sauveur et qui n'a donc point reçu une nouvelle naissance: ils ne sont pas encore entrés dans la promesse que Dieu leur avait faite en Jérémie 31:31-34, promesse rappelée en Hébreux 8:8-12 et 10:16,17, ainsi qu'en Ézéchiel, celle d'inscrire les lois de Dieu dans le cœur de ceux à qui, précisément, il donnerait un nouveau cœur. Ce qui permet à Jean de dire: Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles (1 Jn 5:3) » 

« Les bénédictions sont aussi subordonnées aux ACTES ! »

 

Ce qu’elle enseigne est même le contre-pied de l’Écriture qui déclare:

 

Ephésiens 2:10  Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d‘avance, afin que nous y marchions.

 

Les actes sont donc subordonnés à la bénédiction, car ceux-ci ne sont pas l’œuvre de la volonté de l’homme mais de celle de Dieu qui produit le vouloir et le faire. La Dastier continue en déclarant d’une manière ignoble, et comme une insulte envers le Véritable, qu’elle ne Le reconnaît absolument pas comme étant Celui qui produit en elle le vouloir et le faire:

 

« Les païens n'ont pas le choix d'obéir, sauf au diable ! Mais nous chrétiens nés de nouveau, nous avons le choix d'obéir à Dieu »

 

« Dieu nous a tous laissé le choix: Le croire, Lui seul, ou croire nos illusions ! »

 

Ceci est totalement hérétique. Les païens comme les chrétiens n’ont pas le choix d’obéir:

 

Ez 36.25 ¶  Puis je répandrai sur vous de l’eau nette, et vous serez nettoyés; je vous nettoierai de toutes vos saletés et de toutes vos idoles. 26  Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau: j’ôterai de votre chair le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. 27  Et je mettrai en vous mon esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes jugements, et les ferez.

 

Romains 9.15  Car il a dit à Moïse: Je ferai miséricorde à celui à qui je ferai  miséricorde, et j’aurai pitié de celui de qui j’aurai pitié. 16  Cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court; mais de  Dieu qui fait miséricorde. 17  Car l’Écriture dit à Pharaon: Je t’ai suscité pour ceci, pour faire voir  en toi ma puissance, et pour que mon nom soit proclamé par toute la  terre. 18  Il fait donc miséricorde à qui il veut, et il endurcit celui qu’il veut. 19  Or tu me diras: Pourquoi Dieu se plaint-il encore? Car qui peut résister  à sa volonté?

 

En exerçant le libre choix de croire ou non, ce qui est appelé ''la foi'' est en réalité une œuvre. Cela est évident puisqu'un choix qui est fait est par nature un acte entreprit par quelqu'un. Le salut d'une telle foi qui n'est pas LA FOI est donc le résultat d'un acte méritoire. Et l'évangile proclamé sur cette base une perversion de La Vérité, une malédiction pour tout homme qui s'harnache à une telle pensée et s'y cramponne.

 

Le mot "accepter" porte la notion du libre-choix et définit le fait de donner son consentement ou son assentiment à ce qui est offert, le fait d'agréer quelqu'un. L'acte d'accepter quelque chose implique donc l'idée d'un échange entre le consentement et le don, c'est à dire qu'il ne peut être un ‘’acte gratuit’’ contrairement à ce que déclarent tous les mercenaires comme Michelle d’Astier, puisqu'il engage le consentement de la personne dans une transaction. Celle-ci n'est possible uniquement que si la personne donne quelque chose, en échange de quoi elle obtient ou reçoit une autre chose. Et concernant ''l'entrée dans le royaume'' ''le salut'' ne peut absolument pas entrer dans une telle transaction entre l'acceptation et le don, car aucun homme ne peut, ni veut donner son consentement. L'Écriture indique que l'homme sans Christ est mort spirituellement et soumis entièrement aux désirs de sa chair qui s'oppose à Dieu. Chaque être humain est mort pour ses péchés. Toute l'humanité passe par le péché et Dieu a choisi que même ses élus soient au même régime, concernant le péché, que les réprouvés:

 

«Nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu» Romains 3.11

 

Et l’épître aux Romains 10.10 à18 décrit la totalité du genre humain, sans aucune exception, comme méchante; tout comme Jérémie 17:9 déclare que «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant.»

 

Dieu a choisi certains de ces malheureux pécheurs rebelles et leur a accordé le salut, les ayant prédéterminé au salut selon son bon plaisir et pour la gloire de son nom. C'est à dire que l'élection est inconditionnelle et absolue. Les élus ne sont pas sauvés parce qu'ils sont bons ou parce qu'ils sont beaux. Dieu les sauve en dépit de leurs péchés parce qu'Il en a décidé ainsi et non parce qu'ils le méritent, puisque personne ne mérite d'être sauvé. Et cette ‘’grâce bon marché’’ telle que la qualifie Michelle d’Astier de la Vigerie lui est en horreur. Certainement qu’autant de ‘’gratuité’’ lui donne la nausée puisqu’elle persiste à se justifier par ses œuvres:

 

« à quoi bon passer 10 heures par jour sur ce blog, donner tout ce travail, si ce n'est que pour recevoir des crachats ! De quoi décourager n'importe qui ! » janvier 2009

 

Un commentaire parmi d’autres qui porte la marque de son orgueil que ses psychoses charnelles lui font voir chez tous ceux qui s'opposent à elle (voir la section sur le ‘’transfert’’). Car tous ceux qui sont véritablement à Christ quand bien même ''les crachats'' ne se découragent pas puisqu'ils ne font rien pour leur propre gloire, contrairement à Michelle d’Astier. Ceux qui sont véritablement à Christ n'attendent aucunement que ce qu'ils font pour le Seigneur leur donnent une bonne place dans ce monde, leur acquiert une belle intégrité, contrairement à La Dastier. Et là est son esprit religieux et pharisien, c'est à dire, qu’elle se justifie par ses œuvres.

 

Parmi l'ensemble des hommes qui sont tous prisonniers du péché et livrés à leur convoitises charnelles, Dieu a élu certains d'entre eux afin d'être sauvés, eux, qui comme tous les autres, ont une existence prisonnière d'un principe de non-renoncement de soi appelé aussi culte du Moi. Dieu est venu pour sauver les pécheurs, qu'Il qualifie de fous et de méprisés, même s'ils étaient en Christ depuis avant la fondation du monde car le péché et la chute étaient assurés dans le décret éternel. C'est Dieu qui a choisi de sauver ce qui n'a intrinsèquement aucune valeur, et non l'inverse:

 

I Corinthiens 1:27 à 28 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire au néant celles qui sont.

 

L'état dans lequel nous nous trouvons lorsque Dieu nous sauve est le même état de dépravation que tout homme sans exception car tous sont morts et sont livrés au péché, esclave de leur esprit charnel qui s'oppose à l'Esprit Eternel de Dieu. Ceux qui sont sauvés ne méritent en aucune façon d'être 'élus de Dieu. Leur élection est totalement inconditionnelle et absolue. Mais Michelle d’Astier rejette fermement la Grâce en déclarant que l’état dans lequel ‘’Dieu’’ l’a trouvé était un état où elle reniait la victime qu’elle était en se faisant subir l’attrait du sexe, de l’occultisme, etc. (voir la section intitulée LE REJET DE SOI)

 

D’une part tous les hommes sont morts spirituellement, sont esclave de leur chair et tous leurs choix découlent de cet esclavage. D’autre part, la chair à laquelle l’homme est soumis, son esprit charnel, s’oppose au Seigneur et ne peut ni ne veut croire. (Gal 5.17) Seul Christ produit le vouloir et le faire, tant au premier jour du chrétien que pendant toute sa marche. C'est-à-dire que RIEN ne peut être attribué à l’homme dans ce qu’il fait de bien mais seul ce qu’il fait de mal est de l’homme. L’homme ne peut que faire le mal, et ce mal est toujours généré par le principe de non-renoncement à soi-même, dont le principe opposé (renoncer à soi-même) est considéré par Michelle d’Astier de la Vigerie comme une insulte envers Dieu. Michelle d’Astier démontre donc qu’elle sert Satan, qu’elle est précisément la présence réelle de la lumière (l’étoile) trompeuse de l’antichrist.

 

Le bien que le chrétien fait, il le fait uniquement parce que Dieu lui donne à la fois l’envie et la capacité de le faire (Phil 2.13). L’homme qui a le désir d’obéir à Christ, le désire car Christ produit cela. L’homme en qui Christ a généré l’envie de le suivre accomplit les désirs de Christ parce que Christ, le Père éternel en l’homme, lui donne la capacité de l’accomplir et dirige l’homme comme Il l’entend. Autrement dit, l'homme est soit un pantin entre les griffes des passions qui grouillent dans ses membres et auxquelles il est entièrement soumis, soit il devient de l'argile entre les mains de l'Eternel pour accomplir ses desseins en tant que vase d’honneur. Soit l'homme est un esclave de la chair, soit un esclave de Christ qui le sort de cette mort spirituelle et lui donne la conscience qu'il est perdu, qu'il ne peut rien faire pour être sauvé, et que seul l'Eternel accomplira en lui ce que l'Eternel veut qu'il accomplisse.

 

Cette Foi ou conscience, que Dieu a scellée en l'homme, est le moyen pour l'homme d'être sauvé, le vouloir et le faire accompli par Dieu étant le fruit de la bénédiction et accordé pour la marche du chrétien, qui reste, comme le non chrétien, incapable de vouloir et de faire de lui-même. C'est-à-dire que le vouloir et le faire est subordonné à l’Esprit qui le génère, savoir YHWH dont le nom est Jésus, le Christ. Contrairement aux racontars de La Dastier qui prêche l’inverse !! Réalisez-vous sa sournoiserie ?

 

L'homme né de nouveau comme le mort vivant ne peut indépendamment de Dieu que vouloir et accomplir le mal. La seule différence entre les deux, étant que Dieu dirige son enfant et génère le vouloir et le faire, tandis que le mort vivant est livré à lui-même, à sa propre chair. L'homme né de nouveau est esclave de Christ tandis que l'homme mort quoique vivant est esclave de Satan, savoir la puissance de la chair, son esprit charnel. Nous utiliserons le terme d’esclave à l’égard de Christ plutôt que celui de marionnette qui désignait au départ une effigie de Marie, une petite statue que l’on déplaçait, le terme étant passé de la dévotion idolâtre catholique au domaine séculaire. L’esclave est une personne qui n’est pas de condition libre puisqu’elle appartient à un maître exerçant chez elle un pouvoir absolu. Si le chrétien est un homme libre, il l’est à l’égard de sa chair uniquement parce qu’il a changé de maître. Mais il n’est pas libre du Maître pour être son propre maître.

 

Pour justifier son évangile du salut par les œuvres, Michelle d’Astier de la Vigerie n’hésite pas à écrire:

 

« je crois qu'il y a en effet une illusion dans l'Eglise: celle que Dieu aime tout le monde. OUI, IL A AIMÉ PAR AVANCE TOUTES SES CRÉATURES (bipèdes), au point de leur donner son Fils. Mais il est aussi dit que ceux qui Le rejettent sont condamnés. Et il est écrit que Dieu a aimé Jacob, et Haï Esaü. Il a haï Esaü, précisément parce que celui-ci faisait peu de cas de la grâce de DIEU ET MÉPRISAIT LES BÉNÉDICTIONS CÉLESTES. DONC DIEU N'AIME PAS CEUX QUI REJETTENT SON FILS.... IL LES HAIT... IL AIME CEUX QUI ACCEPTENT SON SACRIFICE AVEC HUMILITÉ, ET CEUX QUI SONT SUSCEPTIBLES DE L'AIMER UN JOUR, çA OUI, CAR DIEU EST LENT À LA COLÈRE, RICHE EN BONTÉ, PLEIN DE MISÉRICORDE... MAIS QUAND L'HOMME REFUSE SA GRÂCE, ET S'ENDURCIT, IL Y A UN POINT DE NON RETOUR... »

 

Or cela est totalement faux car il est écrit:

 

« avant que les enfants fussent nés, et qu’ils eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein arrêté selon l’élection de Dieu demeurât, non point par les œuvres, mais par celui qui appelle; 12  Il lui fut dit: le plus grand sera asservi au moindre; 13  Ainsi qu’il est écrit: j’ai aimé Jacob, et j’ai haï Esaü. » (Rm 9.11-13)

 

Michelle d’Astier déforme de manière flagrante l’Écriture !! Ce passage n’a même pas besoin de paraphrase indiquant que Dieu rejette Esaü sans que cela ait un rapport avec son ‘’peu de cas de la grâce’’ comme le dit la Dastier. Celui-ci parle de lui-même contre elle. Et quoi encore ? L’étoile du vicaire se permet de déformer l’Écriture, pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas, dans un passage aussi limpide:

 

Romains 9.15  Car il a dit à Moïse: Je ferai miséricorde à celui à qui je ferai  miséricorde, et j’aurai pitié de celui de qui j’aurai pitié. 16  Cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court; mais de  Dieu qui fait miséricorde.

 

Cela pour affirmer ‘’le peu de cas’’ fait de la Grâce’’ qu’elle rejette sans cesse !! Une ‘’hyper grâce’’ comme elle la nomme ! Quelle honte ! Quelle hypocrite ! Qui se permet de déclarer concernant l’alliance de la Grâce qu’elle est une alliance ‘’bon marché’’ !

 

Dieu aurait tout autant pu choisir Esaü, le velu qui donna son droit d'aînesse sans réfléchir, parce qu'il avait faim après sa journée de chasse. Et bien qu'Esaü ait méprisé son droit d'aînesse en l'échangeant contre un plat, c'est bien par la ruse que Jacob réussit à l'obtenir. S'amuserait-on d'ailleurs à déterminer quel péché était le plus grave, dans le but de dire que celui-ci aurait entraîné le choix de Dieu ?!?

 

Gn 25.27-34 Et les enfants grandirent, et Ésaü devint un habile chasseur, un homme des champs; mais Jacob était un homme paisible, se tenant dans les tentes. Et Isaac aimait Ésaü; car la venaison était de son goût; mais Rébecca aimait Jacob. Or, comme Jacob cuisait du potage, Ésaü vint des champs, et il était las. Et Ésaü dit à Jacob: Donne-moi donc à manger de ce roux, de ce roux-là; car je suis très fatigué. C’est pour cela qu’on l’appela Édom (roux). […] Et Ésaü dit: Voici, je m’en vais mourir; à quoi me sert le droit d’aînesse? Et Jacob donna à Ésaü du pain et du potage de lentilles; et il mangea, et but; puis il se leva et s’en alla. Ainsi Ésaü méprisa le droit d’aînesse.

 

Esaü rappelle même le sens du nom de Jacob en exprimant son malheur:

 

Gn 25.35 Mais il dit: Ton frère est venu avec ruse, et il a pris ta bénédiction. 36 Et Ésaü dit: Est–ce parce qu’on l’a appelé Jacob, qu’il m’a déjà supplanté deux fois? Il a pris mon droit d’aînesse, et voici, maintenant il a pris ma bénédiction...

 

Esaü avait méprisé son droit d'aînesse pour une compensation passagère. Jacob, lui, après avoir saisi l'opportunité de la faiblesse de son frère à l'égard du droit d'aînesse, usurpa son identité pour recevoir la bénédiction d'Isaac, son père. Dieu choisit Jacob. Non que Jacob (le supplanteur) était meilleur ou plus méritant qu'Esaü: tout ici est centré sur le choix de Dieu:

 

Rm 9.11 Car avant que les enfants fussent nés, et qu’ils eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein arrêté selon l’élection de Dieu demeurât, non point par les oeuvres, mais par celui qui appelle 12 Il lui fut dit: le plus grand sera asservi au moindre; 13 Ainsi qu’il est écrit: j’ai aimé Jacob, et j’ai haï Esaü.

 

Déclarer qu'Esaü perd sa bénédiction parce qu'il avait méprisé le droit d'aînesse c'est méconnaître l'appel de Dieu qui n'est pas lié à la « qualité » de l'homme. Qu'Esaü ait méprisé le droit d'aînesse est une chose (He 12.16) que l'Eternel ne l'ait pas choisit en est une autre. C'est Jacob parce que Dieu a choisit Jacob. Et Dieu est souverain, et, selon Sa volonté, c'est Jacob qui reçoit la bénédiction. Son frère, tout autant descendant d'Abraham que Jacob, est évincé. Mais bien qu’elle rejette de manière évidente la Grâce de Dieu, Michelle d’Astier se permet malgré tout d’écrire:

 

« c'est parce que les chrétiens n'ont pas compris ce qu'était la nouvelle dispensation , et qu'ils pensent être sous la grâce, MÊME S'ILS PÈCHENT (pourtant Paul dit: Le salaire du péché, c'est la mort") qu'ils n'ont plus la crainte de Dieu: NI LA FOI DANS LE VRAI DIEU. Jésus l'a dit: "Quand le Seigneur reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur terre ? »

 

Sachant que les fourbes qui dansent avec Michelle d’Astier s’attachent aux apparences du niveau de langage, afin de ne pas ‘’choquer’’ ses légalistes, je devrai ‘’évangéliquement parlant’’ être sensé écrire:

 

Michelle d’Astier se rit de vous ! Elle vous abuse !

 

Cependant, après avoir passé du temps pour décortiquer son blog et m’être baladé à lire la majorité de ses commentaires hypocrites, force est pour moi de constater que:

 

Elle se fout de notre gueule !

 

Michelle d’Astier est une enragée, attachée à une chaîne tendue depuis sa niche, qui aboie. Pour sûr ! Elle en fait du bruit et ne fait que ça ! Ne le voyez-vous pas ? Remarquez-le ! Jamais Michelle d’Astier n’entre dans le fond des choses et sa technique est rôdée depuis son enfance et ses années d’occultisme ! Elle crie ‘’MEFIANCE’ mais il convient de la suivre puisque JAMAIS elle ne dit  le ‘’pourquoi’’ en évoquant le fond dont elle est incapable de décortiquer sans en tordre le sens !

 

Et donc elle dit:

 

« Par la Croix, le salut s'est étendu à tous les hommes. (blablabla) La puissance de la croix nous permet de ne pas pécher, et si nous péchons, d'avoir le Saint-Esprit pour nous convaincre de péché, (blablabla) nous conduire à la repentance qui mène à salut, et ainsi être au bénéfice (blablabla) de la grâce acquise par le sang de Jésus. Mais si, comme le dit sept fois (blablabla) la lettre aux sept Églises, les soi-disant chrétiens (blablabla) n'ont pas des oreilles pour entendre ce que l'Esprit dit aux Églises, ils tombent dans l'apostasie et se fabriquent leurs propres lois, en tordant la parole de Dieu. »

 

‘’Ils tombent ! Ils fabriquent ! Ils tordent !’’

 

Elle ne fait que ça : crier à tort et à travers ! Tandis qu’elle professe une grâce conditionnée à l’obéissance !!!

 

De qui se moque-t-elle ? Croit-elle abuser tous ceux que le Seigneur appelle ? Bien évidemment, l’Eternel leur met dans le cœur ses desseins et sa Vérité, et tous voient et verront que l’évangile de Michelle d’Astier est une pourriture d’évangile légaliste !!

 

« Si tu ne partages pas tout ce que tu as avec les autres chrétiens, comme le montre Actes 4 et le rappelle 2Co 8:13 à 15 (qui le fait dans nos églises égoïstes ?), si tu ne fais pas part de tous tes biens à celui qui t'enseigne (Gal 6:6), si tu ne donnes pas avec joie pour pourvoir aux besoins des saints (2Co 9: 7, 11, 12) et donner de ta substance à celui qui a faim (Mt 25:35), tu n'es pas qualifié pour parler de la dîme car tu es en pleine désobéissance à Dieu... et tu te prives de bien des bénédictions... peut-être même du salut car Dieu a la cupidité en horreur, surtout quand elle se justifie en tordant sa parole ! »

 

Quelle hypocrite !

 

« Mais Jésus n'a-t-il pas averti que dans les derniers temps les hommes ("qui ont l'apparence de la piété" ! soient des gens qui se disent chrétiens) seraient "amis de l'argent, égoïstes, etc...'. Ne reviens plus avec ton faux évangile de l'hyper-grâce qui te dispenserait d'obéir à Dieu en matière d'argent: c'est ce qui va couler une grande partie de ceux qui se disent chrétiens s'ils ne se repentent pas et ne reviennent pas de leur mauvaise voie, CAR ILS DÉMONTRENT QU'ILS N'ENTENDENT PAS LA VOIX DE L'ESPRIT ET NE MARCHENT DONC, NI PAR LA FOI, NI PAR L'ESPRIT ! C'est un solennel avertissement que je t'adresse, ainsi qu'à ceux qui raisonnent comme toi ... et ils sont légions, dans nos soi-disant églises, qui parlent d'amour à tout bout de champ mais qui démontrent par leurs œuvres qu'elles ont le cœur froid et sec... »

Le dimanche 13 avril 2008

 

Pour avoir pris ce commentaire parmi des centaines d’autres internautes qui viennent de tous horizons, je ne puis dire exactement qui était cette personne à laquelle elle répond. Cependant Michelle d’Astier témoigne toujours de son hypocrisie:

 

« Dieu ne pardonne pas tout. IL EST UNE CHOSE QU'IL NE PARDONNE PAS: que l'on rejette sa grâce, par la foi dans le sacrifice parfait de Jésus ! Non, cela Il ne le pardonne pas, parce qu'il l'a payé très, très cher, de sacrifier son Fils parfait afin de servir de rançon pour nos péchés ! »

Le mercredi 7 mai 2008

 

Un tel commentaire de l’étoile du Vicaire tandis qu’elle méprise la Grâce de Jésus Christ, une grâce inconditionnelle, est révoltant ! Rappelons-nous ce qu’elle témoigne et qui est manifestement un fruit mauvais d’un arbre mauvais:

 

« Je suis heureuse de voir que tu n'es pas antisémite, mais que tu sois simplement très mal enseigné. Fais attention à ceux qui t'enseignent, qui prétendent savoir, alors que ce sont des "électrons libres", loin de toute église, donc qui n'entendent jamais d'autres prédications que celles qu'ils se forgent pour eux-mêmes !!!!! Mais toi, si tu cherches la vérité de tout ton coeur, tu vas la trouver ! Je n'ai pas fait une idole du "livre-bilble, mais je suis amoureuse de la vérité, et la vérité est TOUTE ENTIÈRE contenue DANS TOUTE LA BIBLE ! La vérité est JÉSUS, qui était là avant le commencement, et dont l'Esprit a dicté chaque mot de la Bible, jusqu'au moindre iota, dont il ne faut rien bouger. C'est un ordre formel de Jésus (Mt 5:18, 19): Crois-tu que Jésus aurait été aussi radical envers le NT si celui-ci allait devenir caduc ? La grâce n'a pas aboli la loi. Devant la loi, nous somme tous pécheurs ! Mais la grâce est pour ceux qui se repentent et se détournent de leurs mauvaises voies, car Jésus a payé à notre place. » 

Le vendredi 9 janvier 2009

 

Et voilà encore qu’elle mélange sournoisement et rejette publiquement que:

 

He 7.18  Ainsi, la première ordonnance a été abolie à cause de sa faiblesse et de  son inutilité; 19  (Car la loi n’a rien amené à la perfection) mais une meilleure espérance,  par laquelle nous nous approchons de Dieu, a été mise à sa place.

 

Romains 10.4  Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant. 5  En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui  fera ces choses, vivra par elles.

 

He 10.7 Alors j’ai dit: Voici, je viens, ô Dieu! pour faire ta volonté, comme  cela est écrit de moi dans le rouleau du livre. 8  Ayant dit plus haut: Tu n’as point voulu de victime, ni d’offrande, ni  d’holocaustes, ni de sacrifices pour le péché, (choses qui sont offertes  selon la loi:) et tu n’y as point pris plaisir; il ajoute ensuite: Voici,  je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté. 9  Il abolit le premier sacrifice, afin d’établir le second...

 

Que la loi soit abolie sous la grâce ne change en rien le fait que devant la loi nous sommes tous pécheurs.

 

La Dastier conseille à un certain ‘’Kevinus’’ qui lui écrivait:

 

« Je te conseille de lire un article que j'avais écrit: j'espère qu'il te remettra dans la saine doctrine: "SI" » http://www.michelledastier.org/index.php/2007/03/22/320-si

 

Il s'agit, comme nous l’avons cité précédemment, de l'article dans lequel elle explique que la grâce est toujours subordonnée à l'obéissance, c'est à dire que Michelle d'Astier déclare que le don gratuit de Dieu est conditionnel ... aux œuvres de la loi ! Ce verset de la Parole de Dieu est parfaitement destiné à cette réprouvée:

 

« Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi, vous êtes déchus de la grâce. » Galates 5.4

 

« Mais tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi, sont sous la  malédiction, puisqu’il est écrit: Maudit est quiconque ne persévère pas  à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi! » Galates 3.10 

 

Mais elle ose écrire:

 

« Je n'ai pas fait une idole du "livre-bible, mais je suis amoureuse de la vérité, et la vérité est TOUTE ENTIÈRE contenue DANS TOUTE LA BIBLE ! »

Le Vendredi 9 Janvier 2009

 

Tandis que justement elle adore les élucubrations de son propre esprit qu’elle identifie d’une manière insensée à Christ. Michelle d’Astier n’est absolument pas ‘’amoureuse’’ de la vérité, elle n’en porte aucunement les fruits. Chaque citation qu’elle fait des Écritures est une occasion qu’elle se donne pour mentir et déformer la Parole de Dieu, sans toujours même le faire d’une manière subtile, comme elle en a aussi la capacité, car le plus souvent Michelle d’Astier de la Vigerie rejette de  manière flagrante La Parole de Dieu. N’ayant pas l’amour de la vérité, l’étoile du vicaire se livre sans cesse à de la prostitution spirituelle, montrant par là que jamais elle n’est sortie de sa débauche d’antan.

 

***

 

Quatrième faux enseignement de Michelle d’Astier

IV. IMMACULE CONCEPTION

ou la doctrine du ‘’mauvais démarrage’’

 

L'eugénisme est connu comme étant la Théorie et les méthodes visant à améliorer l'espèce humaine, fondées sur la génétique. Si le doute subsiste qu'il existe un gène favorisant l'inclination d'un individu pour l'alcool, le sexe ou toutes sortes d'attitudes de dépendance, celui-ci est levé par le dastierisme qui représente ce courant évangélique oeuvrant pour l'amélioration des caractères héréditaires de l'espèce humaine par une intervention délibérée. Ce souhait, qui existe depuis l'antiquité, se traduit dans ce groupement par une politique volontariste d'éradication des caractères jugés handicapants et la favorisation imposée des caractères jugés bénéfiques.

 

On peut distinguer l'eugénisme dastiériste de la préoccupation d'assurer à ses enfants le « meilleur ». Dans cette société underground la recherche du « meilleur » est une stratégie qui ne se préoccupe pas du devenir de l'espèce humaine, mais seulement de l'avenir de ses propres enfants ou de sa famille, dans une déresponsabilisation constante. Ainsi, non seulement il convient de reconnaître que toute imperfection doit être ôtée, mais en plus, cette imperfection arrachée de l'homme est une nature mauvaise distincte de lui, car l’homme y est considéré comme intrinsèquement et naturellement toujours immaculé. L'eugénisme dastieriste pose de sérieuses questions éthiques car il implique une sélection portant nécessairement une part de subjectivité et une part de contrainte, dont la dualité est nommée ''la loi de la grâce''.

 

Ce début du XXIe siècle a fourni des exemples de graves dérives morales associées à la politique eugénique des mouvements exorcistes, dit, dastieristes. Platon, dans La République, décrivait déjà une politique destinée à éviter qu’une union se fasse au hasard dans la cité:

 

« Créer des unions au hasard (…) serait une impiété dans une cité heureuse. (…) Il est donc évident qu'après cela nous ferons des mariages aussi sains qu'il sera en notre pouvoir ; or les plus sains seront aussi les plus avantageux. (...) Quant aux jeunes gens qui se seront signalés à la guerre ou ailleurs, nous leur accorderons, entre autres privilèges et récompenses, une plus large liberté de s'unir aux femmes »

 

Sans en appeler pour l'instant à une procréation dirigée, le dastiérisme émet cependant des réserves sur la nature des enfants générés par une union de deux individus dont les attitudes ne sont pas conformes aux lois qu'il a fixées, et qui assure l'immaculée conception.

 

« Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s'égarent au sortir du ventre de leur mère Ils ont un venin pareil au venin d'un serpent, d'un aspic sourd qui ferme son oreille (Psaume 583 et 4)

 

Pas tous, bien sûr: il suffit que leurs parents soient par exemple... des satanistes ! Ils héritent de leur méchanceté, de leur esprit menteur et de leur venin: mauvais démarrage ! »

 

L’eugénisme dastieriste s’accorde aussi largement avec le dégoût pour le désordre dans une obsession pour le culte du corps parfait qui s’incarne dans la construction de stéréotypes légalistes dépassés. Tout comme les scientifiques nazi espéraient éliminer les pathologies héréditaires à travers l'eugénisme, ainsi que les déviances sociales qui pourraient avoir une origine héréditaire, par exemple la criminalité, le dastierisme tend à éradiquer la moindre attitude qui ne répond pas aux principes légalistes qu'il a lui-même déterminé, en considérant celle-ci comme héréditaire. L’Etoile du Vicaire porte donc très justement son nom puisqu’elle aussi à sa doctrine de l’immaculé conception et déclare pour certain individu:

 

« leur cœur est si endurci, tant habité par Satan, que leur chance de se convertir est quasi nul »

25 décembre 2008

 

« Il est écrit que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, mais Jésus a aussi dit que très peu trouvaient la bonne porte. Si nous avions une DÉCISION à prendre, et des choses à faire. Mais ce n'est pas de dire à Jésus d'entrer dans notre cœur: il n'y entrera certainement pas si ce cœur est rempli de souillures ! C'est de CHOISIR de changer de vie, d'abord en se repentant et en renonçant à notre vie de péché, ensuite de SUIVRE Jésus, ce qui veut dire LUI OBÉIR...EN TOUT.. Là, notre volonté est pleinement requise ! »

Le mercredi 19 mars 2008

 

C'est-à-dire que la ''bonne nature’’ qui résiderait naturellement en l'homme lui permet la conversion et inversement le risque de ne jamais la connaître s’accroît d’autant plus que celle-ci est moindre. Ceci est une perversion de l’Écriture car l’état dans lequel Christ prend l’homme pour venir habiter en lui est celui d’un cœur de pierre (Rm 8.8-10 ; Rm 9.15-20 ; Eph 2.1-10)

 

***

 

Cinquième faux enseignement de Michelle d’Astier

V. LA RÉGÉNÉRATION DE L ESPRIT D ADAM

 

En contradiction totale avec le point de son enseignement qui vient d’être présenté, égarée dans l’enfermement de ses délires psychiques, Michelle d’Astier enseigne d’une manière incohérente:

 

« combien de fois doit-on répondre la même chose aux incrédules: DIEU HABITE-T-IL NOTRE CHAIR ???? Bizarre: Paul a dit que RIEN DE BON N'HABITAIT DANS SA CHAIR, laquelle comprend le corps et l'âme, du moins tout ce qui, dans l'âme fait partie des "passions, jalousies , envies... (Gal 5). Dieu est esprit et il habite notre ESPRIT, qui lui même a des zones qui doivent être purifiées (1Th 5 23). C'est pourquoi nous ne recevons au début que les ARRHES de l'Esprit. c'est écrit. »

Le mercredi 19 mars 2008

 

Puis formule une doctrine démoniaque parmi les mouvements évangéliques:

 

« Ne cherchez pas l'explication dans vos neurones: votre 1 kg de matière grise ne peut - désolée de vous le dire - comprendre ce qui est spirituel ! Il faut d'abord, pour comprendre, que votre esprit, qui est mort, se mette à vivre... »

20 juin 2007

 

« [...] Quand l'homme reçoit une nouvelle naissance par la foi en Jésus-Christ, son esprit revit. Mais il lui faut aussi être purifié, comme son âme et comme son corps. C'est à des chrétiens nés-de-nouveau (1Thesss 5.23)Cela commence par l'esprit. L'esprit reprend vie, grâce à la présence du Saint-Esprit en lui. Alors va commencer l'œuvre de sanctification générale ! Alors, si l'homme coopère, le Saint-Esprit va pouvoir remplir l'esprit de l'homme, puis son âme, dans les domaines où cette âme ne pèche plus et marche dans la sainteté; Et parfois, lorsque l'homme arrive à un très haut degré de pureté, même le corps rayonne ! c'est ce qui est arrivé à Moïse: il devait mettre un voile sur son visage tant le rayonnement en était insoutenable pour les regards souillés du peuple de Dieu qui se vautrait pendant ce temps dans le péché d'idolâtrie !(Ex 34:35) Or un esprit purifié peut immédiatement retourner auprès du seigneur qui l'a donné (Ec 12:7). C'est par cet esprit purifié par le sang de l'Agneau immolé, et grâce à notre foi dans l'œuvre de la Croix, que nous somme assis dans les lieux célestes avec Christ, et que nous avons arrachés du "présent siècle mauvais" et été transportés - en esprit - dans le royaume du Fils de son amour! […]

Le mercredi 19 mars 2008

 

Nous retrouvons ce terme de ‘’régénération’’ en plusieurs passages de l’Écriture:

 

Tite 3. 4 Mais lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes  ont été manifestés, il nous a sauvés, 5  Non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon  sa miséricorde, par le bain de la régénération, et le renouvellement du  Saint-Esprit

1 Pierre 1.23 Étant régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence  incorruptible, par la parole de Dieu, qui vit et qui demeure éternellement.

 

Lorsque Elohim créé Adam à son image, Adam n'est toutefois pas Elohim bien qu'étant son image, il n'en est que l'ombre. Elohim lui a soufflé un esprit de vie, l'esprit de la chair avant la chute, l'esprit de l'homme, devenu l'esprit adversaire de Dieu appelé Satan, le serpent ancien. Dans la genèse, l’esprit de vie que l’homme reçoit, et par lequel il devient une âme vivante, est l’esprit de la chair avant la chute qui devient un esprit de mort, cette mort étant définitive. Le seul moyen pour l’homme de devenir vivant est de recevoir un nouvel Esprit et devenir ainsi une nouvelle création, et non l’ancienne qui serait réhabilitée. Les enfants de Dieu naissent donc dans un corps de péché avec un esprit charnel de péché qui ne peut définitivement pas être régénéré.

 

Avant la chute, l’homme, avec son propre esprit charnel, dans l’enclos de la grâce (le jardin d’Eden), vivait dans une communion avec l’Esprit de Dieu. Après la chute, l’homme a toujours ce même esprit charnel, l’esprit de la chair, appelé l’esprit adversaire, c'est-à-dire Satan, qui s’oppose dorénavant à l’Esprit de Dieu. L’homme qui appartient à Christ n’est pas dans une situation telle qu’Adam avant la chute. Il est un homme dirigé par l’Esprit de l’Eternel, tandis qu’avant sa conversion il était comme tous les perdus un homme dirigé par son propre esprit charnel, savoir Satan. L’esprit de la chair n’est donc définitivement pas restauré pour se retrouver dans la position qu’il avait au départ, ceci est totalement anti-scripturaire. Lorsque l’homme reçoit un nouvel Esprit, l’esprit de la chair est toujours présent durant toute son existence charnelle et dont l’homme n’est plus esclave.

 

Michelle d’Astier de la Vigerie enseigne donc une hérésie en parlant de la régénération de l’esprit d’Adam.  Cette nouvelle abomination de la pire espèce, avec toutes les implications qu’elle comprend, se répand actuellement par la langue de vipère des évangéliques, dont certains déclarent que l’état de l’homme avant la chute est exactement l’état de l’homme ‘’régénéré’’ en expliquant sournoisement que la nouvelle naissance n’est pas la réception d’un nouvel Esprit, celui de Dieu, par l’homme passif, mais la réhabilitation de son esprit charnel revivifié, qu’ils déclarent être celui de Dieu. Puisqu’il est écrit que Dieu a soufflé en l’homme un esprit de vie, ils en concluent qu’il ne peut s’agir que de l’Esprit de Dieu Lui-même.

 

On serait étonné que certains se montrent assez insensés pour oser déclarer avec précision que l’esprit en Adam avant la chute était celui de Dieu, faisant ainsi de la nouvelle naissance une renaissance satanique, en plus de se faire eux-mêmes dieux en contribuant à leur salut par leur libre choix de croire. Et pourtant, c’est ce que font certains ennemis de Christ qui n’ont pas froid aux yeux et écrivent:

 

« Dieu prend notre esprit mort, séparé de Lui, et le recréé à neuf. Comme au début, lors de la création d’Adam, Dieu recréé notre esprit à son image, à sa ressemblance […] Notre esprit régénéré est réellement l’homme nouveau dont parle l’apôtre Paul. Cet homme nouveau est revêtu de la justice parfaite de Christ. Il est participant de la nature divine. Il est créé sans ride, ni tache, mais saint et irrépréhensible. […] la source des pensées, émotions et volontés peut avoir deux origines chez le chrétien : elles peuvent provenir de Dieu, par son esprit régénéré, ou de Satan » - Le site Un Poisson Dans le Net

 

N.B: Que l’esprit régénéré dont il est ici question soit celui de Dieu ou bien celui de l’homme, l’expression reste un mensonge. L’esprit de Dieu n’a pas besoin d’être régénéré puisqu’il est la régénération même ET l’esprit de l’homme n’est pas pour être régénéré, il est définitivement mort.

 

« Par contre il y a plus que cela dans l’homme … c’est son esprit, le noyau, la sève, le centre de la vie. Cet esprit est ‘’mort’’ avant la conversion et ‘’séparé’’ de Dieu par le péché. La conversion en Christ régénère cet esprit, lui donne une nouvelle naissance et lui rend la vie et communication, son union perdue d’avec son Créateur ... une fois l’esprit régénéré ou né de nouveau, lui qui devient le noyau et le centre véritable de la vie nouvelle, insuffle au reste de notre être de suivre et à marcher selon Dieu ! L’esprit a reçu la lumière, avant il était dans les ténèbres »

 

Ce faux enseignement de la restauration de l’esprit de la chair est aujourd’hui beaucoup plus répandu qu’on ne le pense. La ‘’régénération de l’esprit d’Adam’’ est d’ailleurs la base de l’Arminianisme, du faux évangile de la souveraineté de l’homme pour obtenir son salut. Nous retrouvons aussi cette doctrine infecte sur le site www.enseignemoi.com qui est d’ailleurs rempli de tels messages:

 

« tous les commentateurs bibliques s’accordent pour dire que cette expression est équivalente à la nouvelle naissance. Le bain de la régénération, c’est tout simplement la purification par le sang de Jésus et le renouvellement du Saint-Esprit, c’est la recréation de notre esprit par l’Esprit de Dieu qui vient habiter en nous. »

 

« ce terme « renouvellement du Saint Esprit » signifie que notre esprit a retrouvé son état d’innocence originel, comme si nous redevenions des bébés »

 

Egalement sur le site apostat des baptistes www.lueur.org où le même genre de message anti-scripturaire sur la ‘’régénération d’Adam’’ apparaît:

 

« Chaque personne a besoin de la bonne nouvelle de Jésus. Chaque personne a besoin d'une expérience de conversion. La bonne nouvelle c'est que le Christ est venu pour régénérer notre esprit [...] Quand mon âme cède son autorité et que mon esprit est rempli du St-Esprit, la puissance du St-Esprit est répandue dans mon esprit. Ceci pour sanctifier mon âme et pour guérir mon corps.[...]Notre intelligence ne peut pas recevoir la vie, elle peut recevoir de l'information ou des données. Seulement l'esprit d'une personne peut recevoir de la vie. Donc c'est seulement ce même esprit qui peut recevoir la connaissance de Dieu qui est en fait la communication de la vie. »

Le Saint Esprit et notre esprit, Neil Spurgeon

 

Quelle tristesse lorsque nous lisons une telle abomination de la part de ‘’chrétiens’’ que nous avons peut être côtoyés et qui manifestent là leur perdition. Il faut préciser que deux esprits ne s’emboitent pas l’un dans l’autre: un esprit est un esprit et non un réceptacle pour un autre esprit, qui plus est l’Esprit de Dieu ! L’esprit de l’homme est le vieil homme en lui et il est clair que l’Esprit de Dieu n’habite pas en ce vieil homme. Certains sites vont même encore plus loin que les autres en indiquant, comme dans le New Age, que:

 

« L’esprit de l’homme est celui de Dieu et que cet esprit a besoin d’être régénéré »

 

La sorcière Michèle d’Astier de la Vigerie n’échappe pas non plus à ce fléau, étant une apostate notoire, en déclarant:

 

« Dans la Bible, Jésus nous demande de garder esprit, âme, et le corps et de le conserver irrépréhensible. Le garder signifie une action permanente. Tout cela démontre clairement que notre esprit régénéré est vulnérable et peut tomber dans le péché. »

 

Il est bien évident que notre esprit peut tomber dans le péché, justement parce qu’il n’est pas régénéré, contrairement à ce que déclare cette sorcière qui mélange esprit charnel de l’homme et Esprit de Dieu. Notre esprit est vulnérable, certes, puisqu’il est définitivement le vieil homme. Mais lorsque nous péchons ce n’est pas l’Esprit de Dieu qui pèche. Étant donné que le mensonge amène inévitablement des implications, il y a pire encore. En effet, puisque en déclarant à mots couverts que l’esprit en l’homme avant la chute était celui de l’Eternel, sans en mesurer les implications, ces évangéliques déclarent donc aussi que l’Esprit Eternel de Dieu aurait donc été celui-là même qui a commis le péché et définissent l’esprit adversaire, c'est-à-dire Satan, comme étant l’Esprit Saint Eternel. La nouvelle naissance qu’ils proclament, étant ce qu’ils considèrent être une restauration de l’Esprit de Dieu en l’homme, est en fait la restauration de Satan. Ceci est terrible et démontre que ceux qui professent une telle doctrine sont anti-christ.

