Définition de: porneia

Lexique du Nouveau Testament - Texte Reçu Grec

Strong numéro : 4202 Liste des codes strongs
 
Mot original Origine du mot
Vient de 4203
Mot translittéré Entrée du TDNT
porneia 6:579,918
Prononciation phonétique Type de mot
por-ni'-ah   Écouter la prononciation exacte Nom féminin
Définition :

    Porno, prostitution, profanation, fornication, luxure, débauche, bassesse, déchéance, dévergondage, dépréciation, indécence, immoralité, obscénité, lascivité, impudicité, paillardise, partouse, échangisme.

    Pornographie: relation sexuelle illicite; la perversion sous toutes ses formes: charnelle, morale, intellectuelle, spirituelle.

    Prostitution: Au temps de Jésus et des apôtres, il n'existait pas de programmes sociaux pour aider les gens dans la misère et en besoins. Il arrivait que parfois une femme mariée se livre secrètement à la prostitution pour combler les besoins de sa famille. Cette pratique méprisable et intolérable était fortement condamnée, elle était considérée comme étant la seule raison valable pour le divorce. Les dangers d'un tel agissement nocif étaient nombreux: viol de la loi punissable par la mort (généralement par lapidation); transmission de maladies vénériennes; violence conjugale, crainte constante d'être exposé, dépréciation de l'être et de la vie en générale, etc.. Le divorce était irrémédiable, les conjoints divorcés ne pouvaient se remarier et devaient vivre le reste de leurs jours en célibataires et sans relations sexuelles. D'après la Parole de Dieu le mariage est pour la vie jusqu'à la mort d'un des conjoints. Le divorce ne peut en aucune façon briser cette alliance sacrée, elle est valide jusqu'à la mort, ce qui est la raison principale pourquoi les divorcés ne peuvent se remarier sans devenir adultère et payer éternellement pour les conséquences de leurs actions d'avoir brisé la loi de Dieu. Que les conjoints soient séparés pour vivre indépendamment l'un de l'autre, ne change en rien la règlementation autoritaire de cette alliance sacrée, elle est absolue et demeure intact même dans la dissolution des vœux ou encore dans l'abandon ou scission d'un couple. Il n'y a pas d'excuses valides dans ce domaine sauf la mort d'un des conjoints, seulement à ce point le remariage est-il permis. Être sous la grâce n'est pas un échappatoire à ce principe. Le divorce n'est pas possible pour un chrétien sans qu'il en subisse des conséquences drastiques. Un chrétien qui se divorce rejette la grâce du pardon et s'attaque directement au sacrifice de la croix, il est ainsi déchu de la grâce et est pire qu'un païen. Il indique par son action abominable qu'il n'a pas l'Esprit de Christ en lui et qu'il n'a ni jamais eu aucune part avec la grâce du salut. En d'autres mots, un chrétien qui agit de la sorte est un faux chrétien, un imposteur et un réprouvé. Même si un chrétien ou chrétienne a pardonné en son cœur à son conjoint, l'alliance demeure encore valide, toutefois il a la paix avec Dieu et est soutenu par sa Sainte Présence qui le dirige et l'encourage à surmonter les difficultés déplaisantes d'une vie de séparation dans laquelle il doit demeurer fidèle.

    Pratique de la débauche pour des motifs plus ou moins intéressés; inconduite où le sentiment n'a point de part. Fait pour un individu de l'un ou l'autre sexe, de consentir à avoir des relations sexuelles avec des partenaires différents, dans un but lucratif et d'en faire son métier; exercice de ce métier; le fait de société qu'il représente.

    Fornication: Relations charnelles entre deux personnes qui ne sont ni mariées ni liées par aucun vœu; péché simple de la chair. Relations charnelles en général, pratique des plaisirs sexuels.

    Figurativement: Infidélité du peuple juif qui abandonne le vrai Dieu pour adorer des dieux étrangers.

    Prostitution spirituelle: trahison de ses convictions; détenir ou enseigner des fausses doctrines. Fait de renoncer à sa dignité, de se déprécier; usage dégradant que l'on fait de ses qualités, de son savoir, de son art, pour des raisons d'intérêt ou par ambition, par nécessité ou par obligation.

      Ancienne Alliance: adultère, fornication, homosexualité, mœurs  des enculeurs et des lesbiennes, relation avec des animaux etc. relation sexuelle avec un proche parent; Lévitique 18 relation sexuelle avec un ou une divorcée; Marc 10.11,12.

    Métaphorique le culte des idoles. De la souillure de l'idolâtrie, provenant de la consommation de sacrifices offerts aux idoles.

      Antiquité: Prostitution sacrée. Fait pour des hommes ou des femmes d'avoir des relations sexuelles dans l'enceinte d'un temple, notamment dans le cadre du culte de la fécondité.

Traduction générale par :
impudicité, infidélité, prostitution ; 26
Concordance : (contexte)

Entrée précédente : Porkios | Entrée suivante : porneuo