 

Puisque Adam a été séduit par l’esprit qui était en lui, qui n’était pas l’Esprit de Dieu mais son esprit en propre, cette hérésie sur la ‘’régénération de l’esprit d’Adam’’ qui définit même l’esprit d’Adam comme étant l’Esprit de Dieu, déclare donc qu’Adam aurait été séduit par l’Esprit de Dieu pour désobéir à Sa propre loi. Bien que la chute ait été prédestinée par Dieu, cela n’a rien à voir avec une séduction par Dieu. Dieu ne tentant personne. (Jacques 1.13) Que l’homme en Christ soit vivifié est une chose réelle, que son esprit charnel le soit est un mensonge perverse qui s’illusionne, en s’opposant à l’Écriture qui déclare que le vieil homme est présent durant toute notre vie, que l’ancienne nature agit toujours et n’a de cesse de s’opposer à la nouvelle:

 

Ezéchiel 36:26  Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau;  j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur  de chair.

Ephésiens 1:13  En lui vous êtes aussi, après avoir entendu la parole de la vérité,  l’Évangile de votre salut, et avoir cru en lui, vous avez été scellés  du Saint-Esprit qui avait été promis;

1 Corinthiens 2:12  Pour nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui  vient de Dieu, pour connaître les choses qui nous ont été données de  Dieu

1 Corinthiens 6:19  Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, qui est  en vous, et qui vous a été donné de Dieu, et que vous n’êtes point à  vous-mêmes?

Galates 5.16  Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et n’accomplissez point les désirs  de la chair. 17  Car la chair a des désirs contraires à l’Esprit, et l’Esprit en a de  contraires à la chair, et ces deux choses sont opposées l’une à l’autre;  de telle sorte que vous ne faites point les choses que vous voudriez.

Romains 7.14 ¶  En effet, nous savons que la loi est spirituelle; mais moi je suis charnel,  vendu au péché. 15  Car je n’approuve point ce que je fais, je ne fais point ce que je veux,  mais je fais ce que je hais. 16  Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est  bonne. 17  Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui  habite en moi. 18  Car je sais que le bien n’habite point en moi, c’est-à-dire, dans ma  chair, parce que j’ai la volonté de faire le bien; mais je ne parviens  pas à l’accomplir. 19  Car je ne fais pas le bien que je veux; mais je fais le mal que je ne  veux pas faire. 20  Que si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, mais  c’est le péché qui habite en moi. 21  Je trouve donc cette loi en moi; c’est que quand je veux faire le bien,  le mal est attaché à moi. 22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; 23  Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de  mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes  membres.

 

Déclarer que l’homme ‘’régénéré’’ retrouve son libre-arbitre, comme Michelle d’Astier l’enseigne s’oppose totalement au fait que l’homme né de nouveau est l’esclave de Christ, qui l’a racheté.

 

***

 

Sixième faux enseignement de Michelle d’Astier

VI. LE REJET DE L’OMNISCIENCE et de la SOUVERAINETE DIVINE

 

 

 

Voici un autre point par lequel Michelle d’Astier de la Vigerie rejette les attributs de la Divinité de Jésus, le Christ, tandis qu’elle crie sur les toits que plusieurs sont d’abominables hérétiques:

 

« Comment aurai-je jamais pu penser que tu étais prêt à tout me pardonner, tout, même l'innommable, même l'irracontable, simplement à cause du sacrifice absolu que Jésus a fait à la croix pour moi: IL A PAYÉ POUR MOI ! IL A PAYÉ À MA PLACE, IL A PAYÉ D'AVANCE, IL A PAYÉ CASH, et Il l'a fait avant que je le connaisse, sans même être certain qu'un jour je saurais lui dire merci ! »

 

Lettre à Jésus recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, lundi 19 février 2007

http://www.michelledastier.org/index.php/2007/02/19/254-lettre-a-jesus

 

C’est d’ailleurs ce raisonnement démoniaque, entre autre, qu’elle transfert sur ses opposants, dans ses jugements, en leur disant qu’ils rejettent Dieu ! A la lecture de sa prière insensée adressée au Tout-Puissant qui n’était même pas ‘’certain’’, selon elle, qu’un jour elle saurait lui dire merci, il est étonnant que Michelle d’Astier, ‘’fervente chrétienne’’, qui écrit:

 

« Cela suffit, vous n'avez pas à argumenter CONTRE LA PAROLE DE DIEU sur ce blog: car il ne s'agit pas d'opinions d'hommes, mais bel et bien de la Parole de dieu ! »

Jeudi 23 Octobre 2008

 

Ne sache pas que David a témoigné:

 

« Même avant que la parole soit sur ma langue, voici, ô Éternel, tu la connais tout entière. » Psaumes 139:4

 

Ou encore que:

 

« Car ceux qu‘il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être  conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né  de plusieurs frères; Et ceux qu‘il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu‘il a  appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu‘il a justifiés, il les a  aussi glorifiés. » Romains 8:29-30

 

Et puisque Jésus savait même d'avance que Pierre le renierait 3 fois, (Matthieu 26:75) tout autant connait-il les moments où on le remercie. Certainement, plusieurs écriront qu’il est inadmissible de déclarer leur étoile vaticane (étant engendrée directement de Babylone bien qu’elle rejette sournoisement sa propre mère !) comme une chrétienne mondaine, une fausse prophétesse qui pratique la prostitution spirituelle. Malgré tout, il n’y a aucun doute que Michelle d’Astier est totalement égarée et égare les autres dans des délires et des injures envers la Parole de Dieu. Et que même ce genre de prière qu’elle dit adressée à Dieu, est insensée, et n’est en définitive que destiné à Satan.

 

Jésus serait donc mort selon elle, sans savoir si un jour elle saurait lui dire merci ?!?

 

Déjà nous venons de voir que c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire, et il serait dangereux de déclarer que Dieu ne sait pas d’avance ce que sa volonté a décidé d’accomplir. En plus, ‘’lui dire merci’’ [en le considérant comme une œuvre de la volonté de Dieu qui le produit en l’homme, lui donne la volonté de le faire et l’accomplissement] cette œuvre est une œuvre préparée d’avance. Pierre lui-même reconnaît qu’il n’existe aucune incertitude en Dieu car Il est l’omniscient:

 

Jean 21:17  Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jona, m’aimes-tu? Pierre  fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu?  Et il lui dit: Seigneur, tu connais toutes choses, tu sais que je t’aime.  Jésus lui dit: Pais mes brebis...

 

Mais par-dessus tout, Michelle d’Astier rejette les Paroles de Jésus, qui déclare:

 

Jean 10:14  Je suis le bon berger, et je connais mes brebis, et je suis connu d’elles...

 

Jean 10:27  Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent...

 

2 Timothée 2:19  Toutefois, le solide fondement de Dieu demeure, ayant ce sceau: Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui; et: Quiconque invoque le nom de Christ,  qu’il se détourne de l’iniquité.

 

Et l’Écriture déclare que ceux qu’Il connaît Il les a connus d’avance (Rm 8.29). Disons que lorsque La Dastier raisonne:

 

« Je valais certainement bien moins cher que le soldat qui avait le marteau à la main, et qui tapait sur le clou sans état d'âme, ou que celui qui te fouettait alors que tu portais ta croix, ou que ceux qui te crachaient dessus. Je valais certainement moins cher que Judas qui t'a livré pour trente deniers »

 

Le ‘’certainement’’ est le luxe de sa fausse modestie qui sent les relents de son culte du Moi qu’elle remange après l’avoir régurgité:

 

« Comme le chien retourne à ce qu'il a vomi, ainsi le fou réitère sa folie. » Proverbes 26.11

 

De même, l’Etoile du Vicaire déclare:

 

« Jamais je n'oublierai ce jour de février 92, ce jour où je t'ai rencontré. Cela fait juste quinze ans. J'ai plié le genou devant toi, écrasée par le poids de ma faute, secouée de sanglots durant des heures, mais le cœur rempli de ton pardon, d'une paix surnaturelle que je n'avais jamais connue, et d'une certitude absolue - celle que j'étais enfin rentrée dans la Maison de mon Père ! Alors j'ai su que je ne pouvais faire qu'une seule chose pour te remercier: me livrer entièrement à toi, sans condition ! C'était une abdication absolue de ma propre vie, de mes espoirs, de mes ambitions, de mon ego ! C'était un chèque en blanc ! »

 

Et voilà encore la justice pharisaïque qui ressort de Michelle d’Astier, en ce que sa vie livrée à Christ, sa vie dans l’esclavage de Christ est un ‘’chèque’’, en blanc. Tandis que Christ prend notre vie, ce n’est pas nous qui faisons ‘’un chèque’’. Michelle d’Astier, puisqu’elle rejette la grâce de Jésus, le Christ, considère qu’elle paie pour son salut. Or, rien de ce que l’homme entreprend ou donne ne saurait le racheter, autrement ce n’est plus une grâce, mais un service, si l’on garde cet exemple de monnayage immonde. Nous ne sommes pas étonnés que Michelle d’Astier soit au service de Satan et emploie un vocabulaire commercial pour parler de la Grâce. Ce genre d’échange, lorsqu’il est possible identifie pleinement ceux qui ont la marque de la Bête.

 

Apocalypse 13.16  Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et  esclaves, prenaient une marque à la main droite, ou au front. 17 Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s’il n’avait la marque ou le  nom de la bête, ou le nombre de son nom.

 

La duplicité de la Dastier rejette sans cesse la Souveraineté de Dieu: Dieu accomplit quelque chose mais l’homme aurait la puissance sur Dieu pour Le contrecarrer, selon elle:

 

Dieu ne fait vraiment rien d’inutile. Mais l’homme peut rendre inutile ce que Dieu fait ! La ligne de séparation, par Michelle d’Astier de la Vigerie recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, dimanche 10 août 2008

http://www.michelledastier.org/index.php/2008/08/10/1231-aaaa

 

L’Ecriture, quant à elle, déclare:

 

« Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche; elle ne retourne  pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que j’ai voulu, et accompli l’œuvre pour laquelle je l’ai envoyée. » Esaïe 55.11

 

« Or tu me diras: Pourquoi Dieu se plaint-il encore? Car qui peut résister  à sa volonté? » Romains 9.19 

 

« Et il dit: Éternel, Dieu de nos pères! n’es-tu pas Dieu dans les cieux,  et n’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations? Et  n’as-tu pas en ta main la force et la puissance, en sorte que nul ne  peut te résister? » 2 Chroniques 20.6 

 

« L’Éternel a fait toutes choses en sorte qu’elles répondent l’une à l’autre,  et même le méchant pour le jour de la calamité. » Proverbes 16.4

 

***

 

Septième faux enseignement de Michelle d’Astier

VII. DEFORMATION SUR LA PROPHETIE DES ROIS DE TYR

 

A l’instar de Michelle d’Astier, les évangéliques croient que Satan serait décrit dans le livre de Ezechiel chapitre 27 et 28 tandis qu'il s'agit de la succession royale des rois de Tyr. Ainsi La Dastier déclare:

 

« Quand Lucifer a été précipité d'Eden où il a péché contre Dieu, il est question de l'Eden céleste: Ezékiel 28:13 "Tu te trouvais dans l’Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de pierres précieuses de toutes sortes, la sardoine, la topaze, la calcédoine, le chrysolithe, l’onyx, le jaspe, le saphir, l’escarboucle, l’émeraude et l’or. Les tambours et les flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. »

 

Encore une déformation de la Parole de Dieu, par cette prophétesse de Satan, qui baratine en déclarant que le passage de Ézéchiel concerne Satan tandis qu’il est une complainte sur le roi de Tyr:

 

Ez 27.2 Toi donc, fils d’homme, prononce à haute voix une complainte sur Tyr …

Ez 27.3 […] Tyr, tu as dit: je suis parfaite en beauté.

Ez 28.12 Fils d'homme, prononce à haute voix une complainte sur le roi de Tyr, et lui dis: ainsi a dit le Seigneur l’Eternel: toi à qui rien ne manque, plein de sagesse, et parfait en beauté.

 

Les notes explicatives dans la Bible de C.I. Scofield sur Ez.28: 1-19; représentent la position générale du Christianisme Conventionnel:

 

« Au v.11-17, la Parole de l'Éternel, par-delà le prince de Tyr, s'adresse indirectement à Satan… par un intermédiaire.  L'état de Satan avant sa déchéance est décrit ici; sa chute l'est en Es.14″.  L'entête de la section v.11-17 affirme que “Le roi de Tyr représente Satan, l'usurpateur universel. »

 

Il n’est pas question de disputer le fait que Satan, comme esprit adversaire, agit souvent par l'entremise des souverains terrestres qui usurpent les honneurs dû au Seigneur Jésus-Christ, puisque ce raisonnement subtil et charnel habite dans tous les hommes.  Nous soulignons seulement le fait que ce texte d'Ézéchiel n'a aucun rapport avec l'état de Satan avant sa déchéance; tout comme le texte de Ésaïe 14, n'a aucun rapport avec sa chute mais est une prophétie sur la destruction de l'empire Babylonien Le contexte des versets d'Esaïe, et précisément le verset 4, indiquant clairement que le nom de “Lucifer” est un titre qualificatif qui désigne un homme. D'ailleurs il est évident que nous ne parlons pas du même Satan qui est conçu comme un ange mythique par le Christianisme Conventionnel. La chose la plus importante à remarquer est que Satan n'est même pas mentionné une seule fois dans Ézéchiel 28: 1-19. Le Saint Esprit n'aurait sûrement pas manqué de le mentionner s'il en était le personnage principal.

 

ü      Selon nos mythomanes habiles, il est impossible que la description du roi de Tyr puisse s'appliquer à un homme, puisque le texte mentionne qu'il fut “un chérubin” dans le jardin d'Éden; car pour eux le mot “chérubin” désigne toujours “un ange”, et par conséquent cet ange ne peut être autre que Satan. Dans leur raisonnement égaré, ils oublient (ou refusent) d'interpréter le texte dans son contexte historique; ce qui a pour résultat d'introniser leurs opinions. Le texte nous indique clairement que le personnage principal est le roi d'une nation, donc un homme et non un ange. En plus le texte indique que ce roi fut “réduit en cendre sur la terre” v-18; et qu'il n'était plus pour “jamais” exister v.19. On ne pourrait dire cela d'un ange; car d'ailleurs nous savons que Satan va être détruit seulement qu'à la fin des temps (Ap.20:10); tandis que le roi de Tyr trouva sa fin dans un contexte historique passé.

ü      Plein de sagesse (v12) : Le fait scripturaire que le roi de Tyr était un homme “plein de sagesse”, se rapporte à la royauté de Tyr d'où nous voyons un de ses rois remplir parfaitement ces critères:

« Le roi Salomon fit venir de Tyr, Hiram … Hiram était rempli de sagesse, d'intelligence, et de savoir » (l Roi 7:13,14). 

ü     Le problème, ici, est que plusieurs font du “prince de Tyr” (Ez.28:2) et du “roi de Tyr” (Ez.28:12) deux différents personnages. Cette approche n'est pas justifiée, puisque le Seigneur Jésus lui-même est appelé “Prince” (Ac-3:15) et “Roi”, sans qu'il soit pour autant deux personnes. Toutefois il existe une certaine distinction entre la désignation de “prince” et celle de “roi” dans ce texte d'Ézéchiel. Dans les v.2-10, Dieu s'adresse au prince de Tyr qui est le chef et le dirigeant de la nation; c'est à dire son roi comme individu.  Tandis que dans les v.11-19, Il s'adresse à toute la succession royale des rois de Tyr qui se flattait d'être remplie de sagesse et de brillance v.12.

 

« Pour plusieurs la désignation “roi de Tyr” est comprise communément comme signifiant le Prince qui régnait sur Tyr dont le nom fut Ethbaal ou Ithobalus.  Ainsi l'expression “roi de Tyr” signifie toute la famille royale qui à partir du présent roi recule aussi loin que Hiram, roi de Tyr » (Matthew Henry)

 

« Les versets d'Ez.28:11-19, sont une lamentation sur “le prince de Tyr” qui était plein de sagesse et parfait en beauté, et qui se comparait à Adam dans le Jardin d'Eden.  Il fut vêtu de robes royales couvertes de pierres précieuses; et fut très puissant pour garder (Chérubin) son peuple contre ses ennemis » (Thomas Haweis)

ü     Gleason L. Archer mentionne que “les sanctions contre Tyr et Sidon dans les chapitres 25 à 28 d'Ézéchiel, se sont accomplies à la lettre au cours de l'histoire. Ethbaal, roi de Tyr, maria sa fille Jézabel à Achab, roi d'Israel; et introduisit ainsi sur la sainte montagne” 28:14, c'est à dire à Jérusalem où le Temple fut construit, le culte d'adoration de Melkart, le Baal ou dieu soleil des Tyriens; et le culte d'Astarté, la reine du ciel:

 

« Achab, fils d'Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui. Et comme si c'eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nébath, il prit pour femme Jézabel, fille d'Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui. Il éleva un autel à Baal dans la maison de Baal qu'il bâtit à Samarie, et il fit une idole d'Astarté » (l Roi 16:30-32).

 

Note : la bible version Martin donne à la place d'Astarte le mot ''bocage'', là où la King-James indique le mot ''bosquet'' tandis que la version ostervald traduit ''Ashera''. Astarte étant une divinité assyrienne également appelée Ashera, Ishtar, Isis, etc.

Il est à remarquer que Tyr et Sidon furent les villes capitales du royaume des Phéniciens, fils d'Anak, race de géants; et que le roi de ce royaume avait son siège dans les deux villes. Ainsi le roi de Tyr et le roi des Sidoniens est le même; car il est roi sur tout le royaume des Phéniciens”. C'est en effet du mot “Phénicien” que nous avons le mot “Palestine” qui signifie “terre des géants”.

En nous donnant des faits intéressants sur l'origine de Tyr, Alexandre Hislop identifie le dieu Melkart des Tyriens:

« Sanchoniathon mentionne qu'Astarté, la reine du ciel, voyageant dans le monde habitable, trouva une étoile qui tombait du ciel; elle la ramassa et la consacra dans l'Île sainte de Tyr. Or, qu'est-ce que cette histoire de la chute d'une étoile, sinon une autre version de la chute de Mulciber (Lucifer) ou de Nemrod tombant de sa propre élévation…  Il y avait dans l'île sainte de Tyr, un grand dieu appelé Melkart, qui signifie “roi de la cité fortifié” et qui est nul autre que Nemrod, le dieu soleil ou Baal. »

Ce fut une coutume infâme chez toutes les nations qui adoraient Baal de déifier leur roi, comme le fut Nemrod; ainsi il est écrit sur Ethbaal, prince et roi de Tyr:

« Fils de l'homme, dis au prince de Tyr: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Ton coeur s'est élevé, et tu as dit: Je suis Dieu » (Ez.28:2).

ü     La désignation d'Eden

Le mot “Eden” sept fois mentionné dans Ezechiel : une fois dans un sens littéral et six fois dans un sens figuré

Littéralement, Eden fut une localité au nord de la Mésopotamie d'où Tyr se procurait les riches broderies qu'elle fabriquait (Ez 23.23, 24) Elle est identifié à “Bit-Adani” dans les annales Assyriennes, et fut situé entre l'Euphrate et la rivière Balikh (Wycliffe Bible Encyclopedia, par: Moody Press).  Le royaume d'Eden fut incorporé dans l'empire d'Assyrie par Shalmaneser III en l'an 855 avant Christ; et avait pour capital Til-Barsip (Dictionary of the Bible, par: John L. Mc Kenzie). Figurativement, le mot Eden est utilisé par Ézekiel pour établir une comparaison qui fait ressortir les ressemblances entre les caractéristiques de vie d'Adam en Eden, avec celles du roi de Tyr (Ez.28: 11-19). Le même principe est utilisé pour comparer le roi d'Assyrie, désigné comme “un cèdre du Liban” (Ez.31:3), à tous les arbres d'Eden qui étaient au Jardin de Dieu (Ez.31:8,9); ou pour comparer la fertilité du Jardin d'Eden à une terre qui était dévastée et qui fut rendu fertile de nouveau (Ez.36:33-36). Personne n'oserait dire que le roi d'Assyrie était dans le Jardin d'Eden avec Adam et Ève. L'Esprit de Dieu nous indique clairement que le prophète Ézekiel s'exprime ici dans un style imagé; ceci est irréfutable lorsqu'on considère ce passage clé:

 

« A qui ressembles-tu dans ta grandeur » (Ez.31:2).

 

Ainsi c'est dans un sens figuratif que nous devons comprendre les passages qui s'appliquent au “roi de Tyr” dans Ez.28:11-19, et non à un ange fictif. Dans sa présomption, le roi de Tyr se voyait assit sur le trône de Dieu, se disant lui-même Dieu; et comparait la gloire de sa royauté, la puissance de son royaume, et les richesses de ses luxes somptueux; à Éden, le Jardin de Dieu. Intègre dans ses voies au tout début de son existence sous la loi de Noé et ses fils, la royauté de Tyr fut rempli de violence à cause de la grandeur de son commerce et tomba dans le péché (Ez.27:1-25; 28:1-19). L'utilisation du mot “Chérubin” dans ce contexte qui s'applique au roi de Tyr, et qui signifie “protecteur” ou “gardien”; nous indique que les dirigeants d'une nation auront à répondre devant Dieu pour le cheminement spirituel de leur peuple.  Ainsi, une autre fois, nous voyons la doctrine conventionnelle de Satan s'écrouler en poussière sur le roc de la Parole de Dieu.

 

***

 

Huitième faux enseignement de Michelle d’Astier

VIII. ISRAEL, Michelle d’Astier a la marque de la bête

 

Puisque l’évangile professé par Michelle d’Astier est celui de la justice par les œuvres de la loi et donc un rejet pur et simple de la Grâce, il n’est pas surprenant que son idolâtrie s’étend également à l’antisémitisme manifesté par la nation d’Israël et qu’elle prône un salut héréditaire, national, un salut lié à une ‘’race’’: un énième rejet de l’Évangile de la Grâce, par cette prophétesse de la justice par les œuvres:

 

« Le sionisme est seulement la volonté de reprendre les terres que Dieu A DONNÉES À ISRAÊL et que les Nations lui ont volé et ne cessent de vouloir lui voler, sous l'instigation de Satan »

Le dimanche 3 février 2008

 

« Michelle: NON SOPHIE, DIEU N'A PAS REJETÉ SON PEUPLE ! Mais n'avez-vous donc rien compris aux Écritures, les uns et les autres, qui avez une forme de haine cachée d'Israël ? Voulez-vous donner encore dans la théologie du remplacement ! Quelle folie suicidaire, spirituellement parlant !... »

 

« Sophie, je vais te prouver que tu fais Dieu menteur: Romains 11:1 Je dis donc : Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là ! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin.[...] 11:11 Je dis donc : Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché ? Loin de là ! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie. 11:12 Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous.11:23 Eux de même, s'ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront entés ; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau. 11:25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée.11:26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit : Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés ;11:27 Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j'ôterai leurs péchés.11:30 De même que vous avez autrefois désobéi à Dieu et que par leur désobéissance vous avez maintenant obtenu miséricorde,11:31 de même ils ont maintenant désobéi, afin que, par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. Ne comprenez-vous pas que votre théologie du remplacement procède du même endurcissement et du même orgueil qui a fait qu'Israël a horriblement souffert ? Je suis attristée, profondément attristée de voir cet aveuglement au milieu des chrétiens. Cela ne vaut pas mieux que ce qu'a fait l'Église catholique durant des siècles en les brûlants vifs pour cause d'être juifs, soi-disant car ils avaient tué Jésus. Mais moi je lis que Jésus a dit que personne ne prenait sa vie, mais qu'il la donnait, d'autre par que c'est à cause de nos péchés qu'il a été crucifié: donc nous sommes tous coupables. Les évangéliques (pas tous, heureusement !) sont-ils devenus aussi bêtement aveugles que les catho ? »

Le samedi 3 janvier 2009

 

« Bien sûr, parmi elles, et nous l'espérons de tout notre cœur, de nombreux arabes seront sauvés par Jésus, car ils reconnaîtront en Lui le Messie. Mais ce seront des individus, pas des Nations. Alors que Romains 11 dit: "Tout Israël sera sauvé" »

Mardi 13 janvier 2009

 

Nous retrouvons le même genre d’affirmation parmi tous les légalistes qui vouent un culte à leurs œuvres, à l’instar de Michelle d’Astier de la Vigerie. Romains 11.18 est l’une des références phare qui subie elle aussi une déformation par ces pervers!! Ainsi l’un d’entre eux transforme totalement le sens de l’Écriture et déclare:

 

« L’Eglise est greffée sur Israël et est rendue participante de la racine nourricière de l’olivier […] Paul nous avertit et dit : Ne te glorifie pas aux dépens de ces branches, parce qu’elles vous portent. »

Citation de Lucien Clerc

 

Ce genre de raisonnement, qui dans un premier temps surprend, est commun à tous les apostats, comme l’étoile du Vicaire, et cette ‘’version’’ de Lucien Clerc témoigne d’une méconnaissance, d’une déformation du texte, ou bien d’une malhonnêteté “pastorale”, puisqu’elle considère que la racine est Israël, tandis qu’il s’agit de Christ : la racine d’Isaï, la postérité de David:

 

Rom 11.17 Mais si quelques–uns des rameaux ont été retirés, et si toi, olivier sauvage, as été enté à leur place, et as été fait participant de la racine et du suc de l’olivier, 18 Ne te glorifie pas aux dépens des rameaux; toutefois, si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

 

L’Eglise ne peut pas être greffée sur Israël puisque les rameaux sont pleinement identifiés comme étant Israël selon la chair et qu’ils ont été retirés de la racine, Christ, tandis que l’olivier sauvage représente les gentils:

 

Esaïe 11:10 Car en ce jour-là il arrivera que les nations rechercheront la racine d’Isaï, dressée pour être l’enseigne des peuples; et son séjour ne sera que gloire. (version bible Martin)

 

Esaïe 11:10 ¶ En ce jour–là, le Rejeton d’Isaï sera comme un étendard dressé pour les peuples; les nations se tourneront vers lui, et sa demeure sera glorieuse. (version de l’épée) Esaïe 53:2 Toutefois il est monté comme un rejeton devant lui, et comme une racine sortant d’une terre altérée; il n’y a en lui ni forme, ni apparence, quand nous le regardons, il n’y a rien en lui à le voir, qui fasse que nous le désirions.

 

Romains 15:12 Esaïe a dit aussi: il y aura une Racine de Jessé, et un rejeton s’élèvera pour gouverner les Gentils, et les Gentils auront espérance en lui.

 

Apocalypse 22:16 Moi Jésus, j’ai envoyé mon Ange pour vous confirmer ces choses dans les Églises. Je suis la racine et la postérité de David; l’étoile brillante du matin.

 

Autrement le texte n’a aucun sens ?!? Puisque concernant le peuple élu, il n’y en a qu’un il s’agit du peuple de Dieu ou l’assemblée de Dieu: l’Église.

 

Le chapitre 4 de l’épître aux Galates décrit les 2 femmes représentant L’ancienne et la nouvelle alliance : l’esclave et la femme libre:

 

« Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la  loi? Car il est écrit, qu'Abraham eut deux fils; l'un de l'esclave, et l'autre  de la femme libre. Mais celui de l'esclave naquit selon la chair; et celui de la femme libre  naquit en vertu de la promesse. Ces choses sont allégoriques; car ces deux femmes sont deux alliances, l'une du mont Sina, qui enfante des esclaves, et c'est Agar. Car Agar signifie le mont Sina, en Arabie, et elle correspond à la  Jérusalem d'à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants;

 

Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est la mère de  nous tous.

 

Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantais point, éclate  et pousse des cris, toi qui n'as pas été en travail d'enfant; car les  enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme qui avait l'époux. Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, de même  qu'Isaac. Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui  qui était né selon l'Esprit, il en est de même maintenant. Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils; car le fils de l'esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre. Or, frères, nous sommes les enfants, non de l'esclave, mais de la femme  libre. » Galates 4.21-31

 

Comment ne pas faire plus clair ? L’écartement d’Israël pour ouvrir la promesse à tous est indiqué par Jésus lui même:

 

Mt 8.12 “les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents”

 

Il ne s’agit pas ici de tous ceux qui sont sauvés et dont le verset indiquerait qu’ils ne le sont pas car il s’agit bien ici d’Israël selon la chair:

 

Mt 21.43 c’est pourquoi je vous dis, que le royaume de Dieu vous sera ôté, et il sera donné à une nation qui en rapportera les fruits.

 

Cela n’exclu pas les juifs d’entrer dans la promesse du salut bien au contraire, mais les met au même rang que toutes les autres nations.

 

Nous avons vu que le verset suivant est porté aux nues par les partisans de la doctrine des deux peuples. Les prémillénaristes expliquent qu'il s'agit d'un événement futur qui indique que la nation d’Israël se tournera vers Jésus une fois que tous les païens seront entrés dans le royaume:

 

Rm 11.25 Car mes frères, je ne veux pas que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous en fassiez pas accroire, c’est qu’il est arrivé de l’endurcissement en Israël dans une partie, jusqu’à ce que la plénitude des Gentils soit entrée; version Martin

 

Rm 11.25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne soyez pas sages à vos propres yeux; c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que toute la multitude des Gentils soit entrée dans l’Église. Version Ostervald

 

Rm 11.25 Car je ne veux pas, frères, que vous soyez ignorants de ce mystère, à moins que vous soyez sages à votre propre suffisance; cet aveuglement est arrivé en partie à Israël jusqu’à ce que la plénitude des Gentils soit entrée.

 

« ce qu'il est arrivé et non pas  ce qu'il arrivera »

 

Le verset qui suit nous dit:

 

Rm 11.26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit: Le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera l’impiété de Jacob. 27 Car ceci est mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés.

 

Nous apprenons donc comment Israël selon la chair sera sauvé … selon la nouvelle alliance: de la même manière que les gentils, à savoir par la foi que Dieu donne.

 

Rm 11.30 Or comme vous avez été vous-mêmes autrefois rebelles à Dieu, et que maintenant vous avez obtenu miséricorde par la rébellion de ceux-ci. 31 Ceux-ci tout de même sont maintenant devenus rebelles, afin qu’ils obtiennent aussi miséricorde par la miséricorde qui vous a été faite.

 

Rm 11.32 Car Dieu les a tous renfermés sous la rébellion, afin de faire miséricorde à tous.

 

C'est à dire pas simplement aux juifs, mais à toutes les nations sans exception en aussi grand nombre que le Seigneur en appellera à soi. Mais les sectes qui adoptent un point de vue sioniste eschatologique, que Michelle d’Astier représente, tordent le sens de la Parole en l'expliquant ainsi entre le verset 25 et 26:

 

« une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que toute la multitude des Gentils soit entrée dans l’Église et ainsi tout Israël sera sauvé . »

 

Au lieu de:

 

« Car je ne veux pas, frères, que vous soyez ignorants de ce mystère, à moins que vous soyez sages à votre propre suffisance; cet aveuglement est arrivé en partie à Israël jusqu’à ce que la plénitude des Gentils soit entrée.(POINT) Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : Le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera l’impiété de Jacob. 27 Car ceci est mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. » Romains 11.25

 

Donnant ainsi subtilement un sens tout à fait différent au texte : le « et ainsi » prend alors le sens de « c'est alors que » ou « à ce moment là » au lieu que Paul nous indique de quelle manière Israël est sauvé en citant Esaie 59.20. Il montre qu'ils sont au même régime que les autres, à savoir « par la miséricorde qui vous a été faite. » et qui rejoint:

 

Rm3.22 La justice, dis-je, de Dieu par la foi en Jésus-Christ, s’étend à tous et sur tous ceux qui croient; car il n’y a nulle différence, vu que tous ont péché, et qu’ils sont entièrement privés de la gloire de Dieu.

 

Jésus répond d’ailleurs aux juifs qui s’enorgueillissaient d’être les descendant d’Abraham:

 

Jean 8.44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.

 

De plus Jésus a confessé à Pilate:

 

Jean 18.36 Mon royaume n‘est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n‘est point d’ici-bas.

 

Déclarer qu’Israël terrestre est le peuple de Dieu contredit sérieusement la parole de Dieu qui ne déclare nul part qu’il y ait deux peuples. Il n’y a qu’un seul peuple de Dieu: l’Israël de Dieu, où il n’y a plus ni juif ni grec (certains s’aventureraient peut être pour discréditer la Parole de Dieu en disant que juif et grec sont exclus tandis que cela est faux):

 

Ephésiens 2.14 Car il est notre paix, lui qui des deux n‘en a fait qu‘un, et qui a renversé le mur de séparation...

 

“N’en a fait qu’un” est pourtant clair: il n’y a qu’un peuple et aucune occasion toute humaine et charnelle, aucune fierté nationaliste ou sioniste ou quelque autre origine, sur laquelle nous puissions nous appuyer pour nous justifier. Tout est donné par grâce et la promesse est donnée uniquement à ceux qui croient:

 

« et cela ne vient pas de nous mais c’est un don de Dieu » Eph 2.8

 

« il nous a été donner de croire » Philippiens 1.29

 

« Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière; Vous qui autrefois n’étiez point un peuple, mais qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n’aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. » 1 Pierre 2:9-10 (version de l’épée)

 

La parole nous indique clairement qui est juif et qui ne l’est pas:

 

Romains 2. 28 Car celui-là n’est point Juif, qui ne l’est qu’au-dehors, et celle-là n’est point la [véritable] Circoncision, qui est faite par dehors en la chair. 29 Mais celui-là est Juif, qui l’est au-dedans ; et la [véritable] Circoncision est celle qui est du coeur en esprit, [et] non pas dans la lettre ; et la louange de ce [Juif] n’est point des hommes, mais de Dieu.

 

Romains 9. 6 Toutefois il ne se peut pas faire que la parole de Dieu soit anéantie ; mais tous ceux qui sont d’Israël, ne sont pas pourtant Israël. 7 Car pour être de la semence d’Abraham ils ne sont pas tous ses enfants ; mais, c’est en Isaac qu’on doit considérer sa postérité.8 c’est-à-dire, que ce ne sont pas ceux qui sont enfants de la chair, qui sont enfants de Dieu ; mais que ce sont les enfants de la promesse, qui sont réputés pour semence.

Galates 4.22 Car il est écrit qu’Abraham a eu deux fils, l’un de la servante, et l’autre de la [femme] libre.

23 Mais celui qui était de la servante, naquit selon la chair ; et celui qui était de la [femme] libre, naquit par la promesse.

24 Or ces choses doivent être entendues par allégorie : car ce sont les deux alliances ; l’une du mont de Sinaï, qui ne produit que des esclaves, et c’est Agar.

25 Car ce nom d’Agar veut dire Sinaï ; qui est une montagne en Arabie, et correspondante à la Jérusalem de maintenant, laquelle sert avec ses enfants.

26 Mais la Jérusalem d’en haut est [la femme] libre, et c’est la mère de nous tous.

27 Car il est écrit : réjouis-toi, stérile, qui n’enfantais point ; efforce-toi, et t’écrie, toi qui n’étais point en travail d’enfant ; car il y a beaucoup plus d’enfants de [celle qui avait été] laissée, que de celle qui avait un mari.

28 Or pour nous, mes frères, nous sommes enfants de la promesse, ainsi qu’Isaac.

29 Mais comme alors celui qui était né selon la chair, persécutait celui [qui était né] selon l’Esprit, il [en est] de même aussi maintenant.

30 Mais que dit l’Ecriture ? chasse la servante et son fils : car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la [femme] libre.

31 Or mes frères, nous ne sommes point enfants de la servante, mais de la [femme] libre.

2 corinthiens 5.17 Si donc quelqu’un est en Christ, [il est] une nouvelle créature ; les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles.

Galates 6.15 Car en Jésus-Christ ni la Circoncision, ni le prépuce n’ont aucune efficace, mais la nouvelle créature.

 

La parole de Dieu est claire: il n’y a plus aucune raison de fierté nationale!

 

Romains 3:26 Où est donc le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle Loi? est-ce par la Loi des oeuvres? Non, mais par la Loi de la foi.

 

L’ANTISEMITISME:

 

L’un des leitmotivs de Michelle d’Astier est le terme ‘’antisémite’’ dès lors que quelqu’un ose dénoncer le sionisme de la nation Israël comme étant du nazisme, qui n’hésite pas à tuer femmes et enfants pour conquérir ses territoires avec cette réelle conviction qu’il ne doit y avoir sur leur sol que des juifs purs sang:

 

« [...] réjouis-toi avec le peuple juif. Boris, aimes-tu le peuple juif et Israël de l'amour que le Seigneur Jésus pour eux? C'est la seule question que tu dois te poser et, en ces jours, elle est très sérieuse, et même vitale pour ta vie spirituelle: la moindre once d'antisémitisme dans ton cœur donnerait de grands droits au diable ! »

Le lundi 12 janvier 2009

 

Et puisque l’objet du culte de la Dastier est l’adoration de la nation d’Israël comme l’emblème par excellence de la justification par les œuvres et le salut par la ‘’race’’ il est inévitable que la moindre critique envers l’Israël terrestre la choque. Aussi, ne soulevez jamais le moindre doute sur l’épuration ethnique engendrée par Israël, car cela est honteux selon Michelle d’Astier et le signe que vous êtes ? (1 . 2 . 3)

 

‘’antisémite’’ bien entendu...

 

De même il ne faut surtout pas émettre une réserve sur la légitimité des massacres perpétué par Israël, comme s’ils n’étaient pas ‘’victimes’’ mais des ‘’agresseurs’’ car la moindre nuance dans ce sens est ‘’immonde’’ et c’est vous au contraire qui êtes alors ? (1 . 2 . 3)

 

‘’Nazi’’ évidemment...

 

Bien avant Michelle d’Astier, Martin Luther King définissait l'antisionisme comme étant de l'antisémitisme, ce que beaucoup de dispensationalistes après lui on d'ailleurs repris à leur compte pour justifier leur délire eschatologique anti-biblique d'un règne terrestre de Christ en Israël:

 

« … Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu. »

 

«  L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l'âme de l'humanité. Nous sommes pleinement d'accord sur ce point. Alors sache aussi cela : antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi. […]

 

Et qu'est l'antisionisme ? C'est le déni au peuple juif d'un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d'Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C'est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu'ils sont Juifs. En un mot, c'est de l'antisémitisme.

 

Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend," - Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe: Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.

 

Il est étonnant que ceux qui aiment reprendre cette formule de Martin Luther King ''antisionisme = antisémitisme'' totalement absurde n'expliquent pas: > Comment des juifs peuvent être antisionistes et donc antisémites ?!?

 

Les rabbins orthodoxes étaient hostiles au sionisme, d'une hostilité théologique : parce qu'ils pensaient que si Dieu avait décidé de la dispersion du peuple juif, il ne fallait pas aller à l'encontre de cette tournure qu'avait pris l'histoire et depuis, la religion prescrivait uniquement l'attente du Messie. Mais les rabbins étaient également hostiles au caractère laïc du mouvement sioniste. http://perso.orange.fr/do/ag/412.htm L'antisionisme juif relève principalement de raisons religieuses: le caractère laïc, politique, moderne, du sionisme n'est pas partagé par les Juifs les plus religieux au sein de la population juive autochtone, qui conçoit Israël comme la "Terre Sainte" à l'instar des chrétiens pour Jérusalem et alentours, nommés la "Terre sainte". Il existe toujours un fort courant antisioniste parmi les juifs haredim (ultraorthodoxe), le justifiant par la non arrivée du messie, que ce soit en Israël ou dans la diaspora. D'ailleurs, lors de la création d'Israël en 1948, le pacte entre les sionistes et les Haredim fut que ces derniers ne participèrent pas au service militaire pour ne pas cautionner cette idéologie. Ce pacte perdure encore de nos jours et crée un clivage au sein de la société israélienne entre les laïcs et les religieux. Il existe aux États-Unis d'Amérique un courant juif antisioniste important mais très minoritaire, représenté d'une part par des organisations juives orthodoxes qui contestent le sionisme au nom des valeurs fondamentales du judaïsme et d'autre part de mouvements juifs progressistes opposés à la colonisation de la Palestine. Des manifestations de juifs antisionistes réunissent plusieurs dizaines de milliers de personnes. http://www.quibla.net/photos/antision/index.htm (exemple de manifestation juive antisionniste) > Comment un prix Nobel de la paix a t'il pu être décerné à Mahatma Gandhi, un des anti sioniste célèbre, caractérisé pourtant par une lutte contre l'antisémitisme et les discriminations ?!?

 

«Zionism in its spiritual sense is a lofty aspiration. By spiritual sense I mean they should want to realise the Jerusalem that is within. Zionism meaning reoccupation of Palestine has no attraction for me. I can understand the longing of a Jew to return to Palestine, and he can do so if he can without the help of bayonets, whether his own or those of Britain. In that event he would go to Palestine peacefully and in perfect friendliness with the Arabs. The real Zionism of which I have given you my meaning is the thing to strive for, long for and die for. Zion lies in one`s heart. It is the abode of God. The real Jerusalem is the spiritual Jerusalem. Thus he can realise this Zionism in any part of the world.»

http://www.gandhiserve.org/information/writings_online/articles/gandhi_jews_palestine.html recueilli par E. S. Reddy. Une collection d'articles, de discours, de lettres et d'entretiens expliquant l'opposition de Gandhi au sionisme.

 

Pour comprendre ce que sont l'anti sionisme et l'anti sémitisme, il convient de définir le ''sionisme'' et le ''sémitisme'':

 

Le Sionisme

(de l'hébreu sion, l'une des collines de Jérusalem) Le Sionisme est un mouvement né à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, visant à la création d'un Etat juif indépendant en Palestine. Le sionisme trouve son inspiration dans le sentiment mystique de l'avènement messianique et du retour du peuple juif sur la Terre Promise. Le sionisme, dont Theodor Herzl fut le principal organisateur (premier congrès à Bâle en 1897), rencontra des oppositions au sein même de la Diaspora juive.

 

L'antisionisme 

Se rapporte généralement à une opposition à l'idéologie politique qui affirme un droit à l'établissement d'un État juif en Palestine ou au maintien d'Israël en tant qu'État juif. L'antisionisme apparaît en réaction au sionisme lui-même apparu à la fin du XIXe siècle. Par extension, le terme peut également désigner : l'opposition aux moyens mis en œuvre pour atteindre cet objectif, comme l'incitation à l'émigration des Juifs vers la Palestine ou vers Israël ; l'opposition aux politiques se réclamant du sionisme, dont l'établissement et la protection militaire de colonies juives dans les territoires palestiniens occupés.

 

Sémite

Personne appartenant à un des peuples originaires d’Asie occidentale (ancienne Mésopotamie et du Moyen-Orient), que la tradition fait descendre de Sem, fils de Noé, et qui ont parlé ou parlent les langues dites sémitiques (l'hébreu, l'arabe, l'araméen, le babylonien, l'assyrien, et l'amharique). Le terme "sémite" désigne plus particulièrement les peuples et les tribus bibliques ainsi que leurs descendants actuels, incluant aussi bien les Hébreux que les Arabes. Il n’est donc pas synonyme de juif. Ce mot est tombé en désuétude.

 

Sémites

¦

¦

V

————————————————

¦                       ¦                       ¦

Arabes            Hébreux         Assyriens…

¦

¦

V

——————

¦                ¦

¦                ¦

Israélites    /   Juifs

 

antisémitisme

« Antisémitisme » signifie, dans son acceptation commune, et pour reprendre l’Encyclopédie Universalis: « une attitude d’hostilité à l’égard des minorités juives, quel que soit, d’ailleurs, le motif de cette hostilité ».

 

Tous les dictionnaires, toutes les encyclopédies que l’on pourra consulter rediront la même chose avec des formulations différentes. On ne trouvera nulle part une définition qui ne relève pas d’une hostilité aux Juifs, et seulement aux Juifs. Hélas, si l’on peut dire, l’étymologie du mot est défectueuse à deux titres.

 

La paternité du mot est généralement attribuée à Wilhelm Marr, publiciste allemand de la seconde moitié du XIXe siècle, auteur d’un pamphlet anti-juif en 1879, La victoire du judaisme sur la germanité considérée d’un point de vue non confessionnel, vite devenu un gros succès. Marr souhaitait nommer un nouveau type d’hostilité contre les Juifs : une hostilité raciale, raciste. Pour marquer le caractère plus exclusivement religieux, Marr utilisa le mot « antisémitisme » à partir de l’automne 1879. Il commettait une double erreur. D’abord Marr considérait que les Juifs étaient de « race sémite ». Cette première erreur ne saurait surprendre dans le contexte culturel et « savant » de l’époque. Bien que l’adjectif « sémite » ne saurait désigner qu’une famille de langues (à laquelle appartient l’hébreu) et certainement pas une « race », dans la seconde moitié du XIXe siècle, une distinction spécifiquement raciale entre « aryens » et « sémites » s’était imposée même parmi les intellectuels, notamment chez un savant comme Renan, teintée d’un fort dénigrement envers la « race sémite » La seconde erreur étymologique de Marr, qu’on peut à la rigueur interpréter dans son contexte européen, consistait en une réduction absurde du terme « sémite » aux seuls Juifs. En effet, la famille des langues sémites comprend bien d’autres langues que l’hébreu (l’arabe, l’araméen, le babylonien, l’assyrien, l’éthiopien). L’abus de langage de Marr, et bientôt de bien d’autres, ramenait l’hostilité raciste envers les « sémites » contre les seuls Juifs. En tout état de cause, dès le début des années 1880 le terme « antisémitisme » et ses déclinaisons se répandent en Europe. http://www.phdn.org/antisem/antisemitismelemot.html

 

Quand l'anti sionisme rencontre l'antisémitisme cela donne l'anti sionisme radical extrémiste qui consiste quant à lui à une volonté de vouloir éradiquer l'état d'Israël. Antoine Spire, de la direction nationale de la Ligue des droits de l'homme:

 

« Aujourd'hui, l'antisionisme, même s'il ne se veut pas antisémite, vise non seulement la politique oppressive d'Israël contre les Palestiniens, mais aussi Israël et son lien avec ses soutiens en diaspora qu'on accuse sans toujours aller y voir d'inconditionnalité ; il en vient à récuser l'existence même d'un État juif. C'est là que peut se nouer le lien entre antisionisme et antisémitisme : de l'antisionisme au vœu de disparition de l'État hébreu, il n'y a qu'un fil, et de la disparition de l'État hébreu à la haine de ceux qui militent pour le droit à l'existence de l'État d'Israël, il n'y a qu'un pas » http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article372

 

Selon le sociologue français Pierre-André Taguieff, l'accusation de racisme à l'égard du sionisme est infondée. http://www.col.fr/arche/article.php3?id_article=64

 

Le site juif zionisme-israel indique ceci: Qu'est-ce que le sionisme ?

 

Il existe toutes sortes de définitions du sionisme et toutes sortes de sionistes : religieux, athées, socialistes, de droite, de gauche, d'extrême droite, etc. Il ne me semble pas utile d'entrer dans le détail de toutes les nuances ou des divergences qui les séparent. Il suffit d'indiquer que le sionisme est une forme de nationalisme, donc une idéologie qui repose sur une communauté d'intérêts imaginaire entre des individus appartenant à des classes sociales différentes. Le sionisme tente de mobiliser de façon totalement acritique le peuple juif (à l'échelle internationale) et les citoyens juifs d'Israël derrière le gouvernement de l'Etat qui s'est édifié au Moyen-Orient depuis 1948.

 

Le sionisme est-il raciste ?

Toute idéologie nationaliste peut, à un moment ou un autre, employer des arguments racistes. Et tout Etat national utilise à un moment ou un autre l'arme de la xénophobie ou du racisme. Le nationalisme, l'Etat et le racisme marchent parfois ensemble, parfois séparément mais il n'existe aucune incompatibilité majeure entre les trois. C'est d'ailleurs pourquoi les révolutionnaires sont favorables à la disparition des nations, des frontières et des États. Donc, oui le sionisme a une dimension raciste potentielle, mais comme n'importe quelle autre idéologie nationale et nationaliste, y compris celle des Palestiniens, et pas davantage qu'une autre. Signalons d'ailleurs qu'au sein même d'Israël il existe de puissants préjugés racistes entre les Juifs eux-mêmes, préjugés dénoncés depuis des dizaines d'années par les Juifs orientaux ou éthiopiens, et sources de discriminations réelles en Israël. Cependant, souligner constamment les tendances racistes du sionisme, tout en faisant l'impasse sur les tendances racistes des nationalistes palestiniens est extrêmement dangereux. http://www.zionism-israel.com/limites_de_l'antisionisme_2.htm

 

Concernant les chrétiens marginaux, on pourrait éventuellement dire qu'ils sont ''anti sionistes'' pour la simple raison qu'ils ont reçu la révélation dans les Écritures que:

 

Romains 2. 28 Car celui-là n’est point Juif, qui ne l’est qu’au-dehors, et celle-là n’est point la [véritable] Circoncision, qui est faite par dehors en la chair. 29 Mais celui-là est Juif, qui l’est au-dedans ; et la [véritable] Circoncision est celle qui est du coeur en esprit, [et] non pas dans la lettre ; et la louange de ce [Juif] n’est point des hommes, mais de Dieu.

 

Romains 9. 6 Toutefois il ne se peut pas faire que la parole de Dieu soit anéantie ; mais tous ceux qui sont d’Israël, ne sont pas pourtant Israël. 7 Car pour être de la semence d’Abraham ils ne sont pas tous ses enfants ; mais, c’est en Isaac qu’on doit considérer sa postérité.8 c’est-à-dire, que ce ne sont pas ceux qui sont enfants de la chair, qui sont enfants de Dieu ; mais que ce sont les enfants de la promesse, qui sont réputés pour semence.

 

Galates 4.22 Car il est écrit qu’Abraham a eu deux fils, l’un de la servante, et l’autre de la [femme] libre.

 

23 Mais celui qui était de la servante, naquit selon la chair ; et celui qui était de la [femme] libre, naquit par la promesse.

 

24 Or ces choses doivent être entendues par allégorie : car ce sont les deux alliances ; l’une du mont de Sinaï, qui ne produit que des esclaves, et c’est Agar.

 

25 Car ce nom d’Agar veut dire Sinaï ; qui est une montagne en Arabie, et correspondante à la Jérusalem de maintenant, laquelle sert avec ses enfants.

 

26 Mais la Jérusalem d’en haut est [la femme] libre, et c’est la mère de nous tous.

 

27 Car il est écrit : réjouis-toi, stérile, qui n’enfantais point ; efforce-toi, et t’écrie, toi qui n’étais point en travail d’enfant ; car il y a beaucoup plus d’enfants de [celle qui avait été] laissée, que de celle qui avait un mari.

 

28 Or pour nous, mes frères, nous sommes enfants de la promesse, ainsi qu’Isaac.

 

29 Mais comme alors celui qui était né selon la chair, persécutait celui [qui était né] selon l’Esprit, il [en est] de même aussi maintenant.

 

30 Mais que dit l’Ecriture ? chasse la servante et son fils : car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la [femme] libre.

 

31 Or mes frères, nous ne sommes point enfants de la servante, mais de la [femme] libre.

 

2 corinthiens 5.17 Si donc quelqu’un est en Christ, [il est] une nouvelle créature ; les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles.

 

Galates 6.15 Car en Jésus-Christ ni la Circoncision, ni le prépuce n’ont aucune efficace, mais la nouvelle créature.

 

Et s'ils considèrent la nation d'Israël comme étant de Satan, pour autant, ils ne se sentent pas investis de la mission de la supprimer puisqu'ils savent que Dieu se charge lui-même, et d'amener certains à le suivre, et d'endurcir les autres. Sa parole le dit dans le chapitre 9 de l’épitre aux Romains … comme d'ailleurs tout en son sein:

 

« Eternel, je connais que la voie de l'homme ne dépend pas de lui, et qu'il n'est pas au pouvoir de l'homme qui marche, de diriger ses pas. » Jérémie 10.23

 

« Que dirons-nous donc ? Y a-t il de l'injustice en Dieu? Nullement (15) car il dit à Moïse : je ferai miséricorde à celui à qui je ferai miséricorde, et j'aurai pitié de celui de qui j'aurai pitié. (16) cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. » Rom 9.14

 

« Il fait donc miséricorde à qui il veut et il endurcit qui il veut. » Rom 9.18

 

Ainsi, quoiqu'il puisse dire pour s'opposer farouchement aux fausses doctrines, un vrai chrétien se contente uniquement d'annoncer la Vérité de Dieu, étant lui-même sa colonne et son appui. Car il n'est pas appelé à convertir la politique de sa nation ou ses valeurs, chaque individu ou l'humanité, à une idéologie, ou encore, à étendre ses principes sur tous les peuples afin de changer le monde. Et concernant la nation d'Israël, puisqu'il vit dans la perspective du monde à venir, et qu'il n'est pas, lui-même, ainsi que le royaume de son Maître, de ce monde (Jn 18.36; Jn 15.19; 1 Pierre 2.11; 1 Jn 2.15) Quel intérêt y trouverait-il d'ailleurs à s'approprier une terre qu'il ne considérera jamais comme sa nation, qui au contraire est céleste ?

 

2 Corinthiens 4:18 Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles.

 

2 Pierre 3:13 Or, nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habite.

 

1 Pierre 2:11 Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des voyageurs.

 

He 13.14 Car nous n’avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.

 

Philippiens 3:20 Pour nous, nous sommes citoyens des cieux; d’où nous attendons aussi le Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ.

 

D’autant plus que Jésus, son Maître, n'est pas pour ''revenir'' pour un hypothétique règne terrestre, qui plus est, mais pour ''apparaître'':

 

2 Timothée 4:1 Je t’en conjure donc devant Dieu et devant le Seigneur Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, lors de son apparition et de son règne...

 

2 Thess 1.10 Quand il viendra pour être glorifié en ce jour-là dans ses saints, et pour être rendu admirable en tous ceux qui croient...

 

Et que Ce jour-là toute la terre sera détruite;

 

2 Pierre 3.10 Or le jour du Seigneur viendra comme le larron dans la nuit, et en ce jour-là les cieux passeront avec un bruit sifflant de tempête, et les éléments seront dissous par l’ardeur du feu, et la terre, et toutes les oeuvres qui sont en elle, brûleront entièrement. […] 12 En attendant, et en hâtant par vos désirs la venue du jour de Dieu, par lequel les cieux étant enflammés seront dissous, et les éléments se fondront par l’ardeur du feu.

 

Jean 18:36 Jésus répondit: Mon royaume n‘est pas de ce monde; si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n‘est pas d’ici-bas.

 

En outre Il sait que revendiquer l'existence d'une nation sous le prétexte qu'elle est le peuple de Dieu, comme le fait la Dastier, contredit sérieusement la Parole de Dieu qui ne déclare nul part qu’il y ait deux peuples mais un seul: l’Israël de Dieu:

 

Ephésiens 2:14 Car il est notre paix, lui qui des deux n‘en a fait qu‘un, et qui a renversé le mur de séparation,

 

« n’en a fait qu’un »

 

Indiquant d’une manière claire qu’il n’y a qu’un peuple et aucune occasion toute humaine et charnelle, avec aucune fierté nationaliste ou sioniste ou quelque autre origine, sur laquelle nous puissions nous appuyer pour nous justifier, contrairement au faux évangile de la justification par les œuvres annoncé par l’Etoile du Vicaire lorsqu’elle écrit:

 

« Bien sûr, parmi elles, et nous l'espérons de tout notre cœur, de nombreux arabes seront sauvés par Jésus, car ils reconnaîtront en Lui le Messie. Mais ce seront des individus, pas des Nations. Alors que Romains 11 dit: "Tout Israël sera sauvé" »

Mardi 13 janvier 2009

 

De plus, l’enfant de Dieu sait que pour faire partie du véritable et unique peuple de Dieu, où il n’y a ni juif, ni grec, l'homme, même en usant de violence, n'y peut strictement rien car tout est donné par grâce et la promesse de faire partie du peuple de Dieu s'accomplie uniquement pour ceux à qui il a été donné de croire:

 

« et cela ne vient pas de nous mais c’est un don de Dieu » Eph 2.8

 

« Il nous a été donné de croire » Philipiens 1.29

 

« Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière; Vous qui autrefois n’étiez point un peuple, mais qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n’aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. » 1 Pierre 2:9-10

 

Enfin si les véritables enfants de Dieu sont définis par certains comme ''antisionistes'', les motivations de leur cœur sont celles qui rejettent toute fierté nationaliste, dont celle du sionisme qui est au contraire celui qui ''légitime'' des massacres, comme nous le voyons dans l'actualité:

 

« Où est donc le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle Loi? Est ce par la Loi des œuvres ? Non, mais par la Loi de la foi. » Rom 3.26

 

A l’égard des chrétiens qui affirment qu’il n’y a qu’un peuple et qui ne considèrent pas être légitime que la nation Israël revendique son existence sur la base de ce concept anti chrétien ‘’qu’elle serait le peuple élu’’, l’absurdité de l’argument ‘’antisémite’’ apparaît par le fait que déjà, la simple aspiration des hommes à avoir un lopin de terre – et qui est une toute autre légitimité que celle des sionistes – ne trouve aucun intérêt pour l'enfant de Dieu qui s'en fiche totalement, après tout, puisqu'il est un étranger et un voyageur sur la terre (1 Pierre 2.11).

 

Finalement, s'il existe des juifs qui s'opposent au sioniste, avec des arguments tout autant religieux que ceux qui s'arrogent un état qu'ils disent ''juifs'' alors vraiment l'affirmation ''antisionisme = antisémitisme'' est de la mégalomanie raciste manipulatrice qui cherche à jeter l'opprobre sur tous ceux, tant juifs que non-juifs, qui s'indignent qu'un Etat existe sur un critère racial. Et s'il existe des musulmans arabes antisémites qui usent de violence envers les juifs, les musulmans rencontrent le même antisémitisme de la part des Juifs. Soyons assurés que Dieu a définitivement réglé le problème en éloignant ses enfants de chacun de ces deux camps qui se déchirent pour conquérir une terre que Dieu leur laisse volontiers. Vous n’êtes donc pas racistes ni antisémites en affirmant qu’il n’y a qu’un peuple ou parce que vous ne prendriez pas parti pour la nation Israël simplement avec ce concept anti chrétien qu’elle serait le peuple élu ! Le Liban a été rasé il y a quelques années et les ‘’chrétiens’’ sionistes se réjouissaient alors de l’antisémitisme israélien à l’égard des libanais en se lamentant “pauvre Israël !!” et en dénonçant l’antisémitisme du Liban. De tels arguments sont ce qu’il y a de plus écœurant: surtout lorsqu’on ne réalise pas qu’en disant ainsi (Israël la nation est le peuple élu) les’’ chrétiens’’, qui brandissent cette affirmation anti scripturaire, se retranchent du peuple et renient inconsciemment ou non les promesses du Dieu Vivant, savoir Jésus-Christ, le seul Dieu Véritable.

 

***

 

Neuvième faux enseignement de Michelle d’Astier

IX. MILLENIUM

 

Michelle d’Astier de La Vigerie rejette le règne actuel de Christ et déclare que Christ ne règne pas présentement dans un règne de grâce symbolisé dans l'apocalypse par mille ans, et identifie même ‘’celui qui fait cesser le sacrifice’’ dans la prophétie de Daniel comme étant l'anti-christ tandis qu’il s’agit de Jésus Christ, Seul Dieu et Seigneur.

 

« la dernière semaine de Daniel représente 40 ans (semaine d'années). Rien à voir avec la grande tribulation. Mais quand le temps des nations est terminé (il est terminé depuis 1967- Jérusalem a cessé d'être foulée aux pieds par les nations- + 40 années), c'est l'horloge d'Israël qui reprend le contrôle du temps du monde... »

Le mercredi 12 mars 2008

 

« Le millénium ! [...] Il y a en effet une autre alternative, qui nous évite de passer le jugement dernier: faire partie de l'enlèvement, qui nous fera régner avec Christ durant mille ans. [...] Difficile de donner un timing précis. Il est dit que les vivants seront enlevés au-devant du Seigneur. Rien ne dit que cet enlèvement sera suivi d'une réunion immédiate avec Christ ! Tout ce que l'on sait, c'est que ceux qui sont destinés à régner avec Lui durant le millénium reviendront avec Christ. Les autres devront attendre encore mille ans de plus avant d'affronter le jugement dernier (Apoc 20: 4 à 6). » [...]

Les morts en Christ sont-ils déjà ressuscités ?recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, samedi 17 février 2007

http://www.michelledastier.org/index.php/2007/02/17/193-les-morts-en-christ-sont-ils-deja-ressuscites

 

« Michelle: au lieu de lire les opinions de Wikipedia, tu ferais mieux de lire la Bible; c'est l'accompagnement d'une prophétie annoncée par Esaïe... entre autres !!!! Non l'ETAT JUIF DE L'ANTIQUITÉ N'A PAS ÉTÉ DÉTRUIT PAS DIEU !!!! Dieu avait annoncé la diaspora, elle a eu lieu, mais il a aussi annoncé le rétablissement d'Israël : alors avant de dire de franches âneries bibliques que tu crois "éclairées", je te conseille de lire la Bible de plus près... et tu seras stupéfait de voir que tout ce que Dieu a annoncé s'accomplit sous nos yeux. CE QUI SIGNIFIE, pour ceux qui croient que seul ce que Dieu dit est vrai, qu'Israël après un temps de tribulations terribles (l'angoisse de Jacob) verra le retour de Jésus sur le mont des oliviers, et une gloire extraordinaire et qui durera mille ans... mets toi à la page... biblique, David ! »

30 décembre 2008

 

Il s'agit du point le plus dangereux concernant la séparation de la 69ème semaine de Daniel d'avec les autres par laquelle elle attribue à Satan (l'anti-christ) la nouvelle alliance du sang de Christ dans laquelle le Seigneur fit cesser la nécessité des sacrifices et des oblations de la loi (Dn 9.27; mt 26.28; he 9.8-12; 8.8,13). Michelle d'Astier s'attaque donc, comme tout dispensationnaliste, au sacrifice de Jésus et se fait ennemie de la croix de Christ:

 

Daniel 9.26  Et après les soixante-deux semaines, le Christ sera retranché, et non  pour lui. Et le peuple d’un conducteur qui viendra, détruira la ville  et le sanctuaire, et sa fin sera dans ce débordement; les désolations  sont déterminées jusqu’au terme de la guerre. 27  Il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine; et à la  moitié de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation; et sur  l’aile des abominations viendra le désolateur, jusqu’à ce que la ruine  qui a été déterminée fonde sur le désolé.

 

La Dastier rejette pleinement "l'Alliance de la Grâce", qu’elle déclare publiquement être de la ‘’grâce à bon marché’’  tandis que cette alliance de la grâce se manifeste dans le règne présent de Christ dans le cœur de ses élus qui le reconnaissent comme "le Roi des rois" dont le Royaume est spirituel et actif dans le moment même. Puisque Michelle d’Astier de la Vigerie attribue le Millénium à un temps futur où Christ établirait un règne littéral de mille ans sur la terre, cette prophétesse de Babylone s'oppose à ce que le Seigneur Jésus règne sur elle dans le présent et s'attaque à la Grâce du Salut.

 

Le sens réel du ‘’millenium’’ est défini par le terme Pneumillénarisme qui est une position radicale qui exalte Christ comme Roi, et ne fait aucune concession à ceux qui s'opposent au règne de la Grâce de Dieu, et qui compromettent la vérité des Écritures par leur tiédeur, leur laxisme, ou leurs opinions personnelles ou collectives. Le pivot de cette doctrine est la présence de Jésus en ses élus, ce que Michelle d’Astier rejette. De cette présence le pneumllenarisme enseigne, non un retour, mais l'émergence de Jésus de ses élus qui les transformera à son image dans une lumière glorieuse, et tout œil le verra en chacun d'eux lorsqu'ils seront réunis en un seul Corps dont la tête est Christ glorifié.

 

Le Pneumillénarisme prend son départ avec le rituel de purification et de consécration de la Loi du Baptême de Jésus (Luc 3:21-23; Nom.4:3; 8:6,7; Jn.3:23-26; Heb.6:2; 9:10); ce qui marque le début officiel de son ministère de Souverain Sacrificateur (Heb.5:5). Cette position souligne  l'importance du fait que le Baptême de Jésus, selon la Loi, marque la fin de la 69" semaine prophétique de Daniel et le commencement de la 70" semaine; sans y avoir d'intervalle ou de parenthèse, comme le prétend Michelle d’Astier. L'invention de cette intervalle a pour effet d'attribuer la nouvelle Alliance du sang de Christ, qui fit cesser le sacrifice et l'offrande de la Loi, à Satan et à l'Anti-christ, que Michelle d’Astier affirme être celui qui fera une alliance de sept ans avec Israel dans un temps futur. Son  interprétation de Dan.9:27 n'est qu'une ruse diabolique pour voiler la vérité sur l'établissement de la Nouvelle Alliance dans le sang de Christ (Dan.9:27; Mat.26:28; Heb.7:22-27; 8:6-13; 9:25,26).

 

Cette parole s'applique parfaitement à La Dastier:

 

« De quel plus grand supplice pensez-vous que sera jugé digne celui qui foulera aux pieds le Fils de Dieu, et qui tiendra pour banal le sang de l'alliance, par lequel il avait été sanctifié, et qui insultera l'Esprit de la Grâce » (He 10.29).

 

Michelle d’Astier continue ses mensonges en déclarant:

 

« C'est une simple question de bon sens que de voir l'esprit de contrôle de la planète qui se profile derrière, et qui va jeter le filet sur tous les habitants de la terre, comme prophétisé dans la Bible pour Moab; Mais Mt 24, Lu 21 et Apoc 13 nous montre que ce sera bientôt le monde entier: "48:43 La terreur, la fosse, et le filet, Sont sur toi, habitant de Moab ! Dit l'Éternel. " »

Avril 2008

 

Tandis que le conducteur ou le prince annoncé dans Dan.9:26, qui était désigné pour détruire la ville de Jérusalem et le temple, n'a aucun rapport avec un futur Anti-christ; mais se rapporte au prince Romain, Titus, qui détruisit cette ville prostituée en l'an 70 (Mat. 24:6,15; Luc 21:20-24). La durée de cette désolation de Jérusalem est ce que Jésus nomme "le temps des Nations" (Luc.21:24); nous indiquant par cela que cette ville abominable fut désignée pour renaître de ses cendres et jouer de nouveau un rôle prédominant, juste avant la fin des temps, pour finalement être entièrement détruite (Apo.l7: 16-18; Dan.9:27).

 

Michelle d’Astier déforme publiquement l’Écriture et déclare non accompli ce qui l’est.

 

Il est important de remarquer que chaque semaine prophétique des 70 semaines de Daniel, correspond à sept années chacune pour un total de 490 ans. Or le fait que l'Oint ou le Christ fut retranché au milieu de la 70" semaine, nous indique que son ministère fut d'une durée précise de "trois ans et demi". Par conséquent ceci nous indique aussi qu'il manque une autre période de "trois ans et demi" pour accomplir cette dernière semaine prophétique de sept ans. Cette période, qui à première vue semble manquer, est identifié dans Dan.9:27 comme "le temps de la désolation qui durera jusqu'à la consumation finale de Jérusalem". Nous la retrouvons dans Apo.11:2,3; 13:5; où nous voyons qu'elle est désignée comme une période d'épreuves et de persécutions, dans laquelle les chrétiens Juifs et Gentils témoignent de l'Évangile de la Grâce, c’est à dire la période entre le premier et le deuxième avènement de Christ.

 

Dans l'Alliance de la Grâce toute distinction d'ordre ethnique disparaît pour faire place à un peuple nouveau et pour signaler l'unité radicale des croyants, juifs et grecs, païens et barbares (Gal.3:28,29). Quiconque proclame Jésus comme Sauveur et Seigneur, créé effectivement une nouvelle division entre les élus et les réprouvés en ce Millénium spirituel du Royaume de Dieu. C'est l'Évangile du Royaume ou Évangile de la Souveraineté de Dieu dans le moment présent et le règne efficace de notre divin Roi que nous proclamons; et non point les spéculations d'un règne futur de mille ans qui n'est d'aucune efficacité présente. Ainsi nous dit la Parole de notre Roi:

 

« Et cet évangile du Royaume sera prêché par toute la terre, pour servir de témoignage à toutes les nations; et alors la fin arrivera » (Mat.24:14).

 

« Après cela viendra la fin, quand il remettra le Royaume à Dieu le Père, après avoir détruit tout empire, toute domination et toute puissance; car il doit régner jusqu'à ce qu'il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. L'ennemi qui sera détruit le dernier, c'est la mort » (1 Cor.15:24-26).

 

Puisque l'Évangile du Royaume présent parmi nous est celui que nous devons proclamer, nous concluons que l'évangile proclamé par les Michelle d’Astier de la Vigerie est un faux évangile. Ceci ne peut être autrement, car l'Évangile d'un Royaume Millénaire qui n'existe pas encore, est un évangile illusoire de déception et de désespoir qui s'attaque au règne actuel de la Grâce et à la Royauté de Jésus-Christ dans le cœur de ses élus.

 

La Dastier se permet malgré tout de dire à certains:

 

« Tu as encore du mal avec la chronologie des événements prophétisés dans la Bible ! Christ règnera mille ans, avant le jugement denier. Mais l'Antéchrist auparavant règnera sept ans... le temps de flanquer le monde entier dans l'apocalypse ! »

mercredi 18 juillet 2007

 

« Ignores-tu le solennel avertissement fait en fin de Bible: NE RIEN AJOUTER À LA PAROLE SAUF À SUBIR TOUTES LES PLAIES DÉCRITES EN APOCALYPSE ? (APOC 22:18). LA BIBLE parle d'une nouvelle terre et d'un nouveau ciel, après le millénium »

Le mardi 11 mars 2008

 

***

 

Dixième faux enseignement de Michelle d’Astier

X. ELIE

 

Michelle D’Astier de La Vigerie donne des leçons de ‘’chronologie des événements prophétisés dans la Bible’’ mais professe qu’Elie doit venir, et donc qu’il n’est pas encore venu, et ce afin de préparer le retour du Seigneur, selon ses balivernes:

 

« je n'ai rien contre Branham, j'ignore s'il est le prophète Elie (cela m'étonnerait puisque ce prophète des derniers temps (pas Elie, mais qui aura l'esprit d'Elie) va arriver... dans les tout derniers temps, précisément pour préparer le retour du Seigneur !!! Il y a bien d'autres grands  prophètes aujourd'hui, car Dieu ne confie pas sa gloire à un homme, mais envoie des hommes sur toute la planète pour sonner de la trompette ! Et je me suis aussi laissé dire que certains écrits de Branham n'était pas très clairs ! Mais ce n'est pas là le problème; J'ai certains (ou un seul !) idolâtre qui ramène TOUT à cet homme au lieu de ramener TOUT à la Bible ! C'est dangereux ! »

samedi 21 avril 2007

 

Précisons toutefois que Branham, même s’il rejetait la trinité, professait une doctrine qui s’oppose à l’Évangile, car il professait un modalisme extrinsèque, c'est-à-dire que pour lui, Dieu avait cessé d’être Père pour devenir Fils, puis avait cessé d’être Fils pour devenir St Esprit. Cette doctrine est également appelé ‘’oneness’’ en anglais et elle s’oppose radicalement à La Doctrine professée par les chrétiens authentiques qui déclarent, conformément à l’Écriture, que Jésus est éternellement Père, Fils et Saint Esprit (Mt 28.19)

 

Michelle d’Astier se présente ainsi comme une sioniste chrétienne dont l'hérésie est telle qu'elle présente de nombreuses contradictions dans un mélange totalement absurde et insensé entre accomplissement et non accomplissement de prophéties qui pourtant sont toutes accomplies en Christ dans le Nouveau Testament, non seulement concernant Christ, mais également au sujet du prophète Elie que Michelle d’Astier de La Vigerie déclare venir à nouveau. Pour les juifs non convertis à Christ, comme pour les chrétiens prétentieux comme La Dastier, dont l'intelligence est voilée lorsqu'ils font la lecture de l'Ancien Testament, le dernier prophète de l’Alliance, appelée ''ancienne'', est Malachie tandis que c'est Jean le baptiseur. Certes, pour être véritablement le dernier prophète de l'Ancienne Alliance, le nom de ''Jean'' n'apparaît cependant pas dans l'ancien testament, et ne trouve donc aucun intérêt pour ceux qui rejettent Christ et le Nouveau Testament. Or Malachie annonce, plus de cent ans auparavant, la venue de ce dernier prophète rejeté par le judaïsme ainsi que par Michelle d’Astier de La Vigerie,  avant celle du Seigneur, l'Ange de l'Alliance:

 

Mal 3.1 Voici, je vais envoyer mon messager, et il préparera la voie devant moi, et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez, et l’ange de l’alliance que vous désirez. Voici, il vient, a dit l’Éternel des armées...

 

Mal 4.5-6 Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l’Éternel vienne. Il ramènera le coeur des pères vers les enfants, et le coeur des enfants vers leurs pères, de peur que je ne vienne et que je ne frappe la terre d’interdit.

 

D’une certaine manière, Jean est présent dans l'ancien testament au travers de la prophétie de Malachie. Cette parole trouve son accomplissement en Jean le baptiste quelques mois avant sa naissance, lorsqu'un ange vient annoncer à Zacharie le sacrificateur qu'il aura un fils dont il est dit:

 

Luc 1.14 Il sera pour toi un sujet de joie et de ravissement, et plusieurs se réjouiront de sa naissance. 15 Car il sera grand devant le Seigneur; il ne boira ni vin, ni boisson forte, et il sera rempli du Saint-Esprit dès le sein de sa mère; 16 Il convertira plusieurs des enfants d’Israël au Seigneur leur Dieu, 17 Et il marchera devant lui dans l’esprit et avec la vertu d’Élie, pour tourner les coeurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

 

L'assimilation de Jean à Elie est clairement exprimée: l'ange cite la prophétie de Malachie qui indique très clairement que cette parole s'applique à Elie en personne et l'attribue à Jean. Zacharie confirmera ceci:

 

Luc 1.76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies, 77 Afin de donner la connaissance du salut à son peuple, dans la rémission de leurs péchés, 78 Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, par lesquelles le soleil levant nous a visités d’en haut; 79 Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix.

 

Faisant ainsi référence aux prophéties de Malachie, ainsi que celle d'Esaie:

 

Mal 3.1 Voici, je vais envoyer mon messager, et il préparera la voie devant moi, et soudain entrera dans son temple le Seigneur […]

 

Mal 4.5-6 Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l’Éternel vienne.

 

Es 40.3 Une voix crie: Préparez dans le désert le chemin de l’Éternel; aplanissez dans la solitude une route pour notre Dieu!

 

Étant donné que la personnalité de l'homme rempli d'Esprit Saint (Luc 1.15) ne dépend pas de son enveloppe corporelle [la chair dont il n’'est plus esclave même s'il en subit les oppositions dans une lutte sans fin] et puisqu'Elie, tout comme Hénoc (Gn 5.24), n'est pas mort mais été enlevé vivant au ciel où « la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite point l’incorruptibilité » (1 Co 15.50) pourquoi Jean ne serait-il pas Elie? Et puisque l'ange lui-même déclare en citant le livre de Malachie que cette prophétie concernant Elie est accomplie en Jean ? Pouvons-nous sérieusement déclarer le contraire et peut être nous égarer en expliquant que tout ceci est une énorme méprise inscrite dans la Parole de Dieu et qui témoigne de son incohérence, de sa fausseté de son caractère nul et non-avenu ?

 

Michelle D’Astier de La Vigerie rejette clairement La Parole de Dieu en déclarant qu’Elie doit venir tandis que Jésus lui-même révèle que Jean est Elie en citant la prophétie de Malachie:

 

Mt 11.9 Qu’êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. 10 Car c’est celui de qui il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant ta face, qui préparera ton chemin devant toi. (Mal 3.1)

 

Et précise encore:

 

Mt 11.14 Et si vous voulez recevoir ce que je dis, il est cet Élie qui devait venir. 15 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

 

Mt 17.11 Et Jésus leur répondit: Il est vrai qu’Élie devait venir premièrement, et rétablir toutes choses. 12 Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, et ils ne l’ont point reconnu, mais ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu; c’est ainsi qu’ils feront aussi souffrir le Fils de l’homme. 13 Alors les disciples comprirent que c’était de Jean-Baptiste qu’il leur avait parlé.... (Mc 9.11-13)

 

Certainement Michelle d’Astier de la Vigerie s’obstinera à invoquer, l'argument de la réponse ''négative''' de Jean à la question des pharisiens, qui ne peut passer inaperçu tandis qu’il n’y a aucune contradiction avec les paroles de Jésus qui révèle que Jean est Elie:

 

Jn 1.19 C’est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des lévites pour lui demander: Qui es-tu? 20 Il le confessa, et ne le désavoua point; il le confessa en disant: Je ne suis point le Christ. 21 Qu’es-tu donc, lui demandèrent-ils? Es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non. 22 Ils lui dirent donc: Qui es-tu? Afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même? 23 Il dit: Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Ésaïe.

 

Certains déclarent d'emblée que cela est une grossières erreur du narrateur, d'autres remarquent que, ''même si Jésus indique que Jean est Elie'', Jean déclare le contraire. Et ils se disent ‘’qu’il était certainement mieux placé pour savoir ce qui le concernait''. Cependant tout dépend si le lecteur adopte une lecture centrée sur Christ ou non. Si Jésus déclare que Jean est Elie mais qu'on lit dans les paroles de Jean l'affirmation qu'il n'est pas Elie, remarquant ainsi une contradiction des Écritures, une erreur, nous faisons fausse route et nous avons besoin de recentrer notre lecture sur Christ pour comprendre exactement ce que dit Jean, et non l'inverse.

 

On retrouve le même type de réponse lorsque les pharisiens demandent à Jésus de quelle autorité il agit. Jésus ne leur répond alors pas directement mais donne la réponse à leur question dans sa propre question:

 

Mt 21.23 Quand Jésus fut venu dans le temple, les principaux sacrificateurs et les sénateurs du peuple vinrent à lui, comme il enseignait, et lui dirent: Par quelle autorité fais-tu ces choses? Et qui est-ce qui t’a donné cette autorité? 24 Jésus, répondant, leur dit: Je vous ferai, moi aussi, une question, et si vous m’y répondez, je vous dirai aussi par quelle autorité je fais ces choses. 25 Le baptême de Jean, d’où venait-il? du ciel ou des hommes? Or, ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes: Si nous disons, du ciel, il nous dira: Pourquoi donc n’y avez-vous pas cru? 26 Et si nous disons, des hommes, nous avons à craindre le peuple; car tous regardent Jean comme un prophète. 27 Ainsi ils répondirent à Jésus: Nous n’en savons rien. Et moi, leur dit-il, je ne vous dirai pas non plus par quelle autorité je fais ces choses.

 

De la même manière Jean n'est pas enclin à répondre aux questions des pharisiens et d'ailleurs toutes ses réponses négatives ne semblent pas vraiment satisfaire ses interlocuteurs qui en enchaînent d'autres. Dans la version King-James, la question des pharisiens à Jean, apparaît davantage sous forme de réitération « es-tu Elie? […] es-tu ce prophète? » et ne les montre pas convaincus par sa première réponse. Jean ne répond pas directement à leur question mais déclare ce qu'il a envie de répondre « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert » en se décrivant par la parole d'Esaie qui tourne les regards vers celui qui vient après lui, et non vers lui, car il ne cherchait pas sa propre gloire mais celle de Christ. Le contexte montre que Jean répond ''non … ce qui est important ici, me concernant, est le fait que je suis la voix de celui qui crie dans le désert : aplanissez le chemin du Seigneur'', et lorsqu'il prêche dans le désert il annonce d’ailleurs ''celui qui vient'' après lui.

 

Jésus déclare plusieurs fois que Jean est Elie, et tout le ministère de Jean correspond trait pour trait à celui d'Elie annoncé dans Malachie ainsi que dans Esaïe. Aussi, considérer que Jean répondrait effectivement, en toute connaissance de cause, qu'il n'est pas Elie, laisserait apparaître une incohérence, une contradiction avec les propos de Jésus – donnant la part belle aux falsifications de Michelle d’Astier comme nous le verrons par la suite – et que l'on ne peut raisonnablement, pour certains, que tenir d'une mauvaise lecture du texte. Concernant La Dastier, le cas est beaucoup plus grave et atteint des profondeurs de rébellion comme peu l’ont manifestés. D'autre part, le contexte avec les pharisiens, qui ne veulent entendre que ce qu'ils ont envie d'entendre, doit alors être abandonné pour un dialogue qui ressemble davantage à un interrogatoire auquel Jean se soumet gentiment. Cependant, l'Évangile de Jean a ce détail qui témoigne pourquoi Jean ne répond que ce qu'il a envie de répondre, légitimement, et même, qu'il répondra en dehors de la question de ses interlocuteurs uniquement ce qu'il est décidé à révéler: Celui qui vient après lui.

 

Ce détail est donné par le narrateur de l'histoire qui précise:

 

« ceux qui avaient été envoyés vers lui étaient d'entre les pharisiens. » (Jn 1.24)

 

Et on peut très bien préciser, des pharisiens qui avaient déjà leur réponse à leur propre question lorsqu'ils interrogent Jean. Et avant même la réponse de celui-ci leur question est ancrée dans de mauvaises intentions, tout comme ils en sont animés lorsqu'ils cherchent un sujet d'accusation contre Jésus (Lc 6.7) et qu'ils le reprennent publiquement lorsqu'il guérit un jour de sabbat. (Luc 13:14 Jean 7:22)

 

Que peut bien apporter au texte ce ''détail'' (Jn 1.24) des pharisiens?

 

Après avoir exercé des activités politiques pendant 150 ans, les Pharisiens se centrent sur l'obéissance de la Loi, tout comme Michelle d’Astier de la Vigerie. Ainsi, au temps de Jésus, ils cherchent à accomplir la Loi de façon minutieuse. Selon eux, la personne croyante se doit d'observer à la fois la Loi écrite ou Torah (composée des cinq livres suivants: Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) et les traditions orales. En tout, voilà donc 613 préceptes à respecter! En ce qui concerne leurs croyances, ils admettent l'immortalité de l'âme, la résurrection des morts, le jugement dernier, l'existence des anges et celle des esprits. Enfin, ils insistent principalement sur l'observation du sabbat et les différentes purifications rituelles. Personnes imbues du savoir religieux, les Pharisiens se consacrent à l'étude et à l'enseignement de la Loi. Spécialistes de la Loi, ils exercent une grande influence sur les gens en les aidant à incarner la Loi dans leur vie de tous les jours. Leur importance est d'autant plus grande qu'au début du premier siècle, ils forment le groupe le plus nombreux, soit 6000 personnes.

 

Malheureusement, la stricte observance de la Loi leur fait commettre des excès. En effet, par souci d'un respect minutieux de la Loi, ils mépriseront les pauvres gens qui ne connaissent pas cette Loi. Les Pharisiens iront même jusqu'à empêcher les gens de fréquenter les pécheurs. Dans ce sens, ils limitent la miséricorde de Dieu. Il devient alors facile de comprendre l'opposition qui régna entre les Pharisiens et Jésus. Pour un bon nombre d'entre eux, Jésus est un imposteur car il semble ne pas obéir à la Loi: non seulement Jésus violait le sabbat, mais il appelait Dieu son propre Père, se faisant ainsi l'égal de Dieu (Jean 5,18)

 

En effet la loi déclarait:

 

Exode 31.14 Observez donc le sabbat; car c’est pour vous un jour saint. Ceux qui le profaneront seront punis de mort; si quelqu’un fait une œuvre en ce jour, cette personne-là sera retranchée du milieu de ses peuples.

 

Et puisque la guérison était pour eux considérée comme une œuvre, Jésus ne pouvait qu'enfreindre la loi pour ses légalistes, et mériter la mort.

 

De la même manière, les pharisiens reprochaient à Jean le baptiseur de violer la loi en se faisant sacrificateur et ils pouvaient selon eux tout à fait le lui reprocher et s'en servir contre lui pour le confondre devant tous (Lv 21.10 ; 4.20). Comment Jean, qui était juif, fils du sacrificateur Zacharie (Lc 1.8-9), aurait-il pu ne pas être au courant de ce que pouvait avoir contre lui ces pharisiens, qui insistaient principalement sur l'observation rigoureuse de la loi, dont le sabbat et les purifications que Jean administrait? Lorsqu'ils lui demandent s'il est Elie, la réponse qu'ils veulent entendre est déjà dans leur question. Pour eux, Jean le baptiseur ne peut être Elie, et le signe qui le confirme est le fait qu'il officie hors du temple. Puis Jean répond ''non'' et leur réaction ne se fait pas attendre:

 

Jn 1.25 pourquoi donc baptises-tu si tu n’es point le Christ, ni Elie, ni le Prophète?

 

Encore une fois Jean ramène la discussion sur Christ:

 

Jn 1.26 Jean leur répondit, et leur dit: pour moi, je baptise d’eau; mais il y en a un au milieu de vous, que vous ne connaissez point...

 

Le semblant de contradiction se résout au niveau spirituel en ce que Jean n'était pas Elie du fait qu'il ne faisait aucun miracle comme Elie, mais il était Elie pour son ministère identique à celui d'Elie. Enfin, le nivèlement par rapport à la parole de Dieu, sur ce point de Jean/Elie, est utilisé par les faux discoureurs comme Michelle d’Astier qui déforment par la même occasion ce qui concerne Christ lui-même. Car le thème d'Elie donne une fois de plus l'occasion, pour les sectes qui s'opposent à Christ, de falsifier la Parole de Dieu en présentant un point de vue eschatologique apostat. C’est là le point de rejet de la Parole de Jésus par Michelle D’Astier puisqu’elle déclare qu’Elie va venir avant un ''deuxième'' et ultime ''retour'' de Christ qui viendra régner sur terre.

 

D'une part, Michelle d’Astier ne croit pas que Christ règne présentement, s'opposant aux paroles de Jésus:

 

''Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre'' (Mt 28.18)

 

D'autre part, elle professe un Christ absent et le présente comme étant divisé puisque selon elle, il n'est pas l'Esprit Saint qui est son remplaçant, la 3ème hypothétique personne d'une trinité spéculative:

 

2 Co 13.5 Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes; ne reconnaissez-vous point vous-mêmes que Jésus-Christ est en vous?

 

Ainsi nous pouvons dire par la Parole de Dieu que « leurs esprits ont été endurcis jusqu’à présent. Car encore aujourd’hui ce même voile demeure sur la lecture de l’Ancien Testament, sans être levé, parce qu’il n’est ôté que par Christ. Encore aujourd’hui, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leur cœur. Mais quand ils se convertiront au Seigneur, le voile sera ôté. » (2 Co 13.14-16)

 

Car que nous indique le verset qui suit ce passage de l'Écriture?

 

2 Co 13.17 Or, le Seigneur est l’Esprit; et où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 

Comme cela a déjà été précisé dans le chapitre sur Israël: la doctrine sioniste qu’il y aurait dans le futur un règne de Christ sur terre de mille ans ne trouve aucun appui biblique ! Christ règne présentement et Il n'est pas pour ''revenir'' mais pour ''apparaître'' (2 Tm 4.1 ; 2 Thess. 1.10) et ce jour sera le dernier de la terre (2 Pi 3.10). Notre patrie est céleste (Jn 18.36 ; 2 Co 4.18 ; 2 Pi 3.13 ; He 13.14 ; Phil 3.20)

 

Mal 4.5 Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l’Éternel vienne.

 

Selon Michelle d’Astier de la Vigerie, cette parole de Malachie indique que Elie viendra juste avant l'apparition finale de Jésus au dernier jour de l'humanité. La secte illusionniste, qu’elle représente, explique que même si effectivement ce passage est repris par un ange qui l'applique à Jean tout en annonçant à Zacharie qu'il aura un fils (Luc 1.17) pour autant, il est ''impossible que Jean soit Elie. Le plus souvent, les charlatans comme la Dastier se perdent dans des raisonnements totalement tordus en déclarant que lorsque l'ange cite Malachie 4.5 sur le fils de Zacharie, ce verset définit en fait Jean comme ''une figure'' d'Elie et non Elie lui-même. Par contre, ils n'hésitent pas à déclarer qu'Elie viendra juste avant ce deuxième ''retour'' de Christ: il y aurait donc deux venues d'Elie, la première au travers de Jean comme un ''type'' d'Elie mais non Elie lui-même, la seconde étant vraiment d'Elie.

 

Concernant ''le grand jour de l'Eternel'', dont parle le prophète Malachie, les délires eschatologique de Michelle d’Astier sur le deuxième ''retour'' de Christ ne trouve, encore ici, aucun appui scripturaire dans le contexte même de l'Écriture:

 

Actes 2.20 Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que la grande et éclatante journée du Seigneur vienne; 21 Et il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé.

 

Juste avant de citer cette parole du prophète Joël, Pierre déclare le jour de la pentecôte:

 

Actes 2.16 Mais c’est ici ce qui a été prédit par le prophète Joël: 17 Il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair … (Joël 2.31)

 

Révélant à ceux qui l'écoutent que ce grand jour est arrivé et désigne le temps où Dieu s'est manifesté dans la chair : Jésus est venu ! De la même manière, le fait que l'ange applique la prophétie de Malachie à Jean témoigne qu'à ce moment là nous sommes dans les temps qui précèdent la venue du Messie, ''le grand jour de l'Eternel'', et que Jean est Elie qui en ouvre la marche.

 

Mais finalement l'affirmation de Michelle d’Astier a ceci d'étonnant et d'intéressant puisqu'elle  fait de ce passage de Mal 4.5 le signe que la venue d'Elie précède celle de Christ, et quoique Michelle d’Astier rejette Christ, Jésus déclare son accomplissement:

 

Mt 17.12 je vous dis qu’Élie est déjà venu, et ils ne l’ont point reconnu, mais ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu.

 

Jean le baptiste marque donc pleinement la fin de l'Alliance de la loi et ouvre la marche d'une Nouvelle Alliance, celle de la foi que le Messie établie. Ainsi, puisque la venue d’Elie est lié à celle de Jésus, l’Eternel, dont Elie ouvre la marche, selon la prophétie de Malachie, Michelle d’Astier sous-entend donc pleinement que lorsqu’il est question au sujet de Christ de ‘’préparez le chemin du Seigneur’’ (Esaïe 40.3; Mt 3.3; Mc 1.3 et Lc 3.4) que cette prophétie ne s’est pas encore accomplie. Michelle d’Astier de la Vigerie rejette donc publiquement que Christ est venu.

 

***

 

Onzième enseignement de Michelle d’Astier

XI. POSSESSION DÉMONIAQUE

chez les chrétiens

 

ou la doctrine du rejet de la présence du vieil homme en l’homme né de nouveau

 

A. VOCABULAIRE

 

B. L’ÉTAT DE L’HOMME SANS CHRIST

 

C. L’ESCLAVE DE CHRIST

 

D. LE COMBAT CONTRE LE VIEIL HOMME : LA NATURE CHARNELLE

 

E. LA TENTATION

 

F. IRRESPONSABILITÉ DES ÉVANGÉLIQUES EXORCISTES

 

G. UNE DOCTRINE BASÉE SUR LE VIDE

 

H. LES RAISONNEMENTS ‘’STANDARDS’’

 

I. LE COMBLE DE LA SORCIÈRE

 

 

Avant d’établir les sérieuses implications anti-Christ qu’entraîne la doctrine perverse et l’activité occulte de Michelle d’Astier de la Vigerie, dans ce qu’elle prétend être un ‘’ministère’’, qui plus est de ‘’délivrance’’ il convient d’être certain du sens donné aux deux termes synonymes qui sont utilisés par ces mouvements, en l’occurrence ici: la possession et la domination, de même celui de deux noms communs ‘’Satan’’ et ‘’Diable’’, également de rappeler brièvement plusieurs points de doctrine qui ont déjà été développés auparavant.

 

A. VOCABULAIRE

 

La Possession:

La possession est un pouvoir de fait sur un bien. 

La possession est aussi définie, du point de vue religieux comme la maîtrise par un être spirituel maléfique

(démon, diable, satan, djinn, etc) d'un être vivant, animal ou humain. C'est par l'exorcisme que les groupes religieux veulent en libérer la victime. Les psychologues et la plupart des parapsychologues affirment que les phénomènes de la possession sont réductibles à des mécanismes naturels et n'impliquent pas l'intervention d'un démon substantiel, mais plutôt d'un démon "subjectif" lié aux phénomènes des personnalités multiples.

 

La domination: 

Du verbe dominer qui décrit une situation où, un être et bien souvent un groupe est en position d'imposer (voir autorité), par tout moyen à sa convenance (y compris la force): ses idées, sa loi, vérité ou croyance voire simplement son bon plaisir. 

Le petit Larousse définit la domination comme une action de dominer; autorité souveraine, suprématie, emprise. 

Le Dictionnaire de l'Académie française, 8e édition de 1932-1935 donne la définition suivante du verbe:

 

 

DOMINER

1. Commander souverainement, avoir une puissance absolue.

2. tant au propre qu’au figuré, Exercer de l’empire, de l’influence sur quelqu’un ou sur quelque chose, ou Avoir de la prépondérance (c'est à dire la supériorité sur) , prévaloir.

3. Il se dit particulièrement de Ce qui paraît le plus parmi d’autres choses, de ce qui se fait le plus remarquer, de ce qui est le plus fort.

4. (Figuré) Choses plus élevées que d’autres, et surtout des lieux élevés d’où l’on découvre une plus ou moins grande étendue de pays, ou qui en tiennent d’autres en sujétion.

5. Il s’emploie aussi comme verbe transitif dans l’acception précédente.

6. Il s’emploie également comme verbe transitif, dans le sens de Maîtriser, gouverner, tant au propre qu’au figuré.

 

 

Être possédé ou être dominé provient d’un seul et même verbe. La concordance strong indique que daimonizomai (1139) est un verbe translittéré qui signifie:

 

1. être sous la puissance du démon. Dans le Nouveau Testament, ce sont les personnes affligées de maladie spéciales et sévères, du corps ou de l'esprit (paralysie, cécité, surdité, perte de parole, épilepsie, mélancolie, démence, etc.) et dont les Juifs pensaient que les démons étaient dans leurs corps, pour les affliger de la maladie, mais aussi pour enlever leur raison et agir à leur place; les guérir exigeait l'expulsion du démon.

 

2. Traduction générale par: démoniaque.

 

The New testament greek lexicon indique également que le verbe daimoniðzomai signifie:

 

to be under the power of a demon

 

être sous le pouvoir d'un démon

être dominé par un démon

être sous le contrôle d'un démon

 

Le verbe daimonisqei / daimonizomai apparaît dans les versets tel que : Marc 5:18 ; Mt 4.24 ; Mt 8.16 ; Mt 8.33 ; Mt 12.22 ; Mt 15 ; Marc 1.32 ; Marc 5.15 ; Marc 5.18 ; Luc 8.36 et Jn 10.21.

 

Satan: 

Il faut préciser que ‘’Satan’’ n’est pas un nom propre mais un nom commun. Le terme Satan du Grec “Satanas” qui signifie “adversaire” est relié à “Satto” qui signifie: charger, harnacher, équiper, armer, accabler, bourrer, combler, fouler.

 

Nous trouvons notamment ce terme dans un verset qui enlève toute prétention aux exorcistes évangéliques qui veulent voir en ‘’satan’’ le nom propre d’un être mythique, tandis qu’il est un nom commun. Lorsque le faux prophète Balaam, contre la Parole de Dieu, décide de partir avec son ânesse rencontrer les seigneurs de Moab. Il est écrit:

 

« Mais la colère de Dieu s'embrasa parce qu'il s'en allait; et l’ ange de l'Éternel se tint dans le chemin pour s'opposer à lui. » (Nb 22.22) version Ostervald

 

Le terme traduit par ‘’s’opposer’’ est le mot hébreux ‘’satan’’, la version Chouraquie a d’ailleurs laissé le terme hébreux tel quel et indique:

 

« Un messager de IHVH–Adonaï se poste pour lui sur la route en Satân »

 

Lorsque celui-ci est attribué à l’homme, il désigne son esprit charnel, c'est-à-dire sa nature charnelle, qui s’oppose à l’Esprit Eternel de Dieu. (Mt 16.23)

 

Diable: 

Comme pour le terme ‘’Satan’’ il ne s’agit pas d’un nom propre mais d’un nom commun. Le terme Diable ou “Diabolos” du Grec “Dia” (Division) et “Bolos”(provocation) et signifie un raisonnement, c'est à dire un esprit de provocation qui divise ou sépare l'homme de l'Esprit de Dieu.

 

Exorcisme: 

Le terme «exorcisme» vient du nom grec ‘’exorkiste’’ et désigne une personne qui chasse les esprits du mal. La forme verbale ‘’exorkizo’’ signifie «mettre quelqu’un sous serment», «adjurer» (Mt 26.63). Il en est venu à exprimer l’idée d’obliger quelqu’un à faire quelque chose en invoquant une puissance surnaturelle («exorciser»). Dans le Nouveau Testament, on trouve le verbe «chasser» (ekballo) les démons plutôt qu’«exorciser». Pourquoi? Sans doute parce que l’exorcisme s’associait avec la magie l’accomplissement de certains rituels et l’utilisation de formules religieuses spécifiques. Ce n’est pas ce que nous trouvons dans le Nouveau Testament. Le terme ‘’chasser’’ signifiant quant à lui ''mettre en évidence''.

 

B. L’ETAT DE L’HOMME SANS CHRIST 

Les termes « possession » et « domination » démoniaque définissent l'action de maîtriser entièrement l'homme dans un esclavage spirituel et charnel. Comme cela a été dit précédemment, la Parole de Dieu indique clairement et sans ambages que  l'état de l’homme qui n'est pas né de nouveau est celui d'un esclave de la chair, dominé par son esprit charnel, en sa possession : toutes ses actions, tous ses choix découlent de cet esclavage. (Eph2.1; Rom 8.5; Rm 8.7; Col 3.5)

 

L'Ecriture indique que la tentation, le péché, les mauvaises pensées, viennent du cœur de l'homme et sont générés par le cœur de l'homme, c'est à dire son esprit charnel, sa nature charnelle : de l'intérieur et non de l'extérieur (Marc 7:15-18; Mt 15.11-18; Matthieu 26:41; Marc 14.38; Jc 1.14)

 

Cette vérité de la Parole de Dieu est rejetée par le diasterisme et ses partisans qui enseignent par exemple:

 

« Quand notre nature produit le péché, il y a la tentation extérieure, une œuvre démoniaque externe qui va nous pousser toujours à retomber dans les mêmes errements. » Freddy De Coster

 

Tandis qu'il est écrit que ''aucune tentation ne nous est survenue qui n'aie pas été une tentation humaine'' (1 Co 10.13) et que ‘’chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise'' (Jc 1.14) car les mauvaises pensées , le péché, vient de l'intérieur de l'homme et non de l'extérieur. (Mt 15.11-18 ; Mc 7.15-20). De même, la Parole de Dieu affirme clairement que la chair est ce qui produit ''les mêmes errements'' dans lesquels peuvent retomber les enfants de Dieu et qui serait dû à une hypothétique domination démoniaque dans l'esprit de la personne (Rm 7.19) Et celle-ci est définie comme un ‘’fardeau de mort’’ (Rm 7.24 Ostervald) ‘’un corps de mort’’ (Martin, KJF, Epée)

 

L'argument de Michelle d'Astier est toujours celui de l'expérience: c'est l’expérience, selon elle, qui accrédite la Parole et non l'inverse. Et  puisque l'expérience de la délivrance démoniaque par des groupements exorcistes évangéliques est vécue et se répand dans le monde entier, ces faux chrétiens établissent l'impossibilité que leur doctrine démoniaque soit une fausse doctrine.

 

C. L’ESCLAVE DE CHRIST 

Or comme cela a été abordé précédemment, l’homme né de nouveau devient l’esclave de Christ. De l’état d’un homme esclave de son esprit charnel qui s’opposait à Christ, celui-ci passe à celui de l’esclave de Christ. L'esclavage de l'homme baptisé du St Esprit (régénéré, né de nouveau, oint du St Esprit, rempli du St Esprit) est ce qui le rend libre! Mais l’homme n’est pas libéré de l’esclavage de sa chair pour être exempt de maître. La Parole de Dieu enseigne avec précision que l'enfant de Dieu est devenu un homme possédé ou dominé par l'Esprit de Christ qu'il a reçu, devenant alors l'habitation de la présence réelle de Christ:

 

Rm 8.9 Mais vous n’êtes point dans la chair, mais dans l’Esprit, s’il est vrai que l’Esprit de Dieu habite en vous

[...] l'Esprit de Christ.

 

1 Co 3.16 ¶ Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? 17

Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et vous êtes ce temple.

 

1 Co 6.19-20 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, qui est en vous, et qui vous a été donné de Dieu, et que vous n’êtes point à vous-mêmes? 20 Car vous avez été achetés à un grand prix; glorifiez donc Dieu en votre corps et en votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

 

2 Co 6.16 [...] vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

 

Eph 2.21 En qui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint au Seigneur, 22 En qui aussi vous êtes édifiés ensemble, pour être la maison de Dieu par l’Esprit.

 

He 3.6 Mais Christ, comme Fils, est établi sur sa maison; nous sommes sa maison ...

 

Cela signifie aussi qu’aucun bâtiment nommé frauduleusement « église » ne peut prétendre être la « maison » de Dieu tel que le christianisme conventionnel l’enseigne. Il est écrit que:

 

Marc 15.38 Et le voile du temple se déchira en deux, du haut en bas.

 

Actes 17.24 Le Dieu qui a fait le monde et toutes les choses qui y sont, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans les temples bâtis de mains d’hommes.

 

He 9.11 Mais Christ étant venu pour être le souverain Sacrificateur des biens à venir, par un plus excellent et plus parfait tabernacle, qui n’est pas un tabernacle fait de main, c’est-à-dire, qui soit de cette structure.

 

L'état de l’homme en Christ est celui d’un esclave, c'est-à-dire que Christ en l’homme né de nouveau contraint celui-ci à Lui obéir et sans cesse Lui fait plier l’échine. La concordance Strong ainsi que le New Testament Greek Lexicon indiquent que le terme ‘’douleuo’’ traduit par ‘’esclave’’ signifie:

 

servir, esclaves, asservis, assujetti, servitude, service.

 

1. être un esclave, servir, faire le service.

a. d'une nation soumise à une autre nation.

2. métaphorique : obéir à, se soumettre.

a. bon sens : avoir de l'obéissance.

b. mauvais sens : ceux qui deviennent esclaves d'un pouvoir vil, se donner, se vendre.

 

L’Ecriture affirme d’ailleurs toujours que nous sommes esclaves de celui à qui nous obéissons, et que le chrétien réel est l’esclave de Dieu, savoir Jésus le Christ:

 

Rm 6.16 Ne savez-vous pas bien qu’à quiconque vous vous rendez esclaves pour obéir, vous êtes esclaves

de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort; soit de l’obéissance qui conduit à la justice?

 

Rm 6.17 Or grâces à Dieu de ce qu’ayant été les esclaves du péché, vous avez obéi du coeur à la forme

expresse de la doctrine dans laquelle vous avez été élevés. (Martin, Ostervald, KJF)

 

Épée : vous avez été soumis de coeur à la règle de doctrine.

 

Romains 6.18 Or, ayant été libéré du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. (Epée, Ostervald)

 

KJF : asservis à la droiture.

 

Romains 6.22 Mais maintenant affranchis du péché et esclaves de Dieu, vous en retirez pour fruit la sainteté,

et pour fin la vie éternelle (Épée, Ostervald)

 

KJF : serviteurs de Dieu

Martin : asservis à Dieu

 

1 Corinthiens 7.22 Car l’esclave qui a été appelé par le Seigneur, est l’affranchi du Seigneur; de même aussi,

l’homme libre qui a été appelé, est l’esclave de Christ. (Épée, Martin)

 

KJF : serviteur de Christ

 

Cela rejoint parfaitement la parole du prophète Ezechiel où l'Eternel déclare que c'est Lui qui nous soumettra à le suivre:

 

Ez 35.27 Et je mettrai mon Esprit au dedans de vous, je ferai que vous marcherez dans mes statuts, et

que vous garderez mes ordonnances, et les ferez.

 

Il est d'ailleurs écrit également, comme cela a été rappelé plusieurs fois dans ce document, concernant la Souveraineté Absolue de l’Eternel, que:

 

« Car c’est Dieu qui produit en vous et le vouloir et le faire selon son plaisir. » (Philippiens 2.13)

 

« Eternel, je connais que la voie de l’homme ne dépend pas de lui, et qu’il n’est pas au pouvoir de l’homme qui marche, de diriger ses pas. » (Jr 10.23)

 

Il est aussi intéressant de remarquer que lorsque Paul déclare au sujet des serviteurs de Dieu:

 

Rm 7.6 Mais maintenant nous sommes délivrés de la Loi, la Loi par laquelle nous étions retenus étant morte; afin  que nous servions (douleuo) Dieu en nouveauté d’esprit, et non point en vieillesse de Lettre.

 

Le terme traduit par service est celui qui signifie ‘’esclave’’:

 

Rm 7.25 Je rends grâces à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Je suis donc assujetti moi-même, par l’esprit, à la loi de Dieu, mais par la chair, à la loi du péché. (Ostervald)

 

Épée: au service de la loi de Dieu

Martin, KJF : avec intelligence je sers la loi de Dieu, mais avec la chair (je sers) la loi du péché.

 

Lorsque l'Esprit de Christ vivifie l'homme et lui donne de croire en Lui, Il le libère de l'emprise de la chair (de la puissance de la chair). Son esprit charnel cherchera toujours à incliner l'enfant de Dieu à pécher MAIS pour lui, le changement est dans cette situation nouvelle que désormais l'Esprit de Christ en lui combat sa chair et le rend participant au combat contre la chair, qui s’oppose continuellement de renoncer à elle-même. Ceci est le dilemme des deux natures qui habitent en chaque chrétien: son esprit charnel, qui reste toujours un esprit adversaire de celui de Dieu, et l’Esprit de Christ.

 

Il en advient qu'un enfant de Dieu, un homme de Christ, ne peut être esclave d'un autre esprit que celui de Christ. L’homme qui est appelé par Christ, est contraint par l’Esprit de Christ en lui à marcher par Lui:

 

Rm 8.1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en  Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l'esprit;2  Parce que la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m'a affranchi  de la loi du péché et de la mort.

 

Rm 8.4 Afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.

 

Rm 8.12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour  vivre selon la chair.13  En effet, si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si, par  l'Esprit, vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez.

 

2 Corinthiens 10.3  Car quoique nous marchions dans la chair, nous ne combattons point selon la chair. 4 En effet, nos armes de guerre ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes en Dieu, pour renverser les forteresses, 5  Pour détruire les raisonnements et toute prétention qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et pour amener toute pensée captive à la soumission de Christ; 6  Et nous sommes prêts à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète.

 

Romains 7.22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; 23  Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de  mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes  membres.

 

D. LE COMBAT CONTRE LE VIEIL HOMME : LA NATURE CHARNELLE 

Le fait qu'un enfant de Dieu rencontre encore des difficultés est lié au fait que celui-ci est entré dans un combat contre la chair, contre la puissance d'opposition qui autrefois le gouvernait et qui est toujours intense jusqu'à la fin de sa vie.

 

Pierre 4:1 ¶ D’autant que Christ donc a souffert pour nous en la chair, armez-vous pareillement avec cette même pensée, car celui qui a souffert en la chair en a terminé avec le péché  (KJF)

 

Épée, Ostervald : celui qui a souffert en la chair, a cessé de pécher.

 

Martin : celui qui a souffert en la chair, a désisté du péché.

 

Rm 6.20 Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. 21 Quel fruit donc aviez-vous alors des choses dont maintenant vous avez honte? certes leur fin est la mort. 22 Mais maintenant que vous êtes affranchis du péché, et asservis à Dieu, vous avez votre fruit dans la sanctification; et pour fin la vie éternelle. (Martin)

 

Rom 7.22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; 23 Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres. 24 Misérable homme que je suis! qui me délivrera de ce fardeau de mort? 25 Je rends grâces à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Je suis donc assujetti moi-même, par l’esprit, à la loi de Dieu, mais par la chair, à la loi du péché.

 

Galates 5:16 Je vous dis donc: marchez selon l’Esprit; et vous n’accomplirez point les convoitises de la chair.

 

La lutte constante entre les deux natures du croyant ne prouve pas que celui-ci soit déchu de la Grâce, comme beaucoup de chrétiens sont tentés de le penser aux heures d'épreuves; elle atteste au contraire qu'il vit en état de Grâce, Il n'y a mort spirituelle que lorsque la lutte contre la chair a cessé (Rom.8:13) Puisque, dans le croyant, le vieil homme demeure toujours corrompu, il est clair que, selon la chair, les chrétiens ne sont pas supérieurs aux incroyants qui ne sont pas nés de nouveau (Jn.3:5,6); le croyant ne doit donc pas être surpris s'il est tenté par sa nature charnelle, de commettre même des péchés grossiers (Rm.7:18; 1 Jn.1:8-10) La lutte contre la nature charnelle est difficile et pénible puisque c'est contre sa propre chair que le croyant doit la mener (Heb.12:1). Pourtant le bon combat de la foi doit durer jusqu'à la fin (l Tim.6:12; 2 Tim.4:7); et c'est une grande consolation pour les croyants de découvrir que les plus grands saints de la Bible ont dû, sans cesse, continuer ce combat contre leur propre chair (Rom.7:24; Heb.11:13-40)

 

L’esprit charnel de l’homme, en l’homme né de nouveau est ce qui est appelé la ‘’vieille nature’’ ou le ‘’vieil homme’’. C'est-à-dire que l’homme né de nouveau a un vieil homme charnel et un homme nouveau (Christ). Or La doctrine dastieriste sur la possession démoniaque chez les chrétiens est basée sur la considération que le péché est produit par une entité distincte de l’homme, Satan, un démon, qui n’est pas l’homme, et que les dastieristes déclarent parvenir à ôter. Le chrétien libéré de cette emprise distincte de lui, qui a donc été extirpée par un exorcisme évangélique, ne pèche plus car l’entité/la nature céleste démoniaque qui générait des conflits, des tentations et des chutes, a été chassée, et l’homme n’a plus en lui, jusqu’à preuve du contraire – si jamais certains démons sont parvenus à rester dans l’homme comme une présence démoniaque qui se manifestera à un moment ou à un autre -- la moindre ’’ombre’’ d’une nature démoniaque, et l’homme est alors appelé à conserver sa liberté en veillant à ne pas retomber.

 

E. LA TENTATION 

Dans leur justification pour expliquer le bien fondé de leur ‘’ministère’’ les exorcistes comme l’étoile du vicaire enseignent que le péché, amorcé par la propre convoitise de l’homme est en fait généré par un ou plusieurs êtres distincts de l’homme, qui n’est pas l’homme, et qui n’est donc pas non plus son esprit. Ils reconnaissent donc d’une part que l’homme possédé subit un esclavage, une domination spirituelle, et ce conformément à l’Écriture, MAIS que cette domination, ainsi que la moindre production impure manifestée en l’homme et aussi exprimée éventuellement en actes, l’est d’une présence étrangère à l’homme, qui n’est pas l’homme. Tandis qu’au contraire la Parole indique que « aucune tentation de vous est survenue qui n’ait été une tentation humaine » (1 Co 10.13) que celui qui est tenté l’est par sa propre convoitise (Jc 1.14) et même concernant l’homme qui n’est pas à Christ que celui-ci est esclave de ses pensées (Col 1.21). Il en advient que ces groupements désengagent de ses responsabilités tout homme qui n’est alors plus le véritable fautif mais un hôte étranger à l’homme, malfaisant, qui conçoit en lui le mal pour ensuite contraindre l’homme à le faire, l’homme qui sans cette présence distincte de lui, ne concevrait et n’accomplirait pas le mal. Jamais nous ne trouvons dans la Parole de Dieu une telle dé-responsabilité de l’homme et lorsqu’il est question du péché de l’homme, la Parole indique que c’est toujours son cœur d’où viennent les mauvaises pensées:

 

Mt 15:19 Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les  adultères, les fornications, les larcins, les faux témoignages, les  blasphèmes. (Mc 7.21)

 

Jésus n’aurait pas manqué de donner cette précision que le cœur de l’homme, pour produire le mal et la rébellion contre Dieu, n’est pas le véritable responsable, mais une personne distincte de l’homme, le Diable. Et ce bien qu’Il indique que le Diable est le père de la rébellion et le tentateur. Aucune de ses vérités n’est ici reniée: le diable est bien celui qui produit la rébellion, qui conçoit le péché et contraint l’homme réduit à son esclavage à pécher ET l’homme est le seul responsable, l’homme est celui qui produit la rébellion, qui conçoit le péché et se contraint lui-même dans l’esclavage à lui-même à pécher. C’est pourquoi l’homme doit renoncer à lui-même et qu’il ne peut le faire que parce que Dieu le soumet à cela. La Parole de Dieu étant cohérente, celle-ci indique que Satan est l’esprit de l’homme lui-même. Non pas le nom d’un ange mythique mais un nom commun qui définit l’état de rébellion de l’esprit de l’homme, car le terme ‘’Satan’’ n’est aucunement un nom propre, quoique celui-ci trouve une majuscule ! Satan signifie l’adversaire et désigne la nature de l’esprit de l’homme: un esprit adversaire:

 

Eph 2.2  Dans lesquels vous avez marché autrefois, selon le train de ce monde,  selon le prince de la puissance de l'air, de cet esprit qui agit maintenant  dans les fils de la rébellion; 3 Parmi lesquels nous vivions tous autrefois, selon les convoitises de  notre chair, accomplissant les désirs de la chair et de nos pensées; et  nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres.

 

Or, que l’homme en soit conscient ou non, ne change en rien le fait que lui seul et personne d’autre est responsable. Bien entendu les exorcistes évangéliques tentent de retomber sur leurs pattes en expliquant que l’homme est toujours le seul fautif car c’est lui seul qui donne l’autorité aux démons sur lui, c’est lui seul qui ‘’accepte’’ les idées du démons puis les concrétise tandis que dans le même temps ils expliquent qu’il en est esclave, et soit qu’il ne s’en rend pas compte donc est dans l’incapacité de laisser ou non l’autorité sur le démon, ou bien s’il s’en rend compte qu’il ne parvient pas à intercepter l’action du démon ?!?

 

Romains 7.22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; 23  Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de  mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes  membres.

 

Romains 8.1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en  Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l'esprit; 2  Parce que la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m'a affranchi  de la loi du péché et de la mort.

 

Satan est mentionné dans l'histoire d'Ananias et Saphira qui mentirent au Saint Esprit. Mais sur qui la responsabilité est-elle indiquée ?

 

Actes 5.1 Or un homme nommé Ananias, ayant avec Saphira sa femme, vendu une possession, 2  Retint une partie du prix, du consentement de sa femme, et en apporta quelque partie, et la mit aux pieds des Apôtres.

 

3  Mais Pierre lui dit: Ananias comment Satan s'est-il emparé de ton coeur jusques à t'inciter à mentir au Saint-Esprit, et à soustraire une partie du prix de la possession? 4  Si tu l'eusses gardée, ne te demeurait-elle pas? et étant vendue, n'était-elle pas en ta puissance?

 

Pourquoi as-tu formé un tel dessein dans ton cœur ?

 

Tu n'as pas menti aux hommes mais à Dieu. 5  Et Ananias entendant ces paroles, tomba, et rendit l'esprit; ce qui causa une grande crainte à tous ceux qui en entendirent parler. 6  Et quelques jeunes hommes se levant le prirent, et l'emportèrent dehors, et l'enterrèrent. 7  Et il arriva environ trois heures après, que sa femme aussi, ne sachant point ce qui était arrivé, entra; 8  Et Pierre prenant la parole, lui dit: dis-moi, avez-vous autant vendu le champ? et elle dit: oui, autant. 9  Alors Pierre lui dit:

 

Pourquoi avez-vous fait un complot entre vous de tenter l'Esprit du Seigneur?

 

Voilà à la porte les pieds de ceux qui ont enterré ton mari, et ils t'emporteront. 10  Et au même instant elle tomba à ses pieds, et rendit l'esprit. Et quand les jeunes hommes furent entrés, ils la trouvèrent morte, et ils l'emportèrent dehors, et l'enterrèrent auprès de son mari. 11  Et cela donna une grande crainte à toute l'Eglise, et à tous ceux qui entendaient ces choses.

 

Il est clair qu’au verset 3 Pierre indique à Ananias que Satan s’est emparé du cœur d’Ananias pour former en lui ce projet et le conduire dans cette folie et au verset 4 qu’Ananias est l’auteur de ce péché, c'est-à-dire celui-là qui a formé en lui-même ce projet et l’a conduit à sa concrétisation. Nous ne pouvons rejeter que Satan est celui-là qui a formé le projet dans le cœur d’Ananias, ni même qu’Ananias est celui-là qui a formé le projet dans son cœur puisque chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise qui enfante le péché (Jc 1.13-14). Car l’esprit charnel d’Ananias l’a poussé à mentir au Saint Esprit. L’esprit charnel d’Ananias, en tant qu’esprit adversaire/satan de celui de Dieu désignant évidemment Ananias lui-même et non pas une entité distincte de sa nature charnelle.

 

Lu 6:45 L'homme de bien tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et  l'homme méchant tire de mauvaises choses du mauvais trésor de son cœur;  car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle. (mt 12.34,35)

 

Ainsi déclare le Proverbe 27:19:

 

« Comme dans l'eau le visage répond au visage, ainsi le cœur de l'homme répond à l'homme ». (Proverbe 27:19)

 

Tout comme le nouveau testament déclare:

 

Jacques 1.22  Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous  trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. 23  Car, si quelqu'un écoute la parole, et ne la met point en pratique, il  est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel; 24  Et qui, dès qu'il s'est regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il  était. 25 Mais celui qui aura plongé ses regards dans la loi parfaite, celle de la  liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais  pratiquant les oeuvres, celui-là sera heureux dans ce qu'il aura fait. 26 Si quelqu'un d'entre vous pense être religieux, et ne tient point sa  langue en bride, mais trompe son coeur, la religion d'un tel homme est  vaine.

 

Lorsque Jésus reproche aux apôtres leur incrédulité et la dureté de leur cœur (Mc 16.14) qui est de ne pas croire en Christ, ses reproches sont dirigés vers les apôtres qui sont responsables de leur incrédulité. Ce fut d’ailleurs le sujet d’un des enseignements de Jésus à ses apôtres, que seulement ce qui sort de l’homme est ce qui est mauvais, contrairement à la tradition des pharisiens:

 

Marc 7.13 Anéantissant la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie;  et vous faites beaucoup d'autres choses semblables. 14  Alors ayant appelé toute la multitude, il leur dit: Écoutez-moi tous, et  comprenez ceci: 15 Rien de ce qui est hors de l'homme et qui entre en lui, ne le peut  souiller; mais ce qui sort de lui, voilà ce qui souille l'homme. 16  Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. 17 Quand il fut entré dans la maison, après avoir quitté la multitude, ses  disciples l'interrogèrent sur cette parabole. 18  Et il leur dit: Etes-vous aussi sans intelligence? Ne comprenez-vous pas  que rien de ce qui entre du dehors dans l'homme, ne le peut souiller? 19  Parce que cela ne lui entre point dans le cœur, mais dans le ventre, et  va aux lieux secrets, ce qui purifie tous les aliments. 20 Il disait donc: Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. 21  Car du dedans, c'est-à-dire, du cœur des hommes, sortent les mauvaises  pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, 22  Les larcins, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'œil envieux, la médisance, la fierté, la folie. 23  Tous ces vices sortent du dedans et souillent l'homme.(Mt 15.18,19)

 

C'est-à-dire que, déjà selon la doctrine dastieriste, les démons qui seraient pour entrer dans l’homme ne seraient point une occasion de souillure ?!? Certainement les évangéliques exorcistes m’accuseraient de déformer le texte et de l’arranger à ma convenance, tandis que eux le font sans cesse, cela en m’indiquant par exemple que lorsque Jésus parle de ce qui entre dans l’homme, il s’agit de quelque chose de matériel, comme les aliments. Or dans ce passage le problème qui était posé était celui des pharisiens qui reprochaient aux disciples de Christ de ne pas s’être lavé les mains ! (Mc 7.1-3) Ce passage indique pleinement que le cœur de l’homme n’est pas souillé ou corrompu à cause de quelque chose d’extérieur à lui et qui viendrait en lui, comme la non observation d’un acte ritualiste consistant à se laver les mains et qui viendrait justifier l’homme MAIS au contraire, que le cœur est souillé avec ou sans acte extérieur. Les pharisiens se lavaient les mains pour se justifier par leur tradition légaliste selon les œuvres, tandis qu’une telle disposition du cœur les souillaient et était même ce qui générait leur dogme, leur pratique.

 

F. IRRESPONSABILITÉ DES ÉVANGÉLIQUES EXORCISTES 

Comment les évangéliques peuvent-t-ils enseigner que des chrétiens peuvent être possédés, [tandis que déjà l'Écriture indique que celui qui est à Christ est transporté dans le royaume de Christ et n'est plus esclave de Satan mais esclave de Christ] ou bien indiquer que donner un accès au diable revient à le laisser entrer en l'homme ? Tandis que Jésus lui-même et toute l'Écriture indique sans ambiguïté que c'est ce qui est dans le cœur qui génère les mauvaises choses, Notre Seigneur précisant même que rien de ce qui entre dans l'homme ne le souille, mais c'est seulement ce qui en sort et qui provient bien d'un réservoir définit comme mauvais.

 

Jude 1.15   Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades pour exercer un  jugement contre tous, et convaincre tous les impies, de toutes les  œuvres d'impiété qu'ils ont commises, et de toutes les choses injurieuses  que les pécheurs impies ont proférées contre lui. 16  Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent toujours, qui marchent  suivant leurs convoitises, dont la bouche profère des paroles d'orgueil,  et qui, par intérêt, admirent les personnes d'apparence.

 

''Selon leur propre convoitise''

 

Jamais l'Écriture n'indique spécifiquement qu'il s'agit d'une convoitise produite par Satan et non l'homme, ni même que Satan est le responsable et non l'homme, ou encore que Satan produit et non l'homme. Ce qui est enseigné est que Satan génère et est responsable de ce que l'homme génère lui-même et est responsable, étant donné que Satan est l'esprit charnel de l'homme, sa nature charnelle.

 

L'Ecriture indique bien que « Les projets du cœur dépendent de l'homme; mais la réponse de la langue  appartient à l'Éternel. » (Pr 16:1)

 

Luc 1:51  Il a déployé la force de son bras; il a dissipé les desseins que les orgueilleux formaient dans leur coeur;

 

1Co 4:5  C'est pourquoi, ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne  le Seigneur, qui mettra en évidence les choses cachées dans les ténèbres,  et qui manifestera les desseins des coeurs; et alors Dieu donnera à  chacun sa louange.

 

Encore une fois, rappelons que « chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre  convoitise. » (Jc 1.13-14) La Parole de Dieu déclare bien que seul l'homme est responsable mais elle dit aussi:

 

2 Tim  25  Redressant avec douceur les adversaires, attendant que Dieu leur donne  la repentance, et leur fasse connaître la vérité, 26  Et qu'ils sortent de l'ivresse des pièges du diable, qui les tient captifs  et soumis à sa volonté.

 

2Co 2:11  Afin que Satan n'ait pas le dessus sur nous; car nous n'ignorons pas ses desseins.

 

Ces évangéliques de malheur diraient-ils que la Parole se contredit ? Ou bien expliqueraient-ils que le diable qui est selon eux une entité distincte de l'homme et non son propre esprit charnel, tient captif l'homme, le soumet à sa volonté, mais que c'est l'homme qui en serait responsable pour le laisser ?!? Les exorcistes diasteristes rejettent que la moindre tentation qu'ils disent connaître [dans leur captivité à la loi, étant sous la loi et se justifiant sans cesse par la loi] n'est pas le fruit de leur nature charnelle, du vieil homme ''qui se corrompt par la convoitise'' (Eph 4.22)  mais d'une entité distincte de leur nature charnelle dont ils sont esclaves et qui les amène à pécher, ce qu'ils ne pourraient faire si cette entité qu'ils déclarent distincte, n'était pas là. C'est à dire que l'homme possédé, dans les mouvements exorcistes, ne pèche plus , normalement une fois qu'il a été délivré et s'il pèche, s'il tombe, il en advient que ces exorcistes considèrent qu'il reste encore quelque chose de distinct de l'homme, une présence distincte de sa nature charnelle, qui le pousse encore à pécher, tandis que sans cette présence, il ne pécherait pas !!! Et puisqu'ils se justifient par la loi, sans cesse, tout comme les pharisiens avaient pour père le diable, ceux-ci donnent l'apparence de la piété, dans leur obéissance à la loi, dans un effort personnel constant d'obéissance et de soumission à la loi, pour se justifier par la loi, mais renient la puissance de la piété.

 

Michelle d’Astier est clairement une apostate, en ce que non seulement elle rejette la présence du vieil homme en l’homme né de nouveau, en indiquant que celui-ci est en fait une entité distincte de l’homme qui doit mais surtout peut être ôtée, mais en plus, enseigne aux hommes à ne pas « se dépouiller, pour ce qui est de votre conduite précédente, du vieil  homme, qui se corrompt par les convoitises trompeuses » (Eph 4.22) mais à embrasser l’illusion que l’esprit de la chair n’est plus là, et ils sont des milliers à tomber dans le panneau:

 

Romains 7.21 Je trouve donc cette loi en moi; c'est que quand je veux faire le bien,  le mal est attaché à moi. 22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; 23  Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de  mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes  membres. 24  Misérable homme que je suis! qui me délivrera de ce fardeau de mort? 25  Je rends grâces à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Je suis donc  assujetti moi-même, par l'esprit, à la loi de Dieu, mais par la chair,  à la loi du péché.

 

C'est également sur la base de leur doctrine que les uns et les autres sont portés à l'envie et à l'accusation sur des motifs légalistes: celui qui est délivré retrouve sa virginité, les autres non et sur cette base ils se glorifient:

 

Jacques 3.14  Mais si vous avez un zèle amer, et un esprit de contention dans votre  cœur, ne vous glorifiez point et ne mentez point contre la vérité. 15 Ce n'est point là la sagesse qui vient d'en haut, mais elle est terrestre,  animale et diabolique.  16  Car partout où sont la jalousie et la chicane, là il y a du trouble, et  toute espèce de mal. 17  Quant à la sagesse d'en haut, elle est d'abord pure, puis paisible,  modérée, traitable, pleine de miséricorde et de bons fruits, impartiale  et sans dissimulation. 18  Or, le fruit de la justice se sème dans la paix, pour ceux qui s'adonnent  à la paix.

 

Jacques 4.1 D'où viennent parmi vous les dissensions et les querelles? N'est-ce pas de vos passions, qui combattent dans vos membres? 2 Vous convoitez, et vous n'obtenez pas; vous êtes meurtriers et jaloux,  et vous ne pouvez être satisfaits; vous luttez, et vous faites la guerre, et vous n'obtenez pas, parce que vous ne demandez pas. 3 Vous demandez, et vous ne recevez point, parce que vous demandez mal, et  dans la vue de satisfaire à vos plaisirs. 4  Hommes et femmes adultères, ne savez-vous pas que l'amour du monde est  une inimitié contre Dieu? Qui voudra donc être ami du monde, se rendra  ennemi de Dieu. 5  Pensez-vous que l'Écriture parle en vain? L'Esprit qui habite en nous, a-t-il des désirs qui portent à l'envie?

 

L’Esprit de Christ en l’enfant de Dieu lui donne de se considérer comme mort au péché mais vivant à Dieu en Jésus–Christ notre Seigneur. (Romains 6.11). Les faux prophètes comme La Dastier indiquent ainsi que certains s'illusionnent eux-mêmes, de leur propre chef sans que cela soit l'action d'une présence distincte d'eux, tandis que d'autres s'illusionnent parce qu'une entité distincte d'eux les y contraints, et que cela doivent en être délivrés. L’Etoile du Vicaire l’indique elle-même, perdue qu’elle est dans les contradictions de son esprit charnel déséquilibré: parlant de la mort à soi-même elle indique:

 

« Le baptême d'eau signifie que l'on accepte d'être ensevelis avec Christ pour naître de nouveau ! C'EST LA MORT À SOI-MÊME Dans le domaine concret, même si elle apporte un changement immédiat en profondeur, elle va se poursuivre inexorablement, jusqu'à ce que notre MOI SOIT ANÉANTI, POUR LAISSER TOUTE LA PLACE À JÉSUS, AFIN QUE NOUS PUISSIONS DIRE, comme Paul : " Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi! "Pouvons-nous dire cela sans mentir? Si nous ne pouvons pas dire: OUI !, c'est, soit que le Seigneur n'a pas achevé son œuvre,, soit que nous n'y sommes jamais entrés !Ce ne sont pas des mots creux. Jésus et les apôtres en ont beaucoup parlé ! »

les si, par Michelle d'Astier

 

Le mensonge étant qu’elle laisse entendre que la présence du Moi, la nature charnelle de l’homme, durant la vie de l’homme sur cette terre, peut être ôtée, contrairement à ce que rappelle Paul concernant la ‘’tente’’:

 

« Nous savons, en effet, que si cette tente, notre demeure terrestre, est  détruite, nous avons dans les cieux un édifice qui est de Dieu, une  maison éternelle, qui n'est point faite de main d'homme. Car nous gémissons dans cette tente, désirant avec ardeur d'être revêtus  de notre domicile du ciel; Si toutefois nous sommes trouvés vêtus, et non pas nus. Car nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons sous le poids, parce  que nous souhaitons, non d'être dépouillés, mais d'être revêtus, afin  que ce qui est mortel soit absorbé par la vie. Et celui qui nous a formés pour cela, c'est Dieu qui nous a aussi donné  les arrhes de son Esprit. 6  Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons que pendant  que nous habitons dans ce corps, nous sommes éloignés du Seigneur. (Car nous marchons par la foi, et non par la vue). Mais nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce  corps, et demeurer auprès du Seigneur. » 2 Corinthiens 5.1-8

 

2 Pierre 1.13  Et je crois qu'il est juste, aussi longtemps que je suis dans cette tente,  de vous réveiller par mes avertissements, 14  Sachant que je quitterai bientôt cette tente, comme notre Seigneur  Jésus-Christ me l'a fait connaître.

 

Certes, la nature charnelle de l’homme perd son pouvoir de domination sur l’homme né de nouveau dans la mesure où l’Esprit de Christ dirige l’homme qu’Il a Lui-même soumis à Lui, mais elle reste présente jusqu’à la fin de sa vie. La convoitise vient du vieil homme dont tout enfant de Dieu doit se dépouiller. Pour autant, le vieil homme est toujours présent et c’est ce qui génère des conflits. Car la tentation est une épreuve pour l’enfant de Dieu de laquelle l’Esprit de Christ rend vainqueur. La présence du vieil homme est une épreuve pour l’affermissement de la Foi:

 

Jacques 1.2 Frères, regardez comme le sujet d'une parfaite joie les diverses tentations  qui vous arrivent, 3  Sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. 4  Mais que la patience ait une efficacité parfaite, afin que vous soyez  parfaits et accomplis, ne manquant en rien.

 

Jacques 1:12  Heureux est l'homme qui endure la tentation; car après avoir été éprouvé,  il recevra la couronne de vie que le Seigneur a promise à ceux qui  l'aiment.

 

Mt 26:41  Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation; car  l'esprit est prompt, mais la chair est faible. (Mc 14:38)

 

Le mot ‘’tentation’’ vient du terme grec ‘’ peirasmos’’ qui signifie ‘’épreuve’’ et nous le retrouvons justement dans:

 

1Co 10:13 Aucune tentation ne vous est survenue, qui n'ait été une tentation humaine.  Or, Dieu est fidèle, et il ne permettra point que vous soyez tentés  au-delà de vos forces; mais avec la tentation il vous en donnera aussi  l'issue, afin que vous puissiez la supporter.

 

Gal 4.14  Et vous ne m'avez point méprisé ni rejeté, à cause de ces épreuves que  j'ai dans ma chair; mais vous m'avez reçu comme un ange de Dieu, et  comme Jésus-Christ.

 

Luc 22.28  Or, pour vous, vous avez persévéré avec moi dans mes épreuves.

 

1 Pi 1.6 En cela vous vous réjouissez, quoique vous soyez maintenant attristés  pour un peu de temps par diverses épreuves, puisqu'il le faut.

 

Cela signifie que non seulement Michelle d’Astier enseigne aux hommes à ne pas se dépouiller du vieil homme, mais en plus dans sa folie de déclarer qu’elle les délivre en extirpant ce ‘’vieil homme’’ elle cherche au contraire à les désarmer en leur enseignant une doctrine qui renie le combat contre la chair qui affermit l’homme.

 

G. UNE DOCTRINE BASÉE SUR LE VIDE 

Il faut bien préciser que si tout homme né de nouveau connaît des tiraillements entre la loi de l’Esprit de vie qui est en Jésus Christ et la loi du péché (Romains 7.22-23 à Romains 8.1) pour autant il n'existe absolument aucunes évidences dans la Parole de Dieu au sujet de possessions démoniaques chez des chrétiens, ni même d'exorcisme envers les enfants de Dieu qui auraient été administrés. Aucune indication tandis que nous y trouvons malgré tout de sérieuses réprimandes ou recommandations:

 

1 Corinthiens 3.1 Pour moi, frères, je n'ai pu vous parler comme à des hommes spirituels;  mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ.2  Je vous ai donné du lait à boire, et non de la viande, car vous n'étiez  pas en état de la supporter; maintenant même, vous ne le pouvez pas,  parce que vous êtes encore charnels.3  Car, puisqu'il y a parmi vous de l'envie, des dissensions et des partis,  n'êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas selon l'homme? 4  Car lorsque l'un dit: Pour moi, je suis de Paul; et l'autre: Moi, je suis  d'Apollos, n'êtes-vous pas charnels?

 

Les explications boiteuses de Michelle d’Astier de la Vigerie sont légion. Alors que quelqu’un lui demande:

 

« pourriez-vous donnez des références bibliques concernant des personnes ayant l'Esprit Saint en eux et qui ont été délivrés d'un esprit démoniaque s'il vous plaît ? Bien entendu après la mort et la résurrection de Jésus seulement puisque le St Esprit ne fut donné qu'une fois Jésus glorifié. »

 

Celle-ci n’a d’autre réponse que:

 

« Lis juste 2Co 12: Tu verra que Paul reconnaît avoir un ange de Satan dans la chair, et Eph 4: 26,27, où Paul dit aux chrétiens (!!!! pas aux païens !) que s'ils se mettent colère ils peuvent donner un accès au diable »

 

Il est alors étonnant que Michelle d’Astier, qui se glorifie d’être la puissante chasseuse de démon tandis qu’elle en est pleine, chasse les démons, puisque Dieu, dans ce passage qu’elle donne, alors que Paul demande à Dieu de l'en délivrer, lui répond:

 

« Ma grâce te suffit; car ma force s’accomplit dans la  faiblesse. »

 

et que Paul continue en disant:

 

« Je me glorifierai donc plus volontiers dans mes infirmités,  afin que la force de Christ habite en moi. 10  C’est pourquoi je me complais dans les infirmités, dans les opprobres,  dans les misères, dans les persécutions, dans les angoisses pour le  Christ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. »

 

En citant ce simple passage pour justifier une doctrine anti-scripturaire par l’Écriture même, non seulement Michelle d’Astier se met elle-même des bâtons dans les roues, mais manifeste pleinement à quel point son esprit charnel démoniaque tord les Écritures ! Concernant Éphésiens 4, certainement cette explication de la Dastier surprendra ceux qui connaissent ses accès de colère qu’elle-même reconnaît:

 

« je vois cette puissance agissante, et je reconnais m'énerver un peu quand je suis bombardée de commentaires qui dénoncent mes "fausses doctrines" de la part de personnes qui n'ont, à l'évidence, jamais mis en pratique »

 

« je n'ai fait que vous répondre par la vérité. Mais la vérité rend souvent enragé ! »

20 juin 2007

 

Il faudrait donc qu’elle essaie de cesser de donner un accès au diable en s'agaçant sans cesse lorsqu’elle utilise des majuscules pour exprimer son agacement dès lors qu'un visiteur qu’elle ne connaît pas exprime quelque chose. Car Michelle D’Astier ne supporte pas la contrariété et ce sont là ses propres démons qui sans cesse s'animent et qui ne l'ont jamais quitté, fidèles à leur maîtresse qui s'adonnait à la nécromancie, qui lisait l'avenir dans les cartes comme elle se dit désormais ‘'prophète'' , qui aimait avoir le ''contrôle'' sur les autres et leur avenir, comme elle ne supporte pas de le perdre, ce contrôle.

 

C'est là clairement le signe d'un démon, d'une puissance psychique de son esprit charnel arrogant. Michelle d’Astier ne donne pas de réponse, car le passage de corinthiens selon le hors contexte qu’elle en fait, indiquerait donc que la délivrance n'est pas nécessaire puisque la grâce de Dieu suffit, et celui d'Éphésiens signifierait alors qu'il peut y avoir un accès au diable, mais c'est tout ! Elle ne donnera jamais aucune référence précise témoignant d'une personne né de nouveau et donc remplie du St Esprit, qui a eu besoin d'être délivrée d'un esprit démoniaque malgré tout. Michelle d’Astier est un dangereux et sournois charlatan qui revendique sans cesse l'exercice de sa duplicité par l'utilisation déformée de la Parole de Dieu, en accusant même ceux qui ont l'amour de la vérité:

 

« Ce refus d’admettre la démonisation du chrétien, même né de nouveau, est problématique. Pourquoi alors ne pas proclamer, avec des versets bibliques que le chrétien ne peut jamais être malade ? [...] Pourquoi ne pas proclamer que la dépression est impossible pour les chrétiens ? [...] Il faut donc se résoudre à constater que des personnes franchement consacrées peuvent être démonisées.[...] »

 

L'Ecriture indique « Quelqu'un parmi vous souffre-t-il? qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la  joie? Qu'il chante des cantiques. Quelqu'un est-il malade parmi vous? Qu'il appelle les Anciens de l'Eglise,  et que ceux-ci prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur. Et la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et  s'il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés. » Jacques 5.13-15

 

« [...] Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement,donnez gratuitement. (Matthieu 10:8) Comment se fait-il que seuls certains commandements du Seigneur Jésus-Christ resteraient valides aujourd’hui ? Les commandements pour prêcher, baptiser, témoigner, etc… et pas les autres ? [...] »

 

Or, rappelons que lorsque Jésus envoie ses apôtres vers les brebis perdues d'Israël, celle-ci n'étaient pourtant pas nées de nouveau !! Il fallait que Jésus soit glorifié pour que les hommes et les femmes puissent être habités de la présence de Christ en eux, voilà toute la différence:

 

Jean 7.38 Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein,  comme dit l'Écriture. 39  (Or, il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient  en lui; car le Saint-Esprit n'avait pas encore été donné, parce que  Jésus n'était pas encore glorifié)

 

Ainsi, les ''croyants'' que les apôtres délivraient de démons n'avaient pas l'Esprit Saint en eux. Pour justifier encore sa sorcellerie, la Dastier déclare:

 

« [...] Réaliser la victoire du Christ, c’est donc l’admettre, c’est reconnaître le réel d’une victoire déjà acquise au niveau spirituel, mais aussi d’une guerre de territorialité qu’il faut mener. Refuser cette bataille est un déni dangereux, et les combats refoulés par lâcheté ou par une mauvaise doctrine ne font qu’apporter de l’eau au moulin de l’ennemi, qui occupe le terrain, et qui se réjouit de cette providentielle « collaboration » de ceux qui devraient entrer en résistance. Réaliser la victoire du Christ, après avoir reconnu et nommé la domination du Prince de ce monde, c’est donc étendre concrètement la bénédiction de cette victoire, la manifester dans le réel du monde et le réel des vies humaines qui nous sont confiées. C'est chasser les démons, relever les morts, etc. Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. (1 Corinthiens 4:20) Si cette bataille n’est pas menée, alors toute prédication est vaine.[...] »

 

Cependant le contexte de l'Ecriture témoigne que les ''paroles'' sont ici celles des hommes et non le témoignage de la piété, Paul indique:

 

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent;  mais pour nous qui sommes sauvés, elle est la puissance de Dieu. » 1Co 1:18

 

« Où est la parole du roi, là est la puissance; et qui lui dira: Que fais-tu? 5  Celui qui garde le commandement ne sentira aucun mal, et le cœur du sage  connaît le temps et le jugement. » Ecclésiaste 8.4

 

Voici les explications niaiseuses de la Dastier, qu’elle développe en plusieurs points:

 

« [...] Un ami m'ayant demandé les versets qui rappelaient que nous, chrétiens nés de nouveau, pouvions avoir besoin de délivrance, j'en mets quelques-uns à la suite de cet article:

 

2 - Luc 13: Jésus a parlé de " la fille d'Abraham liée par Satan depuis 18 ans ". C'est à comparer avec Jn 8 ou Jésus traite de ''fils du diable'' (v 44) des ''Juifs qui ont cru'' (v:30 et 31 = Les Pharisiens s'étaient déjà retirés) et qui se réclament d'Abraham pour père (v:39) : ils étaient circoncis dans la chair mais leur cœur n'était pas circoncis. Donc le coeur de cette femme appelée par Jésus ''fille d'Abraham'' était circoncis: c'était une vraie convertie.

 

Or, cela se passant avant que Jésus soit ressuscité, l'Esprit Saint Eternel ne pouvait habiter en elle (Jean 7.38), donc elle n'était pas née de nouveau.

 

3 : Eph 4 (v 26,27). Paul dit à des disciples d'Éphèse qu'en gardant leur colère ils peuvent donner un "accès" au diable. C'est bien à des chrétiens (donc à NOUS) qu'il parle. Pas à des païens!

 

Ce passage, même s'il parle d'un accès au diable, n'indique pas qu'un chrétien puisse être ''possédé'':

 

4: Rom 7:18: ''Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est à dire dans ma chair''. C'est l'apôtre Paul qui parle de lui-même, treize ans après sa conversion. Donc le Saint-Esprit n'habite pas dans ce qui est souillé et ''vendu au péché'' (la chair) y compris chez un apôtre aussi consacré que Paul. c'est à rapprocher de Rom 7:24 et 8:10. Le temple de l'A.T. - ombre des choses à venir - était composé de trois parties. Il n'y avait que le Saint des saints où nul être impur ne pouvait entrer sans en être foudroyé ! Ce Saint des saints correspond chez les chrétiens à leur esprit régénéré: ''Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit''.Ce fait explique ce que déclare Paul en 1 Th 5:23:

 

Paul parle du vieil homme, et en parle au présent, non au passé, car la réalité du vieil homme est là jusqu'à la fin de la vie:

 

5 : 2Co 12: 7: Paul déclare qu'il a ''un ange de Satan'' planté dans sa chair ! Ce n'est pas une épine de rose! Ce n'est pas non plus une maladie physique ou une épine qui aurait pu briser son orgueil mais le fait d'être confronté à des pulsions charnelles qu'il ne pouvait pas encore, à ce moment-là, parvenir à surmonter totalement. Un ange de satan, c'est un démon ! . La priorité de Dieu était que l'orgueil de son apôtre bien-aimé soit brisé !

 

[...] Je sais que cela peut choquer, Jacques. Mais c'est Paul lui-même qui déclare qu'il a un ange de Satan planté dans sa chair ! Dieu nous rappelle par là que ce n'est pas parce qu'on est serviteur de Dieu que l'on n'a pas besoin de délivrances.

 

Comme cela a été dit précédemment, ce qui est surtout contradictoire avec Michelle d'Astier est le fait qu'en prenant cet exemple, Dieu indiquerait donc à Paul, qui serait donc possédé d'une entité distincte de sa nature charnelle, qu'il ne doit pas en être délivré mais que ''sa grâce lui suffit, car Sa ‘’Force s’accomplit dans la faiblesse’’:

 

6 : 2co 11: 3: Paul dit à des chrétiens qu'ils peuvent recevoir ''un autre esprit'' en acceptant des fausses doctrines. À mettre en parallèle avec l'apostasie des derniers temps (2Tim 4:3). ça fait beaucoup d'esprits qui peuvent rentrer (en sus de ceux qu'ils avaient peut-être déjà!)

 

Absolument et définitivement faux, car Paul déclare au verset 4 ‘’Car, s'il venait quelqu'un qui vous prêchât un autre Jésus que celui que  nous vous avons prêché, ou un autre Esprit que celui que vous avez reçu,  ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supporteriez  fort bien.’’ (Version Ostervald)

 

''feriez-vous bien de l'endurer? (version marin)

 

Il fait ainsi un reproche aux chrétiens de Corinthe qu'étant donné leur état d'esprit, ils supporteraient même quelque chose de faux s'il leur était présenté, il ne s'agit pas ici de possession démoniaque:

 

7: Judas a été CHOISI par Jésus comme apôtre (Jn 6:70), il prêchait l'évangile, chassait les démons, guérissait les malades, ressuscitait les morts (selon l'ordre de Christ en Matthieu 10) et il avait tout abandonné pour suivre Christ et Le servir TOUS LES JOURS: beaucoup mieux, comme engagement et comme consécration, que la plupart de ceux qui se disent chrétiens aujourd'hui ! Pourtant Jésus dit de lui qu'il est un démon (Jn 6:70), simplement parce qu'il a le cœur partagé et qu'il aime un peu trop l'argent : combien de chrétien sont dans ce cas ? Pourtant, ce n'est que bien plus tard que SATAN EST ENTRÉ EN LUI (Lors de la Cène . Lu 22:3), quand il a accepté de commmunier avec Jésus, alors qu'il avait déjà la pensée de livrer Christ. Confère 1Co 11:30 qui déclare que si beaucoup sont malades, infirmes, décédés (dans le Corps de Christ), c'est parce qu'ils prennent la coupe avec légèreté et sans s'être sanctifiés. Satan a alors le droit légal d'entrer et de faire des dégâts (cf Mt 10:28).

 

Or, déjà, cela se passant avant la résurrection de Christ, Judas ne pouvait avoir l'Esprit Saint en lui comme tous les apôtres (Jean 7.38).

 

8 : ''Dieu délivre l'âme de ses serviteurs'' (Ps 34:23). Ce qui rejoint Luc 1:74, quand Zacharie prophétise que Dieu accorde la délivrance pour que l'on puisse le servir sans crainte »

 

Certes, mais il n'est pas question de possession démoniaque dans ce passage, mais du salut, du rachat !!!

 

''l'Éternel rachète l'âme de ses serviteurs, et aucun de ceux qui  se retirent vers lui ne sera détruit.'' (ostervald, martin, king james, genève 1669 et épée)

 

La bible Segond est d'ailleurs l'une des rares à avoir traduit ''délivre'' quoique le rachat ait le même sens.

 

Quoi d’autre ?

 

« Toutes la confusion, dans le domaine de la délivrance, vient d'une mauvaise compréhension du ''Tout est accompli'' prononcé par Jésus à la Croix. Jésus, lors de sa première prédication dans la synagogue de Nazareth, avait déjà déclaré: ''AUJOURD'HUI, cette parole de l'Ecriture que vous venez d'entendre est accomplie ! ''. Or il venait de lire Esaïe 61,  annonçant la guérison des cœurs brisés, une bonne nouvelle aux pauvres, la délivrance des captifs, la libération des opprimés, la restitution de la vue aux aveugles''. On se demande pourquoi, alors que c'était accompli, Jésus s'est aussitôt mis à la tâche pour guérir, libérer, délivrer et consoler »

 

Michelle d’Astier déforme encore d’une manière abominable l'Écriture, car que dit justement Esaie ? le ''tout est accompli'' concerne quoi à ce moment précis ? Jésus est en train de lire ''Esaie 61:1 « L'Esprit du Seigneur, de l'Éternel, est sur moi; car l'Éternel m'a oint,  pour annoncer la bonne nouvelle aux affligés. Il m'a envoyé pour guérir  ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et  aux prisonniers l'ouverture de la prison »

 

Jésus dit:

 

«  L'Esprit du Seigneur est sur moi, c'est pourquoi il m'a oint pour annoncer  l'Évangile aux pauvres; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur  brisé 19  Pour publier la liberté aux captifs, et le recouvrement de la vue aux  aveugles; pour renvoyer libres ceux qui sont dans l'oppression, et pour  publier l'année favorable du Seigneur. 20  Et ayant replié le livre, et l'ayant rendu au ministre, il s'assit; et  les yeux de tous, dans la synagogue, étaient arrêtés sur lui. 21  Alors il commença à leur dire: Cette parole de l'Écriture est accomplie  aujourd'hui, et vous l'entendez. » (Luc 4.18)

 

Aucun des suppôts de la Dastier ne s’étonnent qu’elle ne reconnaisse pas qu’à ce moment précis, Jésus indique devant tous, en lisant le livre d'Esaie, qu'Il est le Messie tant attendu !! Il ne dit pas que ce qui est accompli est le fait que les malades sont guéris, que les prisonniers ne sont plus captifs!

 

« On se demande pourquoi, alors que c'était accompli, Jésus s'est aussitôt mis à la tâche pour guérir, libérer, délivrer et consoler »

 

Qu’elle se demande ‘’pourquoi’’ et qu’elle soit INCAPABLE de voir ce qui concerne‘’ ce qui est accompli’ dans ce passage n’est pas surprenant étant donné que Michelle d’Astier rejette la Parole de Dieu, la méprise, l’insulte publiquement. Elle montre ici, une fois de plus, qu’elle est réellement une apostate, et qu’elle pervertie sans cesse la Vérité pour son profit personnel ! Michelle d'Astier déforme les Paroles de Jésus volontairement dans le but de justifier sa pratique occulte infâme et anti-scripturaire!

 

Au contraire, Jésus indique devant tous que ce qui est accompli est le fait qu'Il est celui que Dieu envoie rempli de l'Esprit Saint. Et les réactions ne sont d'ailleurs pas attendre:

 

« Tous lui rendaient témoignage, et admiraient les paroles de grâce qui  sortaient de sa bouche, et ils disaient: N'est-ce pas le fils de Joseph? »

 

Que dit ensuite Christ au verset 23, ce que la Dastier occulte en déformant la Parole de Dieu?

 

« Et il leur dit: Vous me direz sans doute ce proverbe: Médecin, guéris-toi  toi-même; fais aussi ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons entendu  dire que tu as fait à Capernaüm. 24 Mais il dit: Je vous dis en vérité que nul prophète n'est reçu dans sa  patrie. »

 

Ceci nous indiquant bien que Jésus vient d'annoncer devant tous qu'Il est le Messie et c'est cela qui était accompli.

 

« J'ai donné des exemples ci-dessus de passages, dans la Bible, où l'on montre que des chrétiens peuvent être démonisés ! Dans les Actes, ou quand des gens démonisés allaient à la rencontre de Jésus, quand les démons sortaient en hurlant, sortaient-ils de païens ou de ceux qui écoutaient la Parole et qui se convertissaient ? Même Jésus déclaraient que c'étaient des gens de foi, qu'ils fassent partie officiellement ou non du peuple de Dieu ! »

 

Voilà que Michelle d'Astier prend ses délires pour vérité et considère ses divagations qui n'ont aucun appui scripturaire comme des postulats ! Déjà, elle n’a rien prouvé sinon qu’elle est une prostituée spirituelle qui pervertie volontairement l’Évangile de Christ, de plus, nulle part dans l'Écriture nous trouvons de personnes ayant l'Esprit Saint en eux, être possédées. Les gens ''démonisés'' qui allaient à la rencontre de Jésus, quoiqu'il soit dit qu'ils avaient foi, n'étaient pour autant pas rempli de l'Esprit Saint, puisque Jésus n'était pas mort et ressuscité ! (Jean 7.38)

 

H. LES RAISONNEMENTS ‘’STANDARDS’’

ou les ‘’refrains’’ entêtants des esprits paumés

 

De quoi au juste va-t-on m’accuser après avoir déclaré tout ce qui vient d’être exposé: que Satan et les démons n’existent pas ? Tandis que jamais je n’ai déclaré une telle chose. Satan et les démons existent bel et bien MAIS la définition évangélique de ce que Satan et les démons sont, n’est pas conforme à ce que la Parole de Dieu déclare qu’ils sont. Ces évangéliques diront ‘’cela est faux ! satan existe’’ et si on leur dit ‘’oui il existe bien, c’est l’esprit de l’homme’’ il diront ‘’non c’est faux’’ en usant de toutes sortes de raisonnement redondants dont plusieurs sont prévisibles: La tentation au jardin d’éden, Esaie 14, Ezechiel 27 à 28, la tentation de Jésus, Pierre, Judas, le livre de l’Apocalypse, Job, Ananias et Saphira.

 

ü     Premier refrain: La tentation au jardin d’Éden 

Le jardin d’Éden est un jardin symbolique dans lequel le ‘’serpent’’ représente l'admiration et l'enchantement de l'esprit de l'homme avec la chair, devenant ainsi l'esprit adversaire de l'Esprit de Dieu. Le terme ‘’serpent’’ de l'hébreu “Nachas” signifie : enchantement, émerveillement, charme, ravissement qui captive le coeur ou la conscience, séduire par des paroles rusées, raisonner d'une manière subtile, admirer, être infatué de sa propre personne. Ces éléments se retrouvent assurément en Gen.3:16:

 

« Et la femme vit que le fruit de l'arbre était bon à manger, et qu'il  était agréable à la vue, et que l'arbre était désirable pour devenir  intelligent; et elle prit de son fruit et en mangea, et en donna aussi  à son mari auprès d'elle, et il en mangea. »

 

Ainsi qu'il est écrit:

 

« Or l'affection de la chair est la mort; mais l'affection de l'Esprit est la vie et la paix: parce que l'affection de la chair est inimitié (adversaire) contre Dieu; car elle ne se rend point sujette à la Loi de Dieu; et aussi ne le peut-elle point » (Rom.8.6, 7)

 

« Car la chair convoite contre l'Esprit, et l'Esprit contre la chair; et ces choses sont opposées (adversaire) l'une à l'autre; tellement que vous ne faites point les choses que vous voudriez » (Gal.5.17)

 

Le serpent qui tenta Ève n'est pas un ange, mais l'esprit ou l'intelligence, le raisonnement subtil en l'être humain, qui après la chute, devint un esprit adversaire de celui de Dieu. Selon les évangéliques, il convient de comprendre ce passage de la Genèse à la lumière de Esaïe 14 et Ezechiel 27 à 28 qui, selon leurs élucubrations, décriraient Satan comme étant un ange qui aurait chuté du ciel, ce qui est faux.

 

ü     Deuxième refrain : Esaie 14 

Ce chapitre d'Ésaïe est une prophétie sur la destruction de l'empire Babylonien Le contexte des versets d'Ésaïe indiquant clairement que le nom de “Lucifer” est un titre qualificatif qui désigne un homme et non un ange est établit définitivement par:

 

Es.14: 4 tu te moqueras ainsi du roi de Babylone …

 

ü     Troisième refrain : Ezechiel 27 à 28

 

Ces passages d'Ézéchiel sont une prophétie sur la succession royale des rois de Tyr. Satan n'est même pas mentionné une seule fois dans Ez.28: 1-19. Le contexte des versets de Ézéchiel indiquant clairement que cette complainte s'applique au “roi de Tyr” et non un ange est établit définitivement par:

 

Ez 27.2 Toi donc, fils d’homme, prononce à haute voix une complainte sur Tyr …

 

EZ 27.3 … Tyr, tu as dit: je suis parfaite en beauté.

 

Ez 28.12 Fils d'homme, prononce à haute voix une complainte sur le roi de Tyr, et lui dis: ainsi a dit le Seigneur l’Eternel: toi à qui rien ne manque, plein de sagesse, et parfait en beauté...

 

Précisons que les sanctions contre Tyr et Sidon dans les prophéties des chapitres 25 à 28 d'Ézéchiel, se sont accomplies à la lettre au cours de l'histoire.

 

ü     Quatrième refrain : La tentation de Jésus 

Lorsque l’Esprit Saint Eternel de Dieu s'est manifesté dans la chair, Il s'est incarné dans une chair semblable au péché ayant un esprit charnel qui était dès le départ entièrement soumis à l'Esprit de Dieu qui habitait et tenait parfaitement en bride le corps par lequel Il se manifestait. La différence majeure avec les enfants de Dieu qui naissent dans ce monde uniquement avec un esprit charnel (le vieil homme) dont ils subiront la présence toute leur vie et dont ils sont esclaves jusqu’à ce qu’ils reçoivent l’Esprit de Dieu qui les libèrent de cet esclavage et les soumet à Sa Volonté, est que Jésus était dès sa conception rempli de l'Esprit de Dieu qui soumettait parfaitement sa nature charnelle et qu'Il n'a jamais péché. Dieu s’est manifesté lui-même dans la chair (1 Tm 3.16) : Jésus avait un corps charnel SEMBLABLE à nous sauf qu'il ne participait pas au péché comme les élus:

 

« Puis donc que les enfants participent de la chair et du sang, il en a aussi de même participé, afin que par la mort il détruisît celui qui avait l'empire de la mort, c'est–à–dire, l'accusateur » Hébreux 2.14

 

Ce passage témoigne que l’esprit de la chair, la nature charnelle, Satan, a été crucifié sur la croix. Ceci permet de comprendre que lorsque Jésus est tenté par Satan dans le désert, il ne s’agit pas d’une entité distincte de la nature charnelle de Christ, que le Père en Lui soumettait parfaitement à l’obéissance, mais de l'esprit charnel qui s'exprimait en Lui. L'Esprit de Christ était Tout Puissant pour le faire taire et assujettir le corps:

 

Romains 8:3 Car ce qui était impossible à la loi, parce qu'elle était affaiblie par  la chair, Dieu l'a fait: envoyant son propre Fils dans une chair semblable  à celle du péché; et pour le péché, il a condamné le péché dans la chair.

 

ü     Cinquième refrain: Pierre 

Il est intéressant de remarquer que la Dastier indique elle-même, dans l’égarement de son esprit, que Satan est l’esprit charnel de l’homme:

 

« En Mt 16 verset 17, Jésus déclare à Pierre que les paroles que l'apôtre vient de prononcer ne viennent pas de sa chair, mais ont été directement inspirées ''par le Père dans le ciel''. Donc Pierre, dont il serait vraiment hasardeux et de parfaite mauvaise foi de déclarer qu'il n'était pas alors converti, parlait sous l'onction du Saint-Esprit. Pourtant, cinq versets plus loin !, , Pierre se met à parler par sa chair (et son sentimentalisme), et Satan peut alors parler par sa bouche: Satan est donc bel et bien entré en lui! Pas seulement dans sa bouche, car '' C'est de l'abondance du cœur que la bouche parle''(Mt 12:34) »

24 Novembre 2006

 

« J'ai évidemment oublié de citer Pierre qui en Mattieu 16 entend Jésus lui dire qu'il vient de parler sous l'inspiration du Saint-Esprit, et qui, quelques versets après, s'entend dire par Jésus: ARRIÈRE DE MOI , SATAN. Comme c'est du cœur que la bouche parle, cela signifie que Satan était entré dans le coeur de Pierre, SIMPLEMENT PARCE QU'IL AVAIT LAISSÉ DES PENSÉES HUMAINES DOMINER SUR SON ESPRIT (sagesse humaine = diabolique, dit Jacques, ou sentimentalisme = Reine du ciel )... »

 

Ne voyez-vous pas l’égarement de Michelle d’Astier ? Elle qui veut défendre son gagne-pain se sabre elle-même et dans un imbroglio hypocrite déclare donc que Pierre se met à parler par sa chair et qu’ainsi Satan, en tant qu’entité distincte de lui, peut parler par sa bouche ?!? Quel traitement médical pourrions-nous lui conseiller afin de réduire l’activité intellectuelle de la sorcière de la Vigerie qui semble être une souffrance réelle pour elle, car son esprit n’arrive visiblement plus à en tenir son rythme sans frein, ceci, après avoir été tellement sollicité pendant des années !

 

Le texte n’indique aucunement que Satan est entré dans le cœur de Pierre. Lorsqu’il est question de ‘’l’abondance du cœur’’ il ne faut pas rejeter tout le contexte de l’Écriture qui indique qu’il n’y a rien venant de l’extérieur de l’homme qui le souille mais uniquement ce qui est intérieur à son cœur, aussi que chacun est tenté lorsqu’il est attiré et amorcé par sa propre convoitise, etc:

 

Marc 8.31  Et il commença à leur apprendre qu'il fallait que le Fils d'homme souffre beaucoup, et soit rejeté des anciens, et des principaux prêtres et des scribes, et qu'il soit mis à mort, et qu'après trois jours, il ressuscite. 32  Et il tenait ces propos ouvertement. Et Pierre le prit avec lui et commença à le reprendre. 33  Mais Jésus se tournant et regardant ses disciples, reprit Pierre, disant: Va-t'en derrière moi, Satan; car tu n'apprécies pas les choses de Dieu, mais les choses des hommes. 34  Et après qu'il ait appelé la foule à lui, ainsi que ses disciples, il leur dit: Quiconque veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, et qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive. 35  Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; mais quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi et de l'évangile, la sauvera. (KJV)

 

« Arrière de moi, Satan; car tes pensées ne sont pas aux choses de  Dieu, mais à celles des hommes »(Ostervald)

 

Selon ce que déclare Michelle d’Astier, en rapport avec les propos de Christ, qu’aurait donc fait de plus Satan ? Puisqu’il est indiqué que Jésus censure/reprend Pierre (verset 33), que c’est donc Pierre qui parle, et sinon, que Satan ne s’attache pas aux choses de Dieu mais aux pensées des hommes ! Qu’est ce que Satan aurait donc fait ? Quelle aurait donc été son intervention en tant qu’entité distincte de l’homme ? Car même si il était question de Satan qui entre dans le cœur de l’homme, Jésus indique que la pensée qui a été exprimée par la bouche est une pensée humaine, générée par l’homme, et comme le reconnaît la Dastier elle-même, c’est Pierre qui parle. Le texte n’indique nulle part que Satan serait entré dans le cœur de l’homme pour faire parler Pierre.

 

ü     Sixième refrain: Judas 

Évidemment, celui-ci ne pouvait passer inaperçu étant donné qu’il est écrit:

 

« Or Satan entra dans Judas, surnommé l'Iscariote, qui était au nombre des  douze » (Lc 22.3)

 

« Et après que Judas eut pris le morceau, Satan entra en lui. Jésus donc  lui dit: Fais au plus tôt ce que tu as à faire. »(Jn 13.27)

 

Les exorcistes de tous poils y ont vu immédiatement ce qu’ils voulaient y voir, en l’occurrence ici, une entité distincte de la nature charnelle de Judas, qui aurait pénétré Judas et se serait servi de lui comme véhicule. Or nous voyons que déjà Judas est présenté dès le début du ministère de Jésus comme un démon parmi les apôtres:

 

Jn 6.67 Jésus dit donc aux douze: Et vous, ne voulez-vous point aussi vous en  aller? 68  Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles  de la vie éternelle; 69  Et nous avons cru, et nous avons connu que tu es le Christ, le Fils du  Dieu vivant. 70  Jésus leur répondit: Ne vous ai-je pas choisis, vous douze? et l'un de  vous est un démon. 71  Or, il parlait de Judas l'Iscariote, fils de Simon; car celui-ci devait  le trahir, lui, l'un des douze.

 

Jésus ne dit pas que l’un des douze a un démon mais que l’un des douze hommes qu’il a choisit est lui-même un démon. Une personne qui s'oppose volontairement à Christ est qualifié de "démon" par la Parole de Dieu; tout simplement parce qu'elle devient la représentation officielle des ombres sinistres dans ses pensées qui s'expriment à travers son corps. Nous savons que Judas fut un agent secret du roi Hérode et complotait avec lui et les Pharisiens pour faire mourir Jésus. Judas est d'ailleurs également présenté dans l’Évangile comme un voleur (un larron) et un fourbe, un hypocrite:

 

Jn 12.2 On lui fit là un souper, et Marthe servait, et Lazare était un de ceux  qui étaient à table avec lui. 3  Alors Marie ayant pris une livre de parfum de nard pur, d'un grand prix,  en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux; et la  maison fut remplie de l'odeur du parfum. 4  Alors Judas l'Iscariote, fils de Simon, l'un de ses disciples, celui qui  devait le trahir, dit: 5  Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner  aux pauvres? 6  Il disait cela, non qu'il se souciât des pauvres, mais parce qu'il était  larron, et qu'ayant la bourse, il portait ce qu'on y mettait. 7  Jésus lui dit donc: Laisse-la faire; elle a gardé ce parfum pour le jour  de ma sépulture.

 

Car Judas déclarait s'inquiéter pour les pauvres, pour dissimuler par une apparence mensongère ses véritables motivations, et l’Écriture précise qu'en fait Judas se fichait des pauvres et n’avait d’intérêt que pour l’argent qu’il volait dans la bourse réservée à cet effet. Nous sommes loin de l’explication niaiseuse de la Dastier:

 

« Jésus dit de lui qu'il est un démon (Jn 6:70), simplement parce qu'il a le cœur partagé et qu'il aime un peu trop l'argent : combien de chrétien sont dans ce cas »

 

Avant même le repas au cours duquel Jésus indique qui est le traitre parmi les douze, et aussi que Satan entra dans Judas, il est déjà écrit que le Diable avait déjà mis au cœur de Judas de trahir Jésus:

 

Jean 13.1 Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue pour  passer de ce monde au Père, comme il avait aimé les siens qui étaient  dans le monde, il les aima jusqu'à la fin. 2  Et lors du souper (le Diable ayant déjà mis au coeur de Judas l'Iscariote,  fils de Simon, de le trahir), 3  Jésus sachant que le Père lui avait remis toutes choses entre les mains,  et qu'il était venu de Dieu, et qu'il retournait à Dieu, 4  Se leva du souper, ôta son manteau; et ayant pris un linge, il s'en  ceignit. 5  Ensuite, il mit de l'eau dans un bassin, et se mit à laver les pieds de  ses disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. (Ostervald)

 

« le Démon ayant déjà mis au coeur de Judas Iscariot » (Bible Martin)

 

« l'esprit accusateur ayant déjà mis au coeur de Judas l'Iscariote » (Bible de l’Epée)

 

Avant même ce repas,  la trahison de Judas contre Jésus avait déjà été conçue dans son coeur. Et si le texte indique clairement que le démon est celui qui mis au coeur de Judas ce dessein diabolique, Jésus affirma aussi que l'un des douze était un démon, cela sans ambiguïté, sans jeu de mots, sans entourloupe évangélique qui expliquerait que Jésus dit que l'un des douze est un démon mais qu'en fait Il veut dire que l'un des douze a un démon auquel il est soumis et qui aurait donc été manifesté par l'homme lui-même étant son véhicule. Or, ce raisonnement de toute façon ne tiendrait pas puisque les évangéliques exorcistes déclarent que Satan, en tant qu'entité distincte de la nature charnelle de Judas, serait entré bien plus tard en lui pour le posséder et le diriger à trahir Jésus quelques heures après cette possession ?!? Selon leur raisonnement Judas était donc possédé entièrement d'un démon (selon eux, en tant qu'entité distincte de sa nature charnelle), mais qu'en plus Satan aurait pénétré Judas par la suite pour le posséder ?!?

 

Nous retrouvons cette narration dans Matthieu et Marc qui apportent un détail supplémentaire: un événement de plus qui se produisit avant le premier jour de la fête des Pains sans levain, et donc avant le fameux repas:

 

Mt 26.14 Alors l'un des douze, appelé Judas l'Iscariote, s'en alla vers les  principaux sacrificateurs, 15  Et leur dit: Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai? Et ils  lui comptèrent trente pièces d'argent. 16  Et dès lors il cherchait une occasion favorable pour le livrer.

 

Le texte continue avec le repas au cours duquel ‘’Satan entre dans Judas’’:

 

Mt 26.17 Or, le premier jour de la fête des Pains sans levain, les disciples  vinrent à Jésus et lui dirent: Où veux-tu que nous te préparions le  repas de la pâque? 18  Et il répondit: Allez dans la ville chez un tel et lui dites: Le Maître  dit: Mon temps est proche; je ferai la pâque chez toi avec mes disciples. 19  Et les disciples firent comme Jésus leur avait ordonné, et préparèrent  la pâque. 20  Quand le soir fut venu, il se mit à table avec les douze. 21  Et comme ils mangeaient, il dit: Je vous dis en vérité que l'un de vous  me trahira. (Marc 14.10-11)

 

Lors du repas Jésus va montrer pleinement à Judas, le fourbe qui se croyait au-dessus de tout soupçons, que le Maître connaît toutes choses, y compris les desseins des coeurs et que Judas est démasqué:

 

Jean 13.10 Jésus lui dit: Celui qui s'est baigné a besoin seulement qu'on lui lave  les pieds; puis il est entièrement net. Or, vous êtes nets, mais non  pas tous. 11  Car il savait qui était celui qui le trahissait; c'est pour cela qu'il  dit: Vous n'êtes pas tous nets. 12  Après donc qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut repris son manteau,  s'étant remis à table.

 

Tout d'abord Jésus évoque au grand jour l'existence d'une trahison parmi les douze:

 

Jean 13.21 Quand Jésus eut dit cela, il fut ému en son esprit, et il rendit ce  témoignage: En vérité, en vérité je vous dis, que l'un de vous me trahira. (Mt 26.21; Mc 14.18)

 

Cette déclaration de leur Maître troubla les disciples et les attrista:

 

Jean 13.22 Et les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il  parlait. 23  Or, l'un d'eux, celui que Jésus aimait, était couché à table vers son  sein. 24  Simon Pierre lui fit signe de demander qui était celui de qui il parlait.

 

Mt 26.22  Et ils furent fort affligés, et chacun d'eux se mit à lui dire: Seigneur, est-ce moi?

 

Judas, le fourbe, va alors jouer sur les apparences et imiter la tristesse des autres disciples:

 

Mt 26:25  Et Judas, qui le trahissait, prenant la parole, dit: Maître, est-ce moi?  Jésus lui répondit: Tu l'as dit! (Mc 14.19)

 

Jésus donne même un signe: celui du morceau de pain:

 

Jean 13.25 Et lui, s'étant penché sur le sein de Jésus, lui dit: Seigneur, qui  est-ce? 26  Jésus répondit: C'est celui à qui je donnerai un morceau trempé. Et ayant  trempé un morceau, il le donna à Judas l'Iscariote, fils de Simon. 27  Et après que Judas eut pris le morceau, Satan entra en lui. Jésus donc  lui dit: Fais au plus tôt ce que tu as à faire.

 

Lors du repas, Judas avait déjà rencontré auparavant les principaux sacrificateurs pour comploter contre Jésus. Judas était déjà un traitre, avant même le premier jour de la fête des pains sans levain.

 

Concernant le verset:

 

« Et après que Judas eut pris le morceau, Satan entra en lui. Jésus donc  lui dit: Fais au plus tôt ce que tu as à faire.»(Jn 13.27 ; Luc 22.3)

 

Nous pouvons dire, comme lorsque Jésus déclare à Pierre « Arrière de moi, Satan; car tes pensées ne sont pas aux choses de  Dieu, mais à celles des hommes »: si le ''Satan'' dont il est question dans ces passages était une entité distincte de la nature charnelle de Judas qui serait entrée dans Judas, qu'aurait été son action ? Qu'est ce que Satan aurait fait de plus ? Puisque le projet de judas de trahir Jésus avait déjà été conçu dans son coeur, que Judas avait déjà trahi Jésus en allant voir les principaux sacrificateurs et qu'il attendait le moment propice pour livrer Jésus: Tout était déjà arrêté.

 

Que signifie ce texte car assurément il n'a pas le sens que l'incohérence des évangéliques exorcistes lui donne ? Le fait qui nous est dit dans Jean 13:27, que Satan entra en Judas; ne doit pas être compris dans le sens qu'une force extérieure pénétra en lui, mais que l'adversaire surgit en lui. Le mot "Pénétrer" ici vient du Grec "eiserchomai" et indique selon la Concordance de Strong, "un point atteint d'un but spécifique et continuel". Le Dictionnaire Grec-Français de J.Planche nous dit que ce mot signifie d'une manière figurative: "entrer dans ou venir à l'esprit", nous indiquant que "les ombres" ténébreuses des pensées de Judas de trahir Jésus surgirent dans son esprit, car le moment était propice à l'accomplissement de sa mission infernale.

 

ü     Septième refrain: Le Livre de l’Apocalypse

Ce texte de l'Apocalypse doit être interprété dans le contexte historique présentant sous la forme d'une image des faits réels. Chaque image qui nous est présentées dans le ch. 12 de l'Apocalypse se rapporte à un évènement spécifique dans la vie de Jésus contenue dans les Évangiles, et touche le développement graduel de l'histoire du Christianisme:

 

« le grand dragon le serpent ancien, appelé le Diable et Satan » (Ap.12:9)

 

Le terme Dragon qui signifie l'illuminé et le brillant, et qui s'applique dans le sens secondaire au Souverain d'une nation, vient du Grec “Drakon”. Ce mot vient de “Derko” et signifie: voir clair, être éclairé, jeter de l'éclat, briller:

 

''Le mot Dragon, suivant les idées auxquelles on l'associe d'ordinaire, est bien fait pour égarer le lecteur en rappelant à son esprit les Dragons fabuleux et ailés de l'antiquité. Quand cette divine description fut donnée (dans l'Apocalypse), l'expression de Dragon n'avait point ce sens-là chez les auteurs sacrés ou profanes. Le Dragon des Grecs, dit Pausanias, n'était pas autre chose qu'un grand serpent… Dans la mythologie du monde primitif, le serpent est universellement le symbole du soleil; comme le soleil était la grande lumière du monde physique, ainsi le serpent était considéré comme la grande lumière du monde spirituel, qui donnait à l'humanité la connaissance du bien et du mal”

Alexandre Hislop - Les Deux Babylones.

 

Dans l'antiquité, le serpent ou le Dragon, fut le symbole du culte d'adoration du Soleil avec son représentant officiel qui était considéré comme Dieu et Messie. Nous le trouvons chez les babyloniens, les Perses, les Grecs, les Égyptiens, les Syriens, les Romains, et même chez Israël.  Dans les Amériques, nous le retrouvons chez les Toltèques, les Mayas, les Aztèques, et les Incas.  Les traditions du serpent sont innombrables; les Égyptiens appelaient le serpent du Soleil “Knepti”, le serpent royal, qui devint chez les Grecs, “le Basilik”.  Or ce dernier nom est d'une importance capitale, car il signifie “le roi” ou “le Souverain”, celui qui représentait la divinité sur la terre et qui avait le pouvoir de vie et de mort.  La relation entre Dragon et Souverain est incontestable et nous indique une seule et même chose. Le Dragon a plusieurs visages à travers l'histoire; mais dans le contexte historique de Ap.12:4, celui qui nous est présenté fait référence à la royauté des rois Hérode qui fut précipité de son pouvoir sur Israël ainsi qu'à la naissance du Seigneur Jésus:

 

« le dragon s'arrêta devant la femme qui devait accoucher, afin de dévorer son enfant dès qu'elle l'aurait mis au monde » (Ap.12:4).

 

« …Lève-toi, et prends le petit enfant et sa mère, et enfuis-toi en Égypte, et demeure là jusques à ce que je te le dise: car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire mourir » (Mat. 2: 13).

 

« Alors Hérode, voyant que les sages s'étaient moqués de lui, fut fort en colère, et il envoya tuer tous les enfants qui étaient dans Bethléhem, et dans son territoire, depuis l'âge de deux ans et au-dessous, selon le temps dont il s'était exactement informé des sages » (Mat. 2: 16).

 

Venons-en à l'acharnement du dragon lors de la naissance du Messie, la véritable descendance de la femme, le Promis de Dieu. Il se trouve dans une situation désespérément exposée; dans l'étable de Bethléhem se trouve couché un enfant né miraculeusement d'une mère vierge. Or, elle comme son fiancé Joseph sont tous les deux de descendance davidique.  La promesse de Dieu s'est enfin réalisée.  Mais, aussitôt, le dragon se dresse là sous les traits de Hérode le Grand, lequel, ayant appris la naissance de cet enfant, cherche à le tuer…  La naissance du Christ déclencha la violence meurtrière et désespérée des puissances maléfiques contre l'Élu de Dieu.  Hérode chercha à le tuer, mais l'enfant fut mis à l'abri.  Alors le tyran sanguinaire se contenta de se venger sur des innocents en faisant massacrer les enfants de la région de Bethléhem” .- A.R. Kayayan (Le Dieu Invincible)

 

Histoire

L'histoire nous montre qu'en l'an 47 avant Jésus-Christ, Jules César nomma Antipate procurateur de Judée. Ce dernier désigna son fils Hérode comme gouverneur de la Galilée.  A la suite de l'assassinat de César, le désordre éclata en Judée et Hérode s'enfuit à Rome.  Là, en l'an 40 A.J.C., il reçut du Sénat Romain le titre de “roi des Juifs”. Israël qui fut une province de Rome à cette époque, fut donné à Hérode comme royaume, pour redevenir une province après sa mort.  Ainsi Israël redevint un royaume subtilement et sournoisement par l'autorité d'une puissance hostile à Dieu; fait historique qui n'est pas pleinement réalisé de nos jours. Hérode revint de Rome en l'an 37 A.J.C., et avec l'aide des légions Romaines, il s'empara de Jérusalem, la Cité du Dieu Vivant, tout en empêchant la profanation du Temple et le pillage pour ne point irriter le peuple plus qu'il fallait; tout comme un bon politicien qui agit en hypocrite.  Il était hais et détesté de ses sujets Juifs, mais il était néanmoins accepté par les Grecs et les Romains qui le considérait comme un roi allié et un ami intime de César.  Quoiqu'il accrut considérablement la splendeur de Jérusalem par la restauration du Temple; il pliait volontairement le genou à Rome, et n'hésitait pas à offrit des sacrifices au dieu Jupiter, identifié par Hislop comme Nimrod.

 

Selon le Dr. Leonhard Schmitz, dans son “Manuel d'Histoire Ancienne”:  “Jules César agissait en fonction de Pontifex Maximus, c'est à dire “Souverain Pontife”; lorsqu'il fit la célèbre reforme du Calendrier”.  Ce fut par une étrange coïncidence, que Hérode reçut sa royauté et son royaume du Sénat Romain après l'assassinat de César, au moment ou Rome était sans Souverain Pontife.  Il en advient donc que Hérode, dans ses fonctions royales et ses sacrifices à Jupiter, devint représentant de Nimrod comme Souverain Pontife sur Israël; c'est à dire “le Dragon”.

 

La prophétie de Daniel

« Ce roi fera donc au gré de ses désirs » (Dn 11.36) Selon W. Stewart McCullough, ceci correspond au fait “qu'après s'être emparé de Jérusalem et littéralement massacré tous les partisans d'Aristobolus II, pour ensuite tuer tous les membres du Sanhédrin; Hérode prit la responsabilité d'établir lui-même des souverains sacrificateurs selon son coeur.  Il choisit pour ceci, Ananel, un Juif Babylonien”. Ce fut en effet ce même Ananel ou Anne qui s'opposa à Jésus et le livra à Pilate pour être crucifié; et qui par après fit jeter en prison les apôtres Pierre et Jean (Lc.3:2; Jn. 18:l3,24; Ac.4:6). « Il s'élèvera, il se glorifiera au-dessus de tous les dieux » (Dn.11:36). Ceci signifie que Hérode, agissant en tant que représentant de Nimrod ou Lucifer, usurpa le trône de David réservé à Christ en s'y asseyant; s'élevant et se glorifiant lui-même dans le ciel et la Cité de Dieu.  Il signifiait ainsi d'une manière subtile qu'il était lui-même le Messie si longtemps attendu par les Juifs.  Il est reconnu en effet, que le parti politique des Hérodiens croyait fermement que le roi Hérode était le Messie. Ainsi lorsque Hérode fut assis sur le trône de David, nous pourrions dire que Satan fut assis sur le trône de Dieu et régnait sur Israël, le peuple de Dieu; tout comme le Souverain Pontife de l'Église Catholique prétend être le chef de tous les Chrétiens. C'est ainsi que Hérode, comme “la petite corne” eut “une plus grande apparence que les autres” (Dn.7:20); ce qui correspond “au grand dragon qui apparaît dans le ciel” (Apoc.12:3).  En plaçant le Dragon dans le ciel, l'Apocalypse nous indique qu'il est élevé dans une position exalté. Ceci fut exactement la position de Hérode comme prétendu roi d'Israël et faux Messie; position aspirée par tous les Papes de Rome.

 

La guerre des anges

Sachant que le Dragon correspond à la dynastie des Hérodes sous l’empire Romain; qu'en est-il donc de cette guerre des anges mentionnée dans le ch.12 de l'Apocalypse? Le style imagé du texte dans son contexte historique se rapporte à cette prophétie de Daniel:

 

« Je vis cette corne faire la guerre aux saints et l'emporter sur eux, jusqu'au moment où l'Ancien des jours vint donner droit aux saints du Très-Haut, et le temps arriva où les saints furent en possession du royaume » (Dn.7:21,22).

 

Cette guerre angélique représente le combat entre Jésus et ses disciples contre les forces Sataniques dans ceux qui dominaient et étaient les autorités en Israël; telle que la dynastie des rois Hérodes, le parti des Hérodiens, les Pharisiens et les Sadducéens (Mat.22:15,16; Mc.3:6; 12:13). En plus, la Parole nous indique clairement que Hérode Antipas fit couper la tête de Jean Baptiste; Hérode Agrippa I fit maltraiter les membres de l'Église, fit mourir par l'épée Jacques, et fit arrêter Pierre et le jeta en prison.  Et finalement, ce fut Hérode Agrippa II qui fit mettre Paul en chaîne et l'envoya à Rome pour comparaître devant César. Pour ce qui concerne la chute du Dragon, elle représente la chute de la dynastie des rois Hérodes comme Souverain Pontife sur Israël; laissant ce titre audacieux et blasphématoire aux Empereurs de l'Empire Romain.  Ainsi cette “tête fut comme blessée à mort, mais sa plaie mortelle fut guérie” (Ap.13:3).

 

ü     Huitième refrain: Job et Satan

Avant tout, il faut se rappeler que le terme ‘’Satan’’ n’est pas un nom propre mais un nom commun qui signifie ‘’adversaire’’. Aussi, il faut se demander qui donc est le Satan de Job que le Livre de Job mentionne ?

 

« Or, les "Ben Ha' Elohim" (fils de Dieu) vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan aussi vint au milieu d'eux » Job 1.6; 2.1

 

Il est reconnu que l'existence de Job est antérieure à Moise qui en écrivit l'histoire. Et il est très significatif que les mêmes termes "Ben Ha Elohim" ou "fils de Dieu" sont utilisé par Moise dans les seuls passages de l'Ancien Testament avec Genèse 6.l-4 et Job 1.6; 2.1; 38-7. Ceci indique fortement que Job exista dans cette période où il y avait des "géants" sur la terre après le Déluge, comme l'avait dit Moise:

 

« Les géants étaient sur la terre, en ce temps-là, et aussi dans la suite. » Genèse 6.4 (version Ostervald)

 

Et place également Job au temps de Nimrod qui est nommé "un géant" dans la Bible Septante Grecque. Les fils de Dieu furent les hommes de Dieu de ce temps qui s'assemblèrent à un moment donné, pour adorer dans la présence du Seigneur et lui offrir des sacrifices, et non des anges comme les évangéliques le voient. Il s'agissait des moments des saisons de dévotions solennelles du peuple de Dieu correspondant à l'enseignement de Moise:

 

« et le septième jour, il y aura une assemblée solennelle en l'honneur de l'Éternel, ton Elohim (Dieu) » (Deut.16:8).

 

David ajoute à ceci:

 

« Elohim (Dieu) se tient dans l'assemblée de Dieu; il juge au milieu des élohims (dieux) » Psaumes 82.1

 

Et la généalogie de Jésus, indiquée à rebours dans l’Évangile de Luc, se termine d’ailleurs par « ... D'Énos, de Seth, d'Adam, fils de Dieu » Luc 3.38

 

Selon Moise, il n'existe aucune confusion sur qui sont les "fils de Dieu"; car s'ils sont fils de Dieu, ils sont aussi des enfants de Dieu; et c'est ce que nous voyons dans le livre de Deutéronome:

 

« Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Elohim (Dieu) » De.14.1

 

« Moise et les sacrificateurs, les Lévites, parlèrent à tout Israël, et dirent: Israël, soit attentif et écoute. Aujourd'hui, tu es devenu le peuple de l'Éternel, ton Elohim (Dieu) » De.27.9

 

Or d'après ces textes, il est clair que les fils de Dieu ou fils d'Elohim, ne sont pas des esprits incorporels tels que les anges; mais des êtres humains qui sont appelé à observer la Parole de Dieu afin d'être son peuple. Ceci est confirmé d'avantage par Jésus Lui-même:

 

« N'est-il pas écrit dans votre loi: j'ai dit: Vous êtes des dieux? Si elle a appelé dieux ceux à qui la Parole de Dieu a été adressée... » Jean.10.34, 35

 

Dans ces paroles, Jésus se réfère aux Psaumes de David:

 

« J'avais dit: Vous êtes des élohims (dieux), vous êtes tous des fils du Très-Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes » Psaumes 82.6,7

 

Nous voyons ainsi que Moise et David font référence au peuple d'Israël par l'expression "fils de Dieu".  Il en advient que la signification et l'application de cette expression est inviolable. Ce qui nous indique que les fils de Dieu dans le livre de Job (Job 1:6; 2:1) sont nul autre que les saints qui se réunissent pour rendre un culte d'adoration à l'Éternel, leur Divinité. Nous voyons aussi dans cette réunion des enfants de Dieu, que certains d'eux furent mécontents et jaloux de la prospérité de Job. Ils se déclarèrent ainsi par leur attitude les "adversaires" de Job. Or, le mot "adversaire" en hébreu est "Satan".  Ces mécontents trahirent Job aux Sabéens et aux Chaldéens (Job 1:15,17) de la même manière que Juda trahit Jésus aux Pharisiens et aux Sadducéens. La mention des Chaldéens dans le livre de Job est particulièrement intéressante dans le contexte de la foudre qui tomba sur la maison des enfants de Job, et sur la maladie qui le frappa.  Alexandre Hislop, dans son oeuvre remarquable "Les Deux Babylones", nous révèle des faits étonnants sur les pouvoirs que possédaient les Chaldéens:

 

« Nous avons la preuve qu'à une époque reculée, les prêtres des mystères Chaldéens, connaissaient la composition du feu formidable des Grecs qui brûlait sous l'eau et dont on a perdu le secret; or il n'y a pas le moindre doute que Nimrod en s'élevant au pouvoir, se servit de ces secrets scientifiques et surnaturels, que lui seul et ses associés connaissaient » 

Alexandre Hislop - Les Deux Babylones

 

Éliphas Lévis, dans son "Histoire de la Magie", nous dit que Nimrod:

 

« fut couronné de rayons, et son corps était entouré d'un aura qui rayonnait l'or comme le soleil. On se prosternait lorsqu'il passait, et l'insensé qui oserait sans ordre franchir le seuil de son palais, était immédiatement frappé de mort sans massue et sans glaive, mais par une main invisible, tué par la foudre, terrassé par le feu du ciel »

 

Lévis ajoute que les Chaldéens étaient des initiés de la lumière de l'énergie psychique et pouvaient envoyer à leur gré le trouble ou la paix dans les âmes.  Il leur était donc possible de provoquer des maladies par la science occulte qu'ils possédèrent. Ce qui est doublement intéressant, est que Nimrod (Genèse 10.8-12) fut considéré dans l'antiquité, comme l'incarnation de Satan, nous dit Hislop; il fut déifié comme le dieu Soleil et déclaré le père des dieux mythologiques, d'où une des significations du mot "Babel" qui veut dire "la porte des dieux". Sur le plan historique, il existe de fortes possibilités que le Satan de Job, son "Adversaire", fut nul autre que Nimrod.  Celui-ci se serait présenté dans une convocation obligatoire des "fils de Dieu" pour rendre un culte à l'Éternel.

 

ü     Neuvième refrain : Ananias et Saphira 

Ce point ayant déjà été évoqué précédemment, je ne le réitère pas ici:

 

I. LE COMBLE DE LA SORCIÈRE:

 

« Il est très malsain de voir des démons partout ... Ma priorité, ce n'est donc pas de voir ''la petite bête'' (ou des gros démons! ) chez les autres !''Mais Dieu m'a donné la mission un peu particulière de ramener la délivrance dans le Corps du Christ, dans la mesure de mes moyens. »

Le vendredi 24 novembre 2006

 

Un bref aperçu sur son blog permet au contraire de voir que Michelle d’Astier de la Vigerie est une personne malsaine et néfaste qui voit justement l’expression de démons partout, même là où il ne s’agit pas de manifestations démoniaques. Cela est particulièrement manifesté d’une manière odieuse et perverse envers la personne des enfants auxquels elle prête des attitudes et des intentions démoniaques.

 

***

 

RÉSUMÉ

 

Ces différents points de reniement de la Parole de Dieu par Michelle d’Astier, ici numérotés, ne constituent bien évidemment pas une liste exhaustive. Il n’était d’ailleurs pas nécessaire d’en établir une dizaine car un seul de ses rejets est affirmé avec suffisamment d’aplomb pour l’identifier immédiatement comme une fausse prophétesse, une fausse chrétienne et donc une anti-Christ. Cependant, que le Seigneur Jésus-Christ, Lui qui est l’Esprit Saint Eternel, YHWH, bénisse ce travail qui expose et décortique plusieurs des doctrines démoniaques de Michelle d’Astier de la Vigerie. Que celui-ci soit une occasion de permettre à ceux qui sont troublés, en ces temps qui sont les derniers, d’être encouragés, s’ils hésitaient encore à la condamner comme une fausse chrétienne, étant donné que le genre d’individu telle que La Dastier se présente toujours comme tenant elle-même l’épée de Damoclès au-dessus des têtes, afin de faire taire par l’intimidation occulte le moindre doute qui serait émis.

 

Je laisse à l’étoile du vicaire le mot de la fin pour cette section, avant de passer à ses névroses et ses embourbements psychiques qu’elle transfert sur les autres:

 

« Tout est très clair pour qui sait lire, et le texte ci-dessus facilite la compréhension. Beaucoup de chrétiens préfèrent l'illusion: penser qu'ils seront enlevés alors qu'ils vivent dans le compromis. UTOPIE ! Et combien, quand l'"enfant" aura été enlevé (pas beaucoup, apparemment, sur ce qui se dit EGLISE). Et combien resteront fidèle ensuite malgré la certitude de devoir le payer de sa vie ? Pas beaucoup non plus, sans doute: Jésus a dit que le chemin était très étroit... Si peu de chrétiens aujourd'hui ont la crainte de Dieu. Et s'ils ne l'ont pas, c'est qu'ils se sont fabriqués un faux dieu "amour" (oui, mais aussi juste et trois fois saint, et sévère), un faux jésus, et ont reçu un faux esprit (2Co 11:3): Je te parle de chrétiens qui se disent nés de nouveau et qui se pensent sauvés ! »

10 mars 2008

 

***

 

LE TRANSFERT SUR LES AUTRES

 

Voici un point intéressant concernant les troubles psychiques profond de Michelle d’Astier de la Vigerie qu’elle-même décrit chez les autres: un florilège de l’étoile du vicaire dans toute sa splendeur.

 

Note: plusieurs de ses commentaires sont mis simplement, sans qu’il y ait forcément d’explication: ceux-ci étant suffisamment explicites par eux-mêmes pour que le lecteur attentif qui a suivi tout cet article comprenne. Chacun peut également vérifier la majeure partie des commentaires de la Dastier sur son blog puisque j’ai indiqué les dates, à moins que madame Dastier les ait déjà effacés.

 

1. PARANOÏAQUE

 

« Le complexe de culpabilité engendre toujours des formes de paranoïa : celui qui en est atteint est centré sur lui même en pensant que tout le monde est un ennemi et que tous lui en veulent c'est très courant, à des degrés divers, et nous avons besoin d'être guéris de cela aussi »

http://www.lueur.org/textes/dossier/le-rejet.html

 

« Et comme j'ai aussi été massacrée des années durant par le même type de faux chrétiens- faux disciples (et cela continue), je sais ce dont je parle: Ils ont juste du venin légaliste et religieux, et aucun amour authentique ! Des coeurs de pierre tueurs, qui ont blessés tant de chrétines qu'ils deviennent les meilleurs alliés de Satan pour détruire l'Église, sans même s'en rendre compte ... »

18 mai 2007

 

« ce que je sais, c'est ce que dit la Bible ! Et c'est la Bible qui dit la vérité. Jésus-Christ est la vérité. Personnellement, j'ai cru comme vous, et durant cinquante ans, à des montagnes de mensonges "humanistes"... jusqu'au jour où j'ai su que je ne savais rien car j'avais devant moi Celui qui est la vérité.... vous qui répétez: "Laissez les gens tranquilles", moi, je vous ai laissé tranquille. C'est vous qui venez m'agresser sur mon blog, non le contraire. Alors, qui dit la vérité ? Vous qui inversez les faits ? Ou moi qui prend la peine, par amour pour votre âme, de vous répondre... »

7 mai 2008

 

« tu as raison: je vais ôter ce commentaire. Je ne mets pas en ligne ceux que je viens de recevoir: c'est tout du même acabit, et cela vient de la même personne... Que de haine alors que je ne lui ai rien fait !!!! Ce doit être parce que ce blog en dérange beaucoup ! »

Janvier 2008

 

« Mais Jésus n'a-t-il pas subi les crachats des pharisiens ? Ne vous trompez pas sur la fin: cet homme ne me bénit pas du tout: il me maudit ! La preuve Proverbes 27:14 »

 

« je ne marche pas à l'intimidation »

 

Sans jamais avoir cherché à l'intimider, ce sont au contraire ses troubles psychiques profonds qui la dirigent, qui l'amènent sans cesse à le penser pour toute personne qui s'oppose à son arrogance puisqu’elle n’est pas une femme qui aime Dieu mais qui sert son propre ventre, qui n’a pas l'Esprit de Dieu et dont la manifestation de son esclavage spirituel est pleinement exposée à ceux à qui les yeux sont donnés pour voir. Plusieurs de ses messages audio montrent ainsi clairement les troubles psychiques qui nécessiteraient un enfermement en établissement psychiatrique, et il est inquiétant qu'une personne avec de telles névroses et de tels troubles se ballade en pleine nature:

 

« Ils sont pris de paranoïa aigüe en pensant que tout le monde leur en veut, et qu'ils sont de pauvres petites victimes de leur engagement pour Christ, alors qu'il est évident que beaucoup de voix s'élèvent pour dénoncer ces sites malsains qui leurrent les gens fragiles ou les amers des églises, en publiant des liens sur la Bible et en truffant leur torchons accusateurs de versets bibliques sortis de leur contexte (le diable sait très bien faire !) » Janvier 2008

 

Je rappelle un simple exemple, au lecteur, que pour le passage de Romains 9 concernant Jacob et Esaü, La Dastier enseigne que Dieu l’a rejeté car il faisait peu de cas de la grâce, tandis que la Parole indique que ce choix fut fait avant même la naissance de l’un et de l’autre.

 

Parlant de la Franc Maçonnerie Michelle d'Astier indique à un ''incrédule'':

 

« Même s'ils m'assassinaient sous tes yeux, tu dirais encore que c'est du hasard ? »

15 décembre 2007

 

« Pour moi, si j'avais eu propension à m'enfler d'orgueil (comme tout le monde !), je peux vous assurer que les chrétiens se sont chargés, avec une férocité quasiment inégalable, de le briser... en plus de ce que fait le Seigneur et qu'Il continue à faire. De fait, jamais je n'avais connu dans le monde, en cinquante ans, la méchanceté que j'ai connue depuis que le Seigneur m'a levée dans le ministère. Une méchanceté d'autant plus effrayante qu'elle se pare de vêtements religieux. Je dis cela juste pour que vous ne soyez pas trop inquiet pour moi !... Bien que je ne sois pas vraiment convaincue que vous ne soyez venu qu'animé par l'amour dans votre commentaire !... Malgré le "chère madame" et les bénédictions...Evidemment, ne vous connaissant pas, je peux me tromper !Mais j'ai tellement l'habitude d'être mordue: il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne prennent pas de multiples coups de dents acérés ... de leurs "chers frères" en Christ !

Le lundi 4 juin 2007 réponse faite à Franck David

 

2. MEGALOMANIAQUE

 

« Et si je suis assassinée, on saura d'où cela vient ! Ce n'est pas de la paranoïa : La Franc-Maçonnerie, du moins ses dirigeants à haut degrés, les mieux cachés, n'hésitent pas à assassiner ceux qui dérangent leur plan ! J'ai déjà failli en être victime il y a exactement tente-quatre ans: un accident providentiel (!) qui m'est survenu en Suisse et m'a contrainte de rester sur place plusieurs mois dans un hôpital, m'a fait échapper »

 

Pourquoi aurait-elle été attaquée en 1975 tandis que jusqu'en 1991 elle s'adonnait à la luxure, la nécromancie, l'occultisme etc.?

 

« Oh que si, j'ai compassion de vous ! Je vous l'ai dit: vous êtes aveuglé et volontairement aveuglé. Pour moi qui vient d'un lourd héritage maçonnique, (dont j'ai dû être délivrée) , qui pratique la délivrance sur les enfants ayant reçu ces héritages de malédictions (je vois hélas les effets!), et qui ai été longtemps entourée de francs maçons à haut degré, dont beaucoup avaient des positions gouvernementales,... Pour moi qui ai déjà failli être assassinée par eux il y a environ 30 ans (j'ai dû m'enfuir en Suisse, sur l'insistance expresses d'un autre ami, alors dirigeant de la DST) parce que j'avais, sans le savoir, touché à un de leur trésor de guerre, je vous parle de ce que je connais bien : j'ai vu les deux côtés: leur fraternité diabolique (à laquelle je suis toujours confrontée, et vois de nombreux amis confrontés), et la vraie fraternité du corps du Christ (Satan singe toujours Dieu) Car, entre-temps, j'ai rencontré CELUI QUI EST LA VÉRITABLE LUMIÈRE qui est venue dans le monde, Jésus-Christ...(Jn 1). »

12 décembre 2007

 

« Le diable se déchaîne depuis que j'ai mis cet article en ligne, non seulement par des moyens techniques utilisés par les FM, mais aussi, malheureusement, par des gens se disant chrétiens et qui sont venus verser du venin. On sait qui les manipule, certes pas l'Esprit de Dieu. Amen si ce n'est pas ton cas !!!!! Je dis Amen, car rien ne me fait plus mal que de voir de la méchanceté religieuse, de l'envie camouflée derrière du légalisme, chez des gens qui se prétendent enfants de Dieu, qui ont entendu l'évangile, mais dont le coeur n'a pas été circoncis. Comme le disent plusieurs articles sur ce blog, de Wilkerson, de Katz ou d'autres, ils deviennent les pires ennemis et les pires persécuteurs des vrais chrétiens... en se pensant justes. Oui, c'est à hurler ! »

16 décembre 2007

 

3. ORGUEILLEUSE, ARROGANTE et CONDESCENDANTE

 

Lors d'une ''délivrance'' Michelle d'Astier ordonne au démon d'une personne, sur laquelle elle pratique son exorcisme, de ‘’sortir’’ et le démon refuse , elle indique dans son message qu'elle se sentait blessée dans son orgueil:

 

36min 45 ''les esprit humains se moquaient de moi maintenant ils ne se moquent plus ... je suis contente la trouille a changé de camp''(voir à 33minutes/1h13)

http://video.google.fr/videoplay?docid=2597566701328194066

 

« tes arguments, je les servais alors que tu n'étais certainement pas encore né, et je les entends chaque jour de la part de ceux qui mettent leur intelligence et leur science au-dessus de celles de leur Créateur ! [...] Comme j'étais dans la même arrogante ignorance avant de rencontrer Christ, je ne fais que te tendre la main, et te dire: PASSE DE L'AUTRE BORD POUR ÊTRE SAUVÉ ! »

samedi 15 décembre 2007

 

« [...] JE NE VALAIS PAS MIEUX, j'étais PIRE ! [...] Tu ne te trompais pas, tu ne te lassais pas, quand chaque jour, durant cinquante ans, tu m'as appelée en murmurant : "Michelle... Michelle !". Mais je n'écoutais pas, je ne voulais même pas entendre parler de toi, et je me gaussais de ceux qui prononçaient ton nom. [...] J'étais atteinte de la folie de rébellion des hommes. [...] Tu n'as pas eu d'autre alternative, pour me conduire à toi, que de me briser en miettes »

http://www.voxdei.org/afficher_texte.php?id=867.2.

 

« Tu racontes tout ce à quoi je croyais quand j'avais 20 ans (à la Sorbonne), que je dévorais Theillard de Chardin en pensant que c'était vérité d'évqngile... cela fait quarante -six ans ! Pauvre Rodolphe... si tu n'es qu'un mammifère, fais MEUH !!!! Mais je n'ai encore jamais vu une vache venir écrire sur mon blog ! »

16 décembre 2007

 

« À cinquante ans, malgré une vie trépidante, des études supérieures, avoir exercé de très hautes fonctions, avoir voyagé sur les cinq continents, étudié toutes les religions, avoir lu des milliers de livres, dont des centaines et des centaines sur toutes les spiritualités occultes ou religions du monde, je croyais savoir quelque chose. À CINQUANTE ET UN ANS, je savais que je ne savais rien du tout auparavant, car tout ce que j'avais appris auparavant n'était que mensonges, demi vérités, confusions, impasses et savoirs occultes qui me conduisaient droit en enfer ! Entretemps, j'avais rencontré Jésus, et j'ai COMMENCÉ à apprendre la Vérité !... Alors, ne perds pas ton temps comme moi je l'ai perdu ! Cherche le vrai Dieu, tu trouveras la Porte: Jésus ! je pense qu'en 66 ans, après avoir lu des dizaines de milliers de livres, LU ce qu'il y avait dans le cathéchisme catholique en contradiction flagrante avec la Bible, et comparé mon propre point de vue avec celui de milliers de vrais chrétiens qui ne croient qu'à ce que dit la Bible, je sais ce dont je parle. »

3 mars 2007

 

Rappelons que la Dastier est ''convertie'' depuis une dizaine d'années, d’une conversion qui ne montre aucun fruit véritable.

 

« Dieu dit aussi : "Mon peuple périt faute de connaissance...": donc le peuple de Dieu peut parfois être très ignorant. Ce n'est pas une tare, sauf que cela peut le faire périr. Mais de grâce, ne vous mettez pas au-dessus de ceux qui savent ! Car là, ce n'est plus de l'ignorance, c'est de la sottise et de l'orgueil.... »

16 novembre 2007

 

« La méchanceté religieuse est la forme de méchanceté la plus sinistre qui soit, car elle se pare de beaux habits évangéliques, alors qu’elle dissimule l’orgueil, l’arrogance et la cruauté, l'amour factice, le légalisme »

 http://www.voxdei.org/afficher_texte.php?id=867.2.

 

Or la Dastier aurait pu nuancer en indiquant que la méchanceté religieuse n'est pas toujours cachée, car en ce qui la concerne elle ne dissimule rien, elle s'expose pleinement orgueilleuse:

 

« Quant à des satanistes, ils vont partout, et dans toutes les églises: si je ne représentais pas un danger pour le royaume de Satan, ils ne viendraient pas chez moi déguisés en évangélistes: je les ai tout de même discernés en deux jours, alors qu'ils restent souvent des mois dans les églises sans que personne ne les discerne »

 

L’orgueil chez les autres:

 

« Vous faites preuve d'une fantastique ignorance des choses spirituelles, non seulement celles de Dieu, mais aussi celles du diable. En bref, vous êtes une proie de rêve pour ce dernier, surtout avec votre arrogance ! »

20 juin 2007

 

(lueur) Je combats les illuminatis et je leur ai déjà mis des bâtons dans les roues.

(Michelle) Un message qui commence comme cela, et je sais déjà que j'ai affaire à un orgueilleux (se) !

Le dimanche 28 octobre 2007

 

« désolée de te dire que la Bible nomme ton discours : L'ORGUEIL ! Et Dieu résiste aux orgueilleux. NE REVIENS PLUS: tu es bouché, imperméable, et aveugle ... Que Dieu te montre l'étendue de ta vanité, car ta "logique" n'est basée que sur l'univers visible dont tu ne vois qu'une partie microscopique, alors que tout l'univers spirituel t'échappe ... »

15 décembre 2007

 

« QUELLE AUTRE ORGANISATION A LES MOYENS INTERNATIONAUX, ET SURTOUT DES MOYENS DE CONTRÔLE ASSEZ PUISSANTS POUR LANCER DES ATTAQUES DEPUIS DE MULTIPLES PAYS, contre le blog d'une malheureuse femme seule, parce qu'elle ose mettre en lumière ce qu'ils camouflent si bien ! »

 

Tout le monde devrait convenir que Michelle d’Astier est la seule à avoir le courage et la capacité de mettre en lumière toutes sortes d’hérésie et de falsification de la Parole.

 

« Décidément, pourquoi venez vous semer la confusion ? Tout ce dont vous parlez, ou bien j'y ai participé ou je l'ai côtoyé de près quand j'étais dans les ténèbres, ou bien je l'ai longuement étudié, ou bien j'y ai été confrontée. Mais il faut de la sagesse pour parler de certaines choses et on ne peut le faire que progressivement... »

12 décembre 2007

 

« je le reconnais, tu n'es pas méchant. Tu es juste comme j'ai été durant cinquante ans: je croyais tout savoir ! Il n'est pas question de hauteur: justement, pour rencontrer la Vérité, il faut s'humilier »

16 décembre 2007

 

« Vos propos démontrent en sus une très rare ignorance. L'intelligence, dit la Bible (qui est la vérité et non des fadaises humaines), c'est de connaître Dieu. Quand on ne connaît pas Dieu, on est idiot et insensé ... J'étais idiote et insensée en me croyant intelligente, érudite, et en étant mise au pinacle par des hommes de votre espèce... Un jour, après un brisement qui aurait dû me conduire direct en enfer, j'ai rencontré Christ, ma vie a été bouleversée, le compteur a été remis à zéro, j'ai commencé à vivre la vraie vie, celle que l'on a quand on a rencontré Dieu ! Je vois ce que vous ne voyez pas, j'entends ce que vous n'entendez pas... »

12 mai 2008

 

4. COLERIQUE

 

Michelle d’Astier nous en apprend tous les jours. Et puisque selon elle, il convient de s’en tenir à son point de vue infaillible, étant donné son âge avancé qui lui confère le statut de l’expérience, je commencerai par citer la star:

 

« La caractéristiques de tous les idolâtres, c'est qu'ils deviennent agressifs dès qu'on touche à leur idole: c'est une caractéristique qui permet d'alerter immédiatement ceux qui ont un tant soit peu de discernement. »

 

Il est toujours intéressant de remarquer le comportement des primates dans leur cage car il en dit long sur leur conditionnement. Ainsi, tandis qu’un internaute lui indique:

 

« Bien aimée Michelle Est-il difficile pour toi d'émettre ton avis sans insulter tous ceux qui ont quelque chose de contraire à dire sur le sujet ? Tu crois fermement être dans la vérité. Mais ceux qui pensent ici le contraire que toi ne t'insultent pas aussi rapidement que tu le fais. Peux-tu nous laisser émettre nos opinions sans nous insulter ? »

Le lundi 5 janvier 2009 à 18:25, par Cakpo

 

« Je ne suis pas venu sur ton Blog pour être insulté. Tu manques incroyablement de respect pour les intervenants dès lors qu'ils n'épousent pas tes idées. Saches que lorsque je viens dialoguer sur ton Blog, ce n'est pas pour être conditionné par toi et aller dans ton sens pour être loué. J'ai juste envie d'émettre une opinion et aussi pour apprendre. J'ai déjà félicité plusieurs fois sur ce Blog certains intervenants qui m'impressionnent par leurs commentaires et qui m'apportent. Je crois t'avoir remerciée aussi pour certains éclaircissements que tu as apportés. Alors peux-tu me laisser émettre mes avis sans m'insulter s'il te plait ? Chacun est libre d'émettre son avis et mérite un minimum de respect. Peux-tu comprendre ça ? »

Le mardi 6 janvier 2009 à 11:13, par Cakpo

 

Bien évidemment la Dastier, en plus d’avoir l’attribue de l’immuabilité, a également celui de la légitimité absolue qu’elle interdit à tous, et de ce fait lui répond:

 

« Désolée si tu t'es senti insulté. J'avoue être énervée quand je vois des personnes s'acharner, très souvent inconsciemment, à gommer la position particulière d'Israël, pourtant évidente d'un bout à l'autre de la Bible (y compris en Apocalypse). »

Lundi 5 Janvier 2009

 

Les exemples ne manquent pas et chaque jour qui passe en accumule sur son blog.

 

« je vois cette puissance agissante, et je reconnais m'énerver un peu quand je suis bombardée de commentaires qui dénoncent mes "fausses doctrines" de la part de personnes qui n'ont, à l'évidence, jamais mis en pratique »

 

« tu me trouves agressive ? Oui, je monte au créneau face à l'antisémitisme larvé et hypocrite, et tu en as fait preuve ! En matière d'agressivité, mieux vaut les positions franches que cette position allusive où tu manipules la Parole de Dieu, selon ton coeur (pas très joli joli, ce coeur, apparemment !) pour me traiter de faux prophète !... Cela, décidément, semble être une seconde nature, chez toi, que le côté Tartuffe ! Quand on se camoufle derrière des versets bibliques pour se justifier, c'est exécrable:. À ceux-là, Jésus lançait: "Races de vipères" ! Car rien n'est pire que l'hypocrisie religieuse. Ne reviens surtout pas sur le blog d'un faux prophète... des fois que ce serait contagieux »

mercredi 11 décembre 2008

 

Précisons que le pauvre internaute qui osa lui dire que dans sa propre ‘’ignorance subjective’’ il l’a trouvait agressive, refusait dans ses commentaires d’excuser Israël pour ses tueries et ses méfaits. L’idole étant attaquée, la Dastier a bondi pour mordre.

 

« COMBIEN DE FOIS FAUT-IL RÉPÉTER ICI LA MÊME CHOSE !!!!! Je vais faire des FAQ, comme on me 'a conseillé, pour tous ces entêtés obstinés désespérément aveugles et qui viennent NOUS CASSER LES PIEDS À REPOSER SANS CESSE LES MÊMES QUESTIONS . Je sais que la patience est un fruit de l'Esprit, mais ma patience est usée, élimée, jusqu'à la corde ! »

 

« je n'ai fait que vous répondre par la vérité. Mais la vérité rend souvent enragé ! »

20 juin 2007

 

La Vérité ou l’idolâtrie ?

 

De cette rage qui par de son cœur, La Dastier miroite sur les autres sans jamais s’apercevoir qu’il s’agit de son propre reflet. Et écrit ainsi:

 

« ton agressivité me donne la nausée. Non seulement je l'ai édité, (il se trouve au-dessus) alors que je n'avais aucune obligation d'éditer ton étalage d'ignorance et d'insultes, toi qui as l'outrecuidance blasphématoire de prendre comme pseudo: "La vérité", alors que seul Jésus-Christ est la vérité, mais j'y ai répondu. Puis qu'il en est ainsi, je te boycotte de mon blog. Inutile de "poster": je ne supporte pas les stupides agressifs qui se croient tout permis alors qu'ils ne savent rien. C'est toi qui force la porte de mon blog, PAS LE CONTRAIRE ! Puisque tu ne veux pas entendre de Dieu la vérité, celle de Dieu, pas celle d'un bipède arrogant et aveugle, passe ton chemin... »

Le mercredi 7 mai 2008 à 14:34

 

5. MEPRISANTE

 

« Mais vous ne connaissez pas la Bible et vous n'êtes à l'évidence pas converti... alors, on vous pardonne ! »

 Le jeudi 4 septembre 2008 propos tenus à l’encontre d’une certaine ‘’Colette’’

 

« eh bien, Véritas (bizarre de voler le nom d'une société de contrôle de sécurité !), vous êtes si loin de la vérité que c'en est » pathétique !20 juin 2007

 

« Ma pauvre "mimosa": je n'ai aucun pb à publier ton post: il ne fait que dévoiler ton propre aveuglement et ton ignorance des Écritures... Mais, si tu n'es pas chrétienne, tu es bien pardonnable: le monde entier est aveugle ! »

22 mars 2007

 

« Franchement Philippe, avez-vous trois ans d'âge mental ? Moi, cela fait 48 ans que je suis entourée, puis confrontée aux FM: je connais leurs méthodes, et je suis entourée de témoignages convergents ».

12 décembre 2007

 

« Vous êtes juste ce que j'étais: aveugle... Mais , en Christ, ça se soigne ! »

Mercredi 7 mai 2008

 

« pauvre petit alinea ! ce n'est pas moi qui écris ces choses sur les Illuminati: il y a des milliers de témoignages dans le monde. Vous n'y connaissez rien ? »

16 Novembre 2007

 

Précisons que pour Michelle d’Astier …

 

« J'ai vraiment le regret de te dire que tu n'es pas une lampe ! tu es dans une fausse lumière, NOTRE LUMIÈRE, C'EST CHRIST. DIEU EST LUMIÈRE. JE PRIE LE SEIGNEUR QU'IL OUVRE TON INTELLIGENCE POUR QUE TU COMPRENNES LES ÉCRITURES »

 

« achète une paire de lunettes ou lis plus attentivement avant de critiquer ! »

28 décembre 2008

 

« achète du collyre pour voir avec les yeux du cœur du Seigneur !!!! »

Le lundi 5 janvier 2009

 

« tu parles comme les idéalistes (normal pour ton âge), mais pas comme les réalistes et les gens lucides... Encore moins comme un chrétien qui a vraiment compris la Bible ! »

 

Voici un exemple de commentaire dans lequel la Dastier manifeste son esprit d’envie et d’arrogance. Elle répondait à une personne, qui visiblement était athée, dans un style qui expose un état d’esprit extrêmement malsain et dénué de toute compassion. Or, le témoignage de Christ ne consiste pas à narguer celui qui ne le connaît pas, tel que Michelle d’Astier le manifeste sans cesse.

 

« mon cher Pierre, nous avons tous commencé par être des incrédules avant de rencontrer Jésus-Christ. Donc, vos "convictions", on les connaît. Mais nos "convictions", vous ne les connaissez pas, car vous n'êtes pas né de nouveau. Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; 4 pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu. (&Co 4:3,4)... Hé oui, selon le Saint-Esprit, vous êtes un aveulge et vous périssez... mais évidemment, si vous mettez votre kilo de neurones qui vont disparaître en 4 mn lors de votre mort (votre âme, elle, ne disparaît pas: elle pase en jugement) au-dessus de l'intelligence de Celui qui a créé l'univers, il n'y a pas grand chose à faire, car "DIEU RESISTE AUX ORGUEILLEUX" Au fait, je ne suis pas certaine que vous sachiez que vous avez une âme, et aussi un esprit: forcément, vous ne les voyez pas et vous ne pouvez ni les mesurer , ni les quantifier... mais dans ce cas, vous n'êtes rien de plus qu'une paquerette. Dommage, les paquerettes ne pensent pas ! Elles, oui, partent dans le néant.Il m'a fallu cinquante ans, engluée que j'étais dans vos raisonnements, avant que je fléchisse le genou devant le Roi des rois, que j'ai rencontré, Jésus-Christ. Je vous souhaite vraiment de ne pas attendre si longtemps: car ensuite, on se demande comment on a pu être aussi arrogant, aveugle et bête... Dieu dit: "L'intelligence, c'est de me connaître"... Je vous souhaite de devenir intelligent. Vraiment. Ensuite seulement vous saurez ce qu'est la véritable intelligence, et vous rencontrerez le véritable amour, la véritable lumière, et la véritable paix... Mais il est impossible de franchir cette PORTE sans une grande humilité.

 

PS: j'ai supprimé le lien de votre blog: je doute que votre ignorance des choses de l'esprit et votre ignorance de Dieu soit très attractives pour qui que ce soit ici: mes lecteurs ont généralement dépassé de milliards d'années lumière votre stade de connaissance des réalités non visibles: comme votre âme, par exemple: en voici une réalité non visible dont vous ignorez tout, et surtout l'essentiel: son devenir... mais tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! »

 Le vendredi 15 août 2008

 

6. HYPOCRITE et SOURNOISE

 

Transfert:

 

« Votre esprit est trop persifleur pour que je vous explique ce qui se passe dans ces séminaires: ILS NE SONT PAS POUR VOUS. Ce blog non plus, car je vois que depuis que j'ai fermé les commentaires à Ph Benhamou, il m'envoie quelques-uns de ses amis, dotés du même langage caustique, ironique et méchant, et hypocrite par-dessus le marché. »

24 Juillet 2008

 

« Je vois que tu n'as jamais rencontré Christ, sinon tu saurais que ce n'est pas en pratiquant la loi que l'on devient juste, mais en ayant foi en l'œuvre de la croix. »

 Le mardi 30 octobre 2007

 

Rappelons que la Dastier déclare que la grâce est toujours subordonnée à l’obéissance:

 

« TOUTES LES BÉNÉDICTIONS DIVINES, DANS LA BIBLE, SONT SUBORDONNÉE À L'OBÉISSANCE À LA PAROLE DE DIEU. »

 

« tu sais, Pascal, j'ai quasi 67 ans et j'ai été habituée à la méchanceté humaine dans le monde durant 50 ans avant de servir le Seigneur. Mais, je n'ai jamais rencontré dans le monde la méchanceté que j'ai rencontrée dans le milieu qui se dit chrétien: pharisaïsme, hypocrisie, jalousie, mesquinerie, lâcheté... c'est franchement sinistre de voir ce que l'on voit, chez des gens qui se prétendent chrétiens (mais qui ne le sont certes pas aux yeux de Dieu !)… »

Le lundi 21 juillet 2008

 

« Quant à votre définition du "méchant", voici la définition PREMIÈRE qu'en donne le Larousse, et qui est l'équivalent à ce que disent TOUS LES DICTIONNAIRES: "QUI FAIT LE MAL SCIEMMENT OU MANIFESTE DE LA MALVEILLANCE... dangereux...VOUS N'AVEZ PRIS QUE LA DÉFINITION EN TROISIÈME PLAN DU MOT, QUAND IL EST UTILISÉ DE MANIÈRE TRÈS ÉDULCORÉE: CELA S'APPELLE DE L'HYPOCRISIE et DE LA MAUVAISE FOI. »

Le mardi 29 juillet 2008

 

« c'est bien pourquoi le personnage est dangereux: comme le diable, il sait mélanger le vrai et le faux »

Michelle d'Astier de la Vigerie 12 Janvier 2008

 

« Je reste tout de même TRÈS prudente: on peut avoir tous les fruits de l'Esprit et être trompés par des ragots ! »

 

« j'ai pu éprouver que les catholiques croient souvent davantage leurs prêtres que la Bible, et les prêtres eux-mêmes ne sont pas enseignés sur la Bible, sauf dans le cadre très précis que leur permet le Magistère: c'est-à-dire en occultant une grande partie des Écritures et en en tordant une autre partie. Quel gâchis ! »

20 janvier 2007

 

Tandis qu’elle a besoin de passer les articles contre ses fausses doctrines « à un certain nombre d'amis, responsables et pasteurs chrétiens. Il en ressort une seule chose: on ne peut vous considérer comme chrétien donc je suis en droit de vous poursuivre devant les tribunaux pour calomnie, diffamation, injures, etc.»

 

« Non, je ne savais pas, d'autant que je ne suis pas prophète, mais évangéliste... Mais dis-nous, toi, qui te donne l'autorité de juger si je suis un faux prophète ? T'ai-je annoncé des choses mensongères ? T'ai-je volé ou ai-je tenté de te piller ? ... Alors, je ne peux voir qu'une seule motivation à ta hargne: la jalousie. Mais ça, c'est bien la chose la plus partagée chez les chrétiens mal arrimés à Christ et qui veulent toujours se donner de la valeur par rapport aux autres, et non en se jugeant eux-mêmes d'après la Parole de Dieu, selon Héb 4:12, 13. D'ailleurs, entre ton pseudo et ton mail (que moi seule peut voir), on peut dire que tu bats tous les records de vanité religieuse ! N'aurais-tu pas un problème d'identité à régler ? »

Vendredi 2 Janvier 2009

 

Rappelons que Michelle d’Astier est une exorciste convertie au mithraïsme et professant la justice par la loi, une femme qui erre ça et là dans le monde, pour extirper de ses victimes l’unique source des problèmes de l’homme: leur cœur.

 

Avec la sorcière de la Vigerie ce n’est plus «  Aucune tentation ne vous est survenue, qui n'ait été une tentation humaine » (1 Co 10.13) mais:

 

Aucune tentation ne vous est survenue, qui n'ait été produite par un esprit distinct de l’homme, un ange autrefois pur qui a été déchu avec des ailes et tout le tintouin, ou bien l’esprit d’un mort ou celui d’une tortue, d’une sirène, d’une girafe ou d’un zoo tout entier, qui s’est infiltré en celui-ci à cause de la pratique d’un ancêtre qui a entraîné un lien familial sur plusieurs générations et que Seule, l’Etoile du Vicaire et tous les autres êtres étoilés qui ont cette merveilleux puissance, peuvent chasser ! Après quoi, les délivrés de Michelle d’Astier ne pèchent plus jamais.

 

Mais s’ils pèchent le sort terrible de leur cœur, que Michelle d’Astier a purifié par AMOUR pour leur âme, elle qui se déplace avec tout son pouvoir, n’a pas d’argent mais donne tout pour se connecter sur la toile tandis que toutes les sectes du monde entier la jalousent, la méprisent, la calomnient, l’attaquent et tentent par tous les moyens de la faire taire pour la simple raison qu’elle représente un danger, une menace pour leur plan démoniaque … mais je perds ici le fil du départ … le cœur donc de ceux qui n’appliquent pas toute la loi et ne vivent pas PAR elle après être redevenus immaculés grâce à la Dastier, le cœur de ceux-là se retrouvent avec sept autres esprits plus méchant … des rhinocéros, des requins, des calamars, des iguanes, des esprits de grands-mères aigries, etc. Mais l’Etoile du Vicaire est là ! Elle n’a pas reçu un évangile de Parole mais de Puissance !!

 

La compassion de la Dastier dans son sacerdoce est tellement généreuse qu’elle se veut toujours présente, prévenante et de bons conseils ! Car il faut être vigilant ! Même lorsque l’on est persuadé que toute la ménagerie est sortie, il peut rester des plumes ! Oui oui oui. Il faut donc veiller à obéir à toutes les prescriptions magiques de la sorcière bien aimée, et s’y tenir quotidiennement avec soin ! Là, l’espoir véritable surgit que peut être il n’est plus utile d’appeler La Dastier. A moins que votre assistante maternelle, qui par chance est évangélique, a remarqué que votre fils joue à la dinette !! Si par chance !, votre communauté évangélique est une des rares pas trop nombreuse, votre enfant ne sera pas étouffé par une imposition des mains communautaires réclamant dans les larmes avec un cœur pur (uniquement s’il est certifié délivré par la Dastier) que la passion des voitures miniatures lui soit accordée pour qu’il grandisse désormais d’une manière équilibrée !

 

« As-tu vu que Jésus ne parlait avec virulence que de ceux qui connaissaient la parole de Dieu et la manipulaient à leur profit ? »

Janvier 2009

 

Rappelons que la Dastier a écrit entre autre:

 

« La grâce n'a pas aboli la loi »

Le vendredi 9 janvier 2009

 

Tandis que l’Ecriture déclare:

 

He 7.18 Ainsi, la première ordonnance a été abolie à cause de sa faiblesse et de  son inutilité; 19  (Car la loi n’a rien amené à la perfection) mais une meilleure espérance,  par laquelle nous nous approchons de Dieu, a été mise à sa place. (voir aussi Romains 10.4 ainsi que He 10.7)

 

7. DONNEUSE DE LEÇONS, BARATINEUSE, GRAND PARLEUR - PETIT FAISEUR

 

« Dans nos temps d'apostasie, les chrétiens ne marchent plus par la foi, mais par la méthode Coué: celle de l'utopie et de l'auto-suggestion ! »

 

Serions-nous étonnés qu’étant une hypocrite reconnue, l’étoile du magistère, s’autosuggestionne elle-même en écrivant dans les commentaires de son blog, suite à mon intervention ‘’méchante’’:

 

« Je DOIS croire »

 

Tandis que la Foi véritable est un don de Dieu, c'est-à-dire que c’est Dieu qui produit la foi (Phil 2.13) et c'est la présence même de Christ en ses enfants qui les maintient dans la foi, même dans l'épreuve. Déjà, le fait de dire ''je dois croire'' est un signe d'arminianisme, de libre-choix, et s’oppose à l’Évangile qui déclare que la Foi Véritable est donnée par Dieu, l’homme n’ayant aucun effort à fournir pour croire. Il croit ou non, selon que Dieu lui donne de croire ou non. Mais ce qui est particulier dans la névrose de Michelle d’Astier de la Vigerie est le fait qu’elle juge les autres pour ce qu’elle-même exécute, savoir l’autosuggestion et l’utopie.

 

Ephésiens 2:8  Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi; et cela ne  vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

 

« effet une autre alternative, qui nous évite de passer le jugement dernier: faire partie de l'enlèvement. Après avoir lu quelques dizaines de milliers de livres, fait de hautes études, travaillé dans de très hauts postes dans des ministères ou des Hautes Administrations, parcouru quasiment le monde entier avec de grandes responsabilités, j'étais certainement aussi arrogante et prétentieuse que vous ! Voire plus... J'avais toutefois quelque chose que vous n'avez pas: l'éducation. Vous ne me connaissez pas, et vous vous permettez d'insulter une femme âgée, que vous venez agresser sur son blog sans qu'elle vous demande rien: cela vous classe tout de suite, ne vous en déplaise, dans la catégorie des malotrus »

Lundi 12 mai 2008

 

La personne qui lui avait écrit lui indiquait:

 

« Vous êtes triste a mourir... ET votre ouverture d'esprit est aussi grande que le trou du cul d'une mouche »

 

Un autre exemple:

 

« justement, je ne suis pas catholique et je dénonce le catholicisme, souvent aussi aveugle que vous et ne connaissant pas le vrai Dieu. Âne bâté - Vous permettez que je vous appelle ainsi ? - les incroyants altruistes sont les gens souvent les plus égocentriques qui existent: ils veulent une bonne conscience... Dieu peut les utiliser à leur insu, car il a pitié de ceux qui souffrent... Mais l'amour, le vrai, vient de Dieu et il n'est qu'en Dieu... Tant qu'on n'a pas plié le genou devant le Roi des rois, on ne connaît pas cet amour... donc vous êtes un aveugle ignorant, tâtonnant, et se croyant intelligent »

'Le vendredi 16 mai 2008

 

Michelle d'Astier a dit « Jésus a dit: "SANS MOI, VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE". Rien, c'est rien, ou pire, on ne fait que du mauvais... surtout quand on croit faire du bien aux autres ! »

 

« bien triste compagnie haineuse et  arrogante. Il y a bien longtemps que j'ai remarqué que les gens me taxent de ce qu'ils sont ! »

 

Malheureusement la multitude des commentaires lui ayant toujours indiqués l'arrogance qui est au contraire sa marque de fabrique, sa caractéristique, n'est plus là pour le montrer, puisqu'étant une femme hypocrite en plus d'être une sorcière elle les a effacés. Michelle d’Astier de la Vigerie méprise la Parole de Dieu avec une telle assurance que, devant l'Eternel dont le nom est Jésus, définitivement, elle est une réprouvée.

 

« figure-toi que cela se voyait, le fait que tu ne connaissais pas Dieu ! Comme j'ai longtemps vécu dans tes raisonnements, en me croyant intelligente, et que Dieu m'a fait la grâce de me briser pour que je le cherche enfin, et que je rencontre le Seigneur Jésus, et que toute ma vie bascule, je sais ce que tu vis (pour l'avoir vécu), mais tu ne sais rien de ceux qui ont rencontré Jésus, et ont vraiment commencé à vivre... Un immense abîme sépare les uns des autres: mais il y a une PORTE, UNE SEULE, pour le franchir: cherche-la ! » 14 décembre 2007

 

Quand la Dastier se permet de dire que ‘’pas un iota ne doit bouger !’’ Elle qui ne prend que les iota entre lesquels elle y ajoute ses mensonges !

 

« Capko, tu aimes beaucoup les discussions inutiles, vraiment ! Bien sûr que pour être sauvé il faut croire en Jésus, mais je ne vais pas recommencer pour la énième fois à expliquer tout ce qui est mis en Roms 11: lis-le, et (je vais changer de vocabulaire) OUVRE LES YEUX ET LE OREILLES ! Est-ce insultant ? Et je suis d'accord avec Capko: tu tiens très peu compte de tout l'AT. Pourtant Jésus a dit en Mt 5 que PAS UN IOTA NE DEVAIT EN ÊTRE ÔTÉ, et il se présente comme l'alpha et l'oméga: c'est à dire TOUTE LA PAROLE DE DIEU. N'aurais-tu qu'une demi-portion de Jésus ? Je vais me moquer un peu de toi, en sus: ouvre aussi la bouche pour manger TOUTE LA PAROLE ! C'est une excellente nourriture »

Le mardi 6 janvier 2009

 

Michelle d’Astier se permet aussi de donner des leçons de renoncement de soi:

 

« Je ne connais qu'un seul bon moyen de régler ce pb d'identité: il est très biblique: mourir à soi-même ! Pour le moment on a plutôt l'impression que tu as un très gros MOI, très mal dans sa peau, et qui vient agresser les ministères connus, gratuitement, juste pour avoir l'impression d'exister.... mais si tu veux exister vraiment, il te faut commencer par renoncer à cette vie pour laisser Christ vivre en toi... Cela, ça coûte très cher: la mort du MOI. Cela passe par l'obligation quasi inéluctable de se faire cracher dessus et de recevoir des flèches de la part de gens qui se disent chrétiens, très exactement comme ce à quoi tu te livres contre moi... Manque de pot: j'ai reçu tant de flèches que je suis déjà morte, alors, une flèche de plus ou de moins ! » Le 2 Janvier 2009

 

Tandis quelques jours plus tard elle écrit:

 

« à quoi bon passer 10 heures par jour sur ce blog, donner tout ce travail, si ce n'est que pour recevoir des crachats ! De quoi décourager n'importe qui ! »

 

« Gardez vos crachats, SVP, vous et vos copains m’en avez envoyez pour dix ans en une seule journée’’‘’ entre les mails et les commentaires, j'en ai reçu quatre de ce type depuis 24 Heures. De quoi me donner envie de fermer mon blog tant c'est avilissant, affligeant, attristant ! » Le 10 Janvier 2009

 

Michelle d’Astier se sent dégradée dès lors qu’on la descend de son piédestal et que l’on ose lui tenir tête.

 

8. L’ARGENT, L’APPÂT DU GAIN

 

« A Puriste,

Tu devrais réfléchir un peu plus avant d'écrire n'importe quoi.

Si tu assistais aux séminaires, tu verrais ce que ça coûte en organisation, en énergie et en argent, et tu comprendrais pourquoi cette association est une excellente idée. »

Le mercredi 11 juin 2008 à 00:38, par Annie

 

Dialogue entre un certain ‘’puriste’’ et la Dastier qui expose dans un long monologue une plainte sur sa condition matérielle de la ‘’sauveuse d’âmes’’ qu’elle est:

 

(Puriste) Gloire à Dieu pour tout le fruit de ton travail Michèle ! Et merci à toi. Il n'y a pas de honte à jouir des dons pour servir le Seigneur Michèle. Et je suis d'avis que tu mérites un salaire. Je suis même prêt à te faire un chèque. Cependant, faire une association ne me paraît pas être une bonne idée. Quelque part, c'est le besoin ancestrale de se donner un nom : "faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre." (genèse 11) Cet article est un appel d'argent déguisé. Ce n'est pas grave, mais c'en est une tout de même. Tu demandes une cotisation; et tu expliques pourquoi : Le prix du site internet n'est pas si élevé, même si ça coûte de l'argent. Le mien me coûte uniquement le prix de la connexion, l'abonnement à mon fournisseur téléphonique. Il y a des moyens d'avoir de nombreux services gratuits, des hébergeurs gratuits; évidement, il te faudrait un bénévole pour te servir dans ce domaine. Que Dieu te bénisse et sans rancune.

 

(Michelle) Bonjour puriste mais néanmoins aveugle:

 

-       les attaques sur mon blog m'ont obligée à prendre un serveur dédié: ça, tu ne connais pas ! cela coûte cher par mois.

 

-       Pour pouvoir suivre mon blog, j'ai dû acheter un portable

 

-       en sus de mon ordinateur normal,

 

-       et un ultra light car je ne peux porter de choses lourdes vu mon état physique... cela coûte cher.

 

-       Il avait fallu peu de temps avant que je renouvelle tout mon matériel informatique principal, pas assez performant

 

-       et que j'achète un nouveau Mac,

 

-       plus quantité de logiciels, Word, photoshop, scan,

 

-       imprimante, et autres matériels et logiciels (heureusement que des chrétiens m'en ont aussi offerts et installés gratuitement) : on avoisine déjà, les 2.000 euros, plus le prix de dépannages..

 

-       Sans compter "ta" connexion internet (que j'ai dû mettre en triple pour l'instant pour des questions que tu ne saurais comprendre. Bref, je dépasse largement, en sus, les 150 euro par mois...

 

-       Hébergeur gratuit ? Mais mon pauvre, quand on est à 185.000 contacts/mois, je serais envahie de publicités occultes si je n'avais pas un hébergeur protégé, et PAYANT !

 

-       et bien sûr, je ne compte pas l'électricité,

 

-       les heures passées sur free pour les pannes internet (à 0,34 cm d'euro la minute),

 

-       et encore moins les centaines d'heures passées chaque mois sur le blog...

 

-       Je ne compte pas non plus le fait d'avoir dû bloquer de ma poche, durant huit mois, plus de sept mille euro, pour que les séminaristes d'Annecy aient des chambres dans de bonnes conditions financières...

 

Tout cela, jusqu'ici, je l'ai fait de ma poche, et sans rien demander ! Oh, pardon, quelle horreur, j'ose monter une association pour avoir un outil indispensable, et proposer aux gens qui veulent en devenir membre une petite cotisation "volontaire" ! Sache, ignorant, que beaucoup de salles peuvent être louées à des associations mais pas à des particuliers ! Quand on est très, très loin de certaines réalités (faute de servir vraiment le Seigneur !), et qu'on en parle à tort et à travers, on n'est pas un "puriste", on devient un pharisien plein de jugements bêtes et méchants... Je ne sais quelles étaient tes intentions, malgré ton "sans rancune" un peu facile quand on blesse les gens gratuitement... Je suis sans rancune, mais ce serait juste que toi, tu demandes pardon !

 

Parce que cela m'étonnerait beaucoup, quand je te lis, que toi tu donnes dix heures par jour sept jours sur sept pour le salut des âmes, et, qu'en plus, tu paies pour cela... alors que tu n'aurais aucun salaire (ce qui est mon cas)! Sinon, tu ne serais pas de ceux qui critiquent, mais de ceux qui prient pour les autres et qui les portent, ou les aident, quand nécessaire et dans la mesure de leurs moyens: PARCE QUE TU SAURAIS DE QUOI TU PARLES Heureusement que mon Père céleste, Lui, n'est pas aveugle, et qu'il est généreux et fidèle, car si je devais m'appuyer sur des gens qui tiennent tes raisonnements, il y a longtemps que je serais morte de faim ... ! Je crains que tu aies très mal compris la Bible: relis 2Co 9 et médite... Je ne veux pas de tes chèques: ton cœur n'est pas droit ... 

Le mardi 10 juin 2008

 

Pauvre Michelle ! Ruinée par ses délires hallucinatoires qui l’occupent dix heures par jour et sept jours sur sept ! Tout cela pour le ‘’salut des âmes’’ dont elle se fiche royalement car où est le souci des âmes sans celui de la Vérité ?

 

9. SORCELLERIE

 

« la manipulation en se servant de la Parole est DE LA SORCELLERIE »

Le mardi 30 septembre 2008

 

« ces sorciers "charismatiques" qui foisonnent dans le Corps de Christ parce que les proies y sont faciles: les chrétiens ne soupçonnent pas le mal !! C'est bien pourquoi Jésus nous a demandé de regarder aux fruits, et là, en confirmation, tu avais les fruits de la chair. Et, au lieu des fruits de l'Esprit, l'arrogance, la dureté, l'incapacité de se remettre en question, l'absence de crainte de Dieu ... »

Le lundi 25 février 2008

 

« bien sûr que je suis d'accord. Je dis seulement que certaines formes de sorcelleries sont plus spécialement

attachées à l'Afrique: nous avons les nôtres, elles ne valent pas mieux, elles sont simplement plus cachées et

sophistiquées. De toute façon, il y a une internationale de la sorcellerie à présent: la mondialisation, ce n'est pas que sur les marchés financiers !!!! »

mardi 13 janvier 2009

 

10. TOCS OLFACTIFS dit ‘’entêtement d’une odeur’’ et troubles gastriques:

 

« Mon cerveau, avant de connaître Dieu, était rempli de pourriture et sentait mauvais »

7 mai 2008

 

« Ces sites (Godieu.com et Christobible), faits par Leduc sont nauséabonds... Si vous avez vraiment envie de vomir, allez les voir »

 Le samedi 10 janvier 2009

 

« Je doute sérieusement que ton Leduc, lui, soit accompagné du moindre fruit: son âme est pharisienne, remplie de jalousie et de méchanceté (pléonasme)... J'exagère ? Il n'y a qu'à lire ... c'est nauséabond ! »

 

« j'ai vu quelques démons (physiquement parlant: heureusement que je les VOIS pas la plupart du temps: mais je reconnais leurs manifestations et leurs cris) - J'ai vu Satan UNE fois: c'est inimaginable et irracontable de laideur, d'arrogance, d'intimidation et de haine ! indescriptible ! Mais cela ne m'a pas empêché de le faire partir au nom de Jésus;.. il a laissé derrière lui, quelques secondes, une odeur pestilentielle, que j'ai chassée, elle aussi.. ».

Le lundi 17 septembre 2007

 

11. MANQUE D’AMOUR et COMMENTAIRES RIDICULES

 

« En général [...] ceux qui accusent les autres de manquer d'amour sont eux-mêmes bien incapable de [...] »

Le dimanche 5 août 2007

 

« Pourquoi crois-tu que l'on a mis les fAQ ? précisément pour ne pas à avoir à répondre sans cesse aux mêmes questions !!!!!!! Lis juste 2Co 12: Tu verra que Paul reconnaît avoir un ange de Satan dans la chair, et Eph 4: 26,27, où Paul dit aux chrétiens (!!!! pas aux païens !) que s'ils se mettent colère ils peuvent donner un accès au diable.... Mais cela, on l'a déjà dit cent fois, avec plein d'autres références. Pourquoi me fais-tu perdre mon temps alors que toi tu ne veux pas prendre un peu de temps pour lire ce qui est déjà écrit ? Ce n'est franchement pas de l'amour... »

Janvier 2009

 

« J'aurais pour vous de la compassion pour votre ignorance profonde si vous n'étiez pas aussi venimeux et pédant... Donc passez votre chemin: vous n'êtes pas bienvenu sur mon blog »

12 mai 2008

 

« Ne reviens plus avec ton faux évangile de l'hyper-grâce qui te dispenserait d'obéir à Dieu en matière d'argent: c'est ce qui va couler une grande partie de ceux qui se disent chrétiens s'ils ne se repentent pas et ne reviennent pas de leur mauvaise voie, CAR ILS DÉMONTRENT QU'ILS N'ENTENDENT PAS LA VOIX DE L'ESPRIT ET NE MARCHENT DONC, NI PAR LA FOI, NI PAR L'ESPRIT ! C'est un solennel avertissement que je t'adresse, ainsi qu'à ceux qui raisonnent comme toi ... et ils sont légions, dans nos soi-disant églises, qui parlent d'amour à tout bout de champ mais qui démontrent par leurs œuvres qu'elles ont le cœur froid et sec... »

Le dimanche 13 avril 2008

 

« METS TON NOM ET TON MAIL si tu es un vrai chrétien ! »

 

« Tu n'étales que ton ignorance et ta superficialité. Je ne mettrai plus aucun de tes commentaires en ligne, si tu continues sur ce ton qu'un enfant de trois ans trouverait bête à pleurer... mais puisque tu veux être une bête, continues... Les bêtes, je te le rappelle, finissent souvent à l'abattoir et les singes au zoo ! »

16 décembre 2007

 

« bon si tu étais juste ignorant et que tu demandes pardon, tu es largement pardonné et j'ajoute ma bénédiction ! »

Le lundi 16 juin 2008

 

12 MENTEUR, MENTEUR

 

« Mais au fait, si moi je ne suis pas un faux prophète, c'est que toi tu es une menteuse et un faux témoin, non ? Je te laisse méditer là-dessus.. ».

Vendredi 2 Janvier 2009 propos de M.D.V envers Epouse de CHRIST

 

***

 

  

AVERTISSEMENT


Michelle d’Astier de la Vigerie

UN DANGER POUR NOS ENFANTS

 

 

 

I. SYNTHÈSE

II. LE TÉMOIGNAGE D’UNE PSYCHOPATHE

III. LA VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE

IV. LES SECTES RELIGIEUSES

 

***

 

I. SYNTHÈSE

 

Voici tout d’abord un extrait d’un article dénonçant les pratiques de ces déséquilibrés évangéliques, tels que Michelle d’Astier de la Vigerie, et qui résume parfaitement leurs extravagances mais surtout le danger que ces religieux nuisibles représentent. Cet article s’appuie sur le témoignage honteux d’une assistante maternelle évangélique exorciste, accessible sur le blog de la Dastier et dont plusieurs citations seront par la suite mises en évidence.

 

« J’ai déjà expliqué que tout le monde pouvait être sujet à la possession selon eux, car voyez-vous, rien n’est de nôtre faute, mis à part le fait de ne pas être chrétien fondamentaliste extrémiste, si nous avons un quelconque problème c’est que nous avons un démon. Pour vous exposer plus clairement la croyance et la pratique qui en résulte je vais maintenant m’attacher à un groupe d’humains: les enfants, non pas qu’ils m’importent plus que les autres tranches d’âge, mais parce qu’ils sont incroyablement représentatif et que leur exemple m’a paru le plus clair.

 

Ce qui suit a trouvé sa source sur le blog de Michelle d’Astier de la Vigerie, dans un article concernant la délivrance des enfants, rien n’est de mon invention ni d’une intention partiale contre eux.

 

Cf. LA DÉLIVRANCE DES ENFANTS, par Laurence Vannypen recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, mardi 12 septembre 2006 -

http://www.michelledastier.fr/index.php/2006/09/12/65-la-delivrance-des-enfants-par-laurence-vannypen

 

Les exorcistes évangéliques, l’exemple des enfants:

 

Ainsi donc les enfants aussi peuvent être possédés. Une jeune mère très pieuse racontera l’histoire de ce bébé avec un drôle de regard, souffrant de problèmes psychomoteurs avec ses mains, souvent en érection = pour sur il avait un démon, d’autant plus que le dit bébé poussait parfois des cris de bêtes sauvages, des cris de panique, et qu’il tentait apparemment de se masturber. Mais rassurez-vous tout s’explique, il avait un héritage vaudou venant de chez sa mère. Ceci nous amène à un premier point:

 

Comment un enfant peut-il être possédé ?

 

L’enfant est très sensible au monde spirituel, il peut être possédé dès sa conception s’il y a eu avant lui avortement, fausse couche, mort né, tout cela peut laisser une porte ouverte à des esprits de mort, de suicide, de dépression … et au cas où il y aurait eu viol à des esprits de colère, de rébellion, de meurtre, de guerre, de prostitution, de perversions sexuelles.

 

Mis à part ça l’enfant pourra être possédé par héritage spirituel, à cause des péchés des ancêtres qui entraînent des malédictions non levées s’il n’y a pas eu repentance. De même les relations hors mariage, le gothisme, les activités ésotériques, tout cela fait venir les démons sur l’enfant.

 

Il pourra être possédé:

 

-Par ses propres péchés tels que le mensonge, la désobéissance, la convoitise…

-Par la prise de produits toxiques au cours de la grossesse (alcool, tabac, médicaments…)

-Par ce que les yeux ou les oreilles entendent (télévision, radio, livres, publicités… Toutes choses artistiques diverses n’existant que pour perdre, parmi cela compte le Livre de la Jungle qui serait la porte ouverte aux esprits animaux…)

-Par une éducation incohérente qui donne des esprits de doute, de peur, de confusion, de panique, de manipulation, de rébellion, de surdité, de mutisme…

-A cause de l’école et même dès la crèche, lieux d’apprentissages démoniaques, de pratiques occultes (yoga, Harry Potter, Halloween etc…)

-Par des paroles de malédictions prononcées par les parents, les instituteurs…Le nom du bébé n’est pas sans conséquences, car lorsque l’on prononce le prénom du bébé l’on donne une bénédiction ou une malédiction à l’enfant.

 

Nous en viendrons au second point : Quels sont les points atteints par la possession ?

 

-L’intellect, par le blocage des apprentissages

-Le physique, par les malformations

-Le plan émotionnel, par la colère, les phobies, les peurs…

-Le comportement, un petit garçon se prenant pour une petite fille ou ayant des attirances pour certains jeux féminins, ou l’inverse

 

Comment reconnaîtra-t-on qu’un enfant est « squatté » ? (Pas par un clodo hein, quoique les démons sont peut-être des clodos spirituels, on peut se demander…)

 

Donc selon eux si la perfection se voit à l’œil nu, il en est de même pour le diable: l’enfant sera en effet sujet aux problèmes scolaires, à l’incapacité à obéir, au mensonge, vol, idiotie, à l’autisme, au fait d’être une tête à claques, aux cauchemars, à l’anxiété, à tout ce qui est contre le paix, la grossièreté, l’anorexie, à l’imitation d’animaux, l’entêtement, le rejet, la tristesse, le regard éteint, la passivité, aux maladies chroniques, à l’homosexualité, sera peut-être efféminé, sujet aux TIC et TOC, à la sussions exagérée et tardive du pouce, à avoir un ami imaginaire, à être dépendant de la télévision, d’un animal, d’un objet…), se cognera peut-être la tête contre les murs ou le sol, souffrira de vomissements, de saute d’humeur, aura des gestes impurs, sera probablement timide, convoitera, boudera, détruira, sera peut-être épileptique, sujet aux troubles: langage, vue, ouïe…

 

Pourquoi faudra t’il le délivrer rapidement ?

 

-Afin de dégager la voie en vue du Salut

-Par amour pour Jésus et par obéissance

-Par amour pour l’enfant

 

Les premiers fruits visibles seront simplement le reflet de Jésus dans la vie de l’enfant délivré.

 

J’entends déjà mes lecteurs dire, mais tout ceci, ce ne sont que des choses d’enfants et quelques problèmes psychologiques !

 

Et bien nos exorcistes avaient prévu la question et répondront ainsi:

 

La psychologie est l’une des formes apostates des plus pernicieuses, elle renforce le « moi » alors que la Bible dit de la crucifier. Faire consulter son enfant par un psychologue c’est le mettre en danger spirituel.

 

Quels sont les éléments importants pour la délivrance ?

 

-Demander la capacité, les dons à dieu

-L’enfant doit avoir des parents convertis et sains

-L’enfant doit apprendre à pardonner

-Il faut l’amener à la repentance

-Se séparer de tout objet qui ouvre au démons : peluches, monstres, livres, K7 vidéos, médailles religieuses, statues, icônes, posters, CDs, jeux…

- Proposer une éducation saine, cohérente et ferme

-L’amour

 

Qui pourra pratiquer la délivrance ?

 

-L’instituteur, la nourrice, le médecin, l’éducateur, le tuteur, le responsable spirituel n’importe qui de convertis et de pur.

-Les parents si ceux-ci sont chrétiens.

 

Comment s’y prendre ?

 

Par la « prière de combat », le Saint-Esprit ordonnera au démon de partir. Il faudra prendre l’enfant dans ses bras, lui parler sans crier, etc…

 

A quoi reconnaîtra t’on que la délivrance a lieu ?

 

Par les vomissements de l’enfant, ses pleurs, son agitation, ses cris, bâillements, rots, toux, excréments, urine, soupirs… Il n’y a pas de règle absolue.

 

Comment garder les bénéfices d’une délivrance ?

 

-Par une éducation selon les préceptes de la Bible, sinon les démons reviendront s’emparer de l’enfant, voir même de vous

-En abattant les forteresses qui s‘élèvent contre dieu : la culture, l’éducation, la scolarité, les fausses doctrines, es mauvais comportements devant les enfants, les paroles de malédiction…

-Planter une bonne forteresse : par l’amour, la confiance, la foi en dieu, le respect, l’obéissance, la bonne moralité, la repentance, l’humilité, le renoncement à soi-même, la connaissance de dieu, sans oublier de poser des interdits.

-En partageant sa vie avec Jésus

-En priant sans cesse pour les enfants

-En veillant aux besoins de leur esprit, de leur âme, de leur corps

-En les aimant.

 

Voilà, quoi rajouter d’autres ? Ils s’expliquent eux-mêmes. C’est encore un exemple des dérives extrémistes de nôtre siècle, assez banales aux débuts de millénaires. Ces groupes prônent un obscurantisme médiévalisant que je trouve impardonnable de nôtre temps. L’homme ne change vraiment pas, son contexte évolue, mais lui reste le même, avec ses peurs, ses ambitions, ses envies de pouvoir et de domination. Lorsque l’on voit cela on se prend malgré nous d’un ressentiment envers le Christianisme, je ne goûte cependant pas de ce pain là, ces gens sont fondamentalistes, extrémistes, fermés, et ils ont une grande foi dans tout ça. Pourquoi ? Parce que les prédicateurs trouvent des réponses à tous leurs problèmes ! C’est très déresponsabilisant comme point de vue, rien n’est de nôtre faute, tout est à cause des démons et de nôtre éloignement de dieu. Mais je tiens à dire que cette pratique n’a rien à voir avec le Christianisme, ni avec Jésus, ça n’en est qu’une interprétation malsaine. »

Source : ‘’LES EXORCISTES EVANGELIQUES’’ sur le site du chat ronronnant.

 

***

 

II. LE TEMOIGNAGE D’UNE PSYCHOPATHE

 

[Note : les citations en rouges sont issues du même article LA DÉLIVRANCE DES ENFANTS de Laurence Vannypen, une assistante maternelle exorciste qui a  exercé impunément sa profession pendant dix-neuf années, tout en pratiquant des actes mystiques sur des enfants, à l’insu même des parents.] L'enseignement véhiculé dans les courants exorcistes évangéliques témoigne réellement de l'œuvre de déséquilibrés particulièrement dangereux pour nos enfants. Ainsi nous trouvons sur le blog de la Dastier, le témoignage d’une assistante maternelle, à domicile, évoquant les cas d’enfants possédés:

 

« ...Etienne avait souvent le regard hagard, réagissait lentement aux interpellations et un air idiot était régulièrement son expression de visage. Il présenta rapidement un très net retard psychomoteur qui s’accentuait avec l’âge... »

 

« Ce qui suit n’est qu’une infime partie de ce qui pourrait être dit concernant la délivrance des enfants, tant ce domaine est vaste et chaque cas particulier. Je ne me veux en aucun cas dogmatique et je suis pleinement consciente que vous trouverez certaines affirmations à corriger. Ce que je rapporte n’est en aucun cas exempt d’erreurs mais est en adéquation totale avec ce que j’ai expérimenté »

 

Quelle valeur à l’expérience si celle-ci est basée sur le mensonge et les délires d’une illuminée ? Ce qu’indique cette nourrice exorciste revient à dire que si son expérience était réelle, celle-ci n’était pas nécessairement le fruit de la Vérité, tandis que des enfants en bas-âge l’ont subie:

 

« tout au long des dix-neuf ans d’exercice de mon métier d’assistante maternelle. »

 

« Je n’étais pas très étonnée que la personne concernée par cette expérience soit à ce point « démonisée » car elle était toxicomane et homosexuelle, mais il ne m’était pas possible de croire qu’un enfant, surtout un bébé, puisse être en proie aux démons : c’est si mignon et si innocent un petit enfant. Pourtant, la Bible nous rapporte très clairement deux témoignages de délivrance de deux enfants squattés dont l’âge n’est nullement précisé. »

 

Dès lors que l’autonomie musculaire d’un nourrisson n’entre pas dans un développement conventionnel, les exorcistes invoquent alors une puissance surnaturelle pour obliger un bébé à faire quelque chose: un puéril-exorcisme:

 

« En 2002, j’acceptais d’accueillir un bébé de 8 mois, Etienne, dans le cadre de ma profession. L’enfant paraissait peu éveillé, mais je ne m’en inquiétais pas : tous les enfants ne sont pas vifs et précoces. Etienne avait souvent le regard hagard, réagissait lentement aux interpellations et un air idiot était régulièrement son expression de visage. »

 

Cependant, il faut préciser qu’un bébé de 8 mois n’est pas nécessairement autonome en ce qui concerne les muscles faciaux. Le ‘’pas nécessairement’’ signifie que l’acquisition de cette autonomie est variable. Quoi de plus frustrant pour un bébé de 8-10 mois de voir ses besoins, désirs mal interprétés faute d’une parfaite maîtrise des muscles de sa bouche. Imaginons un instant ce petit être, à la merci d’une déséquilibrée mentale qui interprète ses maladresses musculaire comme de l’idiotie, tandis qu’il n’a que 8 mois ! Le bébé ne maîtrise pas non plus les muscles de ses yeux avant l’âge de 6 mois, il peut loucher occasionnellement. Le strabisme convergent ou divergent disparaît souvent de lui-même. S’il persiste après 6 mois, il est conseillé de consulter un médecin, mais certainement ces évangéliques pervers y verront un autre signe de possession démoniaque ?

 

« Il présenta rapidement un très net retard psychomoteur qui s’accentuait avec l’âge. Le plus troublant chez Etienne, était son incapacité à se servir de ses mains, qui étaient constamment maintenues vers le haut, les doigts rigides, collés les uns aux autres sans jamais former la pince entre le pouce et l’index, le pouce restant irrémédiablement collé à l’index. A l’inverse des enfants de son âge, Etienne n’avait jamais cherché à attraper son biberon ou à appréhender quoi que ce soit pour le porter à la bouche à cause du handicap que présentaient ses mains.

 

Le plus difficile à gérer était le moment du changement de couche. Etienne était constamment en érection, ce qui engendrait automatiquement un sentiment d’impureté que je ne pouvais pas encore définir. »

 

Et quoi ? Bientôt ils diront qu'un nourrisson était possédé car il manifestait clairement qu'il voulait une relation sexuelle avec l’évangélique exorciste qui l’avait en charge ? Comment peut-on apporter un tel crédit à quelqu'un qui visiblement est déséquilibré et prête des intentions, des comportements qu'elle imagine, à un nourrisson !!!! Cela est extrêmement grave !!! D’autant plus qu’il est évident que des évangéliques côtoyaient cette personne, et, étant au courant de telles pratiques n’ont rien dit ! Que le nourrisson soit, en toute logique, un être sexué, d'autant plus à cette étape du début de la vie,  ne signifie pas pour autant qu'il désire une sexualité ou quoique ce soit d'impure ?!? Ceci est le transfert d'une déséquilibrée qui prête à un nourrisson des attitudes qu'elle imagine qu'il aurait, tandis que cette femme qui témoigne est totalement vicieuse et nuisible !

 

« [...] Petit à petit, les manifestations démoniaques s’accentuèrent (cris de bête sauvage, paniques intempestives, masturbation ou tentative de masturbation alors qu’il ne tenait pas son biberon !). J’avais beau essayer me rappeler tous les « faux » enseignements inculqués dans mon assemblée concernant la démonologie, je ne pouvais plus nier que cet enfant était fortement squatté. Tout au début, je n’avais pas saisi que j’avais, par délégation professionnelle, toute autorité pour prier pour la délivrance d’Etienne. Aussi, je me contentais, après que sa mère me l’ait confié et qu’elle soit partie au travail, de lier les démons en leur ordonnant de ne pas se manifester tant qu’Etienne était chez moi. Le résultat était efficace : l’enfant était calme et il y avait peu ou plus de manifestations démoniaques. [...]Alors que la sœur et moi étions tranquillement installées au salon pour boire notre café, Etienne se jeta complètement paniqué dans le rideau en poussant un cri semblable au brame du cerf .[...] »

 

« Je plaçais mes yeux dans les yeux d’Etienne, mon nez sur son nez, et entre les dents, je dis aux démons à voix basse, inaudible pour la sœur, à peu près ceci : «Tenez-vous tranquilles au Nom de Jésus ! » [...] »

 

Comment peut-on admettre cela ! Une telle ‘’pratique’’ envers un être sans défense, à l'insu des parents. Ceci est extrêmement traumatisant pour un enfant. La nourrice exorciste témoigne également d’un événement particulier au cours duquel la petite fille de 18 mois, qui lui avait été confiée, jouait avec un poisson mécanique dans un jeu de mimétisme, tandis que la psychopathe y vit là un signe de possession démoniaque:

 

« [...]Julie avait environ dix-huit mois quand elle prit dans ma caisse à jouets un poisson articulé dont la queue frétille quand on tire sur une ficelle. Le jouet en lui-même n’a rien de démoniaque. Toutefois, le frétillement de la queue provoqua une réaction de l’esprit de sirène que Julie avait reçu « en héritage ». Elle fut projeté au sol et son corps ondula d’une telle façon, qu’elle traversa la pièce en un temps record, comme un dauphin l’aurait fait dans l’eau. Je lui « sautais dessus » , imposant les mains sur son corps, en priant en langues de combat, ce qui arrêta immédiatement le déplacement sur le sol et les ondulations. L’esprit méchant sortit d’elle, et Julie secoua la tête comme pour « revenir à elle ». Elle me regarda, soulagée, apaisée, me fit un large sourire et reprit ses activités ludiques comme si de rien n’était. [...] »

 

« […] le physique : malformations physiques (il n’est pas rare de voir des visages exprimer une expression animale par exemple, ou encore un timbre de voix qui ne correspond pas au sexe de la personne, des yeux qui louchent ou des membres disproportionnés, etc. etc.). Il n’est pas rare de voir la couleur des yeux changer après une délivrance, généralement, ils deviennent beaucoup plus clairs. [...] »

 

Il est surprenant, au premier abord, qu’une assistante maternelle, exerçant depuis dix-neuf ans, ne sache pas que l'imitation en psychologie du développement est une notion très importante, et que celle-ci n’a rien à voir avec une névrose ou l’action d’une entité démoniaque dont elle accuserait les spécialistes de la psychologie infantile de définir par un autre terme pour ‘’dissimuler’’ le problème, comme lorsqu’elle écrit:

 

« La psychologie est l’une des formes apostates des plus pernicieuses. Elle fortifie les mains des pécheurs en renforçant le « moi » alors que la Bible nous encourage à le crucifier (sans donner de limite d’âge) Faire consulter son enfant par un psychologue c’est le mettre en danger spirituel. »

 

Cela, tandis qu’il s’agit du développement psychomoteur et psychologique de l’enfant en bas-âge ! Déjà Le mimétisme du bébé face aux adultes permet aux nouveau-nés d'établir une similitude et donc un code social commun avec l'adulte. Il constitue ensuite une prémisse de la compréhension des états mentaux (perceptibles) d'autrui. En effet, si son interaction avec le monde adulte est régulière et adéquat, le bébé pourra étiqueter tel faciès à tel état mental, lui permettant ensuite de les utiliser à bon escient. De plus, le mimétisme correspond à un des moyens qu'a le jeune enfant pour apprendre et communiquer  parce que c'est en imitant les plus grands que l'enfant gravera les différentes conduites dans un contexte approprié. Cette fonction est valable jusqu'à 18 mois environ ! Le mimétisme est donc un facteur de communication car jusqu'à un certain âge (en moyenne jusqu'à 2ans) l'enfant ne parle pas et ne peut donc avoir recours qu'à l'imitation, et plus particulièrement à l'imitation simultanée, pour interagir avec ses pairs ou son environnement.

 

On estime généralement:

 

1/ de 0 à 1 mois: pas d’imitation.

 

2/ de 1 à 4;6 mois : début d’une imitation sporadique et partielle (qui apparaît de temps à autres et qui ne reproduit pas forcément tout le modèle).

 

3/ de 4;6 mois à 8-9 mois : imitation systématique mais limitée aux mouvements que l’enfant est capable de percevoir (par ex., un mouvement des bras).

 

4/ de 8-9 mois à 11-12 mois : imitation de mouvements invisibles pour l’enfant mais néanmoins déjà réalisés (par ex., tirer la langue ou ouvrir et fermer la bouche).

 

5/ de 11-12 mois à 18 mois : début de l’imitation de nouveaux modèles par expérimentation active.

 

6/ de 18 mois à 2 ans : imitation de modèles plus complexes et surtout apparition de l’imitation différée (en l’absence du modèle).

 

Le Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson, dans l’article de Gabriel Compayré sur le terme ‘’imitation’’ indique ce que tout parent consciencieux de son enfant, de ses besoins et de son rythme de croissance, physique et intellectuelle, observe:

 

« L'imitation est une des forces mentales qui jouent un rôle prééminent dans la formation de l'individu et dans le développement des sociétés humaines". Pour faire saisir sa puissance, il suffirait de rappeler qu'elle est la condition essentielle de l'acquisition du langage. L'enfant sans doute témoigne d'une certaine initiative verbale quand il apprend à parler : instinctivement, il émet des sons, il crie, il gazouille et il fournit ainsi de lui-même, spontanément, la matière du langage. Mais la forme, c'est-à-dire les mots de la langue maternelle qui ont façonné cette matière première, c'est par imitation qu'il les répète, plus ou moins maladroitement d'abord, en les défigurant, en les estropiant, et peu à peu avec plus de sûreté et d'exactitude, à mesure que ses organes d'articulation se fortifient et que son attention grandit.

 

Ce n'est pas seulement dans l'acquisition du langage que l’imitation exerce son influence : les mouvements, les actes de l'enfant ne sont bien souvent que singeries. Et aussi bien que les premières années de l'enfance, tous les âges de la vie sont plus ou moins soumis à l'empire de l'imitation. Elle est une des conditions essentielles de la vie sociale : c'est grâce à elle en effet que les différences individuelles se fondent, s'harmonisent''

 

Chez l'adolescent, chez l'adulte, l'imitation impulsive, involontaire, coexiste avec l'imitation volontaire : il en reste au moins des traces, quoiqu'elle ne domine plus. Chez l'enfant, elle existe presque seule, au début tout au moins, et l'imitation volontaire commence seulement à poindre.

 

Que l'enfant soit extrêmement imitatif et qu'il le montre de très bonne heure, c'est ce qu'il n'est pas besoin de prouver. Tout ce qui frappe ses oreilles, tout ce que perçoivent ses yeux, il essaie de le reproduire. Il est comme l'écho vivant, comme la photographie animée de tout ce qu'il voit et de tout ce qu'il entend. Mais toutes ces imitations de l'enfant n'émanent nullement d'une volonté consciente. Dans ses commencements, l'imitation est automatique, presque réflexe. La faiblesse physique et morale, le défaut d'initiative, l'absence d'individualité, chez un petit être qui n'a pas encore nettement conscience de son moi, tout cela fait de l'enfant un aveugle imitateur. Il est à la merci des impressions qui le sollicitent de toutes parts : « L'ignorance des enfants, a dit Fénelon, dans le cerveau desquels rien n'est encore imprimé et qui n'ont aucune habitude; les rend souples et enclins à imiter tout ce qu'ils voient. »

 

Les observateurs consciencieux du développement psychique de l’enfant remarquent effectivement qu’au début du développement de l’enfant, le mimétisme opère comme une fusion mimétique, qui apparaît d’ailleurs encore épisodiquement chez l'adulte normal : des gestes reproduisant involontairement par exemple ceux d’un interlocuteur, ses mimiques etc. mais elle domine le rapport de l'enfant à son environnement social. L'aspect proprement mimétique de ces contagions mimiques ou réponses en écho est lié au fait que l'enfant ne se distingue pas d'autrui, ce qui revient à dire qu'il vit en lui. Certains psychologues du développement expliquent avec raison que les contagions de comportement reposent sur la fonction posturale et la mimique qui ne concerne pas que le rapport à l'environnement humain mais qui concerne le rapport à l'environnement en général, y compris les objets, comme un poisson mécanique : L'enfant qui est hypnotisé à la vue d'une oiseau, d'un poisson etc., l'intériorise en le mimant et donc se situe à un autre niveau d'appropriation de l'environnement que celui de l'adulte. Le mimant sert de cadre au mimé. Mais en même temps, l'enfant s'absorbe dans l'objet qu'il contemple et il y a confusion de niveaux. D'une façon générale, par le mimétisme, tout jeune enfant intériorise les autres et s'absorbe simultanément en eux. Cela fait partie du développement naturel chez l'enfant qui apprend à saisir son environnement.

 

« [...] Coline avait aussi un « tic » très désagréable : sa langue sortait et entrait de sa bouche frénétiquement, semblable à une langue de serpent. Par la grâce de Dieu, elle en fut aussi délivrée.[…] »

 

« [...] J’ai récemment prié pour un petit garçon de 2 ans après que j’ai pu constater sa démarche hyper effeminée . Après le délogement des squatters, Jacques est devenu un « vrai » petit garçon affirmant sa masculinité [...] »

 

« […] Pour ce qui est de ma façon d’expliquer les délivrances aux parents, selon les situations je le fais ou non. […]Par exemple, pour l’esprit de sirène qui a été délogé de Julie, je n’en ai pas parlé, ni pour l’esprit d’efféminé qui rendait Jacques ridicule dans sa démarche. (je ne m’imagine pas dire aux parents « avez-vous remarquez que Jacques n’est plus efféminé ? »)[...] Bref, il est impossible qu’il ne se passe rien lorsque le Seigneur me confie un bébé à garder, car l’exercice de ma profession est le champ missionnaire dans lequel le Seigneur m’a appelée à travailler. C’est son champ et son ouvrage, il est donc normal que son Royaume en soit enrichi. […] »

 

***

 

III. LA VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE

 

Comme toute forme de violence apparaissant dans le cadre d'une relation, la violence psychologique, que l'on appelle aussi parfois « cruauté mentale », est donc un abus de pouvoir et de contrôle qui s'abat surtout sur les personnes les plus démunies de pouvoir et de ressources, comme les femmes et les enfants.

 

Ce chapitre s’attachera surtout à la prise de contrôle abusif de l'adulte sur l'enfant.

 

La violence psychologique suit un certain scénario; elle se répète et se renforce avec le temps. Laissée à elle-même, elle ne disparaît pas; elle ne fait que s'aggraver. Celle-ci consiste en des actes, des paroles ou des attitudes qui portent directement atteinte au sentiment de dignité et de sécurité de l'enfant, ainsi qu'à sa liberté fondamentale d'être lui-même et de s'exprimer. Présente, d'une manière ou d'une autre, dans toutes les formes de maltraitances, d'abus et de négligences, la violence psychologique peut survenir comme un fait isolé ou faire partie d'un mode d'éducation.

 

L’une des caractéristiques de la violence psychologique est l’imposition, l’obligation d’exigences excessives disproportionnées à l'âge de l'enfant ou encore toute situation dont l'impact émotionnel dépasse les capacités d'intégration psychologique de l'enfant.

 

On parle de violence psychologique lorsque, par exemple, un enfant est humilié, ridiculisé, dévalorisé, méprisé, exclu ou ignoré; lorsqu'il subit des brimades ou toute forme de harcèlement ; lorsqu'il est exploité ou sur-responsabilisé ; lorsqu'il est manipulé, culpabilisé, soumis à des menaces, au chantage ou à la terreur; lorsqu'il est laissé sans cadre et sans repère, lorsqu'il est pris à partie dans des conflits d'adultes, témoin obligé de violence, lorsqu'il est utilisé pour satisfaire les besoins ou les intérêts d'autrui, etc.

 

Chez les enfants, la violence psychologique peut nuire au développement psychologique, c'est-à-dire au développement de l'intelligence, de la mémoire, de la reconnaissance, de la perception, de l'attention, de l'imagination et du sens moral. Elle peut nuire aussi au développement social de l'enfant et compromettre sa capacité de percevoir, de sentir, de comprendre et d'exprimer des émotions.

 

Un enfant qui est victime de violence psychologique peut:

 

-       présenter un grave sentiment d'angoisse, de dépression ou de repliement sur soi;

-       avoir un comportement autodestructeur ou agressif, présenter un retard dans son développement physique, affectif ou intellectuel.

 

Les effets de la violence psychologique envers l’enfant peuvent entraîner de graves problèmes sur le plan des émotions et du comportement: dépression, absence d'attaches affectives ou émotionnelles avec le parent ou le gardien, faible capacité cognitive, résultats scolaires médiocres et compétences sociales sous-développées. Des chercheurs qui ont examiné des enfants victimes de violence psychologique dans la petite enfance, puis de nouveau à l'âge préscolaire, ont constaté que ces enfants sont toujours en colère, non coopératifs et indifférents à l'égard de la personne qui s'occupe le plus d'eux. En outre, ils manquent de créativité, de persévérance et d'enthousiasme. La violence psychologique peut être difficile à déceler. L'essentiel, toutefois, est d'être attentif au phénomène et de le comprendre. Les indicateurs qui suivent pourront aider à en reconnaître les manifestations:

 

-dépression

-repli sur soi

-manque d'estime de soi

-forte anxiété

-attitude craintive

-absence de vitalité (enfant en bas âge)

-agressivité

-instabilité émotionnelle

-troubles du sommeil

-plaintes au sujet de troubles non fondés

-comportement anormal pour l'âge ou l'état de développement

-passivité ou docilité excessive

-tentatives de suicide ou mention du suicide dans la conversation

-extrême dépendance

-rendement inférieur aux capacités

-incapacité de faire confiance

-compulsion, voler, etc.

-autres formes de violence (connue ou présumée)

 

***

 

IV. LES SECTES RELIGIEUSES

 

Les groupes sectaires évangéliques œuvrent toujours à préparer l'avènement d'une société nouvelle, un Age d'or, qui implique une transformation souvent radicale de l'individu. Les enfants des membres, particulièrement vulnérable à leurs actions, présentent une victime de choix pour la secte qui va orienter les parents dans leurs choix éducatifs. Ainsi, elles préparent un adulte convaincu, voire fanatisé. Obnubilés par leurs motivations conscientes ou inconscientes. Les parents obéissent alors aux directives du gourou ou à la pensée commune émanant de l’ensemble de la communauté et élèvent un enfant imaginaire, car son existence propre est niée. Les enfants évoluant dans un milieu sectaire subissent des contraintes de divers ordres qui touchent tous les aspects de leur vie et sont préjudiciables à leur épanouissement. Ainsi témoigne la psychopathe exorciste:

 

« Le refus de prière d’un enfant de 7 ans, est assez caractéristique d’un empêchement dû à un esprit têtu »

 

« un enfant de 7 ans a toutes les facultés pour se repentir. »

 

Bien entendu, les parents invoquent leur liberté d'adopter le modèle éducatif qui répond à leur choix philosophique et religieux face aux réactions du milieu associatif et à la prise de conscience par les pouvoirs publics. S'ils disposent effectivement de larges prérogatives pour éduquer leurs enfants, celles-ci ne doivent pas entrer en contradiction avec les lois de protection des mineurs qui tiennent compte de leur fragilité affective, physique, matérielle mais aussi intellectuelle. Il est reconnu que le modèle éducatif sectaire a un réel impact sur la vie des enfants. Déjà, l'enfant est la première victime des mutations socioéconomiques, de la crise du modèle et de la structure familiale. Face à l'accroissement de la maltraitance, les services de protection de l'enfance et les instances judiciaires pourraient être tentés de relativiser la maltraitance dans les sectes. Cette tendance potentielle s'explique par la forme que revêt la maltraitance au sein des sectes:

 

- elle est spécifique car c'est la secte qui oriente et codifie les maltraitances dont sont victimes les enfants. Elle répond au souci de s'assurer la loyauté des parents envers le groupe et de les dominer. L'intérêt de l'enfant est nié au profit de la satisfaction que les parents tirent du cadrage rassurant que leur fournit la secte:

 

- en dehors de certains cas de maltraitance concrète aisément évaluable, un élément est commun à tous les groupes sectaires: la maltraitance psychologique. Quels que soient le mode de vie choisi (communautaire ou ouvert sur la société) et le discours du gourou ou de la communauté (religieux, médical, écologique, transformation personnelle), on constate une homogénéité dans les conséquences sur la vie de l'enfant.

 

Un enfant en danger est un enfant dont les conditions d'existence compromettent gravement son avenir. S'il est relativement aisé de repérer le danger dans les familles pathogènes ou confrontées à des situations d'extrême marginalisation sociale (alcoolisme, drogue), voire économique, la situation de danger liée à la maltraitance psychologique est plus difficile à cerner concrètement car celle-ci est sournoise et de plus en plus déguisée. Les psychiatres d'enfants et psychanalystes considèrent la violence psychologique en ce qu’un enfant n'a pas été reconnu comme un individu, avec ses besoins, ses demandes et ses désirs propres. L'enfant violenté est pris pour un autre et l'adulte attend de lui des attitudes, des comportements, des messages qu'il n'est pas en mesure ou en âge de manifester.

 

Ainsi, ce genre de pratique exorciste, qui relève d’un déséquilibre psychologique de l’adulte qui voit l’action d’une entité démoniaque au lieu du développement psychologique de l’enfant à travers l’acquisition maladroite du langage et la maîtrise de son appareil phonatoire, écrit:

 

« Je plaçais mes yeux dans les yeux d’Etienne, mon nez sur son nez, et entre les dents, je dis aux démons à voix basse, inaudible pour la sœur, à peu près ceci : «Tenez-vous tranquilles au Nom de Jésus ! »

 

S’il est question du renoncement de soi, et si le narcissisme doit être ‘’abandonné’’ (le ‘’Moi’’) selon l’enseignement que nous retrouvons dans la Bible, celui-ci reste pour autant essentiel dans le développement de l’enfant. Lorsqu’il est d’ailleurs question de ‘’renoncement’’ la Bible indique que l’homme n’a aucun effort à faire pour cela car c’est Dieu qui le produit et lui en donne la capacité, tout homme en étant incapable. Comment donc ces religieux exorcistes, qui brandissent un livre fermé qu’ils ne lisent pas, se permettent de contraindre des enfants, en bas-âge qui plus est, à des dogmes que Jésus lui-même ne demande pas. Cette interjective de la nourrice exorciste est d’autant plus traumatisante pour l’enfant, même si celui-ci ne le manifeste pas de suite, car il concerne son ‘’Moi’’ en développement.

 

On constate de telles attitudes dans tout fonctionnement sectaire:

 

- le refus du droit d'être un enfant, car les sectes ne respectent pas les étapes du développement de l'enfant;

 

- elles pensent pour l'enfant et mettent en place un système de prévention totalitaire qui bloque ses désirs, sa création et son sens critique;

 

- l'enfant n'est pas reconnu pour lui-même, dans sa singularité, mais doit répondre à l'idéal prôné par la secte;

 

- les sectes fixent une frontière rigide entre les pôles du permis et de l'interdit. Soumis à la pression des parents et du groupe, l'enfant développe un sentiment de culpabilité lors des crises pubertaires nécessaires à son autonomisation;

 

- indifférence parfois des parents face aux demandes affectives de l'enfant; car l'intérêt et l'expansion de la secte priment sur la demande de l'enfant.

 

Les sectes désocialisent les enfants pour empêcher tout ce qui pourrait les structurer en dehors du groupe. Cette prévention passe par les parents, eux-mêmes désocialisés à travers leur engagement absolu envers l’état d’esprit religieux communautaire qui glisse vers le fanatisme et entraîne irrémédiablement une position marginale. Les familles constituées dans les sectes ne remplissent pas le rôle normal qui consiste à aider l'enfant à s'intégrer à la société en lui permettant par exemple d'accéder aux multiples lieux de socialisation: crèche, école, activités sportives et culturelles, camps de vacances; mais en interprétant toujours les rapports sociaux dans le sens qu’en donne la secte. Les  effets pervers de la désocialisation naissent du légalisme religieux et fanatique des sectes, dont la devise est le ‘’Tout et tous dedans, et rien dehors’’ que nous retrouvons dans ‘’hors de l’église (en tant que groupe institutionnalisé) point de salut’’.

 

« Si les parents ne sont pas chrétiens, ou mal convertis (comme hélas la majeure partie des personnes qui fréquentent les diverses formes d’églises ) il sera plus difficile de garder le bénéfice d’une délivrance tant que cet enfant ne pourra pas « légalement » se dégager de l’autorité de ses parents ou de ses tuteurs. »

 

« Dans le cas d’Etienne, un héritage très lourd de Vaudou du côté maternel et de guérisseur du côté paternel explique que ce petit enfant était si tourmenté par les démons. »

 

Les doctrines d’un gourou ou de la pensée commune d’un groupe s’élaborent sur  la base de cette devise légaliste et donnent aux enfants une vision du monde qui les positionne en traçant une frontière entre le monde intra-sectaire et la société. Cette vision dichotomique dedans/dehors va orienter les schémas de classement des comportements entre deux valeurs antinomiques: le bien/le mal, le permis/l'interdit. Cette approche induit la discipline dans les relations éducatives, qui peut s'exercer de manière violente ou feutrée (psychologique), car l'enfant qui désobéit remet en question la cohérence et donc l'existence du groupe. Dans le processus de dressage et de correction sectaire, l’exorcisme, dans la discipline, n'est qu'un élément d'un système double: gratification/sanction, qui devient opérant. Nous retrouvons ainsi ce genre d’affirmation légaliste sur le Blog de la d'Astier, reine des démons:

 

« [...] Le refus de prière d’un enfant de 7 ans, est assez caractéristique d’un empêchement dû à un esprit têtu qui « travaille » avec des esprits d’égoïsme, de haine, de manipulation, de colère, de blasphème, d’obstination et un esprit « costaud » de rébellion. Liste non exhaustive. (Tu peux les lier, sans que ton enfant te voit ou t’entende, avant de proposer à ton enfant un temps de prière commune) »

 

« Regarde les yeux : changent-ils de couleur, la pupille se dilate-t-elle? ? Les mains se ferment-elles sous l’action de la colère en forme de poing serré ? Ton enfant serre-t-il les dents quand il est en colère ? Y a-t-il un changement d’intonation de la voix ?[...] J'ai omis de te dire qu'un enfant de 7 ans a toutes les facultés pour se repentir. »

 

Les sectes fixent, entre les membres du groupe et l'extérieur, une frontière symbolique qui altère la perception de la réalité sociale chez l'enfant. L'emprise s'exerce sur lui par la peur du monde extérieur jugé négatif et hostile. Même le langage, véhicule de la pensée et de la communication, est investi par les sectes, qui emploient un lexique spécifique dans lequel les mots sont détournés de leur sens: le don gratuit devient un don conditionnel, la confiance devient le doute, la liberté devient un commandement, etc. Ce vocabulaire spécifique à un gourou ou à une pensée commune devient un signe de reconnaissance intra-sectaire tout en marginalisant l'enfant. Et pour maintenir cette situation générale de verrouillage, les sectes vont tenter de contrôler les multiples sources d'information accessibles à l'enfant en les mettant à l'index (télévision, cinéma, activités culturelles, voire sportives, etc.). Ainsi nous lisons de la nourrice psychopathe du Blog de la sorcière de la Vigerie:

 

« par ce que les yeux voient ou ce que les oreilles entendent (télévision/ radio/ livres/ jeux vidéos/ publicités dans les rues, etc). Satan est toujours doté d’instruments à son service, mais ce qui lui avait été donné pour adorer son Créateur est perverti pour perdre ceux que le Seigneur appelle à le louer : tous les hommes et toutes les femmes, dès leur plus jeune âge »

 

« VII) Quelques éléments importants pour la délivrance :

1) Demander les dons les meilleurs en vue de bien servir le Seigneur et son Eglise.

2) Les parents doivent être déjà « clean » pour assurer une parfaite délivrance à l’enfant qui est sous leur responsabilité. (malédictions brisées, liens ancestraux nettoyés, parents délivrés etc)

3) Si les parents ne sont pas chrétiens, ou mal convertis (comme hélas la majeure partie des personnes qui fréquentent les diverses formes d’églises ) il sera plus difficile de garder le bénéfice d’une délivrance tant que cet enfant ne pourra pas « légalement » se dégager de l’autorité de ses parents ou de ses tuteurs.

4) Apprendre à l’enfant à pardonner, et si les parents doivent lui demander pardon, qu’ils le fassent sans hésitation.

5) Amener le plus possible l’enfant à la repentance (la repentance est une grâce accordée par Dieu par l’action du Saint Esprit qui convainc de péché, de justice et de jugement)

6) Se séparer de tout objet susceptible d’ouvrir une porte aux démons : peluche, monstre, livre, K7 vidéo, médailles religieuses, statues, icônes, posters, CD, jeux etc. »

 

« Matthieu voyait dans sa chambre un gros chien noir terrifiant. Il était terrorisé. Il n’avait jamais été mis en contact avec un tel animal dans le naturel, et il le décrivait si bien qu’il était impossible de croire que ce n’était que le fruit de son imagination. Ses parents entreprirent un grand ménage de printemps, convaincus qu’il devait il y avoir dans la maison, un objet relatif aux terreurs de Matthieu. Son papa se rappela tout à coup avoir entreposé dans un endroit de la maison, un vieux livre pour enfants, reçu par héritage. Ce livre n’avait jamais été ouvert, donc n’avait jamais été lu à Matthieu. Il paraissait être une belle pièce de collection, véritable œuvre d’art reliée. L’une des histoires contenues était celle de « Remus et Romulus » élevés par une louve. L’illustration était impressionnante : on y voyait un loup, semblable à un gros chien noir, et deux enfants qui ressemblaient à s’y méprendre à Matthieu et à sa petite sœur. Pure coïncidence ? Alors que le papa de Matthieu détruisait le livre par le feu, une fumée blanche envahit la maison, suffocante, laissant une odeur de souffre facilement définissable. Il fallut ensuite, par la prière, évacuer l’odeur et la fumée… »

 

« Nous venons de prier pour un petit garçon de 5 ans qui est épargné des programmes télévisés. Ses parents sont très stricts en ce qui concerne le choix des cassettes vidéos. Toutefois, à peine avions-nous commencé à prier, que j’ai clairement entendu un grognement d’ours. La sœur qui m’accompagnait vit quant à elle, un ours immense se dodeliner derrière lui, semblable à un ours « sympathique ». Puis, une ribambelle d’animaux de la jungle apparurent. Immédiatement l’enfant les reconnut : il s’agissait de tous les personnages d’une vidéo « Le livre de la Jungle », dessin animé de Walt Disney. Pour ceux qui connaissent ce film, vous pourrez attester qu’en apparence il est tout à fait innocent. La maman nous avait demandé de prier pour son petit garçon car, entre autres, il souffrait de terreurs nocturnes et voyait régulièrement un serpent dans son lit. »

 

Note: Si ce genre d’élucubration fait sourire au premier abord, tant sa débilité est profonde, il faut savoir que ce type de témoignage est récurrent.

 

La lecture est donc soumise, elle aussi, au contrôle des ouvrages et c'est à travers leur littérature interne, leurs stages, leurs camps de vacances, que les sectes vont diffuser leur propre vision des événements majeurs et des questions de société. N'ayant accès qu'à une seule source, l'enfant ne peut réfléchir à partir d'informations diversifiées pour développer son esprit critique. Tous les événements, toutes les circonstances de la vie sont interprétées selon les idées véhiculées par un gourou ou une pensée commune que le membre exécute lui-même envers ses p